divers- liens-autres

Publié le 5 Février 2011

Allez, aujourd'hui, je reçois un peu d'aide de Matthieu de Clermont... Merci à lui de m'avoir donné ce petit texte :

 

 

" Je vois que tu t'efforces de compenser la baisse d'actualité de fin d'année. Après la rétro, le classement, j'imagine que tu planches sur un bêtisier ! Allez pour t'aider un peu, je te propose plutôt de revenir aux origines. Non pas 2000 ans en arrière, même si la période s'y prête, mais plus modestement une trentaine d'années en arrière.

     Nous sommes à peu près en 1980, Jean-Louis Bergheaud est aux environs de La bourboule, il téléphone, encore tout timide, à sa maison de disques et  tombe sur son producteur. Tout le monde connaît leur conversation, elle a été publiée par Weaky Leeks et authentifiée après un gros travail d'enquête du Monde et de La Montagne associés pour l'occasion. Je n'en cite un passage que pour nous rafraîchir la mémoire :

- JLM : Ah oui, une dernière chose... Je voulais vous en parler depuis un moment, j'aurais voulu changer de nom. Parce que Bergheaud, c'est un peu compliqué, les gens disent tantôt Bergeo, tantôt Bergo, c'est pénible. A l'école déjà, je...

- Le producteur : Allez, je suis de bonne humeur, c'est accordé. Tu veux t'appeler comment ? Gérard Manset ou Neil Young ?(rire).

- JLM : Je pensais plutôt à Aimerigot Marchès. C'était un brigand au Moyen-Age et quand j'étais gamin, je cherch...

- Le producteur : Marchais, Marchais, ça fait pas un peu communiste, non ? Et puis y a pas déjà un chanteur qui s'appelle Marchais ? Florian, Florentin ou quelque chose comme ça ?

- JLM : Non, non, moi ce serait Marchès, avec un "s" au bout. Quand j'étais enfant avec mes copains, on...

- Le producteur : Ca marche, petit. Tu sais ce que tu veux, t'es motivé, c'est bien. Va pour Jean-Louis Marchais.

- JLM : Heu, non. Je pensais précisément à Aimerigot Marchès.

- Le producteur : ???

- JLM : C'était un brigand fameux et quand j'étais gosse...

- Le producteur : Dis-moi p'tite merde, tu sais que t'es rien sans moi ? Enrico Marchais, ça va pas la tête ? Tu m'avais dit que tu touchais plus à la Gentiane ! Tu veux pas en vendre de disques ? T'as vraiment envie de devoir écrire pour Indochine pour arrondir tes fins de mois ?

- JLM : Mais Berheaud, les gens ne sauront pas le prononcer, ça risque de m'ennuyer plus qu'autre chose.

Le producteur : Ecoute bonhomme, je te laisse une minute pour trouver un autre nom, sinon ce sera Bergotte et puis c'est tout !

   Jean-Louis, déjà déçu par le système, regarde par la fenêtre et aperçoit un panneau indiquant Murat-le-Quaire. Il se ressaisit :

- JLM : Bon, alors Le Quaire. Je pourrais m'appeler Jean-Louis Le Quaire.

- Le producteur : Le Caire ?!?! Tu veux faire ressortir tes racines égyptiennes ou quoi ? Si tu te prends pour Dalida, va donc te faire produire par Orlando ! Le Caire, pourquoi pas Bab el oued ?!

- JLM : Murat, ce serait mieux alors ?

- Le producteur : Murat, comme le copain à Arditi ? Putain, si tu pouvais faire autant de tunes que lui. Ah ouais, Murat, c'est excellent.

     Ainsi naquit Jean-Louis Murat. Que serait-il advenu si JLM s'était appelé Aimerigot Marchès, on ne le sait pas. En revanche, on sait qui était le vrai Aimerigot Marchès. Et c'est donc là que je voulais en venir, mon cher Pierrot. De passage à la bibliothèque du Patrimoine de Clermont ces derniers jours, j'ai cherché quelques informations sur ce brigand. Je t'envoie donc un article extrait du numéro de 1970 de la Revue de haute-Auvergne.

