Articles avec #morituri tag

Publié le 27 Septembre 2017

J'avais fait un article en urgence pour vous rapporter la musique de  "Mashpotétisés" dans la nouvelle campagne de publicité de "la poste".  Une semaine après, quelques compléments peuvent être apportés... histoire de s'occuper un peu.

-  La campagne est signée par l'agence BTEC (filiale d'Havas) et par un de nos meilleurs publicitaires (mondialement reconnu): Rémi Babinet. Du côté de lemondemarketing.com, on souligne quand même l'utilisation d'une "recette qui a déjà fait ses preuves chez de nombreux annonceurs:  on se lâche, on danse et on s’amuse".  Le quotidien du fan muratien quoi.

"Si le groupe a déjà, ces dernières années, adopté l’humour dans ses campagnes, cette dernière est en rupture avec ses précédents films de marque.  Cette fois, LA POSTE fait confiance au made in France avec une réalisation par le duo We Are From LA et un fond sonore sur « Mashpotétisés » de Jean-Louis Murat.  En utilisant la danse comme vecteur d’énergies positives, le groupe exploite ici une recette qui a déjà fait ses preuves chez de nombreux annonceurs : on se lâche, on danse et on s’amuse. Une tendance qui a pris de l’ampleur il y a quelques années déjà. Vous êtes sûrs que ça ne vous rappelle rien ? Allez, on vous aide un peu : c’est par ici.    Du déjà-vu, donc. Cependant, ça fonctionne ! Si elle n’apporte rien de très neuf au monde de la publicité, on admettra avec plaisir que la nouvelle campagne #Simplifierlavie tonifie l’image de la marque. Grâce à un message vivant et spontané, LA POSTE se fait libératrice et affirme, selon son plan stratégique  « La Poste 2020 : conquérir l’avenir », son ambition de devenir la « première entreprise de proximité humaine ».

Le site packshotmag, il va également de sa critique positive parlant du titre de JL Murat qui "apporte rythme, légèreté et bonne humeur":

"Au cœur de la campagne 360, les huit films (entre 15 et 45 secondes) réalisés par We Are From LA se démarquent des campagnes précédentes par leur parti -pris créatif décalé. Ils mettent en scène des hommes et des femmes de tous âges, en tous lieux et à toute heure qui expriment leur enthousiasme de pouvoir profiter des solutions apportées par les services de La Poste, au travers de la danse. Un langage universel, actuellement très tendance dans la publicité, pour exprimer qu’on est « happy », et que le duo de réalisateurs maitrise parfaitement en toute légitimité depuis ce clip mondialement connu en 2013. Ici c’est le titre de Jean-Louis Murat « Mashpotétisés » qui apporte rythme, légèreté et bonne humeur à ces films pleins d’énergie positive".

Voici la fiche technique de la campagne (trouvé sur Stratégie.fr)

 

On trouve donc le nom de Christophe Caurret à la partie musique. C'est une personnalité du monde de la pub... et de la musique (organisateur de soirée, raves ou producteur de Yuksek). Il est rentré comme acheteur de droits dans l'agence, puis a pris le titre de directeur de création pour prendre la tête d'un département autour de la musique. Contacté  par mes soins sur fb, il m'a indiqué que c'est eux qui avaient trouvé la musique. Je l'avais interrogé sur le rôle de l'agence GUM (Green United Music), également crédité sur la partie musique.  Cette agence dispose d'un catalogue musical à disposition pour la pub, et je me demandais si le titre avait pu en faire partir.  Il n'en est rien, et cette agence a dû s'occuper de la négociation avec la maison d'édition de Murat (Scarlett). 

Un article sur M. CAURRET.

 _ J'en profite (je n'ai jamais eu l'occasion de le dire), pour indiquer que je présume que le travail d'éditeur pour Scarlett était en fait confié  à un tiers: Luigi Nocera (j'avais trouvé un document où ce Monsieur disait  être l'éditeur de Murat, mais je ne le retrouve pas) et sa maison V-Dest . Ce nom vous dira quelque chose peut-être puisqu'il figure sur certains albums de Murat, l'ensemble des titres étant sous édition Scarlett sauf certains qui sont édités ou co-édités par V-dest. Une façon de rémunérer ce travail (c'est une négociation possible, cela m'a été confirmé par un éditeur connu) mais tout cela est une supposition. Pour être complet, je constate à l'instant que la société Vdest vient d'être mise en liquidation (mars2017)._                  

