Publié le 11 Octobre 2020

Bonjour,

On fait le point sur la Rochelle... Franco? Et bien, oui, et je n'aurai pas de mal à le faire,  car je n'ai trouvé que des retours positifs, malgré des concerts assez ramassés en durée.  [je pioche à droite, à gauche pour le faire, même si  je préfère quand  vous m'envoyez vos impressions. J'espère que vous me les transmettrez pour les prochains concerts!] 

Pour une fois, je vous partage quelques vidéos brèves... 

 

Encore une  (après les photos, cliquer sur la flèche à gauche):

IL s'agissait du première soir, avec guitare électrique. Il est passé à la guitare 12 cordes le soir d'après avec cette set-liste qui a aussi été modifiée par rapport à la veille (un peu).   Jean-Louis a laissé son humeur et le contexte Covid  le guider, ou du moins il a cherché :  "c'est bizarre de chanter devant des chirurgiens, j'ai l'impression d'être sur une table de dissection... je ne crois pas que ce soit de bonne politiques... je me parle à moi-même,  non plus de faire comme si c'était des concerts normaux, hier, il y avait des textes qui me paraissaient complètement décalés par rapport à la situation. Alors, on va essayer de faire... je ne sais pas quoi... on va commencer par quelque chose de rigolo"... et de débuter: "un jour, il nous rouvriront la boucherie, c'est la bête immonde..."

setliste du 2e soir:

Achtung
Le Mec qui se la donne
Hold up
Reparer maison
Tel est pris
Monboutdif
La Princesse of the cool
Rester dans le monde
Je me souviens
Si je m’attendais
Tony Joe
 
On ne sait pas si Jean-Louis a trouvé la solution dans le contexte, mais il a cherché, et c'est ce qu'il faut attendre de lui et de ses concerts.  Les personnes qui ont  assisté aux deux concerts ont ainsi pu voir tout ce qui fait le sel des concerts de Murat: sa liberté d'interprétation...  et de livrer chaque soir chaque soir quelque chose de différent. 
Comme d'habitude, ces premiers concerts sont une phase de test.  Le petit papier aux pieds des artistes donnait une vingtaine de titres...  et on verra donc si c'est l'électrique ou la 12 cordes qui va l'emporter pour la suite.
Un petit mot sur la rencontre qui a eu lieu le 2e soir avant le concert:  Jean-Louis a fait écouter des choix musicaux (Kendrick Lamar, Marvin, Billie Eilish, Kanye West,Tony Joe...).  Là, encore semble-t-il un Murat charmant, allant même jusqu'à dire qu'il y a des choses bien même chez Michel Sardou. Il a indiqué qu'il avait écouté Abba, "je passe 15 jours comme ça, comme un architecte, je regarde tout, je regarde comment ils font, les liaisons". 
Il a accepté quelques selfies ensuite.
 
Ps:  et comme pour signifier que la tournée n'est pas comme les autres, Jocelyne à la boutique, n'était pas là.
Vous trouverez dans l'article suivant deux comptes-rendus de personnes présentes les deux soirs!
 

 

- On se quitte avec des teasers du nouveau clip. La reprise de Celentano "l'arc en ciel"... dont des images du chanteur italien avec Charlotte Rampling #charlotteramplingnaked  #charlotteramplingsexy (c'est pour les moteurs de recherche, on sait jamais...).   Les images sont sans doute tirées du 2e film de Celentano "yuppi du" (en français: "fais vite avant que ma femme me revienne" sic), c'est également le titre d'une chanson.

Le clip sort dans deux jours!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 8 Octobre 2020


Hier, a eu lieu la première date de cette "tournée d'automne"...  Ça pourrait faire un film de Rohmer, et pas un blockbuster... hélas.  Concerts annoncés tardivement, covid, on est loin d'avoir fait le plein de la jauge réduite hier à la ROCHELLE... Si bien que les présents d'hier ont eu droit à une invitation pour le concert de ce soir!  Il est également annoncé une rencontre avec le chanteur à 18h30!! Décidément, ça vaut toujours le coup la première date (Murat teste généralement des chansons)...