 

 

 

 

Sans-titre-copie-1.jpg

 

L'article ne nous dit pas grand chose...  Un article de Wikipédia évoque pourtant qu'il a été à la solde des anglais! Et ça, on peut dire que ça aurait fait tâche :

Au cours de la guerre de Cent Ans, Marchès fut à la solde des Anglais. A la tête d'une grande compagnie, il sema la terreur durant des années, et occupa notamment le château de La Roche-Vendeix, près de La Bourboule.

Plusieurs histoires locales indiquent sa grande activité en Limousin à Châtelus-le-Marcheix ou La Jonchère-Saint-Maurice. Marchès fut un fidèle du redouté Geoffroy Tête Noire.

Charles VI, excédé par les méfaits de Marchès en Auvergne et Limousin, le fit capturer. Marchès fut exécuté à Paris en juillet 1391.

 

Par contre, assassiné à PARIS, ça aurait bien collé!

 

 

On  trouve ci-dessous un résumé complet de l'histoire politique de l'AUVERGNE  où Aymerigot est cité :

http://www.auvergne.fr/culture/vie-politique.html

 

L'encyclopédie LAROUSSE nous en apprend plus à propos de ROCHE VENDEIX, qui a bien sûr nourri l'imagination du petit Jean-Louis Bergheaud...

 

 "En 1387 il s’empare du château de la Roche Vendeix (proche de l’actuelle commune de La Bourboule, Puy de Dôme) et l’aménage en repaire à partir duquel il met en coupe réglée toute la région. Refusant l’offre qui lui est faite de quitter le royaume pour aller combattre en Lombardie, il est alors assiégé par une puissante armée en 1390. Trahi, il est capturé et conduit à Paris pour y être jugé. Il est exécuté le 12 juillet 1391".

http://www.larousse.fr/encyclopedie/article/M%C3%A9rigot_March%C3%A8s/11003739

 

Enfin, pour les acharnés et autres amateurs d'histoire : voici un livre numérisé contant la fin de MARCHES et les détails de la trahison...

http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_1892_num_53_1_447688

"on lui trancha la tête et son corps fût coupé en quartiers qui furent exposés aux quatre principales portes de  PARIS"!

 

 

Un peu de tourisme sur les pas du brigand et du barde?   Suivez le guide :

http://www.sancy.com/activites/la-roche-vendeix/detail/6386

http://www.terdav.com/terdav/produit/fiche.asp?codeProduit=FRA469

http://www.labalaguere.com/voyage,sancy_auvergne_raquette_balneo.html

 

 

MERCI MATTHIEU!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 1 Février 2011

 

... OUF... il me restait encore quelques jours pour les prendre... J'ai failli râter une occasion de m'amender, et elles sont si rares... Alors, soit, oui, en 2011, je promets que...

 

je sais pas...  Me relire avant de publier?  Améliorer la présentation?  Pfou.....

 

Non! En attendant le nouvel album de Sieur Jean-Ouis....   je promets que je prêterai une oreille attentive à :

 

- Joseph D'ANVERS

http://www.myspace.com/josephdanvers

"Rouge fer" doit sortir prochainement. Le single Radio 1 est très prometteur. Il est disponible sur la compil Objectif 2011 des Inrocks... 

 

D'autres titres intéressants sur cette compil:

 

- Brigitte :

  
La fin balance grave...
 
