Publié le 3 Juin 2015

 

... Bon sang, Février 2013! L'album "Un homme" d'Albin de la Simone est sortie début 2013... Mais vous savez quoi? IL N'EST JAMAIS TROP TARD! Alors, je vais vous en causer...

 

- Ce soir, je profite d'un soir un rien nuageux, et refroidi, sur ma terrasse, dans le soleil qui se couche, pour finaliser mes notes... et c'est délicieux d'écouter ça, comme ci. -

 

 

 

Albin, il est dans mon petit baladeur et dès que je tombe dessus, difficile de m'en détacher... et à chaque fois, j'écoute en me racontant ce qu'il faut que je vous en dise! Alors, il faut que ça s'arrête! J'ai envie de l'écouter sans penser à vous!

 

Et pourtant, le baladeur, je l'utilise surtout pendant le jogging et a priori, on pourrait imaginer plus excitant qu'Albin... Et c'est vrai que c'est un album qui pourrait s'avérer discret, à l'image du clavier lo fi utilisé, le peu de batterie et de basse, et une première écoute distraite avait failli me faire passer à côté. Cette simplicité, Albin a d'ailleurs tenu à la reproduire sur scène, comme vous le verrez ci-dessous. Sous des allures de "petite musique", c'est juste un coffre à bijoux...

Juste beau... et les cordes... ah, les cordes! J'aime bien l'adjectif "Magnifique"... alors disons "si émotionnant". Tout cela est si "musical" à l'image du single "Mes épaules", et ses jolies voix additionnelles... Du travail d'orfèvre sur des chansons souvent très courtes... Ah, mais que c'est beau...

Fragilité revendiquée : "si ça tient, tu m'épouses". Oui, je crois que le personnage de quadra, sensible, hésitant mais ironique, me touche particulièrement (mais pourquoi donc bon sang?)... qu'il soit face au décès d'un frère militaire (Mort en plein air) ou simplement face à des choix de vie, de couple (ICI HIER par exemple). Sur "la fuite", ses "j'ai déconné, ne me demandez pas" sur un air de piano, ah, c'est si bon la mélancolie.... Malgré le texte amusant de ma crise, la musique m'émeut hautement, et j'adore le petit solo de guitare, le petit crescendo... 4e titre et c'est toujours aussi bien, et l'univers s'est imposé.

La petite musique se poursuit : je craque, je fonds, j'accélère et trouve mon deuxième souffle sur la longue partie musicale (près de 3 minutes) qui conclut Moi moi... commençant par un peu de piano et guitare, et les cordes (violoncelle, violon) les rejoignent... Je pourrais écouter ça en boucle... sans parler du délicieux accent de la jeune femme qui chante avec Albin... encore mieux que Jenny (dans a bird on a poire).

Ici hier est plus discret... mais quel refrain, et quel texte... sur une séparation expliqué à un enfant... même si le "pour m'aimer à mon tour" donne envie de discuter des heures.

 

Petite musique? La première femme de ma vie débute sur de "la grande"... mais on repart sur des choses plus down tempo... et la composition est d'une grande richesse... avec un vrai art de la chanson, et de l'alternance couplet/refrain. On est à la limite du talk over au niveau interprétation au départ, puis on passe au chant délicat. L'interprète Albin est parfait. Et là, encore, les cordes sont magnifiques (quelques notes de harpe il me semble)...

Elle arrive au bon moment sans doute: TU VAS RIRE a un côté pop et sautillant... notamment avec des excellents chœurs, sur un texte bien troussé, et là encore quel refrain... mais ça me distille là encore une émotion certaine ("tout va bien, ma chérie") sans doute à cause des cordes encore. Ah, qu'est-ce que j'aime ça, ça me rend heureux et triste... La fin est juste trop brutale.

"Elle s'endort"... piano et cordes... Sublime (peut-être peut-on se dire qu'on aimerait entendre des parties de corde un peu plus originales?... mais laissons-nous aller).

"UN HOMME" oublie le piano... Très minimaliste, mais là encore c'est une composition surprenante. Et que dire du texte plein de trouvailles? ' Une chanson parfaite, en guise de confession ultime d'un magnifique album.

Souvent je me fâche je sais pas pleurer
Je braise et découpe, grille au tourne-broche
Préside à la soupe les mains dans le poch
es

Je suis un homme c'est vrai
Je suis un homme, et tu m'aimai
s

 

 

Merci Albin, merci beaucoup. Il m'a fallu du temps.. mais maintenant...

---------------------

Sasso, youtubeur qui avait capté Murat, a filmé l'intégralité du concert aux bouffes du nord. Je vous le partage : Albin de LA SIMONE l'a fait sur son fb, ravi du résultat. Petite mise en garde: On y retrouve les petits airs mélancoliques de l'album, ses cordes, mais pas la richesse de ses orchestrations. Il faut aussi écouter l'album.

NOTA BENE: Albin a accompagné Murat sur quelques dates en 2004.

PS :

J'aime de plus en plus Eskelina... Alors, retournez-là voir là:

http://www.surjeanlouismurat.com/2015/07/eskelina-blue-sued-shoot-dans-le-vercors.html

Ce n'est pas parce que la canicule, le barbe-cul, le mobil-home... qu'il faut passer à côté! Et son album ne date que de février 2015, elle...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Publié le 2 Juin 2015


Ah, j'en entends déjà certains!!! Oui, y'en a que pour moi et les Nordistes!!

03/11/2015 GRANDE-SYNTHE PALAIS DU LITTORAL

04/11/2015 ARMENTIERES LE VIVAT

06/11/2015 CHAMBERY ESPACE MALRAUX

07/11/2015 ROANNE THEATRE MUNICIPAL

14/11/2015 LONS-LE-SAUNIER SCENE DU JURA

Ces dates sont sur le site de PIAS.

