Publié le 9 Mars 2010

Il était attendu le bougre....

http://www.showbizz.net/articles/20100309104440/francofolies_mise_vente_des_billets_pour_spectacles.html

"Les FrancoFolies des Montréal viennent d'annoncer la mise en vente, le 13 mars à midi, des billets pour 11 spectacles présentés lors de l'événement. Vincent Vallières, Plume, Mickey 3D, Jacques Higelin et Damien Robitaille font partie des artistes qui s'y produiront. La 22e édition des Francos se tiendra du 10 au 19 juin.

Plume Latraverse et Ses Mauvais Compagnons présenteront le spectacle «All Dressed» le 11 juin au Métropolis.

Le lendemain, au même endroit, on verra Vincent Vallières et Miossec (France). Toujours le 12 juin, Jean-Louis Murat se produira sur la scène de l'Astral".



LE site officiel:
http://www.francofolies.com/Francos2009/programmation/fiche_fr.aspx?showId=581

Le site de la salle:
http://sallelastral.com/astral/location/fiche-technique.aspx
Jean-Louis n'a pas l'honneur de la plus grande salle... C'est rigolo comme ils sont précis... On a même droit aux descriptifs des loges!!
http://sallelastral.com/astral/concert-fr.aspx?idConcert=244

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 9 Mars 2010



http://www.popnews.com/popnews/jean-louis-murat-le-cours-ordinaire-des-choses/
POPNEWS Mars 2010 - album 

une chronique de Matthieu Chauveau... que ne critiquera peut-être pas TPE... puisqu'on y retrouve un peu ses idées




"

JEAN-LOUIS MURAT - Le Cours Ordinaire Des Choses
(V2 / Universal) [site] - acheter ce disque

JEAN-LOUIS MURAT - Le Cours Ordinaire Des ChosesDix ans après l'album "Mustango", Jean-Louis Murat retourne enregistrer un album dans son Amérique rêvée. Mais, là où pour le disque précédent il s'était entouré de musiciens ayant une crédibilité plus ou moins "indie" (Calexico et Jennifer Charles d'Elysian Fields), il décide aujourd'hui de s'entourer de véritables requins de studio "made in USA". Après Tucson, direction Nashville, donc. Le parallèle avec l'excellent et regretté Bashung est dès lors difficile à éviter. Comme Jean-Louis, Alain a aussi enregistré en son temps un album dans une grande capitale de la musique américaine : Memphis. "Osez Joséphine"/"Le Cours ordinaire...", même combat ? Il n'est pas interdit de le penser.

Effectivement, côté "réserves", on retrouve dans les deux albums les mêmes travers d'une production très mainstream "à l'américaine" (soli de guitare un peu trop musclés, inévitable pedal steel, etc.). Cependant, comme pour Bashung, ça marche ! Enfin, sur la plupart des titres. Il faut pouvoir, dans un premier temps, faire l'impasse sur quelques morceaux bluesy un peu trop gras (l'Auvergnat se revendique maintenant fan de... ZZ Top !). En témoignent les trop burnés "Comme un incendie" (au texte "colérique" un peu hors de propos, par ailleurs) ou "M Maudit" (référence à l'anti-héros du chef-d'oeuvre de Fritz Lang ?). Pour le reste, on navigue entre le bon (si on fait l'impasse sur les choeurs un peu "has been" de Cherie Oakley, chanteuse recrutée sur place) et le très bon. En effet, comme dans les quelques albums mineurs de Bob Dylan ou de Neil Young (deux des idoles absolues du chanteur), c'est à l'auditeur de faire le tri pour ainsi récolter les quelques pépites habituelles. Ici, les merveilles cachées sont en fin d'album : "La Mésange bleue" et "Taïga".