 

Après un 1er concert groovy et ovationné hier, ne manquez pas le 2ème passage de

ce soir à La Sirène (20H). 𝙀𝙩 𝙥𝙤𝙪𝙧 𝙡𝙚𝙨 𝙞𝙣𝙘𝙤𝙣𝙙𝙞𝙩𝙞𝙤𝙣𝙣𝙚𝙡𝙨, 𝙫𝙚𝙣𝙚𝙯 𝙧𝙚𝙣𝙘𝙤𝙣𝙩𝙧𝙚𝙧 𝙡'𝙝𝙤𝙢𝙢𝙚 𝙚𝙩 𝙥𝙖𝙧𝙩𝙖𝙜𝙚𝙧 𝙪𝙣 𝙩𝙚𝙢𝙥𝙨 𝙙'𝙚́𝙘𝙝𝙖𝙣𝙜𝙚 𝙖𝙪𝙩𝙤𝙪𝙧 𝙙𝙚 𝙨𝙖 𝙘𝙖𝙧𝙧𝙞𝙚̀𝙧𝙚 (18𝙃30, 𝙚𝙣𝙩𝙧𝙚́𝙚 𝙡𝙞𝙗𝙧𝙚).

Bon, tout ça pour dire:  bravez le COVID, messieurs, dames! Vous n'attraperez pas le covid en étant sagement assis devant Jean-Louis....  ET j'espère que de mon côté, le passage en alerte maximal de Grenoble n'aura pas de conséquence... Je compte aussi aller à DIJON...

Insta de JLM:

 

Comme vous le constatez sur la photo, on retrouve FRED ET STEPHANE aux côtés de JLM. Un Jean-Louis qui a été bourru (c'est la période pour le vin), mais qui a néanmoins fait rire l'assistance. D'autres commentaires, chers spectateurs?

- Et on nous a annoncé un concert supplémentaire :  EVREUX,

LE KUBB, Evreux.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 3 Octobre 2020

Bonjour,

1)  Une interview? Cela faisait longtemps! On la retrouve dans LONGUEUR D'ONDES, numéro 93, le mag qu'on n'achète pas, est toujours là, et bien vivant (depuis 1982). Le numéro est consultable, téléchargeable, downloadisablemachinchose, et lecturable sur le site!  Mais pour les amoureux du papier de belle qualité, on peut s'abonner...

http://www.longueurdondes.com/

 

On retrouve un Jean-Louis Murat de bonne humeur (on appréciera l’indication :"rires") bien que le discours soit un peu sombre... Notre cow-boy se révèle en lonesome désormais, et étendant son itinéraire amoureux à des considérations plus larges sur l'ensemble des femmes, y compris  sa descendance, dans un contexte post-me too (on est bien dans "baby love"). Il semble s'éloigner un peu de ses discours nitzchéens ('L'homme doit être éduqué pour la guerre, - la femme pour le repos du guerrier'): "les mecs ne sont pas du tout ce que les femmes pensent"... et ce serait elles qui font désormais souffrir les hommes... Au delà de ça, il est touchant quand ils évoquent ces 9 séparations, "la mort sera la dernière", et ce rêve "très 19e siècle" "romantique" du couple  (fin 2e colonne). 

 

On se met "le môme éternel"? Le titre "un de mes meilleurs ouvrages"

2)  Euh, désolé! Je vous disais que la tournée d'automne était sans doute bouclée... mais voilà qu'une date nous arrive: ça sera à DIJON!   Je lève le voile: ça sera à la vapeur (mais vu qu'il est obligatoire de porter le masque, et le préservatif si plus... ce n'est pas gênant).  Le SAMEDI 7/11(salle smac de la ville).  

https://www.infos-dijon.com/news/sortir-voir-ecouter-decouvrir/sortir-voir-ecouter-decouvrir/concert-jean-louis-murat-a-la-vapeur-le-7-novembre.html

 

3) Les rééditions TOBOGGAN et A BIRD ON A POIRE ont été décalées à décembre. Il s'agit d'un retard de fabrication. On me signale dans l'oreillette que très rapidement ensuite nous aurons droit à la suite (D'ici février, 4 autres vinyles devraient darder leur sillons à l'horizon).

