Publié le 20 Décembre 2009


En attendant l'émission d'Europe 1,  pas grand chose à se mettre sous la dent.

Murat a disparu du classement des meilleurs ventes de disques : il est donc au delà de la 200e place...Noël et le Cow boy n'ont pas permis de relancer l'album...

- Le Monde a demandé à ses critiques de faire leur palmarés des meilleurs albums: il s'en trouve une pour placer le "Cours Ordinaire des choses" dans son classement!!

http://www.lemonde.fr/culture/article/2009/12/19/les-cd-de-2009-que-le-monde-a-prefere_1283135_3246.html
"Jean-Louis Murat, l'Auvergnat d'Auvergne, rayonne de sa poésie folk".
Elle place avant lui, le disque de Salif Keita que j'ai acheté mais pour l'instant écouter distraitement (!)...Faut que je m'y remette... mais entre l'intégrale Bashung, les 3 disques d'Arnaud Fleurent-Didier achetés en même temps...  ça bouchonne devant la chaine...Et les gosses la monopolisent en plus!! Enfin soit...


- Quelqu'un compare Biolay à Murat, sur son titre "râté" qui lui fait penser à "Mustango":
http://ileftwithoutmyhat.blogspot.com/2009/12/track-of-day-benjamin-biolay-brandt.html
Il le compare aussi à Marchet pour Brandt Raphsodie... Certes, certes, mais ce n'est pas Marchet qui a inventé le "talk over" ou "le parlé chanté"....


- Un article canadien quand même:


Publié le 19 décembre 2009 à 07h00 | Mis à jour le 19 décembre 2009 à 07h00  

Alain de Repentigny
La Presse

"Dix ans après le très beau Mustango, Jean-Louis Murat est retourné aux États-Unis, à Nashville cette fois. Le prolifique Auvergnat y a écrit un autre chapitre de sa remarquable discographie qui comprend notamment des coups de chapeau à Baudelaire/Ferré et à des auteurs français obscurs des XVIIe et XIXe siècles.

Murat est un original, capable de coups de gueule spectaculaires, et qui occupe une place à part dans la chanson française; un artiste à la personnalité suffisamment forte pour que son trip à Nashville ne s'enlise pas dans l'exotisme.

 

La pedal steel guitar de l'excellent Dan Dugmore y est omniprésente, mais ce qu'on entend avant tout, c'est le Murat des beaux jours dont la seule véritable incursion en territoire country-western (Comme un cowboy à l'âme fresh) est tout en ironie.

 

Les grandes chansons s'enchaînent, rock musclé (Comme un incendie, M. Maudit) sur ballade élégante (Lady of Orcival, Chanter est ma façon d'errer), toujours inspirées.

 

Murat est un auteur accompli, un poète du vague à l'âme qui peut mordre à l'occasion et dont les textes sombres, romantiques et intemporels sont magnifiquement servis par sa voix soyeuse. Ce Cours ordinaire des choses est tout sauf ordinaire."




Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2009

Repost0

Publié le 16 Décembre 2009


C'est en écoute sur ce lien:

http://www.radio-canada.ca/audio-video/pop.shtml#urlMedia%3Dhttp://www.radio-canada.ca/Medianet/2009/CBFX/MoniqueGiroux200912151600.asx


Ca commence à 40 minutes... "voilà 15 ans que je ne suis pas venu... par manque d'invitations..."
L'interview part après naturellement sur Nashville...Petite séquence intéressante autour de la remarque de la présentatrice: "vous faites de la chanson québecoise sans le savoir: "bibliothèque française et discothèque américaine"...
Après, ça repart dans le moins intéressant : la crise dans le monde de la musique, même si là, JLM part aussi de la perte d'un  savoir-faire (luthiers, studios...) et pas seulement des maisons de disque. Apparemment, au Québec, la situation est meilleure. Pour Jean-Louis Murat, il y a un désintérêt sur la chanson française et prend exemple de tous les groupes qui chantent en anglais.  Bien sûr, cela est un thème sensible au Québec. Après, il faut écouter, c'est intéressant. Il y a "une crise de l'imaginaire collectif"... qui passe pour Jean-Louis Murat d'abord par un langage maternel.
Jean-Louis Murat parle d'une certaine désaffection en son égard, par son langage et ses libres propos. "je m'affirme par la langue" et  "on me colle une image réactionnaire"... "je ne sais plus où me mettre"...
L'intervieweuse lui propose finalement quasiment l'asile politique....  Fin à 60minutes....