Il manque donc MONTROUGE ET VILLEFRANCHE SUR SAONE, rendez-vous précédemment donnés.

Je serai certainement à Chambéry et à Villefranche. Lons et Roanne sont aussi à portée, mais faut pas exagérer... enfin, on verra hein!!

OU PAS...

OU PAS...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Publié le 2 Juin 2015

HOWE GELB and GIANT SAND (live report Dusseldorf)

Après Calexico, c'est GIANT SAND et son leader Howe Gelb, autre tucsonien mustanguiste (on en reparle en fin d'article), que j'ai vu sur scène dans sa tournée anniversaire des 30 ans du groupe. C'était le 20 mai... Non, je n'ai pas mis 12 jours pour écrire l'article...

Alors que Calexico, des ex- de Giant Sand (ils ont continué les deux groupes un moment) remplissait une grosse salle de Cologne (1500 places), Howe Gelb jouait dans le club de la salle ZAKK devant presque 10 fois moins à Dusseldorf (ils semblent que ça s'est même vidé au cours du set... à ma grande surprise). Les élèves ont supplanté le maitre.

Le Zakk est un ancien bâtiment industriel semble-t-il, en briques, et le club occupe un petit espace au fond, loin du côté cosy de la petite coopé par exemple. Tant pis car on peut y boire au verre en verre(si! et sans consigne! ) une Franziskaner pour 3.80... et profiter d'une bel espace extérieur.

J'avais décidé pour des raisons qui m'échappent (une envie de jouer au bon allemand bobo hipsto écolo) de venir en vélo de ma banlieue... et j'ai un peu tourné pour trouver... Après donc presque deux heures de vélo, j'ai raté la plus grande partie de la première partie... assurée par 3 musiciens accompagnant Gelb (le batteur, le guitariste ainsi que la choriste ukrainienne Tania chacun dans leur répertoire propre).

Stéphane Deschamps des Inrocks disait en 2003 : "Howe Gelb est une sorte de Jean-Louis Murat d’Arizona : un mec sexy, doublé d’un musicien libre, talentueux et bien entouré. Howe Gelb est à Lou Reed ce que Jean-Louis Murat est à Neil Young: un élève qui dépasse le maître, et le cadre. Still Lookin’ Good to Me n’est pas le Lilith d’Howe Gelb (pas un chef-d’œuvre, donc), mais c’est quand même un très bon disque".

Et c'est vrai qu'il est difficile de ne pas faire la comparaison entre les deux hommes qui ont presque le même âge: au niveau de l'allure (il porte un petit chapeau au début), de son côté pince sans rire (quelques appariés d'humour suite à deux problèmes techniques), voir son côté nonchalant, aussi dans la relation aux petits jeunes qui l'accompagnent, et sur ses titres joués en solo.. et le fait de se retrouver dans cette petite salle entourée de fidèles... On pourrait aussi parler de sa production discographique pléthorique avec Giand Sand, en solo ou avec d'autres projets (plus de 50! -Murat, feignant!-) ou de cette musique ancrée sur un territoire ("Giant Sand, c'est l'érosion, le vent qui va polir les pierres, le sable, qui va soulever la poussière" dit-il sur France Culture, en opposition à Calexico qui a retiré tout le côté expérimental et le risque)

Je ne connaissais pas vraiment avant de m'intéresser à ce concert, et je retiens surtout la variété des ambiances, et je comprends mieux pourquoi Giant Sand est parfois cité comme l'un des groupes (on parle plus souvent de "collectif") les plus inventifs. En formation complète avec deux guitares + une slide guitare (la danoise Maggie Bjorklund), ça part souvent sur un rock très puissant (dont le très bon Transponder du dernier album), parfois sur des airs plus blues et country... voir très calexiconnien quand le guitariste Brian Lopez chante en espagnol; quand Howe passe au piano, ça vire même au jazz sur une petite impro... Sur les chansons plus douces, la voix me fait penser à Leonard Cohen... mais à la différence de Murat, Howe ne se prend jamais pour un crooner (il n'a pas vraiment la voix pour ça). Avec sa petite guitare et son micro rond, il a un petit côté années 80... Ça se termine assez vite... du moins, je trouve... J'en aurais bien pris encore.

Certains membres du groupe viennent signer leur album (Brian Lopez)... puis Howe Gelb vient aussi... Ils signent quelques albums, et une autre idée bizarre de ma part, je vais à sa rencontre alors que ça ne me viendrait pas à l'idée de dire que je parle anglais. Je lui ai dis un truc du genre: "i'm a fan of Jean-Louis Murat, do you remember Mustango?"... Ah, il me répond un "great" "oh cool" et une phrase contenant le terme french... Bon, rien d'inoubliable sans doute: il cherche du regard quelqu'un d'autre (un retraité genre éducation nationale lui refile de la bonne herbe naturelle ensuite)...

Il est temps pour moi de chevaucher le vélo d' "OMA"... et de me taper les 20 km du retour... Mince, ça monte...

---------------------------

Howe Gelb est crédité de Wurlitzer sur Bang Bang... Et s'est retrouvé sur scène avec Murat, à Bruxelles, avec John Convertino et Joey Burns (ils partageaient l'affiche ce soir-là). "On a donc eu droit à un Howe Gelb génial au piano sur Sentiment Nouveau" nous dit le compte-rendu d'époque, "De quoi rester un peu sur notre faim" de boeufs... (on y verra peut-être une différence entre Murat et Howe : ce dernier joue avec des invités presque à chaque date semble-t-il, et un groupe souvent différent, et met à l'honneur ses musiciens en leur laissant interpréter un titre au cours du set).

Howe figure également dans le titre issu d'une jam-session new-yorkaise de Murat "enfonce moi dans l'édifice", qui figure dans le cd 5 titres"Mont sans souci" (avec New Yorker). Est créditée sur le morceau une "EIMI" de toute évidence japonaise... dont on ne sait rien. On trouve une Eimi Yamada auteur... mais rien ne dit que c'est elle. Un des morceaux les plus expérimentaux de Murat.