- Egalement, Cyril Mokaiesh, et son "communiste" très référencé et peut-être un peu trop facile (chanter "communiste" en étant chez Universal, y'a de quoi être suspicieux)... mais j'attends de voir la suite...
Mademoiselle K
J'ai son premier disque dans mon MP3 et j'écoute régulièrement quelques titres... Télérama a beaucoup aimé son deuxième album (plus que le premier)... A voir.
.
.
.
.
-  L'huluberbu du 13   Travis Burki   devrait également sortir un nouvel album (fin février), après l'intéressant "Ce garçon" en 2008.
Son nouveau clip, un côté cheap amusant, mélangé à des belles séquences aériennes....
.
.
.
.
- Jérome Van den Hole : nouvel album en Avril 2011... et un duo avec Camille...  Il n'est pas belge... maisla voix me fait penser à Dick Annegarn....
.
.
.
Et re-A part ça,
Sur le premier semestre, il parait que certains attendent  du nouveau de Myriam Abel, Johnny Hallyday, Ricky Martin...  Oui, je sais, c'est étonnant...
.
.
.
.
Keren Ann sortira un album annoncé magistral mais hélas en anglais... Quant à Michel Jonasz curieux de voir ce qu'il a pu produire après cette longue inactivité musicale (un Nougayork?).  Un nouveau Louis Bertignac, collègue de Murat chez Polydor  est également annoncé avec des paroles de Bergman... Du côté des grands anciens, il y aura aussi Elmer Food Beat (ah, mon année de terminal!). Et j'attends encore que Doré tienne toutes ses promesses (le chanteur collabore notamment avec Armand Méliès, Dominique A et Françoise Hardy, mais l'extrait du single "kiss me forever" me parait décevant).. Du côté des nouvelles stars, le 31/03 ça sera Luce (qui a travaillé avec Katerine) qui sortira son nouvel album... On verra si elle arrive à tirer la bourre à Juliette... qui justement se moque de la Nouvelle star dans un clip : http://www.universalmusic.fr/juliette/video-clip/juliette-the-single-the-single/
.
.
Par contre, mauvaise nouvelle : Y aura aussi du Céline Dion, un best of de Lara Fabian, du Kaas,   et du Hélène Segara (alors qu'en Egypte, on veut chasser Moubarak... pourquoi en France, ne manifestons-nous pas pour chasser Orlando??)
.
.
.
Au fait, tiens, en parlant de résolutions, combien de disques acheterez-vous en 2011?
http://www.chartsinfrance.net/actualite/news-72055.html  : le marché du disque accuse une nouvelle baisse notable de 7,3%. En tout et pour tout, ce sont 51,6 millions de supports physiques qui ont été achetés en 2010 contre 55,7 millions en 2009.
PS :  Je viens de voir Gainsbourg, vie héroïque de Joann Sfar... et ça m'a redonné envie d'écouter un peu...  C'est bien beau de regarder de l'avant, mais je ne connais même pas mon "Mélodie Nelson"... 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 30 Janvier 2011

 

Pas sûr que Jean-Louis Murat apprécie... mais soit... J'ai découvert dimanche dernier ces publicités lors du reportage sur l'Auvergne diffusé dans Capital (C'était bien comme un publi-reportage... J'attendais la sentence du genre : "l'auvergne, ce n'est pas que le pays de chanteur bougon"... mais ils nous ont évité ça du côté de M6).

 

  

 

 

  
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 27 Janvier 2011

 

Je vous avais fait quelques Kodac de ma collec.  là :

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-collec-44152644.html

 

Ma collec muratienne... mais j'en ai une autre..  et elle a été nettement plus coûteuse... C'est d'ailleurs pour ça que j'ai décidé d'en faire des photos... On ne sait jamais...

 

Cette collec, c'est celle autour de Manset...  Elle a débuté par un hasard... l'achat d'un 33T d'occas. de MATRICE quelques semaines après la sortie du disque... Et ça m'a drôlement plu. J'ai déjà raconté l'usage que j'avais fait de ce disque. Et puisqu'il fallait passer par l'achat de 33 d'occasion pour découvrir l'oeuvre du maitre Manset... j'ai commencé petit à petit, et puis, j'ai élargi aux petites choses....

 

(Je n'ai pas photographié les 33 Tours...)

 

 

 

Acheter toutes les compils sortis, ça me saoule un peu... mais quand il s'agit d'un coffret en édition limitée avec un beau livret... et proposé à la vente par Monsieur R.... j'ai opté pour l'impulsion....

SAM 3055 

 

SAM 3054

Le fameux coffret avec 5 rééditions, et le pirate US du légendaire "Manset 68"...  L'édition originale de l'album (le vert)est encore une pièce qui me manque.