 

POUR RAPPEL:    "BABY LOVE DC", c'est le 30 octobre en CD, et exclu vinyle blanc sur le site officiel jlmurat.com  

Cette nouvelle édition comprend cinq titres extraits de  « Baby Love», réenregistrés en versions acoustiques.

Inclus également 3 titres inédits, dont une adaptation française du titre « L’arcobelano » d’Adriano Celentano.

 

LE LIEN EN PLUS COLLABORATION

 

Jean-Louis rangé dans les "hommes importants" dans la vie... de Nolwenn Leroy. Bon, le petit magazine s'est rappelé du titre "sur mes lèvres"... charmant ("le plus beau de son album"), dont Laurent Ruquier demanda une version a capela sur son plateau. Le rédacteur tient à préciser que Nolwenn n'avait pas fait à cette occasion "une France Gall". On espère  qu'elle renouvellera l'audace...

Nolwenn Leroy a reçu de Jean-Louis Murat le titre “Sur mes lèvres”, le plus beau de son album “Ô filles de l'eau”.

Toutefois, le titre avait une l'allusion érotique. Mais contre toute attente, Nolwenn a compris Jean-Louis Murat. Il n’y a eu donc pas de conflit entre les deux personnes.

https://amomama.fr/230441-nolwenn-leroy-a-39-ans-zoom-sur-les-homm.html

 

LE LIEN EN PLUS COLLABORATION 2

INDOCHINE est toujours d'actualité...  Petite interview de Nicola:

"On commençait à écrire l’album « Paradize » et plusieurs auteurs nous avaient déjà proposé des textes : Jean-Louis Murat, Gérard Manset, etc. Michaël nous a envoyé une cassette avec deux titres. « J’ai demandé à la lune » était en guitare-voix et j’ai tout de suite accroché. Ma compagne était alors enceinte et j’étais particulièrement sensible au texte qui peut s’adapter à bien des situations sur le thème : demander l’impossible, ne pas briser les rêves. Il nous a quand même fallu 7 ou 8 versions pour trouver le bon truc, développer le côté spatial. Et une bonne dose de hasard avec la fille d’un ami qui est passée au studio et chantonné la mélodie… que nous avons gardé dans l’enregistrement. C’est devenu la 2e chanson préférée des Français alors qu’à la sortie, ce n’était qu’une face B !"

IL indique qu'il lit le livre de Woody Allen :  "le livre est passionnant. Notamment dans ce qu’il dit de la vérité et du mensonge dans une société ultra-médiatisée. »    Nikola est vraiment un rebelle, la preuve: il aime aussi Jean-Louis Murat.

https://fr.media7.ma/monde/nicola-sirkis%E2%80%85-%E2%80%85le-succes-dindochine-a-un-cote-incroyable-et-magique%E2%80%85.html

aussi visible là: https://www.dailymotion.com/video/x28kkg8

  LE LIEN EN PLUS COLLABORATION 2

INDOCHINE est toujours d'actualité...  Petite interview de Nicola:

"On commençait à écrire l’album « Paradize » et plusieurs auteurs nous avaient déjà proposé des textes : Jean-Louis Murat, Gérard Manset, etc. Michaël nous a envoyé une cassette avec deux titres. « J’ai demandé à la lune » était en guitare-voix et j’ai tout de suite accroché. Ma compagne était alors enceinte et j’étais particulièrement sensible au texte qui peut s’adapter à bien des situations sur le thème : demander l’impossible, ne pas briser les rêves. Il nous a quand même fallu 7 ou 8 versions pour trouver le bon truc, développer le côté spatial. Et une bonne dose de hasard avec la fille d’un ami qui est passée au studio et chantonné la mélodie… que nous avons gardé dans l’enregistrement. C’est devenu la 2e chanson préférée des Français alors qu’à la sortie, ce n’était qu’une face B !"