Je viens de me taper la soixantaine d'article de la promo Mustango et Gelb n'est jamais cité (il l'est sur le site officiel néanmoins)... Burns, Convertino et les Elysian Fields, Ribot ainsi que les musiciens de Dylan sont mises à l'honneur.  Murat cite par contre Howe dans le TéléMoustique n°4367 du 25/11/2009.

"Un album intemporel, ça existe déjà dans votre discographie?
Pour moi, la vraie histoire commence avec mon album "Le moujik" en 2002. J'avais opté pour une formule en trio et j'étais à la guitare. J'avais trouvé mon style. Mais il m'a fallu longtemps pour oser me lancer. Des musiciens comme Marc Ribot ou Howe Gelb (Calexico, Giant Sand - NDLR) m'ont aidé à me décomplexer par rapport à cet instrument. Dans son esprit, mon nouvel album se rapproche du "Moujik" et de "Lilith"
.

 

J'ai par contre trouvé deux critiques évoquant Gelb :La Dernière Heure (Belgique) pour Lilith, "on croise les fantômes de Neil Young, Giant Sand, voire du Creedence Clearwater Revival".

Renaud Paulik dans Magic : "Tristan valide aujourd’hui la régénérescence complète du Moujik. Qui, pour notre plus grand bonheur, mène désormais sa carrière à la façon de l’immense Howe Gelb (présent sur l’inusable Mustango, 1999), alternant les disques et les tournées en trio électrique et les œuvres plus intimistes, recentrées sur la guitare acoustique et les claviers. Son Arizona à lui, ce Massif Central qui lui inspire depuis toujours ses plus belles échappées solitaires"

 

Citation en sus:

"Ça m’a fait beaucoup de bien d’être considéré comme un musicien ; ici, on ne considère mon travail que sous l’angle de la poésie,de l’image ou du caractère. Pour les gens du milieu indé de New York, je suis LE français qui figure sur la compilation "I’M YOUR FAN" (NdR : hommage à Leonard Cohen, avec R.E.M, Pixies, Nick Cave, entre autres). Et puis Robert Wyatt a aussi déclaré un jour à un journal New Yorkais que Dolorès était son album préféré de 1998. Tout ça m’a fait de bonnes cartes de visite qui avaient du sens pour les gens que j’ai sollicités" Divergence FM en 2000.

 

Voici ci-dessous, pour conclure, deux sessions live de GIANT SAND... qui ne reflète pas de l'énergie rock du groupe 2015.... alors débutons par le clip TRANSPONDER

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Publié le 30 Mai 2015

1) Après le Nord, et Villefranche sur saône, voici une date en région parisienne pour Jean-Louis Murat... à Montrouge (92).

Samedi 10 octobre 2015 à 20 h 30

http://www.ville-montrouge.fr/798-jean-louis-murat-babel.htm

une 3e date en Octobre et "Jeanne, au secours" de l'inspiration

"Le concert
Murat le cool, Murat l’espiègle revient sur scène, plus rock que jamais ! Avec son dernier opus Babel, coup de coeur de France Inter, Le Monde et Les Inrockuptibles, il partage l’affiche avec The Delano Orchestra, groupe originaire comme lui d’Auvergne. Jean-Louis Murat nous parle des thèmes qui lui sont chers et de ses contrées natales : la vie à la campagne, les montagnes auvergnates, les personnages, la nature qui l’entourent. Cultivant sa terre fertile, creusant son sillon fait de mots et d’ironie, le chanteur rural s’autorise même une certaine autodérision.
Cuivres chauds, basses groovy, belles guitares, rythmiques enjouées et arrangements savants, Murat jongle entre des chansons rock à la beauté souvent aérienne. Il nous démontre aussi qu’il n’a pas perdu son âme de poète romantique et mélancolique : ponctué de ballades lumineuses, Babel est une invitation au voyage sur les pas de son enfance et respire le grand air auvergnat.
Plus de vingt ans après la sortie de son premier disque, Jean-Louis Murat a réussi le pari d’être reconnu en tant qu’auteur compositeur interprète sans jamais tomber dans la spirale des médias
".

 

Plus de 20? Disons 30... Et que dire de cette "spirale des médias"? Ce "partage l'affiche" prête toujours à confusion sur la présence à ses côtés en concert des TDO... Ils n'y seront pas je pense, contrairement au Koloko a priori. Rappel: C'est le 20 juin à Clermont... Et je devrais en être!

 

2) Bertrand Dicale ne rate pas l'occasion de parler de Murat... Une chronique de "ces chansons qui font l'histoire" sur Jeanne D'Arc, qui a inspiré de nombreux chanteurs, lui en donne l'occasion. Du coup, j'avoue, quitte à ce que vous me me mettiez au bucher : je n'avais pas fait le lien entre la chanson Belle, auquel je pensais justement cette semaine comme une des chansons que j'exè... que je n'aime pas... de Murat, et Jeanne d'Arc... C'est peut-être faute de ne pas l'avoir écoutée suffisamment, et je me rends compte que je suis peut-être pas à tord passer à côté de ce texte... mais la musique... à mon Dieu... "au secours, Jeanne"...

http://www.franceinfo.fr/emission/ces-chansons-qui-font-l-actu/2014-2015/jeanne-d-arc-une-sainte-et-beaucoup-de-chansons-30-05-2015-06-25

 

L'occasion d'entendre la rare (car non rééditée en CD) chanson de Manset (Jeanne  de 72).