 

 

SAM 3049

Quelques 45 T et promos....  dont le fameux CAESAR (un titre dont nous parlait Erik Arnaud)...

 

 

SAM 3048

 

SAM 3050

 

 

 

SAM 3052

 

SAM 3053

 

 

Et là, après, c'est vraiment les trucs à la con... Manset dont on entend la voix sur le disque de Dick Rivers "l'interrogation", deux titres co-écrits avec Mike Lester sur "Lone Rider", une co-production de disque etc.....

 

SAM 3051

 

 

SAM 3047

Quelques titres écrits pour René Joly, pour David Halliday, des CD sampler...

 

Et encore d'autres titres écrits pour d'autres...  impérissablement assez datés... 

SAM 3046

C'est loin d'être complet... Mais je laisse faire le hasard... 

 

 

 

Collec 2 : autour de Manset
Collec 2 : autour de Manset
Collec 2 : autour de Manset

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 23 Janvier 2011

 

Avant de nous sortir un apache du chapeau pour le projet "X20" (Slim),  on retiendra du précédent album, outre la participation de Dugmore à la guitare,  la voix de Cherie Oakley.

 

 

Je l'ai déjà largement évoqué ici:

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-des-nouvelles-de-cherie-49372258.html

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-cherie-choeur-au-coeur-du-cours-40527411.html

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-des-nouvelles-des-musiciens-du-cours-ordinaire-des-choses-45378226.html

 

 

 

Son album solo n'est toujours pas sorti... mais elle a écrit avec son Dear husband  un titre "turn on the radio" qui a cartonné dans les charts country US (et même numéro 1!).  C'est Reba McEntire, inconnue au bataillon  (même si elle a quand même  une tête à s'être fait passer dessus par le bataillon... euh) qui a interprêté ce titre.

 

Reba...

 

 

 

Cherie en profite pour se faire connaitre, notamment grâce à   des interviews   (Ci dessous + bientôt dans Country Weekly )

 

 

http://www.theboot.com/2010/07/22/reba-mcentire-turn-on-the-radio-lyrics/

"'Turn on the Radio' is the first single from Reba McEntire's upcoming album, due in November. Writer Cherie Oakley, who is currently on the road with Gretchen Wilson -- as well as working her own solo album on Redneck Records -- tells The Boot about the inspiration behind the song, and the surprising phone call she received which sealed the deal.

I co-wrote this song with Mark Oakley and J.P. Twang. It's always so much fun when the three of us get together and make music. We are able to bring such completely different thoughts to the table, which makes it really interesting. We sort of push each other to different levels in different ways.

The song started with just a simple idea. A strong woman who had been done wrong by her man and now he wants to get back in touch. We all sat down one morning in May in our home studio and Mark began playing a riff on his guitar. This really set the stage for the entire attitude of the song. With that and the basic idea, it just all started flowing out of us. Different melody ideas and lyrics just came pouring out.

We set out to write something upbeat, fun and in your face. I'm not a writer who can sit down and try to write a song specifically for someone. I'm a singer and an artist, so I always write what I would like to say and how I would like to say it. Every singer wants an attitude song. Something they can really sink their teeth into. This song had only been completed a matter of days when Reba's people stumbled upon it.

Reba actually called and asked me personally if she could cut the song. She is such a brilliant artist who has influenced me and so many others in so many ways. It truly was a surreal experience. When I said yes, she was so excited! She said, "You have made my day, Cherie." I was like, "No, you have made MY day!"

Reba cut it within 24 hours of that phone call. I felt so honored to find out that she wanted me to sing the background vocals on it as well. It was such a cool experience to hear it for the first time. Words can't really describe it. She just nailed the vocal and [producer] Dann Huff, as always, did amazing work with the production. I just was blown away. When you write a song, you have a distinct vision for it. I have to say, I could not be happier.

Reba called again to let us know that it would be the first single chosen to promote her new album. We just sat there speechless! None of this has sunk in with me at all yet. It's my first major cut -- CRAZY!


'Turn on the Radio' will be available at iTunes beginning August 3".