Enfin, comme pour nous dire qu'il ne faut de toute façon pas s'attendre à un disque intouchable, Murat gratifie son album, comme à l'accoutumée, d'une chanson il faut bien le dire comique et au titre assez improbable : "Comme un cow-boy à l'âme fresh" (sur le plan musical, une sorte de pastiche des Pogues à l'efficacité mélodique assez redoutable). Preuve que notre homme a de l'humour !

Ceci étant dit, après une vingtaine d'années de carrière, on est en droit d'attendre de Murat qu'il se remette un peu en question. A l'image du Bashung dernière période, on aimerait sentir chez l'Auvergnat plus d'"Imprudence", en somme.

Matthieu Chauveau


Retrouvez encore plus d'infos musicales sur http://www.popnews.com/

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 5 Mars 2010




Une interview très amicale... et justement n'hésitant à pas titiller la bête,  de Jean-Louis Murat dans un over-blog, celui de Pierre Derensy...  bien connu des muratiens. 
Pour en savoir plus sur lui:  
http://www.zinedi.com/librairie/?page=oeuvre&id=33

L'interview se trouve là:
http://pierrederensy.over-blog.com/article-interview-avec-jean-louis-murat-46099887.html



Beaucoup de choses intéressantes dont :

-Jean-Louis Murat lit encore Télérama. A-t-il lu le courrier des lecteurs de cette semaine, dont une lettre disant que ce Mikhalkov n'est qu'un Poutine m'a dit...

- "Pour la tournée, j’ai rencontré une chanteuse estonienne super bien. Elle s’appelle Rouge Madame. Faut aller sur son site".. Vos désirs sont des ordres, Monsieur Murat:
 http://www.myspace.com/rougemadame

Serait-il vraiment possible que Jean-Louis est pris une choriste?  Belle surprise en tout cas!.... Non, je m'enflamme... Elle fera la première partie au Bataclan!  C'est plutôt rare une première partie pour Jean-Louis... mais elle risque peut-être pas d'enflammer le public... avec son spleen slave...Faudra pas papoter pour pouvoir l'entendre... Des ambiances à la "Murat en plein air" en tout cas....


- "Mon projet après « Le Cour Ordinaire des Choses » c’était de partir à Bombay, faire un disque en Inde". Après le Mali, l'Egypte... maintenant, il nous parle de l'Inde... Bon, bein, Bondis, cheri!




PS: je m'absente une semaine... avec ou sans ordi... je ne sais pas encore. 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 4 Mars 2010


http://mag.agendaculturel.fr/wp-content/uploads/2009/08/image-coope-de-mai.jpg

La Montagne présente un numéro spécial autour des 10 ans de la coopé, la coopérative de Mai, salle de concert cher aux muratiens, puisque Murat s'y produit chaque année pour son Koloko, concert humanitaire-fête de la musique, au profit de Clermauvergne... et qu'il s'y produira le 7/04 prochain... peut-être avec à ses côtés Emilie Loizeau, c'est du moins ce qu'il avait dit lors du tchat linternaute.
http://www.lacoope.org/
http://www.letransfo.fr/var/letransfo/storage/images/mediatheque/images/galerie-photos-tu-sors-ou-ce-soir-8-octobre-2009/le-club-de-la-cooperative-de-mai/176272-1-fre-FR/Le-Club-de-la-Cooperative-de-Mai_lightbox.jpg
Dans ce numéro spécial, il est annoncé " une rencontre avec Jean-Louis Murat"... Ce genre de numéro est souvent l'occasion pour les journaux (Canard Enchainé, Libé etc..) de faire payer assez cher des compilations d'articles... Il semble que la Montagne a, elle, fait un effort.... Entre voisins, il faut bien s'entrainer (il me semble qu'il y a les bureaux du journal devant l'entrée de la salle).

http://www.concertandco.com/crit2/affichekoloko.gif
http://www.concertandco.com/critique-concert.php?id=5952&s=murat   Koloko 2003

































 Voici un article de la Montagne:
" La Coopérative de Mai, dix ans déjà » est disponible dans tous les kiosques. Un hors-série de 84 pages d'images et de mots réalisé par La Montagne pour pour célébrer cet anniversaire.