LES LIENS EN PLUS POUR COMPLETER UN PEU CETTE ARTICLE SANS INTERET

 

 - Droit de suite: En 2011, Lilimarch faisait des premières parties de Murat. Elle en parle encore.

http://www.profession-spectacle.com/interview-lilimarche-la-narration-est-vraiment-tres-importante-pour-moi/

Il y a 5 ans, j’ai fait un premier album quatre titres (EP). J’ai très rapidement fait la première partie de Jean-Louis Murat. Cela m’a permis de tester mes chansons devant un public qui n’était pas venu pour moi. C’est à ce moment précis que je me suis rendu compte que j’avais envie de faire ce métier, d’écrire des chansons et pas seulement d’accompagner des chanteurs sur scène.

 

-  Je vous ai déjà parlé de l'hommage de la cinémathèque à CLAIRE DENIS. Télérama y revient en parlant de l'utilisation de la musique dans son cinéma... et donc parle de Murat.

http://www.telerama.fr/autres/pas-de-film-sans-musique,N5228218.php

Jean-Louis Murat, dans J’ai pas sommeil

Camille, le double fictif du tueur en série Thierry Paulin dans J’ai pas sommeil (1993), a revêtu sa plus belle robe pour interpréter, en playback et in extenso, le magnifique Lien défait. « On se croit d’amour/ On se sent épris d’éternité/ Mais revient toujours/ Le temps du lien défait » : le chant de Jean-Louis Murat résonne dans le club gay pour dire l’inexorable érosion des sentiments et faire écho à la solitude des personnages.

 

- Et un petit dernier lien parce que Murat est cité par l'ami Duchêne souvent croisé ici et qu'il est question d'un nouveau groupe clermontois:

http://www.petit-bulletin.fr/grenoble/musique-soirees-article-58981-Super+Parquet+++made+in+Transe.html 

 

 

ET LE CLIP EN PLUS

Le Cd de NESLES chez microcultures sort le 29/09 :


la pub: "Rien ne prépare à Permafrost.
Ni les précédents albums de Nesles, libre électron d’une nouvelle scène francophone. Ni les cinquante années de chanson dont il hérite. Ni la culture pop anglo-saxonne dans laquelle baigne au quotidien son auteur. Rien ne prépare à la première écoute, à cette découverte, à la rencontre qui s’annonce.

Permafrost c’est un monde. Un univers étrange, hostile sans doute pour certains, où se mêlent l’énergie brute du rock, les racines du folk, l’inventivité électronique bien assises sur la posture d’un chanteur en français qui s’assume pleinement. Traversé par des passages instrumentaux décomplexés, des éruptions poétiques presque punk, des hallucinations mythologiques et toujours, une liberté créative sans artifice, ce quatrième album a été réalisé par Alain Cluzeau (Bertand Belin, Olivia Ruiz, Thiéfaine…)
A l’écoute, on succombe, on tombe. Ou on reste aux portes du monde. Rien ne prépare à Permafrost.
"

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 17 Septembre 2017

Voilà, j'ai été très corporate, très bon esprit... Je n'ai pas dit - pour une fois- qu'on espérait que l'album d'INDOCHINE allait faire un succès pour assurer la production d'un ou deux disques de Murat... et la vie de famille.  Et voilà que l'actualité m'offre un petit délice!!  Enfin de quoi commenter quelque chose de nouveau en 7 ans de blog... et de quoi répondre à une question qui me turlupinait parfois, une ou deux fois par an :  quel est le boulot de l'éditeur de Jean-Louis Murat?   Donc, voilà, voilà, vous allez découvrir  LA MUSIQUE D'un ALBUM de  MURAT DANS UNE PUB!!!  Si! 

Et c'est la musique la plus entrainante (avec le Cri du Papillon?)  figurant sur un album écrit par Murat qui a droit à sa trentaine de seconde de gloire (multipliée par x passages sur la tnt)... sauf que...cette musique,  elle est signée Fred Jimenez:  Mashpotétisés!!   Manque de pot: je ne crois pas qu'elle aura droit  à sa campagne internationale, façon Yael Naim.... cause: c'est pour les P et T!! enfin: La Poste! (au niveau volume annonceur, c'est quand même gros).  

Moi, je trouve ça  trouve ça cool et amusant. Et vous?  (faut que j'essaye de faire un peu plus d'interactivité....).