Assez intéressant.... je l'enregistre... et vous le fais partager (bon, c'est encore un enregistrement top merdique label qualité moins... mais on entend très bien!)

http://www.megaupload.com/?d=467V6E8T



je remercie ce blogueur écrivain d'en avoir parlé:
http://www.stanleypean.com/?p=717

ce matin (17/12):
http://blogues.cyberpresse.ca/brunet/?p=807
"Bashung n’est plus, la France n’est quand même pas perdue ! La France compte plusieurs grands talents, JLM est certes l’un des plus grands de tous".

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 14 Décembre 2009

Inter-ViOUS et MURAT-, numéro 1:

CHRISTOPHE PIE

Je vous propose aujourd'hui une interview avec le vieux complice de Jean-Louis Murat, Christophe Pie, le Rancheros. Avec Alain Bonnefont, voila plus de 30 ans qu'ils font partie du voyage avec le Brenoï.  En plus de ses talents de multi-instrumentiste qu'il met au service de Murat régulièrement et dans divers groupes, il a sorti un album qui m'émeut à chaque écoute. Il a accepté de nous parler un peu de son ami... et de son actualité.


PIE SOLO

                                                                                                                                                                                                                   
- Est-ce que comme ça sans réfléchir, tu peux nous dire à combien d'albums de Murat as-tu collaboré?

C. PIE:  5 ou 6 je ne sais plus... 

- En fait, j'ai regardé un peu: j'ai compté 9*, en partant du plus évident (  "parfum d'acacias au jardin" où tu es présent à la guitare et aux claviers)   jusqu'au  "Moujik et sa femme" (où tu es crédité comme "assistant de production" -cf citation en bas de page) et "Dolorés" où tu fais des choeurs avec JP Nataf*, et je n'ai pas compté "les rancheros" et "golden Couillas".
Sur France3, il a parlé de toi comme un excellent ami, vous vous êtes rencontré comment?

C. PIE: A la Bourboule, il y avait un groupe qui s'appellait CLARA, et j'ai eu la chance de jouer dans ce groupe.

- Il est difficile de trouver des infos sur ce groupe. souvent, ça se limite à "JLM y jouait du saxo et de la guitare", le petit soutien de Sheller...  j'ai vu que vous aviez fait la première partie de TELEPHONE ? et Bergheaud essayant de leur taxer deux plaques pour que vous fassiez votre album ?  un bon souvenir? 
 
C.PIE:  Je ne faisais pas encore partie de Clara à ce moment là!   

- Selon   le hall.com encore, en 1980, Emi propose un contrat à Jean-louis Murat et pas au groupe, vous aviez bien pris la chose?   Ensuite, comment  as-tu traversé les années 80?  

C.PIE: J'ai joué dans plein de groupe plus ou moins serieux!  J'ai été roadie aussi !! [ il a également  participé aux premiers 33T de Murat].

- Est-ce que les Rancheros ont encore une activité? Le deuxième album "silver connasses" était fait, non?

 C.PIE: Les rancheros  pour le moment c'est en veilleuse

-Tu es ami de Bergeaud mais comment parlerais-tu de Murat? Est-ce une référence ?  un employeur?

C. PIE: Bien sûr que c'est une référence, tout ce que j'ai appris en musique, c'est Jean-Louis  qui me l'a appris. A part  2 ou 3 trucs francais genre  Bashung, j'écoute surtout de la musique anglo saxonne mais   je serais fan de Jean  Louis même si je n'étais pas son pote. Tout ce que j'ai fait avec murat, je ne l'ai pas fait pour l'argent!  En même temps, il ne laisserait pas un pote dans la merde!