Dix ans. Dix ans déjà que Catherine Ringer & Fred Chichin allumaient la mèche de la Coopérative de Mai. 7 mars 2000. Le premier concert, il restera mythique. Depuis, 800.000 spectateurs ont poussé la porte du club ou de la grande salle. Pour découvrir 2.500 artistes.

Anecdotes, photos, récits, etc.

La Montagne a décidé de fêter ce dixième anniversaire à sa manière, en réalisant un hors-série de 84 pages et quelques centaines de photos (au moins !). Il est disponible dans tous les kiosques à partir d'aujourd'hui.

Avec quoi dedans ? Plein de choses. Par exemple : La Coopé vue par Mickey 3D, Jane Birkin, Nicolas Sirkis, Tryo et bien d'autres artistes ; les concerts les plus marquants ; les meilleurs souvenirs ou anecdotes de la scène locale et de l'équipe qui conduit le Camion ; des rencontres avec Jean-Louis Murat, Jochen Gerner ou Didier Veillault ; la divulgation de quelques recettes - le flan coco dont se délectait Alain Bashung - mises en bouche par le Six-Trois ; un vibrant retour sur le « mythe de l'Afterwork », etc. « La Coopé, c'est l'histoire récente de Clermont. Elle a accompagné l'impressionnante évolution de la ville, y a participé », confie Christian Guillaumin, chef du projet pour La Montagne. Qui poursuit : « Ce hors-série rock et moderne est le fruit d'une étroite collaboration entre le journal et la Coopé. »

" Fier et épaté "

Et lorsqu'il présente, en avant-première, le hors-série à Didier Veillault, directeur-programmateur de la Coopé, ce dernier est « épaté et fier. Fier que La Montagne, poids-lourd de la presse régionale qui nous accompagne au quotidien, ait décidé de réaliser ce hors-série magnifique. Voilà, il est là, et honnêtement ça nous fait un peu bizarre. Nous ne sommes qu'une salle de musiques au final? ». Une salle qui a néanmoins profondément modifié le paysage.

Et une salle qui donne rendez-vous à « son » public, dès jeudi, pour souffler les bougies. Au programme un Afterwork particulièrement particulier, avec des DJ, des écrans partout et un paquet de cadeaux.

Juste le temps de vous remettre, et vous reprendrez la rue Serge-Gainsbourg le samedi pour la Grande Soirée, de 19 à 5 heures du matin. DJ & VJ's revisiteront, en sons et images donc, dix ans de Coopé. Minuit sonnera sur un live d'Araban. Là encore, cadeaux, gâteaux et surprises, etc. "

Retrouvez également une émission de Clermont 1ere autour de la coopé en bas de cette page:
http://www.lamontagne.fr/editions_locales/clermont_ferrand/dixans_de_cooperative_de_mai_en_84_pages_video_@CARGNjFdJSsGFxwBBB4-.html

http://assets2.agendeo.fr/attachments/venue_images/0000/0147/coop%C3%A901_copie.jpg

Pour l'anniversaire, pour les adhérents, une place acheté=une place offerte (dont le concert de JLM):
http://serendipities.over-blog.com/article-la-coope-a-dix-ans-46049143.html


LE LIEN EN PLUS :

Pour les collectionneurs, un portrait crayonné de Jean-Louis Murat sur ce blog:
http://desportraitsdemaitre.blogspot.com/2010/03/jean-louis-murat.html


Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 3 Mars 2010

la vidéo dispo là:

http://info.francetelevisions.fr/video-info/index-fr.php?id-categorie=JOURNAUX_LES_EDITIONS_REGIONALES_NORD_PAS_DE_CALAIS_1213


Edition du 2 mars. (je mettrais la vidéo en ligne ou en téléchargement dès que mon internet marchera un peu mieux ici même) :

mon final cut... tout en gros plant nantais sur mon Jean-LOUIS!!!!!!!!!!!!