 

 

 voilà la chanson...   (courageux, le mec... moi, j'aurais les foies devant cette cougar country... Ils sont fous ces ricains)

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 17 Janvier 2011

 

 

Matthieu Pigné, musicien de RADIOSOFA, m'a contacté par la fiche de contact du blog le 19/12. 

 

"Je suis musicien de Radiosofa, nous venons de sortir un album "le souffle court" et avons eu la chance de voir Bayon nous consacrer 2 pages dans libé, citant au passage Murat qui fait parti de nos grandes références. Je suis votre travail depuis longtemps"

 

 

J'avais vu effectivement passé ça :

 

Critique | 8 novembre 2010

Radiosofa émet

Par BAYON

Rock. Lancement décalé d’un groupe de Rouen entre deux eaux et deux âges. Avec un manifeste spleenétique au cœur battant new-wave.

De gauche à droite : Thomas (chant), Matthieu (guitare), Fabien de dos (guitare), Ludwig (claviers, basses, guitare), Mathieu (batterie). - Samuel Kirszembaum

 

Le romantisme juvénile a 35 ans cet automne ; témoin Raphaël en phase Pacific 231, ou Radiosofa le Souffle court. Sous ce nom se présente un groupe galvanique au coup d’essai 2006 négligé, Radiosofa. «On aurait bien voulu rester à la surface/ Mais on ne se relève pas comme ça», lâche, en bouteille à la mer d’ouverture postdatée, les Masques. Mais si, la preuve.

La carrière du quintette à peine froissé («J’ai le goût des cendres et je me sens vieux», dit plus loin la voix d’ange sans âge) décolle à la deuxième plage magnétique, Comme un rêve. Vibration rythmique de guitares en accroche, vibrato du chant, paroles vibrantes : «Comme un rêve, comme le couteau/ Qui se lève au-dessus du dos...» Il faudrait être une brute épaisse pour ne pas tressaillir à l’appel.

 

Ressac. Mesmérisé par le refrain synthétique à la clef, plus 80’s que nature, «Tous dehors et moi dedans/ J’attends, j’attends, j’espère/ L’orage», on revit tel envol brisé en Voilà les anges de blanche mémoire bordelaise tournoyante 1988, on dérive en Alaska cherokee veronèse 2005, on entend tels échos argentins de Murat Fin du parcours d’avance, suivant «des orages/ Pour être foudroyé sans impact», tels Alizés de Méliès en ressac...

Ce que c’est que la sympathie ... Armand Méliès est justement là, de revue. Surgi de 10 000 Brasses, écho lancinant au «Rêve» de réveil et single qui pourrait être de lui. L’auteur d’Entre les lames passe en invité duettiste vieux garçon, mélancoliser Voyageurs immobiles. Qui clôt la sélection proposée : sept rocks et trois complaintes (sans compter une reprise bonus noisy folk). Voyageurs immobiles psalmodie des choses joliment lasses comme «Et l’ombre de ton chien, ça me va, c’est très bien/ la Chanson de Prévert, elle n’en a rien à faire...». Quant à Murat, voir prière-d’insérer : «On ne peut penser notre musique comme du rock anglais, on doit y intégrer la dimension Bashung ou Murat.»

 

Fantasque. Tout contre, Gamine de l’Estuaire précité, dont la Traversée ou les Pylones de sortie rappellent le Voyage ou Nos Sentiments, voisine bien avec la new-wave réminiscente d’arrière-plan générationnel. Dont l’absolu Joy Division hante un peu les Portes, ou la pochette noirâtre assez Peter Saville.

Au chapitre affinités, les Doors résument du reste l’essentiel : entre «classic rock» (Beatles, Who, Kinks), rock plus actuel (BRMC), et «idoles funèbres» à la Noir Désir ou «Joy», les deux sous emprise Jim Morrison, Elvis du Père-Lachaise.«Bref, les Doors à la base.» Chamanisme saupoudré de rock français en Bashung (voisin de caveau), Christophe («Ce truc synthé électrique dandy»), Murat («De découverte tardive, sur l’écriture du Souffle court. Le choc a été Nu dans la crevasse»), voire Taxi Girl ou Elli & Jacno.