Après, en matière d'exploitation du catalogue,  on attend le disque "Best of" (ça ne serait pas du luxe non plus), et la réédition du manteau de pluie, chaque année, avec un inédit différent, façon Manset (qui nous en fait encore beaucoup sur le dos du fan ce temps-ci)... Euh, non, je déconne... même si ça ne serait pas pour me dégouter non plus. 

[NDLR: Ceci est un billet d'humeur humoristique alcoolisé. Je ne peux pas affirmer avec certitude si Murat, ou ses éditions,  a donné son accord ou non. A priori, c'est un album sous édition Scarlett qui a été utilisé - a bird on a poire- , mais je ne sais pas si c'est suffisant pour se prononcer.]

[EDIT 18/09: information confirmée: C'est bien la maison Scarlett qui avait les droits, et donc tous les "acteurs" sont rétribués].

Allez, glouglouglou (pour les anciens, voir ci-dessous), voilà la pub (toute la série, et je n'ai pas réclamé de l'argent à La Poste):

 

 

La musique semble bien être celle de la version originale:

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 17 Septembre 2017

La semaine dernière, j'ai privilégié mon agenda à celui de l'actualité muratienne, notamment pour parler du festival "les Belles journées", et de DA CAPO.  C'est avec un peu de retard donc qu'on va parler de la sortie effective  du disque d'INDOCHINE, avec le titre écrit par Monsieur Bergeaud, dit Murat, "Karma Girls". 

Ci-dessous le texte, et encore en dessous la chanson, et on se fait la revue de presse ensuite.

 

Je sais de toi
Tout de toi
Mon ami
Viens je sais tout de toi
Je sais tout de ta vie
Dieu m'a dit
Mon ami
Viens je sais tout de toi

Marcher jusqu'à la mort
Oui avec toi
Mon ami
A ton bras
Oui je sais tout de toi

Toujours mon coeur sait
Où tu vas
Mon ami
Mon coeur bat pour toi
Oui je sais tout de toi
Tout de toi
Mon ami
Viens je sais tout de toi

Sur la Terre
Chaque nuit
Avec toi
Partout à ton bras
Je sais tout de ta vie
Dieu m'a dit Mon ami
Viens, je sais tout de toi

Marcher jusqu'à la mort
Avec toi
Mon ami
Oui on y croit encore
Jusqu'ici Dans la nuit
Au hasard
Oui je sais tout de toi
Oui je prends tout de toi

Je sais tout de toi
Oui je sais tout de toi
Mets ta main dans la mienne
Et mon corps disparaîtra
Le jour de gloire sera
Comme celui-là
Quand nous serons libres
Un jour tu leur diras
Que je sais tout de toi
Oui je sais tout de toi
Un jour tu leur diras
Que c'est mon histoire

 

 

Bon, ce n'est pas du grand Murat certes... mais j'y vois un écho au titre précédent écrit pour Sirkis "Un singe en hiver", qui semblait déjà dire "je sais tout de toi"  (cf le document à télécharger dans le précédent article sur le sujet).

D'ailleurs, Sirkis parle de la relation qu'il entretient avec Jean-Louis dans les Echos... et  nous confirme  la crise d'inspiration qu'a connue Jean-Louis après Morituri:
 

Du côté des guests, auteurs et/ou chanteurs, le nouvel Indochine compte Jean-Louis Murat. "Il nous avait écrit, il y a quelques années, 'Un Singe en hiver'. On se parle régulièrement. Après les attentats de novembre à Paris, j’étais très angoissé. Je l’ai appelé. Et lui, cela faisait un an qu’il bloquait sur l’écriture. Il m’a quand même reboosté. Et m’a écrit 'Karma Girl'. La chanson commence par 'Je sais tout de toi' et je trouve ça très beau."
Du côté des guests, auteurs et/ou chanteurs, le nouvel Indochine compte Jean-Louis Murat. "Il nous avait écrit, il y a quelques années, 'Un Singe en hiver'. On se parle régulièrement. Après les attentats de novembre à Paris, j’étais très angoissé. Je l’ai appelé. Et lui, cela faisait un an qu’il bloquait sur l’écriture. Il m’a quand même reboosté. Et m’a écrit 'Karma Girl'. La chanson commence par 'Je sais tout de toi' et je trouve ça très beau."
Du côté des guests, auteurs et/ou chanteurs, le nouvel Indochine compte Jean-Louis Murat. "Il nous avait écrit, il y a quelques années, 'Un Singe en hiver'. On se parle régulièrement. Après les attentats de novembre à Paris, j’étais très angoissé. Je l’ai appelé. Et lui, cela faisait un an qu’il bloquait sur l’écriture. Il m’a quand même reboosté. Et m’a écrit 'Karma Girl'. La chanson commence par 'Je sais tout de toi' et je trouve ça très beau."
Du côté des guests, auteurs et/ou chanteurs, le nouvel Indochine compte Jean-Louis Murat. "Il nous avait écrit, il y a quelques années, 'Un Singe en hiver'. On se parle régulièrement. Après les attentats de novembre à Paris, j’étais très angoissé. Je l’ai appelé. Et lui, cela faisait un an qu’il bloquait sur l’écriture. Il m’a quand même reboosté. Et m’a écrit 'Karma Girl'. La chanson commence par 'Je sais tout de toi' et je trouve ça très beau."
KARMA GIRLS en écoute depuis une semaine