On sent la journaliste qui a un peu bossé le sujet, qui aime même peut-être.. je dis peut-être...  J'aime bien la séquence où la journaliste l'interroge sur son rejet de la société.... et Murat essayant de contrebalancer un peu... "je suis Pour pleins de choses... je suis pour...." et ne trouvant pas finalement  pour quelles choses il est pour... ...

Il y a quand même deux petites infos intéressantes... et j'veux pas me la jouer... mais je pensais à ça pas plus tard qu'hier : il devrait y avoir des inédits lors de la tournée!!  C'est normal... vu qu'il ne sait pas s'il sortira encore un disque...Il a envie de partager sa production nouvelle par un moyen ou un autre...  Peut-être qu'on aura enfin droit au disque live...
2e info (elle est un peu moins fraiche): il a déjà un autre disque en boite.... enfin, un... deux... trois...
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 3 Mars 2010

Je crois que ça se passe de commentaire...

Personalize funny videos and birthday eCards at JibJab!

Jean-Louis Murat, c'est aussi la grosse déconne....

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 2 Mars 2010

Allez, j'ai dit que je ne cachais rien... alors, oui, je vous le dis, j'y vais... mais enfin, ça reste entre nous :
c'est le printemps! J'ai vu aujourd'hui mes premières primeverts et des jonquilles en fleur....

Oui... c'est de nouveau temps de mettre un chanteur auvergnat sur les routes...
http://www.nordeclair.fr/Sorties/Spectacles/2010/03/02/un-mars-eclectique-au-grand-mix.shtml


Je vous avais parlé d'une intervention de Clavaizolle dans un cinéma de Clermont  Le Rio à l'occasion de la diffusion du Gainsbourg.   Matthieu a eu la gentillesse de me faire glisser quelques mots sur la soirée: 
" La salle était plutôt bien remplie pour un jeudi soir et un Denis Clavaizolle timide, mais accessible et charmant, a pu expliquer ce qu'il pensait du film de Sfar (du bien), des réarrangements des musiques de Gainsbourg que l'on entend dans le film (du mal) et évoqué le travail avec Bashung sur "L'homme à la tête de chou". Ce soir-là, Clavaizolle revenait de Douharesse où il avait bossé le jour-même sur la tournée et il devait y retourner le lendemain. Il a confié après la séance avoir écouté le titre (en anglais) écrit par JLM pour Françoise Hardy et l'avoir apprécié".

"En anglais"?... là, je suis étonné car il me semble que le titre était en français... A suivre donc... Mais quand on parle d'anglais, voila justement une interview d'Hardy en anglais sur le site de RFI :

"What are your favourites on the current music scene?
Well, I think Murat's latest album is an absolute masterpiece - it's the best French album I've heard in a long time! I thought the last album by Autour de Lucie was really good too. And on Etienne Daho's new album there's an absolutely extraordinary song called La Baie. I tend to like the more moody, melancholic stuff - I can't stand happy, upbeat songs! "

http://www.rfimusique.com/musiqueen/articles/060/article_6662.asp


Et oui!! Et je l'ai justement réécouté aujourd'hui! J'avais hésité à vous en parler... mais moi aussi, je ne m'en lasse pas.

 

Enfin, j'ai signalé à Murat que le Théâtre Jean Vilar de Bourgoin-Jallieu où il a été en résidence pour préparer la tournée Tristan  a entièrement brûlé aujourd'hui. C'est un théâtre municipal. A Bourgoin, il avait aussi joué aux Abattoirs,également géré par la commune. D'ailleurs, j'ai vu le maire aux deux concerts.
http://rhone-alpes-auvergne.france3.fr/info/alpes/incendie-du-theatre-jean-vilar-de-bourgoin-jallieu-61466307.html


Les comptes-rendus de ces 2 concerts se trouvent sur le LIEN DEFAIT: 
2006:  http://www.leliendefait.com/index.php?idPage=concertDtl&idConcert=37&idTournee=8
Ah, tiens, je pensais en avoir fait un ! Mais non...