IL indique qu'il lit le livre de Woody Allen :  "le livre est passionnant. Notamment dans ce qu’il dit de la vérité et du mensonge dans une société ultra-médiatisée. »    Nikola est vraiment un rebelle, la preuve: il aime aussi Jean-Louis Murat.

https://fr.media7.ma/monde/nicola-sirkis%E2%80%85-%E2%80%85le-succes-dindochine-a-un-cote-incroyable-et-magique%E2%80%85.html

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 25 Septembre 2020

Et motus, on pioche la boule noire... et on passe son tour, les parisiens...  La nouvelle est tombée: ANNULATION DES CONCERTS PARISIENS.  La salle ne permet pas d'accueillir dans les conditions souhaitées. Amis parigos, tournez vous vers MASSY!

Aïe, Aïe, caramba, ne nous lamentons pas:  Voici les autres dates sur le site du tourneur, et leur publication indique donc que cela devrait être tout pour cette tournée d'automne...  (pas de nouvelles, depuis hier, nous avions l'ensemble des concerts...)

https://www.caramba.fr/artistes/jean-louis-murat/?fbclid=IwAR3pVjtnpywNueyV0ZES3Hlym831JNwLzMNAT6EeanFerAm9s7TbcWGsAp4

07/10/20 . LA ROCHELLE - La Sirène
08/10/20 . LA ROCHELLE - La Sirène
14/10/20. PERPIGNAN
30/10/20- VERDUN
06/11/20. GRENOBLE
12/11/20. LILLE
14/11/20. ST MALO
20/11/20 VITRY-LE FRANÇOIS
28/11/20. MASSY
05/12/20. MORDELLES
 
L'ARCHIVE EN ATTENDANT LE CHANTEUR MASQUE

le rêveur masqué.... par Thierry Séchan.

 

En attendant la neige est tombée vers 1500 mètres, on apprécie là de porter le masque...

On perd la BOULE....  et les autres dates

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 24 Septembre 2020

Ah, bein, voilà, je ne serai pas obligé d'aller bronzer en novembre à Verdun... traverser le plateau de Langres en décapotable...  Ah, quel dommage...  Car voilà une date de proximité pour moi : GRENOBLE,  ça sera la 6/11 à la Belle Électrique... si Préfet veut.

https://www.la-belle-electrique.com/la-programmation/concerts/dates/58-2020/hiver-2020-2021/1332-jean-louis-murat

 

Et pis, virée annoncée chez CASTEX, ou presque à PERPIGNAN... Théâtre de l'Archipel, ça sera avant Grenoble, le 14 octobre!! 

https://www.theatredelarchipel.org/a-lagenda/elmediator/jean-louis-murat

On croise les doigts, on serre les fesses, on mange les fers à cheval, on se lave les oreilles avec des pâtes de lapin,  on saute avec allégresse dans des crottes (mais avec masque)...  Et on fait vivre le spectacle vivant!!! IL n'y a pas eu de cluster dans les cinémas, et les théâtres. Non, hein? c'est sûr, oui?

 

- Par contre, petite information que nous livre la Voix Du Nord:  la scénographie "au centre du public" (annoncée à La Rochelle, à Lille...)  n'est peut-être pas une initiative de JL... Il s'agit plutôt d'une manière pour les salles de gérer les contraintes sanitaires, en séparant le public.

https://www.lavoixdunord.fr/869449/article/2020-09-23/lille-l-aeronef-annonce-la-reprise-des-concerts-en-octobre-en-version-assise

Voici en tout cas un light show très "baby love":

 

LE LIEN EN PLUS YA QUELQU'UN QUI A DIT

Carla Bruni cite Jean-Louis Murat dans Paris-Match, ce n'est pas à propos de musique, mais de son principal talent, la beauté...