 

Je vous mets la 1ere partie aussi car y a de la pépite : 

 

Voici le texte de BELLE (Toboggan)... mais est-il vraiment question de la pucelle (La mention de l'avion et du chemin de fer me fait douter):

Belle

Que fais-tu par un temps pareil

le froid de l'hiver est cruel

Aux portes de la nuit

Je t'appelle

 

Belle

Ainsi iraient les demoiselles

Sur les alignements de pierres

A la légère depuis des millénaires

 

Dans sa bergerie rêve

Le berger endormi

Porte grande ouverte

A la nuit

Je pense à ton cœur

Jeanne

 

Belle

Aux choses basses des femelles

Houle de rien

A tire d'aile

Comme les étoiles

S'éteignent

 

Belle

Si tout converge

Vers le ventre des mères

Zigzaguant devant la tanière

Qui pourrait nous tirer d'affaire

 

Dans sa bergerie rêve

Le berger endormi

Porte grande ouverte

A la nuit

Je pense à ton cœur

Jeanne

 

Belle

Qu'aurions-nous fait

La nuit dernière

Je t'ai vue à la septième affaire

Choisir la viande et le fer

 

Belle

L'avion survolait la bruyère

Puis soudain

Le chemin de fer

Posé sur le manteau d'hiver

 

La cause du désir

Condamne au firmament

L'aube est indécise et pourtant

Je pense à ton cœur

Jeanne

 

Belle

Dois-je me brûler la cervelle

Derrière tes volets de fer

Tout ça

Bien sûr à la légère

 

Belle

Reviens sur la gaze légère

Jus de cerise aux lèvres

Ma reine hostile

Veni, veni

 

Il fait un froid de loup

Dans la nuit des forêts

S'impatiente le grand gibier

Je pense à ton cœur

Jeanne

 

D'autres Jeanne figurent au repertoire : Jeanne De France (Lien défait) et Jeanne La rousse... sans oublier la reprise "Marie-Jeanne"... mais c'est dans le poème pour Thierry HENRY où il est fait mention également de JEANNE D'ARC, inspiration prémonitoire pour parler de celui qui par un miracle  a envoyé l'Equipe de France en  coupe du monde... puis celle-ci au bucher (les joueurs de l'Equipe de France n'ont pas pris Orléans, ni Compiègne,  mais ont fait le siège... du  bus).  

 

Je ne l'avais pas publié, je saisis l'occasion... d'autant que Henry a fini sa carrière il y a peu.

"Les Inrocks / So Foot
Euro 2004

Lettre
à Thierry Henry

Inspiré par le joueur d’Arsenal et de l’équipe de France, Jean-Louis Murat a su trouver les mots pour dire deux ou trois choses qu’il sait de lui.

Possible fils de Joséphine Baker
et de jean Racine,
mon cher Thierry Henry;
quand sur le vert anglais
en haute tenue cerise dans une épure exquise
de tireur à l’arc, vous revenez boudeur,
— alors que comme un page affolé cherchant une princesse,
le noble mousquetaire au fort nom de Pirès
se montre heureux pour deux; quel garçon généreux! —,
c’est le génie français qui brille,
une pensée de Rimbaud,
un trait de Matisse,
un soupir de Versailles,
une moue de Jeanne d’Arc,
un coup de chapeau de Champollion,
de Diderot et de Napoléon,
de Marcel et de moi. 

Puissent les petits cochons vous laisser en paix,
vos gestes donnent envie de dessiner,
d’écrire, de jouer une musique,
de devenir meilleur, d’avoir un but.

Vous êtes une bénédiction
vous êtes incomparable.

votre fanatiquement dévoué,
Jean-Louis Murat

P.S.
— Vous allez changer de stade. Vous êtes foutu. Gardez svp les mêmes emplacements de caméra qu’à Highbury (c’est du Hitchcock)
— N’essayez pas de démontrer que Garou et Dr Dre c’est pareil (forte tendance chez vos copains).
— Ne terminez pas votre carrière au PSG, venez plutôt à Saint Etienne, vous serez en vert mais vous jouerez sur une pelouse rouge — certifiée par l’Inra de Saint-Genès-Champanelle, dans le Puy-de-Dôme, où des chercheurs tentent de croiser le bison du Canada et la chèvre andalouse. J’en profite pour dénoncer ce scandale".

En interview, j'ai trouvé également cela :

Il n'y a pas de perspectives d'avenir, en tout cas pas pour la chanson. La dernière marque de puissance reste peut-être Johnny Hallyday. Mais Johnny, c'est quoi? De Gaulle + Jeanne d'Arc + Louis XI + les chanteurs pétomanes.  l'express 2004

statue de Jeanne d'Arc à Murat sur Vèbre (Tarn)

statue de Jeanne d'Arc à Murat sur Vèbre (Tarn)

LE LIEN EN PLUS

Un lieu de culture en Auvergne a besoin de sous-sous... Chraz est dans le coup (on avait déjà parlé de lui à propos d' un autre lieu- le centre d'ailleurs- qui... n'a pas pu être sauvé).

Il s'agit d'aider aux travaux de sécurité de la salle LA BAIE DES SINGES à COURNON.

http://fr.ulule.com/labaie-dessinges/

https://www.facebook.com/pages/La-Baie-des-Singes-Lapire/429508843822807?fref=ts

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Publié le 22 Mai 2015

Après l'amie la Rose, Morgane de toi...

 

Notre bureau permanent à Clermont sait qu'il a intérêt à me sortir des infos de temps en temps, car ma patience de rédac-chef en période de murat-gap est plutôt limitée, et vu la crise du secteur, entretenir une danseuse barbue est un luxe... Pas financier, mais si vous saviez... les soucis!!

Enfin, soit, c'est la crise... Mais Murat nous rend bien service. On a fait la couv de notre "précédent numéro" avec la charmante ROSE :  une belle femme, ça fait vendre (et puis, quel scoop!!  Murat qui accepte un duo dont il n'est pas à l'initiative! La dernière fois, c'était REGRETS avec MYLENE FARMER... et le titre d'HOLDEN "la belle vie" )

Et voilà donc que grâce à M., on apprend ce jour que Murat a signé quelques textes pour Morgane Imbeaud.