Par contre, pour Tristan:
2008: http://www.leliendefait.com/index.php?idPage=concertDtl&idConcert=377&idTournee=11

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0

Publié le 28 Février 2010

Je n'avais pas vu que l'interview écrite n'était qu'une retranscription partielle d'un entretien plus complet disponible en audio.
C'est téléchargeable ici:

http://blorenzi.podomatic.com/entry/2010-02-27T03_07_34-08_00

L'occasion d'entendre un Murat assez vif et loin d'être désespéré, contrairement à ce que les propos sur le RMI (Jean-Louis: c'est le RSA maintenant!!  et "RSA socle" même, comme un socle de charrue, ou RSA activité pour les travailleurs pauvres...comme vous)  pouvaient laisser craindre.

Rien de très nouveau toutefois.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 27 Février 2010

En 1989, les 2 premiers NPA de JLM .. l'occasion de se rappeler de cette émission première période:


Jean-Louis MURAT canal+ NPA 1989
envoyé par five-r. -

1ere émission:
Ca commence par un playback sur les amours débutants.... puis un laius sur les maisons de disques (finalement, ça change pas)
Puis une séquence de drague par Jean-Claude Brialy tombé sous le charme... et qui prend à coeur son rôle de "parrain" du show biz...

2e émission: On parle ensuite du Doillon... Murat joue le jeu de la promo même si en réalité, il s'est bien fait chier...sauf qu'il regardait le tour de France pendant les pauses.
On remarquera bien sûr ce magnifique pull turquoise dont JL MURAT s'est vêtu... très pratique et pas seulement pour descendre les poubelles.

Murat a ensuite invité Pierre Chany, journaliste de l'équipe, une occasion pour lui de parler du cyclisme, concentré de la vie.... Jean-Louis Murat dit qu'il était sur les champs Elysées le jour du fameux contre la montre où Fignon a perdu le tour pour 8 secondes.

Ca se termine ensuite par le portrait fait par Antoine De Caunes. C'est l'occasion de découvrir la genèse de la pochette de Moscou indéniablement : non, ce n'est pas un prisonnier d'un goulag russe, mais quelqu'un qui fait un blind test... on s'était gourré.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Repost0

Publié le 27 Février 2010



C'est ici, tout beau, tout chaud:
http://www.respectmag.com/jean-louis-murat-toucher-le-rmi-rapporte-plus-que-de-faire-un-disque
Sur le site du magazine RESPECTMAG:

"Jean-Louis Murat : "toucher le RMI rapporte plus que de faire un disque"

26 Février, 2010
Par: Bruno Lorenzi

Jean-Louis Murat revient sur scène à partir du 12 mars avec son nouvel album. Rencontre avec le chanteur auvergnat autour du "cours ordinaire des choses" ...

Tu ouvres cet album en disant que tu n’es pas encore un chanteur mort, dans cette société aliénée qui marche sur la tête…

T’as pas la même impression que moi ? (rires) Ce monde est pourri jusqu’au trognon ; j’essaie de faire mes petites chansons en passant à travers les gouttes d’eau d’une époque médiocre et désespérante. On fait chacun ce qu’on peut dans notre coin.

M Maudit est une chanson qui permet de mieux comprendre le film de Fritz Lang de 1931 « M le Maudit »...

Il y a aussi un autre M : c’est peut-être lui le chanteur maudit ? Il paraît qu’il se déplace avec 50 personnes et 3 semi-remorques : il se fout du monde ! (rires) En temps de crise, on se déplace en 2 chevaux avec un ampli, un jack et sans éclairagiste ! (rires) Sans oublier les kinés pour les massages avant et après concert... On peut se permettre de lui taper dessus gentiment ! Mais il est très gentil, trop même, c’en est douteux ! (rires)

Cette chanson donne aussi une très juste définition de toi : « plein de déchets, plein de baisers, plein de secrets, comme un b.b., plein de raclées »…

Oui c’est tout à fait moi. Des raclées des baisers…En plus c’est le texte le plus court de l’album et qui m’a pris le plus de temps ! J’ai voulu l’écrire comme un haïku.