-Comment travailles-tu avec lui? Il y a des discussions?

C. PIE:  Pas trop de discussions, il aime quand ça va vite. 

- Quels sont tes disques préférés de JLM?

 

C.PIE:   le moujik, mustango et le cours ordinaire... C'est un de ses meilleurs albums... peut-être le dernier avant longtemps!!


- Lors de sa promo du  fait de son axe de communication  nashvillo-nashvillien,  il n'a pas été très gentil avec les musiciens français dans sa comparaison avec les américains... Tu en as pensé quoi?  

 C. PIE: Il a raison, la plupart des musiciens français ont la grosse tête et il n'y a pas la même concurrence qu'aux USA,  mais je ne me sens pas visé.  Même si j'ai un bon cv, je ne me retourne jamais sur ce que j'ai fait,  d'ailleurs je ne sais même pas le nombre de disque sur lesquels j'ai joué.
Pie batterie
- Pour parler batterie, que penses-tu du jeu de Stéphane Reynaud?  Comment savoir sur un album si c'est toi ou lui qui tient les baguettes?


C.PIE: Stef a une très bonne technique, il fait pas mal de jazz maintenant, je trouve qu'il a un jeu beaucoup plus "soul " et R & B  que moi qui suis plus influencé par la pop, son jeu est plus fin que le mien... quoique je pense avoir fait des progrés dans ce domaine. Sinon, nous avons en commun d'être assez instinctifs et d'aimer l'impro ce qui est nécessaire avec Jean-Louis. De plus, Stef est un mec sympa et je m'entends très bien avec lui!  J'ai hâte de les voir sur scène au printemps.

- Qu'aimerais-tu dire aux muratiens sur Jean-Louis Murat?    

C.PIE: généreux, très drôle, intelligent, fidèle en amitié, cuisine très bien le choux farci éhéh!!

- As-tu des projets solo après l'excellent "sky lumina"(pour lequel  Murat t'a donné deux textes et a fait des chœurs, et donc indispensable dans une collection muratienne! ) ?

C.PIE: Quand j'aurais 10 bonnes chansons, on verra si je fais un autre album, mais vu l'ambiance actuelle, rien n'est moins sûr...

C.Pie et MURAT

- Comment te sens-tu  dans le monde de la musique actuelle? Tu travailles avec plusieurs groupes depuis l'arrêt de Rogojine (avec l'autre pote:Caillon), puis de Shadel?
 
C.PIE: J'ai l'impression d'avoir enfin trouvé des gens avec qui c'est génial de faire de la musique  et ce groupe s'appelle "The Delano Orchestra", et le label "kütu folk" en général car je travaille avec à peu prés tout les artistes (St Augustine, Leopol Skin, Pastry case)  de ce label qui sont géniaux eux aussi!  Sinon, il faut admettre que c'est très dur en ce moment pour vivre de sa musique. Pour moi, le plus important, c'est d'avoir des projets, éviter l'inertie, et puis, je ne sais faire que ça!
St-Augustine.jpg
 Interview réalisé par mail. Décembre 09.



* Christophe Pie est aussi présent aussi sur  Baudelaire (toutes les batteries, sauf un titre), "Venus" et sur les deux premiers disques Murat et Passions Privées   (batterie sur tous les titres), Taormina ( 2 titres à la batterie "Taormina" et "l'heure  du berger"), "cheyenne automn" (sur "amours débutants" )  et  à venir : B.O. du nouveau film de L. Masson

Jean-Louis Murat: "Sur le Moujik, j’avais vraiment beaucoup besoin de Christophe, je ne savais pas trop où j’en étais. Sur celui-là, ça a été. Sur Le Moujik, je repartais avec une nouvelle équipe : l’ingénieur du son, les gens avec qui je travaillais, les lieux, la formule, tout… Ça faisait beaucoup et Christophe m’a beaucoup aidé à m’en sortir." (Foutraque.com)



COMMANDEZ directement Sky Lumina en le demandant  gentiment sur :
http://www.myspace.com/christophepie .... et vous aurez peut-être une dédicace...