C'est elle qui l'a annoncé dans la REVUE gratuite et locale MYRTILLES, dont le slogan tarte est "mettez de la couleur dans votre vie". Sans tâches bitte. Eux aussi, ils mettent une jolie fille en couv... C'est Morgane...

Morgane n'en finit pas d'avoir des projets (PEAKS, UN ORAGE)... Et comme Alexandre Delano, elle adore se baigner si j'en crois le titre.

Allez, trêve de plaisanterie. Murat a donc signé des textes pour Morgane pour un projet appelé "LES SONGES DE LEO", un livre-cd qui devrait sortir en fin d'année, et devrait donner vie à un spectacle (joué à l'opéra de Clermont). Elle y chantera toujours en anglais... mais aussi en français! Comme Alexandre Rochon, autre aventurier de Babel, elle franchit le pas de quitter son cocoon et de chanter dans sa langue maternelle!!

Extrait choisi:

ça va ? C'est assez gros?

ça va ? C'est assez gros?

Léo.. Léo... Donc, de nouveau un Léo discographique pour Morgane... après "Charles et léo", et toujours avec Murat.

Il se trouve que Dédé Manoukian était de retour à Clermont (après les 50 ans d'inter) pour une émission spéciale hier, dans le cadre du Festival Europavox qui débutait. Et Morgane invitée. A 1h52 d'émission, elle parle de ce projet et de la collaboration de Murat... "qui l'a beaucoup aidé dans ce nouveau projet"...

http://www.franceinter.fr/emission-soiree-speciale-europa-vox

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/clermont-ferrand/2015/05/22/manoukian-etait-a-clermont-hier-pour-louverture_11449966.html

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/puy-de-dome/clermont-ferrand/2015/05/22/manoukian-etait-a-clermont-hier-pour-louverture_11449966.html

Et une nouvelle collaboration avec...

- Ah, je galère pour l'écrire cet article... c'est le b... Désolé M., faut pas m'envoyer des infos urgentes en plein week-end de pentecôte-

 

 

LE LIEN EN PLUS

Mon indic' m'indique en guise de clin d'oeil que ce même Dédé l'arménien jouait avec une autre choriste de Murat il y a peu (8 mai)... dans l'Allier... Et c'était CHINA MOSES (Lilith). La preuve en photo  (vous êtes gâté aujourd'hui! C'est Pierrot Match ce soir! Le  pois des maux, le choc des fautes hautes). La fille de Dee Dee avec Dédé ci-dessous:

 

 

Et une nouvelle collaboration avec...

ET LE LIEN EN PLUS EN SUS DE RAPPEL :

Et une nouvelle collaboration avec...

 

 

La page de MORGANE IMBEAUD  sur fb:

https://www.facebook.com/listentomorgane

On peut y découvrir assez régulièrement de la musique, notamment cette vidéo avec Servières:

 

 

Change your heart

Posted by Morgane Imbeaud on lundi 18 mai 2015
 
Voici également un titre de son projet UN ORAGE:

Enfin, PEAKS, dont je vous avais déjà parlé:

https://www.facebook.com/IwantmyPeaks?fref=ts

Ah, je vais me coucher... Désolé.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Publié le 17 Mai 2015

 

J'aurais dû le voir hier, mais j'ai été distrait...

Je vous parlais le 1er décembre de la présence de Murat en studio auprès d'une jeune chanteuse. J'avais en effet vu sur twitter une photo de ses lunettes oubliées sur place. La chanteuse m'avait répondu à la question suivante : "allez-vous chanté du Murat?" en me disant "pas vraiment". Je n'avais pas poursuivi l'interrogatoire, n'ayant pas de moyen de pression et ne voulant pas utiliser la force (je regarde 24 heures chrono en ce moment).

Et voilà ce qui est tombé :

Elle y est moins midinette qui ne vit que pour l’amour. Cette facette obscure, c’est plus fort qu’elle. Ça tombe bien : ses imperfections, ses inconstances, la rendent plus vraie. Pour le comprendre, il suffit d’écouter Pour être deux qu’elle chante en duo avec Jean-Louis Murat. En lisant le titre [...] on pouvait s’attendre à une mélodie du bonheur rêvé en couple. Non, elle a mal en tandem. Elle dévoile – presque dans un cri – l’idée inavouable que l’on peut être aussi amoureuse qu’égoïste : Je fais jamais assez de place pour tes douleurs en face. Elle a bien trop à faire avec ses misères, mais elle apprend, comme nous. Cette ambivalence, se retrouve partout chez elle. Sous des airs doux, notre [...]  n’a rien de mielleux. Ce titre – le premier de tous – elle l’a écrit un soir de réveillon, seule au bar d’un hôtel, où elle s’est isolée le temps de trouver l’inspiration. Elle observe, So long island qu’elle n’a pas écrit. Elle s’obstine, dans sa tête c’est Bloody Mary. Se lance enfin et crée Pink Lady....

 

Voici un extrait du texte promo du nouvel album de... ROSE. Il figure sur son site officiel. Et elle ne m'avait donc pas menti... puisque Murat ne chantera donc pas du Murat. C'est plutôt rare.

 

Jean-Louis Murat en rose...

 

Ce titre de 4 minutes 40  "Pour être deux" n'est pas encore disponible puisque l'album est prévu pour le 15 juin, l'opus s'appelle donc PINK LADY (son 4e me dit-on).  Il a été enregistré avec Pierre Jaconelli (Biolay notamment).

 

 

 

 

Un duo en juin!

Voici le premier single :

Mince... La chanson "la liste" date déjà de 2007.