L'intégralité de l'article: https://www.lecho.be/culture/musique/Nicola-Sirkis-comme-une-danse-vers-l-eternite/9931035?ckc=1&ts=1505572728

C'est ce qui me parait le plus intéressant dans ce qui est paru  sur le net:

Dans la Dépêche, une petite question qui s'appuie sur Karma Girls:

«Je sais tout de toi», écrit Jean-Louis Murat dans «Karma Girls». Comment gérez-vous les réseaux sociaux pour qu'on ne sache pas tout de vous ?

Les instruments de communication modernes sont précieux : ils nous donnent une voix, nous permettent d'agir en agence de presse personnalisée ; d'annoncer, de dénoncer. C'est superpratique à partir du moment où on refuse toute intrusion publicitaire, toute atteinte à notre vie privée. Regardez sur Internet : il y a très peu d'images de mes enfants, aucun cahier intime, pas de confidences du genre «j'aime-j'aime pas».

Davet dans Le Monde, au milieu de tacles classiques sur Indochine, souligne les tubes potentiels du disque et cite un Murat "en petite forme".

Sur europe 1, le 8/09, Emilie Mazoyer disait: " Beaucoup de belles surprises sur ce nouvel album d'Indochine : un texte signé Jean-Louis Murat, un duo avec Asia Argento... Vous pourrez même réviser vos cours d’histoire de l’art avec le titre Henry Darger, un hommage à l’écrivain et peintre américain héritier de Jean Dubuffet". 

 

LE LIEN EN PLUS

On connaissait bien sûr le lien entre l'écrivain Jean-Philippe Toussaint et Alexandre Rochon, notamment via une création théâtrale.

Voici ce qu'a dit Alexandre à propos du dernier livre de Toussaint sur son mur fb:

"Chaque rentrée littéraire qui propose un nouveau livre de Jean-Philippe Toussaint est pour moi une fête, depuis la publication de Faire L’amour, en 2002. Par quelques heureux hasards, j’ai eu la chance de rencontrer Jean-Philippe en 2012 puis rapidement, de créer en sa compagnie.
Aujourd’hui sort Made in China, un livre dans lequel il est question de Chine bien entendu, de création artistique, de voyage, de cheminement intérieur, du hasard, mais surtout et avant tout : «de la vie, quoi. »

Mais c’est aussi un livre dans lequel je retrouve des amis qui de près ou de loin, ont contribué à la fiction en participant au réel. « Même si c’est le réel que je romance, il est indéniable que je romance ». Et c’est donc aujourd'hui avec Jean-Philippe Toussaint, Madeleine Santandrea, Emilie Fernandez, Morgane Imbeaud, Justine Emard, Mélanie, Julien Quinet, Guillaume Bongiraud, Florian Cardinale, Thomas et beaucoup d’autres que j’ai envie de lever mon verre pour célébrer la sortie de Made in China."

Voilà donc les DELANO, après avoir été les quasi-héros d'un album de Murat, les personnages d'un livre... (on peur dire que Murat a déjà rempli cette fonction du côté d'Olivier Adam et de Magali Brénon).

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 29 Août 2017

 

bonjour, c'est..euh... Nicolas..euh... Demurat, sur Auvergne euh... Inter. Bonjour à tous, sur la première muratinale de France, selon les chiffres méhueetàdiamétrie.

Et tout de suite, retour sur les événements de cet été parce qu'ils semblent que certains avaient décrochés sous prétexte que c'est l'été ou qu'on parlait de loi travail.