"En ayant recours à la chirurgie esthétique", lui suggère le journaliste. "Pour avoir l'air tout bizarre ? Non. Je n'aurais pas l'air plus jeune pour autant. Je crois qu'il vaut mieux faire l'honneur à la beauté, comme le chante Jean-Louis Murat", indique Carla Bruni.

https://www.msn.com/fr-fr/divertissement/celebrites/carla-bruni-sarkozy-fait-de-rares-confessions-sur-la-chirurgie-esth%C3%A9tique/ar-BB19nncF

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 23 Septembre 2020

bonjour

Voilà, c'est la sortie officielle de l'info, avec une petite surprise...

Donc, comme je vous le disais précédemment, le 30 octobre, sort un petit disque bonus, "la version déconfinée de Baby Love", avec des titres "unplugged" (piano!),  avec ces titres:

  1. 01 Le mec qui se la donne  3:17
  2.   Prince ahuri  3:20 (inédit live)
  3.   L'arc en ciel  3:16  (cover de Celentano)
  4.  Rester dans le monde 2:18
  5.   Tony Joe  01-07-20 2:24
  6.  Que dois-je en penser  1:53  (inédit)
  7.   Si je m'attendais  3:01
  8.   La princesse of the cool  2:33

 

La petite surprise c'est qu'une version vinyle (transparent) est proposée en exclusivité sur la boutique officielle (tirage 1500 ex.).   ICI  

Une offre avec les deux vinyles Baby Love est également disponible. Et on trouve tous les albums en CD à 7,99!   On peut commander dans le même temps les deux rééditions Taormina et A bird on a poire (on ne connait toujours pas les bonus).

 

A propos d'A bird on a poire... ELysian Fields a sorti un nouveau disque "Transience of Life" . Benzine indique que toutes ces collaborations "respirations": " extérieures ont permis au groupe de se renouveler et de trouver de l’air pour leur permettre de maintenir une vitalité créative". Le disque complexe est inspiré  des textes du poète chinois Cao Xueqin.  C'est sorti chez nos amis de MICROCULTURE.

 

 

LE LIEN EN PLUS UN LUNDI DANS LE MONDE

https://www.lemonde.fr/musiques/article/2020/09/20/ella-et-louis-murat-the-catchers-des-melodies-pour-l-automne_6052962_1654986.html

Le lundi, le service Culture du « Monde » propose aux lecteurs de « La Matinale » un choix de concerts, de festivals, de clips, de disques…

« Pluie d’automne », par Jean-Louis Murat
Après l’échec de ses deux premiers albums (Murat, en 1982, et Passions privées, en 1984), Jean-Louis Murat connaît enfin le succès, en 1989, avec un troisième opus, Cheyenne Autumn, où les feuilles mortes se ramassent à la pelle.
Inspiré du titre d’un western crépusculaire de John Ford (Les Cheyennes, 1964), le disque séduit en promenant suavité romantique et synthétiseurs pop sur un tapis d’humus. A déjà 37 ans, le chanteur fait la part belle au désenchantement et aux amours défuntes. Quatrième titre de l’album, Pluie d’automne se balade ainsi au rythme d’un crooning mordoré sur la mélodie frisquette dessinée par les claviers et boîtes à rythme de Denis Clavaizolle.
Les souvenirs charnels palpitent encore malgré la bruine (« Balade en forêt/Peine vaine/Bois mort et genêts/Etreinte acharnée/Ventre contre ventre/Amour étranger »). Si la synth-pop est de rigueur, les mots s’ancrent avec élégance dans une sensibilité terrienne (« Jachère brûlée/Terre fière/Nature de juillet/Que je t’aimais ») qui demeure, jusqu’à aujourd’hui, la marque du toujours prolifique Auvergnat. Stéphane Davet
 
LE LIEN C'EST LA FIN DU TOUR
 
Alors que France 2 a fait l'exploit de ne pas évoquer le chanteur français fan de vélo régional de l'étape terminant au Puy Mary, le site le PetitBleu  (Agen) , s'est rappelé naturellement du "champion espagnol".
 