La question qu'on ne se posera pas : Est-ce que Murat a décidé de collaborer avec toutes les chanteuses ayant participé au SOLDAT ROSE? (Cherhal, Nolwenn Leroy... et Rose qui a fait le concert du soldat 2).

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Publié le 16 Mai 2015

En paix, du côté des étoiles en terre ou au ciel

Ils nous ont quitté...

- B.B. KING:

Jean-Louis Murat dans Magic en 2002 "Les exemples, c’est John Lee Hooker, B.B. King, Bob Dylan, Bob Marley, Duke Ellington [...]. Il n’y a que dans le blues et dans le jazz que les mecs ne s’étiolent pas et continuent à assurer".

Jérôme PIETRI nous disait: "Il faut pas oublier que B. B. King, qui sait à peu près de quoi il parle, s'est insurgé entre autres contre cette définition inexacte et puis stupide du blues et il a dit : « Il ne faut pas oublier que le blues, c'est aussi un cri de révolte et de colère contre l'injustice et l'oppression ». Donc moi, c'est cette définition que j'aime, les chansons d'amour, je m'en tape !"

Je n'ai pas trouvé beaucoup d'autres éléments (Murat parle plus souvent de John Lee Hooker bien sûr). Je n'ai pas retrouvé notamment dans les émissions où il délivre ses choix musicaux de séquence sur BB King, mais Murat aime souvent privilégier ses chers "seconds couteaux".

- Pierre OSTIAN:

On n'en entendra moins parler que BB King... mais c'est le créateur et producteur de feu l'émission "MONTAGNE", dont Murat avait été invité et dont il avait fait le générique. Il vient de mourir à l'âge de 70 ans. Il était originaire d'Isère.

Bio: un article sur le site de France 3 Région.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #le goût de qui vous savez

Publié le 11 Mai 2015

Un 2e  concert à l'automne et un bout de truc

 

- Après ARMENTIERES, voici une date que j'ai bien failli rater (un des sites que j'utilisais pour mes recherches vient d'être supprimé, Wasalive... merci pour tout, paix à ton algorithme).

Ça sera à VILLEFRANCHE SUR SAONE, au théâtre, qui a, je l'avais remarqué, une jolie programmation. Au pays du Beaujolais et de Biolay, de la vague, et du FN à 36%, on devrait donc pouvoir découvrir les nouveaux titres... mais comme pour le début de tournée de BABEL, il est probable que l'album ne soit pas encore sorti: c'est en effet prévu le 12 octobre.

Je suis en tout cas bien content parce que c'est accessible pour moi... et pas loin de l'endroit où j'ai passé 30 ans de ma vie. Les Lyonnais devraient se déplacer en nombre, et affronter le tunnel de Fourvière.

L'info était là, ça parle d'une pré-programmation:

http://cncrt.fr/1636/theatre-de-villefranche-concerts-2015-2016.html

(Je n'ai rien  trouvé sur le site du théâtre mais le lien ci-dessus a été publié sur le fb officiel de celui-ci).

 

 

LE LIEN EN PLUS:

 

On parle encore de Babel en Belgique. Très courte séquence. François Brabant de VIF  donne un choix culturel à la fin de l'émission radio DANS QUEL MONDE ON VIT (Première) le 9 mai. Voici ce qu'il en dit :

"vrai disque de grande chanson française, très enraciné dans l'auvergne

un disque dépourvu de dérision, de cynisme, un peu les maux de notre époque,  je dirais que Jean-louis murat se révèle être un grand sociologue, un grand anthropologue parce qu'il a le sens de l'observation du monde rural, des auvergnats, des paysans

et aussi un grand psychologue parce qu'il  arrive à décrire  toute la  palette des sentiments humains".

Ceux qui veulent l'entendre: à la 47e minute,  http://www.rtbf.be/radio/podcast/player?channel=lapremiere&id=2014458

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Publié le 6 Mai 2015

A la décoverte des couvers en attendant la Reprise

Oui, je vous invite aujourd'hui à découvrir des covers, des reprises de Murat... Ça passe le temps agréablement. Je n'ai pas eu la besoin de tirer le fil de l'Harry Cover pour les trouver puisqu'on me les a gentillement adressé, mais je les ai écoté...écouté pardon... avec plaisir.

 

1) D'abord, Nicolas de Sigoulès de NANTES... qui a sorti un album en 2013 (écoutable sur deezer et à commander sur son bandcamp).

Petite bio ici

Il a choisi les Frelons d'asie... avec une fin étonnante.

https://www.youtube.com/watch?v=xqW960JOmHw

2) SEVERINE

Après cette promenade nocturne dans la forêt, restons cover puisqu'on va porter le galurin rouge sang... et c'est une jeune chanteuse Séverine de Close qui s'y colle. Cette alsacienne a sorti un album en novembre 2014, et semble faire beaucoup de concerts dans sa région. Elle annonce sur son site un clip vidéo pour Mai 2015. Toutes les infos:

www.severinedeclose.fr

www.facebook.fr/severinedeclose

3) Et voilà encore un musicien confirmé... Denys des Piles de Boites.

https://www.facebook.com/pilesdeboites

Pas encore de disque mais une belle série de concerts en Rhone-Alpes. 2 concerts sont annoncés en mai et la finale du tremplin Emergenza le 6 juin au TRANSBORDEUR (oui, là où Murat enregistra Murat Live...).

Ils font de la musique poético-festive... mais on leur en veut pas... et Denys nous montre ci-dessous qu'il a plusieurs boites dans sa pile. Très réussi (on espère qu'il figurera dans le tribute à Mustango qu' A découvrir absolument va bientôt sortir puisqu'il leur a envoyé un titre).

Je vous l'avais déjà partagé, mais j'ai cette fois mise en image, avec ce que j'avais sous la main (images tournées cette semaine, ce qui m'a permis d'imaginer une fin heureuse, avec mes gros sabots).