Dans ce nouvel album, et particulièrement au début, tu te mets plus à nu que d’habitude.

Si je ne me mets pas à nu, j’ai beaucoup de mal à faire les choses. Pour moi, un texte est fait pour ça. Il doit être dense, se nourrir de vécu. La responsabilité de l’artiste est de s’astreindre un minimum à rester dans la vie. Sans forcément aller bosser à l’usine, il faut s'inscrire un minimum dans la vie pour rester en condition d’écrire des chansons. Déjà Baudelaire disait ça.

Tu as traversé l’Atlantique pour aller enregistrer à Nashville aux States ; ça contraste avec ton habitude de tout faire chez toi, tout seul ou presque  ?

Je suis parti les mains dans les poches et sans maquette ! Juste avec les chansons dans la tête. J’ai vraiment pris un risque. J’ai d’abord chanté les chansons aux mecs du studio. C’était une approche très basique. « Bonjour messieurs y a-t-il une guitare ? je vous fais écouter une chanson » et hop, on l’enregistrait ! Et ça s’est fait très vite. En montant dans l’avion je savais que je partais pour faire du Murat, même si j’allais à Nashville. C’était la base. Ensuite je me suis retrouvé dans une ancienne église équipée d’une console Nieve de 90 voies, l’une des deux seules au monde, entouré d’immenses musiciens qui jouent avec les plus grands. Je donnais le tempo et ils me suivaient. Ce sont des pros du studio. Ils n’avaient qu’une idée fixe : me faire plaisir et me servir. C’est très valorisant, j’étais comme un poisson dans l’eau.

Quelle ambiance à Nashville, le berceau de la country music ?

C’est devenu un cliché : là-bas, les mecs n’écoutent pas de tout de la country dans les bars en buvant de la bière et en regardant du foot américain ! Nashville est une ville incroyable, c’est vraiment THE music city, avec une centaine de studios. La musique est sa première source de revenus ; il y a une université de musique énorme avec des dizaines de milliers d’étudiants, qui tous les soirs se retrouvent dans les bars. Il y a même des guitares et des affiches partout dans l’aéroport ! Tu sors de l’avion, tu vois des Gibson exposées! Même dans mon hôtel pourri, il y avait des mecs dans le sous sol qui jouaient de la musique jusqu’à 3 du mat’ !

Si je comprends bien, l’hôtel n’a pas ruiné ta maison de disques ?

(rires) C’était roots ! Je dormais emmitouflé dans mon anorak tellement j’avais froid dans ma chambre... Mais je ne suis resté que cinq jours. Je ne comprends toujours pas comment on peut rester six mois en studio ! Tous les grands disques des années 70 n’y ont jamais passé plus de trois jours.

Tu prépares déjà le prochain disque ?

Je ne suis pas du tout sûr d’en enregistrer un prochain. C’est une telle catastrophe de vente ! Comme je m’autoproduis, il y a 90% de chances que je n’en refasse pas. La crise est trop intense. En tout cas, pas avant quatre ou cinq ans. Je réfléchis beaucoup. Peut-être même à changer de job pour gagner  ma croûte. Déjà que je vendais pas beaucoup, llà c’est le bouquet ! Vaut mieux être inscrit au RMI, ça ramène plus qu’un disque !

www.jlmurat.com

Album « Le cours ordinaire des choses », chez V2

26 Février, 2010
Par: Bruno Lorenzi "    RESPECTMAG.COM



Pour en savoir plus sur ce magazine ouvert sur le monde  et la diversité : 
http://www.respectmag.com/num%C3%A9ro-24
Dommage que l'interview ne le questionne pas là-dessus.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Repost0