- Muraleaks:  Information exclusive de notre service culture,  Murat était en studio, on le rappelle... mais aucune information officielle n'a été donnée. Indiscrétion: Il  a profité des micros pour faire une petite participation pour un autre artiste.  L'information au départ provient de Denis Clavaizolle et son instagram, nous avons eu une confirmation ensuite, mais notre lanceur d'alerte a souhaité rester anonyme. Le canard enchainé et médiapart n'ont pas abordé le sujet, on s'interroge.

 

-  Murat fait partie du casting du nouvel album d'INDOCHINE qui reçoit un accueil presse intéressant. Il a écrit un texte "karma girl". Bernard Guetta, il faudra en parler à votre frère...  Quant à Nicola Sirkis, il fera l'objet d'un numéro de "sur les épaules de Darwin": Jean Claude Ameisen reviendra sur le mythe de l'éternelle jeunesse et les plantes vivaces.

- Durant l'été, d'autres textes inédits de Murat ont été dévoilés dans la voix de Matt Low

-  Pendant le mois d'août, nous sommes revenus sur Jeanne Moreau décédée le 31 juillet, et les chansons que Murat que lui a écrites. à lire ici

- Enfin, nous apprenions le retrait de la vie musicale de Marie Audigier.  A lire ici

Nous sommes en mesure ce jour d'annoncer qu'elle prend des fonctions de direction (directrice déléguée) à l'Institut Français du Congo Brazzaville. Elle ne peut plus exercer de fonctions privées... et cesse donc bien officiellement d'être la manageuse ou directrice artistique de Jean-Louis. Laure prend le relais.  Même si le rôle de "manageur de Murat" n'a jamais été une fonction très en lumière (on imagine des jobs plus faciles!), elle devait prendre toute sa place dans les négociations avec les maisons de disque, les tourneurs (...et il a fallu en changer beaucoup), les préparations d'albums et la mise en relation avec les musiciens. Murat a également évoqué certains choix qui lui étaient suggérés: la tournée solo pour Tristan, ou les chansons figurant sur les albums par exemple. J'ai également souvenir de Marie sondant les spectateurs à la sortie d'un concert de début de tournée à Lyon pour avoir leur ressenti et leurs remarques.

Sur inter, l'Afrique, c'est toujours et encore via les mots de Soro Solo... C'est le dimanche à 22 heures désormais.

 

ON PASSE SANS TRANSITION AUX DERNIERES BRICOLES :

- Jerry Lewis et Murat? Est-ce incongru? Le Mister Love auvergnat aux multiples facettes aimait le pitre américain. C'est du moins ce qu'on pouvait lire dans ZAP MAG:

Le journal de la rentrée...

- Quant à Mireille Darc, née Aigroz, certains sites  indiquent qu'elle serait  née à la BOURBOULE en 1938. D'autres parlent de Toulon et même Toulouse... Le fait est qu'elle est citée aux côtés de Murat du coup  dans ce livre sur le cyclisme et dans un article de Magic RPM.  Le plus certain est qu'on a beaucoup parlé de leur coeur, qu'il souffle, saigne, soit trop laid, ou remplacé, ou  qu'on s'interroge sur ce qui se trouve tout au fond... ou encore qu'il soit anéanti.

 

- Restons sur le cinéma:  Rétrospective CLAIRE DENIS à la cinémathèque, c'est l'occasion d'entendre un peu de Murat... du 25/09 au 20/10!  Trapenard en parlera sûrement.

http://www.cinematheque.fr/cycle/claire-denis-414.html

"Il reste des éléments de ce film annoncé, mais subsiste surtout, comme souvent dans d’autres films de la cinéaste, une œuvre somnambulique où les personnages errent, se croisent et tentent souvent de (re)créer entre eux un lien qui finit par se défaire, comme le rappelle d’ailleurs dans le film la chanson de Jean-Louis Murat.   On se croit d’amour/on se croit féroce enraciné/
mais revient toujours/le temps du lien défait.
En trente ans, Claire Denis a tissé la fragilité des affections : le lien entre une mère et son fils qui lui échappe et qu’elle ne comprend plus (J’ai pas sommeil)"

NB: Laetitia Masson, elle, a les honneurs (encore) d'arte: le 3x52 minutes "aurore" avec... ELODIE BOUCHEZ... sera diffusée cet automne. Et ce n'est pas Murat qui a signé la musique, parce que j'imagine que ça serait dit... même si celle de la bande d'annonce d'arte peut faire penser que. 