Les groupes de Christophe:
http://www.myspace.com/thedelanoorchestra
http://www.myspace.com/staugustinelovesyou
le label:
http://www.myspace.com/kutufolkrecords
http://kutufolk.com/

Agenda de Christophe:
30 janv. 2010 20:00
frac auvergne ecuries de chazerat clermont ferrand, Auvergne
17 févr. 2010 20:00
l’olympic nantes, Bretagne


Le lien en plus (enfin: 3!):
une petite interview-vérité d'Alain Bonnefond
http://www.exclusif.org/articles.php?pg=947&lng=fr
et une de Jérome Caillon et Christophe Pie au temps de Rogojine:
http://www.foutraque.com/inter.php?id=22
et une des DELANOE (enfin c'est comme ça que JLM les appelle):
http://www.danslemurduson.com/archive/2009/08/13/interview3-the-delano-orchestra.html


Merci à Christophe Pie pour ces photos,  sa disponibilité et  sa musique. 
Merci à Nur' aussi.  

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #inter-ViOUS et MURAT

Repost0

Publié le 13 Décembre 2009


Five-R continue son travail de bienfaiteur de l'humanité:

- L'intégrale de l'émission Paris Dernière, là où il rencontre G.Depardieu

Jean-Louis Murat Emission Paris Dernière (2001)
envoyé par five-r. - Clip, interview et concert.

MISS AVORIAZ finissant sur le trottoir... JLM racontant des soirées avec Nagui... et "se faisant avoir"... et parlant d'un de ses films préférés: un singe en hiver.... cela fera des années plus tard un texte pour INDOCHINE!


- AU temps de l'acacia...

Jean-Louis Murat Emission Traffic Music France2 (2004)
envoyé par five-r. - Regardez d'autres vidéos de musique.


Deux regards bleus face à face: Molko/Murat...  Molko posant des questions à JLM... "ça se voit tout de suite si t'es bidon"...  
et là  fameuse séquence où il regrette que Jimmy Page soit devenu un espèce de juge anglais... et Winwood un espèce de gars de la FNSEA.... Ca avait fait du bruit à l'époque... On comprendra pourquoi il aime tant Keith Richards...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 13 Décembre 2009



J'ai créé une petite carte sur google: "Jean-Louis Murat, TOURNEE 2010"

http://maps.google.fr/maps?hl=fr&tab=wl&q=jean-louis%20murat%20tourn%C3%A9e%202010

Vous y trouverez le parcours de Jean-Louis Murat, avec des liens vers les sites des salles. On y remarquera surtout une chaude semaine: 7 concerts en 9 jours début avril.

Cela met en évidence que le Sud est pour l'instant oublié... sauf une date isolée en Avignon.  D'autres dates avaient été annoncées mais ne sont pour l'instant pas reprises: c'est pourquoi je ne les ai pas notées (Cannes, Nantes, st-Chamond, Armenonville, Tournai, et encore la Belgique (Bruxelles). On en serait donc à 21 dates. Il faut espérer une grosse dizaine d'autres dates... et peut-être des festivals cet été afin que Jean-Louis fasse écouter sa musique à un public plus large.

Pour l'instant, pas une tournée extremement "ambitieuse" du fait de  la relative indifférence du public à son cours ordinaire...  Les salles  sont donc frileuses. Heureusement, qu'il y a des "scènes de musiques actuelles" (et subventionnées) pour l'accueillir.  Je ne comprends pas trop pourquoi il est apparemment difficile de lui trouver des lieux: j'ai jamais vu une salle non remplie pour un des concerts...  et souvent, j'entends dans les rangs des commentaires qui indiquent que certains n'ont pas achetés l'album correspondant à la tournée... Murat a donc un public pour la scène. Encore faut-il avoir des moyens pour avoir de la promo et de la pub... Et c'est aussi un problème.