De Comme un rêve en Comme une ombre, d’Hiroshima de relance fantasque, très Archimède de Laval, en Souffle court éponyme à mi-course, tirant la formation à son plus «écorchés-vifs» sur guitares twanguées, l’un dans l’autre nous voilà pris à Radiosofa au nom FM.

Il y a certes des sofas (crevés) à Radio Nova, et Radiosofa se dit jadis Sofa, avant qu’un aîné homonyme hollandais ne forçât les Rouennais à muer, sur l’air de Radiohead, en Radiosofa.

Lequel joue depuis une quinzaine d’années - quitte à n’exister nominalement que depuis sept - et à s’imposer à présent. Chanteur lisse, brume de mots transis, mélodies et arrangements assortis, tubes et spleen mercurisés, le tout animé fait une bonne rencontre de Toussaint. Donnant envie d’en savoir plus, avec rendez-vous dans dix ans.

 

Photo Samuel Kirszenbaum

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Naturellement, j'ai répondu que c'était une bien triste nouvelle, une chronique de Bayon n'annonce rien de bon (une pensée pour Pierre Schott...)   mais que j'espérais que leur carrière saurait quand même rebondir....

 

JE RIGOLE! JE RIGOLE!!   Et en plus, ils ont eu aussi droit à l'interview par Bruno :

http://next.liberation.fr/culture/01012300930-ce-souffle-court-etait-notre-bouee-de-survie

 

Alors, soit, écoutons ça..  Si celui qui a la plus belle collection d'inédits de Jean-Louis Murat nous le conseille!

 

---------------------------------                                                                                                                           -----------------------------------

 

(pas facile de faire une chronique après avoir mis celle de Bayon... je vous propose juste d'écouter l'album ensemble)

 

http://www.deezer.com/fr/music/radiosofa#music/radiosofa

 

La dimension Murat/bashung... peut-être faut-il rajouter un peu de Noir Désir à l'entame de l'album?...  est effectivement bien présente au rock de Radiosofa. 

Le premier titre, les MASQUES,  est assez efficace, et ponctué de cordes. Bayon parle de romantisme juvénile... Bien vu... Et du coup, ça me fait penser à mon VOYAGE DE NOZ...

 

"Comme un rêve"...  d'avoir un tube...  La voix assez haute est plutôt jolie...

 

Hiroshima me percute moins,  référence tarte à la crême, et rythme déjà entendu... même si l'auditeur peut céder à la facilité.

 

La traversée est une vraie chanson par contre. Jolie guitare sèche, finalement accompagnée par une jolie orchestration...  

 

On continue sur les thèmes romantiques...  Les portes...  qui accroche immédiatemment... belle nappe de clavier sur un bon son de guitare.

 

Le souffle court  démarre hard... mais c'est une course fractionnée...   Des choses biens, d'autres auxquelles je n'adhère pas.

 

10 000 brasses, l' autre tube du disque...  belle intro,  refrain très entrainant ... mais il n'y a pas vraiment de couplet...

 

Comme une ombre  est moins évidente.

 

Fuzzi   est une reprise de GRANT LEE BUFALO...Ca me disait bien quelque chose... et c'est en anglais... et   ça m'intéresse pas...  même s'il y avait un joli travail sur les voix.

 

J'aime bien le dernier titre : "les pylones".  Un titre  peut-être plus calme... même si les guitares restent présentes.

Mais non... surprise, un onzième titre  arrive : voyageurs immobiles.   Un duo.  Avec Armand Mélies, très cher! Très chanson française.

 

 

Un rock français de bon aloi, accessible et  pas prise de tête...  qui se laisse donc approcher dès la première écoute... peut-être trop d'ailleurs... A voir à l'usage après plusieurs écoutes.

 

Pour les parisiens, ils seront demain en concert :

RADIOSOFA
Jan 18, 2011 @ La Maroquinerie

Tickets: http://tickets.sonicliving .com/event/2629971/fb-tick ets

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 6 Janvier 2011

 

 

Salut les amis...