Rappel: Masson, c'est PETITE FILLE et The END,  et aussi le "making of" du Cours ordinaire des choses... entre autres choses... J'oubliais même la BO de Murat sur le film "L'orchidoclaste"  (mince, je n'ai toujours pas regardé mon DVD!)

 

PJ Harvey était en France pour les festivals... dont à St-Malo, là où selon l'histoire officielle, Murat a été transporté par sa galure  un mois d'août 1998.

Son concert à Lyon est sur ARTE CONCERT... L'occasion de croiser une vieille connaissance : Jean-Marc Butty... le batteur du Moujik. 

 

 

Dans Télérama, on rend hommage à Anne Sylvestre... et on ne manque pas de citer dans le rang de ses admirateurs Jean-Louis Murat. Il est vrai qu'il l' a très très régulièrement cité dans ses goûts musicaux.

 

- Petite respiration photographique pour les DAMES:

https://www.flickr.com/photos/96246327@N04/with/36622191482/

Scene BNP Paribas Fortis - Jean-Louis Murat - (c) Nicolas Tacheny

LE LIEN EN PLUS DANS LE RETROVISEUR

26 ans en arrière: Première diffusion de REGRETS à la télévision française... La vidéo est diffusée en exclusivité le 09 septembre 1991 dans l'émission de Michel Drucker, "Stars 90" à laquelle Mylène participe.

http://www.mylene.net/mylene/c_regrets.php

Souvenirs de tournage par Jean-Louis Murat (le clip désenchanté a été tourné juste avant... et il reste peu de pellicules!) :

"Nous tournons le clip à Budapest. Ce qui me reste du tournage, c'est la très grande sévérité de Laurent : bâtir une carrière comme ça, et durer ainsi, suppose beaucoup de professionnalisme. J'étais un peu observateur, je trouvais ça assez remarquable, je voyais bien que c'était un vrai fonctionnement de couple où l'extrême rigueur demandée par l'un était comprise et acceptée entièrement par l'autre. Une vraie complémentarité, une intensité dans le désir de faire quelque chose de qualité, sur la même longueur d'onde. Quand on travaille avec eux, c'est toujours assez bluffant de voir jusqu'à quel point ils peuvent aller dans le commandement, dans la soumission aussi. C'est très étonnant, c'est cela qui me reste du tournage de Regrets."("Mylène Farmer de chair et de sang", Annie et Bernard Réval, Editions France-Empire, 2004).

LE LIEN EN PLUS "LE JEAN-LOUIS EST SYMPA"

J'ai trouvé ça.... alors ma foi, ça ne fait pas de mal:

http://galaxiedalex.blogspot.fr/2012/03/jean-christophe.html

Février 2010, ils croisent furtivement Jean-Louis Murat au Studio Davout à Paris. Le Duo l’invite à écouter leur démo sur myspace. A leur grande surprise, l’artiste les recontacte quelques jours plus tard, déclarant que «leur musique était magnifique» ! Murat leur propose généreusement son aide. C’est ainsi qu’ils feront sa 1ère partie au Bataclan, à l’Alhambra puis s’en suivra une tournée en Estonie supportée par l’Institut Français. En 2011, ils donnent naissance à leur 1er Album « Rouge Madame » et à leur fille Anna …

Les ROUGE MADAME sont un peu en stand by... mais continuent leur activité musicale:

http://www.rougemadame.com/

----------------------------------------

C'est la fin de notre édition "spéciale rentrée".  Bon courage à tous.... et nous vous souhaitons une bonne journée, à l'écoute de Murat et d'autres... et je voudrais dire à Pascale Clark que je ne suis pas gros... et en tout cas, je ne partage pas l'antenne avec un frontiste.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 11 Août 2017

 

On a appris cette semaine la participation de Jean-Louis Murat au prochain album d'INDOCHINE (pour un texte), via l'écoute organisée à Bruxelles, en avant-première, de celui-ci pour les journalistes. Ce disque sortira dans un mois. En 2012, il semble que plusieurs titres avaient été proposés et finalement non retenus.

Sur DH.be, le muratien Charles Van Dievort ne fait que le signaler, même s'il a semblé apprécier l'album:

Au rayon casting, outre Mickaël Furnon, Kiddy Smile tout comme Asia Argento donnent de la voix et Jean-Louis Murat signe le texte de Karma Girls.