4) PIERRE ET DAVID

On passe à un peu plus amateur... dans la conception et l'enregistrement du moins... mais c'est très sympathique. Pierre et David s'entrainent dur pour être prêt pour animer avec leur guitare la before du KOLOKO devant la coopé. Comme l'année dernière, une petite convention amicale devrait avoir lieu. N'hésitez pas à vous présenter et à vous joindre à eux ou à nous (Je ne sais pas encore ce que je fais, mais M. sera là).

Plusieurs titres à écouter sur soundcloud

 

5) ET CELUI QUI N'OSE PAS:

c'est LE FLEGMATIC. Ce musicien que j'ai découvert il y a quelques temps grâce à la Souterraine (mosla tape à écouter) chante en français... Sur facebook, il m'a indiqué qu'il n'oserait jamais reprendre Murat... mais pourtant, il chante quelques vers a capella dans l'émission ci-dessous:

http://www.radiocampusparis.org/la-souterraine-14-le-flegmatic/

Après une session live, il a choisi d'écouter "Gorge profonde", il s'en explique à 1h 09... "un album qu'écoutait beaucoup ma mère"... puis il chante quelques phrases d'"animal".

A découvrir! https://www.facebook.com/theflegmatic

 

Des covers encore: rappelez-vous la soirée LIVRE UNPLUGGED avec BERTRAND LOUIS et OLIVIER NUC notamment.

 

 

LE LIEN EN PLUS OU CA CAUSE BEAUCOUP DE MURAT

Serait-ce une nouvelle mini-série? un feuilleton d'une saison? ou un soap-opéra? On continue en tout cas de suivre la promo de EAU l'album de ALEXANDRE DELANO.

Résumé de l'épisode précédent: les scénaristes avaient imaginé une tension entre JL et Alex, sur fond de parrainage un peu lourdingue à porter.  

Ce jour-là à Bourges, ALEXANDRE DELANO alias  Alexandre Rochon et Emilie sont en interview pour CAN YOU HEAR THE MUSIC... et l'intervieweuse aborde la question du passage en français... et Alexandre évoque  Murat mais Emilie ajoute:

Alexandre : C’est un album en français parce qu’il y avait des chansons en français qu’on avait enregistré. Ce n’est vraiment pas plus compliqué que ça. Il y a eu des choses qui ont fait que. C’est plein de choses différentes en fait. Par exemple, parmi elles le fait d’avoir enregistré un album avec Jean-Louis Murat, ça a pu inspirer une chanson. Mais il n’y a pas de déclic en fait.

Emilie : Ça a été encourageant en tout cas. Il a poussé pour passer le relai. Ça fait longtemps que tu avais envie d’écrire en français, donc il t’a aidé à dire « allez, fais le ».

  Babel est ensuite évoqué, mais Emilie évoque ensuite MURAT EN PLEIN AIR:

Et au niveau de la contrainte de lieux, par exemple, ce serait quoi ?

Emilie : Jean-Louis Murat a fait ça et je trouve ça génial. Il a enregistré dans une chapelle, haut perchée, en Auvergne, dont l’accès est vraiment difficile, donc il faut imaginer toute l’équipe technique avec des gros flys qui passent les pierres, parce qu’il y a une montée déjà. Elle n’est pas dure, mais elle n’est pas évidente et t’es là-bas, t’es comme sur le toit du monde et c’est une immersion totale.

Alexandre : C’est super.

Emilie : Je trouve que c’est vraiment beau de faire ça.

Alexandre : Mais là sur le coup, c’est une contrainte de live. C’est encore un peu différent.

Emilie : Là aussi, tu joues avec l’acoustique du lieu et c’est comme si tu honorais un peu le lieu. En même temps, il donne aussi de lui dans le son qu’il te renvoie et puis tu t’achètes un souvenir et ton disque il est celui-ci et il ne ressemble à rien d’autre, au moins pour toi, parce que peut-être que dans les bacs c’est un disque parmi tant d’autres, mais ça donne des histoires aux objets alors que les objets ont de moins en moins de valeurs. Ça donne quelque chose de vivant et ça rend les artistes humains aussi, c’est-à-dire que Murat il peut avoir de grands fans, des fanatiques qui le déifient, mais à un moment c’est un mec qui est monté avec sa guitare et qui a été essoufflé lui aussi dans une montée pour accéder à un lieu où il y a plein de gens qui sont allés mais pas tant que ça non plus parce que c’est un peu secret et ça donne de lui, avec des envies…  Je trouve que c’est très émouvant de mettre de vrais lieux qui sont accessibles aux gens et de ne pas être confinés que dans des studios, dans des espaces presse… Je trouve que ça humanise beaucoup. Et c’est ça que j’aime dans le fait d’aller dans un lieu qui n’est pas fait pour.

 

Murat déifié? Oula!  Je vais m'acheter de suite le livre de FOUREST sur le blasphème! Plus sérieusement, à la lecture de ces lignes, on repense au projet avorté d'aller jouer BABEL au sommet du Puy-de Dôme (cité deux fois par Murat)... Dommage...  L'intégralité de l'interview à découvrir : http://canyouhear.fr/rencontre-avec-alexandre-delano-the-delano-orchestra-pdb15/

Allez, on termine encore par le clip... mais j'allais oublier: la page FB de Jean-Louis Murat annoncait la présence des TDO presque au complet pour KOLOKO... mais ceux-ci n'étaient pas au courant. Comme d'habitude, ça sera donc la surprise!

PS: J'ai changé le design du blog suite à des commentaires sur un forum... Vous aviez remarqué? Vos avis? Je retourne à l'ancien?