 

Et tout... et tout...

 

Bon, j'ai un peu de mal à m'y remettre... moi. Je sais que j'vais me relancer... mais le plus dure, c'est de commencer... surtout que j'ai deux trois trucs... disons quatre cinq à dire, avec les albums ... on verra ça...

 

 

Pour l'instant, reprenons en douceur... Merci à SEB qui m'a donné l'info. C'est pas du neuf... et je ne me rappelais pas de cette reprise...  Raphaël, donc, qui reprend une chanson d'INDOCHINE... D'Indochine... écrit par Jean-Louis Murat...

 

 

  
 
 
Sur le site http://indo-4-ever.pagesperso-orange.fr/indoreprises.htm  , un lien permet le téléchargement de cette chanson.... et d'autres.... trésors inestimables.... de la star ac' à Bibi...  en passant quand même par un aventurier de Nada surf (arrangé par Biolay).
 
Murat a déjà rempli Bercy... la preuve:
I
l existe un CD promo avec ce titre  (2003):
... Bon, vous allez me dire... oui, c'est juste le texte... oui, oui.. Ah, si vous insistez... on peut quand même trouver ça :
Oui, c'est quand même mieux....
Voila le texte:

Un singe en hiver

 

Je suis rentré d'Indochine hier matin

J'ai rapporté des dahlias et du jasmin

J'y ai laissé ma jeunesse et ma moto

Je suis rentré d'Indochine

 

Sur la piste Ho Chi Minh j'aurais dansé

En l'honneur du Viêt Minh j'aurais fumé

Je suis rentré d'Indochine hier matin

J'ai rapporté des dahlias et du jasmin

 

Bob Morane est descendu

Brigitte Bejo entendue

Voilà un singe en hiver

J'entends plus les hélicoptères

 

Je suis rentré d'Indochine et j'ai trouvé

Une vie bien trop facile bête à crever

J'ai déposé mes dahlias et mon jasmin

Je suis reparti j'ai dit salut je vais voir plus loin

 

Plus loin c'est toujours l'Indo que j'ai trouvé

Partout c'est l'Indo ma vie ça on le sait

Et depuis je pars toutes les nuits

Je dépose un dahlia aux pieds de nos vies

 

Bob Morane est descendu

Brigitte Bejo entendue

Voilà un singe en hiver

J'entends plus les hélicoptères

 

Je ne sais plus si j'en avais parlé ici ou sur le forum... mais j'étais tombé sur une analyse de texte par un fan d'Indochine qui expliquait qu'il s'agissait de l'histoire de Nicola Sirkis.... En tout cas, le film de Verneuil est très apprécié de Murat. Il l'a dit là dans une vidéo ci-dessous:
Et pour ceux qui en veulent encore : le clip de la chanson par Indochine...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 3 Janvier 2011

Je me suis éclaté au ski en écoutant le "courchevel" de Marchet...  Voilà de quoi prolonger le plaisir... en attendant de le revoir en concert... à Montbrison, Annecy, Fontaine... on verra si je fais le grand chelem...

 

Pour lui, la promo suit son cours... et sortir un album de NOEL permet d'avoir un gros succès de téléchargement (http://www.nerienlouper.fr/30717-top-10-des-titres-et-albums-les-plus-telecharges/ )  et surtout d'avoir les honneurs de la CROIX... Trop la classe...

 

 

http://au-cabaret-du-bon-dieu.blogs.la-croix.com/florent-marchet-noel-revisite/non-classe/2010/12/28

 