Voila une petite récap des tournées précédentes  (sources LIEN DEFAIT)
- 35 dates pour TRISTAN:
 notamment sur la région parisienne: 5 datesà  l'européen  ( 350 p)  + st-Germain en Laye+ MANTES + Bois colombe+Une cigale (1400p.)  contre deux pour l'instant !!! Il y aura forcement d'autres dates ou alors là... c'est la cata. 
- 52 dates pour Taormina (oct. 06 à oct. 07): Magny, Cergy, Boule Noire, 2 cigales.
- 24 dates pour Moscou (3 Théâtre Edouard 7: 700p.)
- 22 pour "a bird on a poire" (6 café de la danse: 300p.)
- 53 pour "Lilith" (2 cigales, Trappes, Gif sur Yvette, Ris Orangis, Argenteuil)




PS/ Le lien en plus: Pour prendre des nouvelles de Denis C. :
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Zak_Laughed_au_festival_des_Inrocks_TckTckTck/
45 minutes de concert du petite ZAK... A 15 ans, en solo, à la cigale (2 chansons)... du cran quand même le p'tio... même si faudra peut-être attendre qu'il prenne de la drogue pour que ce soit intéressant... non, je déconne!  
Avec un bout de Big D. (Clavaizole) sur la 8.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2009

Repost0

Publié le 12 Décembre 2009

Le facebook de JLM a cité un bout d'interview de Dominique A  :

"Dominique A parlait de Jean-Louis Murat dans Télérama du 14 novembre. "En 1989, l'album de Jean-Louis Murat, "Cheyenne Autumn" a été un tournant. A nouveau, on avait le droit de chanter... comme si on venait d'inventer le micro. On retrouvait une douceur adaptée à la phonétique morne du français. Avec Philippe Katerine..., je me suis engouffré dans cette voie. "

la citation non tronquée est celle ci:

"En 1989, l'album de Jean-Louis Murat, "Cheyenne Autumn" a été un tournant. A nouveau, on avait le droit de chanter comme Jean SABLON,  comme si on venait d'inventer le micro et qu'on pouvait roucouler sur fond de synthétiseur lamentable .  On retrouvait une douceur adaptée à la phonétique morne du français. Avec Philippe Katerine..., je me suis engouffré dans cette voie. " 

Dans la voix de Dominique A, il n'y a pas du tout de critique, peut-être juste dans son idée,  le fait de dire que ces orchestrations du siècle passé sont -justement-  dépassées... Mais c'est un vrai fan. Ils a parlé à de nombreuses occasions de Murat... et d'autres: c'est un artiste qui ose avouer ses fortes inspirations dans la conception de chaque album : Murat, plus tard Bashung et son "Imprudence"....

Pour vous donner une idée de ce que faisait Jean Sablon, un des premiers crooners, voyez les deux chansons ci-dessous...  La comparaison n'est pas fausse (cf clip "le lien défait" dans un article précédent) mais à mon avis, ce qui manque vraiment à Murat pour être un véritable crooner : de l'impudeur... ouvrir les yeux.... et surtout, l'envie de séduire les filles... du moins de cette manière là... même s'il n'hésite pas à  imiter Julio Iglesias lors de concerts (notamment tournée "a bird on a poire").





Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 11 Décembre 2009

- Le chat est en ligne (en découpé) :

http://www.linternaute.com/musique/chanson/chat/jean-louis-murat-jean-louis-murat-faire-de-la-musique-a-nashville-etait-un-vieux-fantasme/jean-louis-murat-faire-de-la-musique-a-nashville-etait-un-vieux-fantasme.shtml

J'avais râté le début.... notamment cette séquence là, intéressante:
http://www.linternaute.com/musique/chanson/chat/jean-louis-murat-jean-louis-murat-faire-de-la-musique-a-nashville-etait-un-vieux-fantasme/je-n-ai-pas-ete-assez-a-l-ecoute-du-public.shtml

mais "je m'en contrefiche".dit-il ... Il a raison, il faut changer! Et nous, nous avons un disque de JLM adapté à chaque humeur, et chaque envie...