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Publié le 1 Mai 2015

des petits riens qui feront des liens en plus en moins

1)  Du côté de feu la section rythmique

En Suisse, il y en a qui en ont des moyens... pour piquer la section rythmique mythique et   métronomique du Bougnat qui pique: Stéphane Reynaud, le faux Suisse, et Fred Jimenez, le vrai, ont joué sur l'album d'un certain Marc Aymon. Dans le premier lien, on peut voir des photos de l'enregistrement avec les deux compères lilithiens.

http://1dex.ch/2015/04/marc-aymon-ou-lesprit-du-lieu/

http://marcaymon.com/nouvel-album/

 

2) Vrai Bergheaud, Faux Murat

L'autre jour un twittos turc demandait à jeanlouisMurat s'il était turc! "Murat" est en effet un prénom répandu... Ca ne favorise pas toujours les recherches sur internet:  en 81, ce n'était pas un problème.

 Il parait que Bergheaud, c'était un nom pas possible pour faire carrière. Et pourtant, il y avait déjà eu un Bergheaud star qui plus est nommé Jean : JEAN BERGHEAUD... le premier prince de la musique auvergnate, qui était joueur de cabrette. En fait, il était parisien de naissance de parents cantaliens (Bergheaud est un nom répandu en Auvergne).

Alors pourquoi vous raconte-je tout ça?  Euh, juste parce que je suis tombé sur un DJ du nom de... sans D.

Alexandre Bergheau https://www.facebook.com/AlexandreBergheauMusic?fref=photo

Oui, c'est tout. Uniquement pour ça. Oui, ça s'appelle meubler... mais je voulais vous parler de Jean bergheaud depuis longtemps.

EDIT: je rajoute un lien : http://lafeuilleamta.fr/2012/08/30/bouscatel-le-roman-dun-cabretaire-par-andre-ricros/  pour cette phrase amusante : "de grands cabretaïres de générations différentes se sont choisis des successeurs à qui ils ont légué leur savoir, leur instrument et une formule magique qu’il devait utiliser la première fois où il utiliserait l’instrument donné et une autre formule à utiliser en cas de vol qui empêcherait le fonctionnement de l’instrument. Ainsi ont procédé Roumany envers Ranvier qui a fait la même chose avec  Bouscatel, lui-même avec Bergheaud et Bergheaud avec moi même !"

 

3) Nolwenn/Murat : encore?

Elle est en tout cas partante... C'est ce qu'il dit à la Provence (jeudi 23/04)...

Comment travaillez-vous sur le nouvel album ?
Pour l'instant, il y a peu de choses à dire car j'ai été très occupée par la sortie du live de la tournée précédente, Ô tour de l'eau. J'ai peu de temps à consacrer au nouvel album, je ne sais pas s'il sera prêt à Noël. J'ai déjà plein d'idées. J'écris mes chansons, viendront ensuite d'éventuelles collaborations. J'adorerais travailler avec Laurent Voulzy, Alain et Pierre Souchon, Miossec, Jean-Louis Murat. Je n'ai pas un carnet de personnes que j'aimerais contacter, ce sont des artistes qui sont sur mon chemin, qui font partie de ma famille musicale. Ce sont des rencontres, pas des commandes.

 

 

la pin-up de la page 3

la pin-up de la page 3

4) 1 volume d'EAU, 1 de Delano, et une pincée de Murat pour le cocktail d'Alexandre Delano

http://www.magicrpm.com/le-leader-du-delano-orchestra-en-solo-et-en-francais/

Ça donne un album, Eau, crédité à Alexandre Delano & The Delano Orchestra, la principale nouveauté – outre une couleur musicale « pop et romantique » d’après le communiqué de presse – étant l’écriture en français forcément plus personnelle et un chant mixte à deux voix.

« Morgane est inhibée dès qu’elle chante en français. Alex, c’est pareil. Ils sont craintifs avec leur langue maternelle. Dans le camion, je n’arrête pas de les chambrer là-dessus », nous confiait Jean-Louis Murat en personne quand on le rencontrait en fin d’année dernière pour son album Babel (2014), réalisé avec l’aide de The Delano Orchestra.

Eh bien, il semble qu’Alex ait su dépasser ses complexes en mettant au point son « journal de bord d’une vie aquatique et amoureuse ». Preuve en est avec Orage, le premier extrait d’Eau, prévu pour le 22 juin sur Vicious Circle et Kütu.

Alexandre a commenté sur fb (public) : "La prochaine fois, Morgane Imbeaud racontera comment elle a chambré Jean-Louis quand dans le camion, il chantait en anglais"... On l'avait annoncé, la référence à Murat, il n'a pas fini de l'entendre.

Vicious Circle est entre autre la maison de disque des Elysian Fields.

5) Les Bourg' de "VERSAILLES" à BOURGES

 

La grande Chorale était comme Alexandre Delano à BOURGES.

Un reportage de France 3, avec une interview de l'arrangeur Denis Clavaizolle.

http://pluzz.francetv.fr/videos/jt_1920_auvergne_,121656009.html

J'ai informé mon reporter local qu'il y avait de la place dans les bus... Il nous dira peut-être si LE CRI DU PAPILLON que la chorale a enregistré a été joué à Bourges... à moins qu'il en ait profité pour aller voir autre chose... notamment BY THE FALL.

Encore un autre reportage:

http://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne/2015/04/28/un-printemps-plein-de-promesses-pour-les-auvergnats-bourges-713997.html

 

6) Dominique A obsédé en "chat".

 

Lors d'un "chat" organisé par 20  minutes, la question suivante a été posé à Dominique A:

Maëlle: Vous préfacez le livre coup de tête sur Jean-Louis Murat. Est-il une source d’inspiration pour vous?

 - Oui, Maëlle, il m’a inspiré, et c’était même il y a bien longtemps une sorte d’obsession. D’où la préface.   Pour rappel: ma question à Dominique A sur le même sujet

 

C'est tout pour le moment... Bon premier mai!

 

Maibaum (arbre de Mai), 30 avril

Maibaum (arbre de Mai), 30 avril

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)