N’en déplaise aux détracteurs d’Indochine, il y a quelques singles potentiels bien accrocheurs sur ce disque dont on se dit aussi qu’il est taillé pour la scène étant donné les rythmes énergiques et les sonorités qu’il propose. Ça tombe bien puisqu’Indochine sera en tournée en 2018. Son 13 Tour fera étape au Palais 12 de Bruxelles les 17 et 18 mars.

Sur 20 minutes.fr:  Outre Station 13 – dont un extrait a été dévoilé fin juillet – et Black Sky, fusées new wave comme Indochine sait les emballer, on se dit que Suffragette BB et ses réminiscences d’OMD ferait un parfait single vu le retour de hype des sonorités électro 80’s. Nicola Sirkis a coécrit cette chanson avec l’auteure Chloé Delaume. Autre plume invitée, celle de Jean-Louis Murat qui signe Karma Girl, mais on a connu l'artiste auvergnat plus inspiré...

Meilleure appréciation par PARIS - MATCH, qui dans les 13 choses à savoir sur l'album cite Murat en 2  :

#2 Jean-Louis Murat, le retour : Sur Karma Girls, le chanteur français co-signe avec  Nicola Sirkis son deuxième texte pour Indochine après un Singe en Hiver sur Paradize début des années 2000. La rencontre est toujours aussi improbable entre des univers tellement différents mais fonctionne toujours aussi bien.

E. Marolle du Parisien a lui adoré l'album et la radio belge MINT également.

Le titre de Murat est le 7e de l'album qui en contient 15 (2 en bonus).

Pour rappel:

Passage par Indochine

A FOUTRAQUE en 2003:  La vie est mal faite parfois : j’ai été très surpris d’apprendre que la chanson que tu as écrite pour Nicola Sirkis d’Indochine, Un singe en hiver t’a rapporté plus que tes trois derniers albums…
Ah putain, du coup à cause de ce que j’ai dit, Nicola croit que j’ai fait ça pour le pognon ! Alors que ce n’est pas du tout ça : je l’ai fait parce qu’un ami commun m’a demandé d’écrire pour Indochine… Comme l’album d’Indochine s’est super bien vendu, ça m’a rapporté pas mal d’argent mais ce n’est pas pour ça que je l’ai fait.

J’ai vu Indochine sur scène cet été, j’ai trouvé ça assez mauvais. Nicola croit toujours qu’il a 15 ans quand il écrit des textes…
Ce n’est pas le pire Nicola ! Il vaut mieux écrire comme un gamin que faire de la musique de vieux comme IAM !

Passage par Indochine
Passage par Indochine
Passage par Indochine

Sirkis qui parle de Murat et du titre singe en hiver (document pdf à télécharger):

Depuis Paradize, on a pu croiser plusieurs fois Nicola aux concerts de Murat. La preuve, une photo signée Sirkis (via twitter):

Passage par Indochine

Bonus:   RAPHAEL a chanté "Un singe en hiver" en concert. A écouter ici.

NB:  Au moins, une autre collaboration devrait parvenir à nos oreilles dans les mois qui viennent...

LE LIEN EN PLUS ET UN BOUCHON EN MOINS

Proust, le vin...  et une cuvée qui s'appelle Mustango, madeleine de l'auteur.... sur un blog consacré au breuvage:

https://lapinardotheque.wordpress.com/2017/08/08/proust-et-la-musique-du-pif/

 

LE LIEN EN PLUS ET LE TOURISME EN TROP

Le Servières souffre... mais certains grands amoureux du lac ne se gênent pas pour s'y baigner...

http://www.lamontagne.fr/orcival/environnement/puy-de-dome/2017/08/04/le-lac-servieres-est-il-pris-en-otage-par-les-campeurs_12507232.html

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 10 Août 2017

collection C. Dupouy

collection C. Dupouy

Je n'étais pas parti de chez vous... car j'avais programmé quelques articles le temps pour moi de faire un beau voyage... et mettre entre parenthèse l'actualité du blog...  Pour le voyage, je vous infligerai quelques photos (et pas qu'un peu, désolé), et pour l'actualité, il faut que je rattrape... On fera ça en 4 articles...

 Pour les retardataires:  je rappelle que Murat était en studio il y a quelques temps et on attend donc des nouvelles... On espère que ça sera d'ici les fêtes, même si ça fait peut-être un peu juste. 