 
On peut aussi se rêver en gastéropode...
 
 
LE LIEN EN PLUS Y EN A JAMAIS LAMAR
 
Rebecca Manzoni a sorti un petit bout d'interview de Jean-Louis à propos de Kendrick dans une émission qui est consacrée à ce dernier avant la diffusion de Troie.
à 37 minutes...
Une émission intéressante pour comprendre les propos de Murat: "enfant surdoué, son écoute m'a redonné foi en moi. Il peut travailler avec plein de monde, et à la fin, c'est toujours du Kendrick. Et j'aime ça aussi. Je me sens très proche de lui".
 
Rappel CONCERTS:
 
 
Et aussi à Verdun, Paris, Massy, Lille, Mordelles et Vitry le François

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 18 Septembre 2020

Après la Rochelle et ses deux dates à la Sirène, on apprend aujourd'hui que Murat ira  quelques temps plus tard... le 30/10... à VERDUN! Et c'est sans doute une date particulière pour Loï (Jean-Louis Bergheaud est le nom de son aïeul mort en 17) ...  Cela sera dans l'église moderne "jeanne-d'arc" qui reçoit pendant 3 ans des manifestations culturelles (le théâtre à l'italienne de la ville est fermée pour des raisons de sécurité). 
 

Un vendredi... ah, ça me tente....

 

On le retrouvera aussi à l'aéronef à Lille, lieu moins original, le 12/11,et à Saint-Malo le 14/11 à La Nouvelle-Vague.  En clair, pour l'instant, on reste au dessus de La Loire...

Apparemment, c'est la  même configuration qu'à La ROCHELLE qui est annoncé: Au milieu du public!

https://www.digitick.com/fg/tour/jean-louis-murat/1046

https://billetterie.aeronef.fr/

Allez, on attend encore des dates dans le sud!!

LE LIEN  EN PLUS

https://www.baladessonores.com/la-boutique/jean-louis-murat-baby-love-d-c/?fbclid=IwAR0_L0cC9jnkoV5OpZ-B3THqihGLOuAjKGfs8zGTDM5xcmGuUy7C10CU_w0

Et on rappelle le 2/10, A  BIRD ON A POIRE (avec bonus) et TAORMINA en réédition vinyle!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 15 Septembre 2020

Alors qu'on attendait le disque de reprise d'Adriano Celentano, voilà que l'on va nous proposer un disque bonus:   Baby love... version piano... selon l'accroche de PIAS, avec 3  inédits (qui avaient été chantés en live au moins une fois si je ne m'abuse et une chanson d'Adriano ... version française -je m'interrogeais récemment de savoir si JLM allait chanter en italien ou livrer des versions françaises..-.).  Je ne ferai pas ma fine bouche: c'est  du neuf... et pas une réédition commerciale (avec juste un titre ou deux en bonus).  Cool!!! Et on nous annonce un nouveau clip, et une promo...

 

Le disque devrait sortir le 30/10.

Merci Armand!

 

EDIT: On m'a demandé de retirer la publication. L'info était confidentielle. J'ai supprimé l'image et le reste des informations.

2e édit: Je viens de tomber sur ce lien   https://www.baladessonores.com/la-boutique/jean-louis-murat-baby-love-d-c/  

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 11 Septembre 2020

Alors que le tour de France passait à Orcival ce jour -apparemment, on n'a pas vu Jean-Louis courir sur le bord de la route-,   une breaking news nous arrive! UN CONCERT DANS UN MOIS!! MEME DEUX CONCERTS!!

on y entendra Jean-Louis Murat les 7 et 8 octobre dans un format particulier (au centre du public)...

A LA SALLE DE LA SIRENE à LA ROCHELLE

https://www.sudouest.fr/2020/09/11/la-rochelle-a-la-sirene-tous-masques-et-assis-7833776-1391.php

Murat au centre du public? Est-ce une demande de sa part ou une contrainte de la salle?  Si c'est une demande de sa part, j'avoue que ça me surprend que Murat "ose" cette proximité... C'est plutôt enthousiasmant. 