 "Mardi 28 décembre 2010

Florent Marchet, Noël revisité

La tradition est plutôt anglo-saxonne. De nombreux artistes s’offrent un disque de chants de Noël revisités à leurs façons (1). Cette année, une fois n’est pas coutume, c’est le Français Florent Marchet qui entre dans la danse. Avec six « Noel’s songs » (titre en anglais!) de sa manière mis en boîte avec son Courchevel Orchestra. On y évoque la marche à l’étoile, la fête religieuse et autres visions de ce moment de plaidoyer pour la paix d’un monde meilleur. Puisant dans le répertoire, Florent Marchet rend hommage à Jacques Douai, en reprenant « Ah, quand reviendra-t-il le temps? » et à Edith Piaf. Tino Rossi et le cantique laïc « Petit papa Noël » complète la hotte Marchet qui a écrit également une chanson originale, « Les lumières de Noël ».  Ce cadeau vient à la suite de l’album sorti à l’automne, « Courchevel » (Label Pias). Europe 1 diffuse ce mercredi 29 décembre à partir de 20h45 le concert enregistré le 13 décembre aux Trois Baudets (Paris). Il répond à notre questionnaire.

 

 

- Quelles sont les chansons, anciennes ou récentes,  évoquant Dieu que vous avez entendues  et appréciées?
- Ah quand reviendra t-il ce temps, Mon dieu d’Edith Piaf, La prière de Georges Brassens..

- Selon vous, Dieu aime-t-il les chansons ?
Oui puisque Dieu est amour. De l’amour sans chanson, c’est impossible non?

.- Au paradis quelles musiques y entend-t-on ?
La plus belle des musiques, celle de la paix intérieure

-

 Que chantent les anges  musiciens ?

Magical Mystery Tour des Beatles

-  Si la prière était une chanson laquelle choisiriez-vous ?

- Allelujah de Léonard Cohen.

- Qu’aimeriez vous chanter à Dieu en le rencontrant ?
- Imagine de John Lennon

- Quelles sont dans votre discothèque personnelle les chansons qui sont vos préférées ?
- River Man (Nick Drake), Virginie (François de Roubaix) , Sweet Adeline (Elliot Smith), le courage des oiseaux (Dominique A),I fought in a war (Belle and Sebastian), Grandir (Miossec), Avec le temps de Léo Ferré, chicago (Sufjan Stevens), Aucun express (Alain Bashung), Foule sentimentale (Alain Souchon), Nu dans la crevasse (Jean-Louis Murat)…

- Quel est le refrain qui vous a le plus marqué ?

- -Sweet Adeline d’Elliot Smith
- Quels sont les grands auteurs, compositeurs ou interprètes qui comptent pour vous ?  

 - Gainsbourg, Fontaine, Nick Drake, Léo Ferré, François de Roubaix, Elliot Smith
- La dernière fois où vous avez été ému en écoutant une chanson, laquelle était-ce ?
Ton héritage de Benjamin Biolay

Si Dieu était une chanson laquelle serait-ce ?

Le requiem de Mozart

 

http://www.florentmarchet.com/album/noel-s-songs

http://culturebox.france3.fr/all/31282/florent-marchet-chante-courchevel-en-tournee#/all/31282/florent-marchet-chante-courchevel-en-tournee

(1) Dans la hotte du Noël 2010 on aime bien: « Joy in the world », Noël chanté par le groupe Pink Martini (Naïve/Heinz Records); « A Christmas cornucopia », une corne d’abondance remplie par Annie Lennox (Decca/Universal); Enfin, « The Priests, Noël » (Sony Music) et leurs belles voix, traduisant une ferveur intacte et communicative".

posté par Robert Migliorini à 15:10

 

Nu dans la crevasse?... Un choix intéressant... Dommage que Florent ne se frotte pas plus souvent à ce format là de chansons... Il devrait!

 

 

LE LIEN EN PLUS :

J'ai bien aimé les dernières livraisons de Baptiste VIGNOL sur son blog:

http://delafenetredenhaut.blogspot.com/

A LIRE...

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 25 Décembre 2010

 

Ah, si on m'avait dit que je parlerai de TRUST un 25/12...

 

  
 
 et puisqu'on y est, allons dans la pochade complète avec le groupe lyonnais, PALANDRI... du nom du chanteur comédien et humoriste... avec Prohom
 
Et pour finir, finissons dans le bien barge...  Ah, un peu de rock le 25 matin, ça fait du bien!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0

Publié le 23 Décembre 2010

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Repost0