- La promo va se concentrer sur la tournée: beaucoup de sites font des brèves, celle-ci est la plus intéressante, si on peut dire:
http://rollingstone.fr/Jean-Louis-Murat-de-retour-sur_1487.html


- " La sortie de Cantona n’est pas dangereuse, elle est juste. Parce qu’ être révolutionnaire serait aujourd’hui de refuser le débat, le déclarer hors sujet, “à côté” comme dirait Jean-Louis Murat autre délicieux poète pop"
http://contre-pied.blog.lemonde.fr/2009/12/11/eric-le-diable-rouge/

Voilà ce qui  fera peut-être plaisir à JLM  : être comparé à cet artiste du ballon rond... OUi, le terme "résistance" peut être employé pour les deux... mais celui de "révolutionnaire"... ça se discute..


- enfin, j'avais été étonné que mes nièces de 16 et 17 ans ne connaissent absolument pas Jean-Louis Murat...  les consultations de blog nous en apprend beaucoup sur cette faune étrange que sont les adolescents:
http://www.billyweb.fr/jean-louis-murat-en-duo-avec-jennifer-de-superbus-4045

C'est à se demander si JLM n'a pas sorti le nom de Superbus pour se faire connaitre auprès des non-lecteurs de TELERAMA, des inrocks etc...  En tout cas, ça a suscité quelques articles....

En  réflechissant un peu - ça m'arrive quelques secondes par heure- ou plutôt en laissant mon esprit vagagondé un peu.... je réalise à quel point tenir ce blog est peut-être  une occupation adolescente...  c'est cela, c'est cela oui... Je manque cruellement de maturité.... je ne connais pas les priorités.... Dois-je prendre ma gueule d' androïde tous les matins  en polaroid pour me connaitre mieux avant que je ne me ride ? 
Je tatonne, je tatonne... 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2009

Repost0

Publié le 10 Décembre 2009


Un article qui n'est pas encore sorti... dans leur édition papier (peut-être ce mois ci?) donné lors de son passage à Lyon. On attend également son interview pour le journal Lyon capitale.

http://www.mag2lyon.com/article/10498/Jean-Louis-Murat--Plus-chaste
Comme d'habitude: je vous conseille d'aller lire in situ...

 

C'est plutôt rare: Jean louis parle de son fils (professeur de droit) et sa petite fille...et de son auto-censure pour pouvoir expliquer les paroles à sa fille... il faudrait quand même qu'il nous explique comment expliquer "tige d'or"


05/11/2009
Jean-Louis Murat : “Plus chaste”

 

Jean-Louis Murat sera en concert à Lyon en 2010 pour présenter son nouvel album, “Cours ordinaire des choses”. Rencontre.

 

 

Pourquoi vous avez enregistré aux Etats-Unis ?
Jean-Louis Murat : Les Français n’aiment pas entendre ça, mais les musiciens américains sont mille fois meilleurs. Ils ont la musique dans le sang. Du coup, les excellents musiciens, ceux qui travaillent à l’ancienne, vont à Nashville. C’est grand comme Clermont-Ferrand, mais c’est la ville des Etats-Unis où il y a le plus de studios d’enregistrement. Moi, j’ai enregistré tout mon album à Nashville, sauf la guitare et le chant que j’ai faits chez moi, ce qui me permet de chanter quand je veux, sans me mettre la pression.
Avec qui vous avez travaillé ?
Pour cet album, j’ai collaboré avec Cherry, une chanteuse américaine qui fait les chœurs. On a fait un test ensemble et on s’est immédiatement bien entendus. C’est une petite nana sympa, très douée et qui pige du premier coup, c’est appréciable. En plus, nos deux voix s’accordent bien.
Vous avez mis combien de temps pour réaliser cet album ?
Sur cet album, tout a été fait super vite mais ce n’est pas un exploit. Les Beatles ont fait tellement d’albums géniaux en une journée, je vois pas pourquoi, maintenant, il faudrait un an. J’ai réussi à travailler avec Ocean Way, le meilleur studio d’enregistrement et avec d’excellents musiciens. C’était cher, du coup j’ai été obligé de faire vite. Je suis resté quasiment deux semaines aux Etats-Unis, mais on n’est restés que quatre jours en studio.
Le style de vos chansons ?
J’ai enregistré douze chansons très différentes : rock, ballade, country... Mais finalement, ma préférée n’est même pas sur l’album. Les musiciens ont tellement bien joué que je n’ai pas osé chanter sur cet air soul, un peu Nouvelle Orléans. J’ai essayé vingt fois de m’y mettre et à chaque fois, je trouve que je fais tache, alors j’ai préféré ne rien faire. J’espère qu’un jour, je vais me décider parce que cet air est vraiment super bien.
Vous écrivez toujours autant de chansons érotiques ?
Maintenant je fais attention. Une fois, ma fille m’a demandé de lui expliquer un truc et je me suis dit qu’il fallait que j’arrête de mettre trop de connotations sexuelles dans mes textes. Donc je suis beaucoup plus “chaste” dans mes chansons. Je parle toujours d’érotisme mais de manière moins explicite. Comme dans “Tige d’or” où je parle d’une tige d’or dans ton glacier... Chacun comprend ce qu’il veut.
Vous allez partir en tournée ?
Oui, probablement en 2010, mais les dates ne sont pas encore fixées. Je viendrai bien évidemment à Lyon, une ville que je connais bien car mon fils et ma petite-fille vivent ici. J’aimerais bien faire une tournée avec les musiciens de Nashville, mais il va falloir que je remplisse des Zéniths car ils coûtent cher.