 

LE LIEN EN PLUS

Doré adore  toujours s'associer aux plus grands...

https://www.letelegramme.fr/musique/julien-dore-s-est-trouve-un-nouvel-equilibre-02-09-2020-12608547.php

« J’ai eu peur après mes derniers albums de n’être qu’un faiseur de chansons d’amour : cette fois, dès que j’écrivais des choses comme + plage, cœur, coquillages +, je disais + stop, tu sais faire ça déjà +. J’ai trop de respect pour des artistes qui ont pris des virages comme Christophe, Jean-Louis Murat, qui vont chercher de nouvelles matières, de nouveaux sons ».

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0

Publié le 28 Août 2020

bonjour,

Nous sommes le vendredi 28/08,  11h47 et voici le flash info de la planète muratienne.

En attendant le disque promis autour d' ADRIANO CELENTANO (Murat chantera-t-il en italien ou les aura-t-il adaptés?)...  

- On a appris en juillet deux rééditions vinyles pour continuer ce cycle de resorties :   TAORMINA et a BIRD ON A POIRE pour le 2/10/2020.

On nous parle d'une édition de luxe remastérisée pour Taormina, avec poster inclus, reprenant sans doute la pochette initiale dépliable signée M/M.  Je n'ai pas encore trouvé  la trackinglist mais il ne s'agit pas d'un double, et il ne devrait pas y avoir d'inédits. Si je ne m'abuse, il n'y en avait pas eu à l'époque (si ce n'est deux... par écrit dans le songbook "taormina", et dont on ne connaît pas de version produite).

Pour A BIRD ON A POIRE, il s'agira bien d'un double.  J'ai trouvé cette information: " Cette édition contient 10 Bonus dont 5 totalement inédits".  On devrait trouver donc les inédits excellents du cd "Mashpotétisés", dont le "peu me chaut" cher au camarade Matthieu.

Et pendant que je rédige cet article, cette photo tombe sur les réseaux sociaux:  Testpressing 2020... sans autre information. C'est peut-être les vinyles de ces disques.

Un  lecteur me demandait pourquoi les dernières rééditions n'étaient pas encore en écoute sur les plateformes. Sans doute par choix, elles ne sont pas livrées en ligne immédiatement. Elles seront écoutables à partir de décembre (il y avait déjà eu ce décalage pour les précédentes). 

 

2)  Sur France info, il n'y a pas que Bertrand Dicale pour penser à Murat.  A l'occasion de la journée mondiale du chat qui est bien tombée au mois d'août pour combler les trous...

https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/une-journee-mondiale/une-journee-mondiale-du-chat-chacun-a-sa-facon-de-l-adorer_4045431.html

3)  Tiens, on peut encore tomber sur une chronique de Baby Love:  7.5/10

https://lesoreillescurieuses.com/tag/jean-louis-murat/

Jean-Louis Murat continue de rentrer dans la légende et le prouve une fois de plus avec son nouvel album intitulé Baby Love. Parmi les dinosaures encore en activité, on pourra dire que Jean-Louis Murat n’a pas du tout l’intention de raccrocher les gants, bien au contraire. Plus besoin de présenter le parcours de la légende de la chanson qui avait mis tout le monde d’accord avec son dernier disque en date de 2018 nommé Il Francese. Après avoir vu toute sa discographie remasterisée, il frappe à nouveau un grand coup avec son nouveau disque du nom de Baby Love.

N’y voyez aucun rapport avec la chanson de The Supremes. Jean-Louis Murat reste égal à lui-même avec une bonne dose de provocation et d’élégance sur ces compositions à mi-chemin entre chanson française et rock telles que le morceau d’ouverture intitulé « Troie » qui plante le décor de façon cuivré et qui est suivi par des moments plus percutants que sont « Le mec qui se la donne » et « Le reason why » aussi bien scintillants que profonds. N’hésitant pas à donner un coup de jeune dans sa musique toujours aussi intemporelle, le frenchy reste insaisissable et décalé dans sa démarche.