Propos recueillis par Emilie Goulier

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2009

Repost0

Publié le 9 Décembre 2009

les vidéos récemment postés sur tutube et délits-mention.





une petite cover :
http://www.youtube.com/watch?v=O6G2DzxJ380
Faut encore bosser, ma petite... voilà l'original:




Une petite rareté: la reprise de Julien clerc de l'ange déchu... bof, bof

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 9 Décembre 2009


1) Un joli site sur l'auvergne: http://planeteauvergne.blogspot.com/2009/12/ces-enfants-du-pays.html

JLM est cité par les Auvergnats célèbres et on nous donne la signification de son surnom: le Brenoï, qui a tendance à tomber en desuétude dans les médias...

"Murat ( Jean-Louis ). Jean-Louis Bergheaud ( c'est son vrai nom ) naît le 28 janvier 1954 dans la petite station thermale de La Bourboule. Il passe son enfance chez ses grands-parents dans une ferme isolée de Murat-le-Quaire, village voisin du Sancy dont il adoptera le nom quelques années plus tard. De cette enfance lui vient un goût prononcé pour sa terre natale et le monde paysan qui surgiront souvent dans son travail. Enigmatique, ermite et agaçant pour les uns, poétique, romantique et subtile pour les autres, Jean-Louis Murat ne laisse personne indiffèrent. Mais dans tous les cas, le " Brenoï " porte bien son surnom qui signifie en auvergnat " guerrier généreux qui parcourt l'univers en chantant ". Artiste ancré dans ses montagnes natales d'Auvergne, son parcours musical se traduit dans chacune de ses chansons".

http://gallery.mac.com/gerardcharbonnel#100568&bgcolor=black&view=grid
des photos du sancy, lacs, Roches..


Pour rappel:
Je n'arrive plus à ouvrir le site, mais il y avait quelques photos intéressantes là: http://membres.lycos.fr/muratienne/
et aussi là:
http://www.photo-auvergne.com/index.php


Enfin, trois sites pour suivre l'actualité clermontoise, si vous n'êtes pas abonné à "la Montagne"...
http://www.cyberbougnat.net/
http://le-ptit-arverne.fr/journal-clermont-1ere.html
http://auwwwergne.com/www-blogs/


PS:
La quenelle culturelle classe le CODC parmis les meilleurs disques de la rentrée; 50 disques et c'est le seul album en français sélectionné !

http://www.smahut.com/BlogQuenelle/2009/12/09/bilan-albums-2009/
Vous y retrouverez une chronique faite du CODC que j'avais déjà indiqué sur le forum, et qui avait été mis en lien aussi sur facebook par JLM  himself ou presque.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0