 

Avec une production des plus raffinées et des mélodies élastiques mais allant droit au but, Jean-Louis Murat reste tête brûlée que ce soit sur le groovy « Réparer maison » ainsi que sur « La princesse of the Cool » avec ses rimes en -oule irrésistibles et les allures disco-blues de « Rester dans le monde ». Tandis qu’il arrive à s’inspirer de Philippe Katerine sur « Xanadu » ou de Tony Joe White sur le plus introspectif « Si je m’attendais », ce nouvel album du bonhomme auvergnat montre qu’avec ses textes si piquants et ses mélodies infectieuses, il ne compte pas raccrocher les gants en faisant parler sa réputation hors normes.

 

4) Nous avions parlé fin juin/début juillet du dernier Biolay qui était l'occasion pour lui de parler de Murat. Dans Le Figaro, Nuc l'avait retitillé sans succès m'avait indiqué l'ami Pierre K. Je n'avais pas cité ici deux articles pour compléter:

- Marianne qui s'interroge sur "qui peut sauver la chanson française: Biolay, Murat, Luciani?" L'article est réservée aux abonnés, et je n'ai donc pas la partie consacrée à Murat. Si quelqu'un là... : https://www.marianne.net/culture/biolay-murat-luciani-qui-peut-sauver-la-chanson-francaise

EDIT: merci à LAURENT H. himself! de m'avoir transmis l'article:

Réédition suite

-  A Découvrir Absolument a voulu comparer également Baby Love à Grand Prix...  http://www.adecouvrirabsolument.com/spip.php?article7969

Difficile de ne pas comparer Grand Prix, le nouveau Biolay, à Baby Love, le dernier Murat. Dans les deux cas, des albums funk-pop orchestrés avec génie, qui labourent le terroir des sentiments déçus, de l’amour meurtri. De la part de l’un comme de l’autre, rien d’hasardeux puisque BB comme JL carburent depuis toujours au swing et ne cessent de triturer la thématique du romantique blessé, du Don Juan courtois soudainement confronté à la saloperie contemporaine.

Biolay comme Murat n’ont jamais lésiné sur le trash, le verbe cru, la position du mauvais rôle. Victimes narquoises simulant la faiblesse pour mieux piquer le cœur des traîtresses, les deux hommes, derniers vestiges du 19ème siècle, ont souvent usé de violence afin de cautériser leurs plaies. Biolay, en 2007, en extirpa son meilleur disque : Trash Yéyé, l’album favori des quarantenaires qui repensent méchamment à leurs premières épouses.

Pourtant, Grand Prix et Baby Love, malgré leurs rapprochements, bifurquent sur leurs façons de commenter, en 2020, le lien amoureux – et c’est Murat, haut la main, qui prend le dessus. Car là où Baby Love fonctionne à l’instinct, à l’instantanéité colérique, Grand Prix, bizarrement, ne s’exprime qu’au passé, comme si BB ne pouvait dorénavant écrire que sur des souvenirs qu’il enrobe de romanesque. Les intitulés parlent d’eux-mêmes : “Comme une voiture volée”, “Où est passée la tendresse”, “La Roue tourne”, “Souviens-toi l’été dernier”.

Difficile de se sentir émoustillé par le traitement que propose aujourd’hui BB sur la question des affres sentimentales tant Grand Prix ressemble souvent à une version référentielle, donc épanouie, de la rage qui inondait Trash Yéyé ou Vengeance. Biolay y enjolive (façon course automobile) le moteur de ses ruptures, il puise dans ses obsessions favorites mais les mots possèdent un air de déjà entendu.

 

Pour rappel: Murat est à La BOULE NOIRE en Novembre, et à Massy.

 

LE LIEN EN PLUS VACANCES

Vidéo de vacances de fans... Roche Charles, Murat le Quaire....

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0