On vient par contre d'apprendre via la page Fb personnelle de Marie Audigier qu'elle prenait une nouvelle voie (via la 3e voie sans doute!). Elle est en train de faire ses cartons pour déménager en Afrique (Congo)... et occuper un poste d'Attachée culturelle (Ministère des Affaires étrangères).  C'est une suite assez logique de sa relation avec ce continent (elle a notamment programmé la Nuit africaine au stade de France et managé plusieurs artistes).  Cela arrive après la fin de l'épisode chez NAIVE, qui s'annonçait compliqué, mais qu'on peut je pense qualifier de succès:  La maison a été rachetée par Believe à un bon prix et en sauvant les salariés (détail sur un article de Télérama), et avec le catalogue que Marie a contribué à développer (Hugo Bariol notamment, croisé dans le métro).

Depuis qu'elle a fait le choix d'arrêter sa carrière musicale pour devenir la directrice artistique de Jean-Louis, elle occupait cette activité pour lui et d'autres en indépendante, puis chez universal notamment. L'est-elle encore aujourd'hui?  Le site officiel  n'a pas été modifié... En tout cas, bonne chance à elle pour cette nouvelle aventure... et si, à ses heures perdues, elle peut enfin rendre possible l'album "africain" de Murat... on ne se plaindra pas...

Voilà une occasion de plonger dans les archives de notre cher Matthieu (bise aux poils!)... inédites ici. 3 Articles parus chez ROCKSOUND... et dans la Montagne

 

 

Départ pour l'Afrique
Départ pour l'Afrique

et la Montagne (8/11/1993):

 

Pour la photo en haut de l'article: vous reconnaitrez bien sûr Denis C, Alain B, C. Pie,  et J. Pietri (interview par Matthieu, "au coeur de Passions privées) et aussi C. Dupouy.

Articles du blog:

- http://www.surjeanlouismurat.com/article-marie-audigier-55631763.html à propos de son interview sur France inter, le lien dans l'article n'est plus bon, mais c'est encore écoutable

- sa disco: http://www.surjeanlouismurat.com/article-collection-112141685.html

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri, #vieilleries -archives-disques

Publié le 10 Juillet 2017

Le projet X27?  J'avais compté 20 en 2010 mais j'avais décidé de ne pas comptabiliser les live... Ce jour, j'ai envie de les compter... Tout ceci pour dire que j'ai eu confirmation que Jean-Louis Murat était en studio il y a peu.

Non!!  Même si vous avez eu l'information que vous attendiez, ne partez pas pour autant! Puisqu'il semble que Murat ait travaillé avec Denis Clavaizolle, on va voir que leur travail commun déjà connu est plus que jamais d'actualité...  Sans en revenir à Dominique A.

- Tenez par exemple : je vous ai  parlé de l'excellent set proposé par Alain Klingler à Grenoble, avec sa reprise des Jours du jaguar. Il joue avec deux camarades un spectacle "LE CABARET DES GARCONS D'HONNEUR", que j'ai vu le week-end dernier à Grenoble. J'ai passé un excellent moment entre rires et émotions, avec l'accompagnement piano toujours classe d'Alain. Celui-ci livre également une reprise, avec quelques adaptations de textes hilarantes, de "conne" de Brigitte Fontaine. Et c'est Murat qu'ils ont convoqué pour une belle séquence émotion en chantant à trois "LE LIEN DEFAIT". 

Il était question que la chanson soit supprimée pour les représentations qui ont lieu actuellement en Avignon pour réduire la durée du spectacle... Ils ne s'y sont pas résolus... Alors, il vous reste encore  deux semaines pour aller entendre cette belle reprise "en off".  

DU 7 au 30/07 à 19 heures au Théâtre de l'atelier florentin en AVIGNON:

 

-  Et deuxième exemple:  Le groupe PARADIS... qu'on classe dans la musique électronique. Dans une interview récente, voilà t'y pas qu'ils -enfin, un des deux)  citent "Cheyenne automne"... C'est dans les Inrocks:

"Quels sont les artistes qui vous ont convaincu de chanter en français ?

Il y a pas d’artistes en particulier. Je pense que l’on peut être autant touché par Léo Ferré que par Etienne Daho. Mais j’ai une affection particulière pour Jean-Louis Murat et son disque Cheyenne Automne. Je trouve que cet album est assez proche de ce que l’on a ambitionné de faire sur le notre
". Pierre Rousseau

C'est vrai que... la chanson ci-dessous.... ça vous fera penser surement à quelque chose:

Petit détail amusant : Il semble que Pierre Rousseau travaille chez l'éditeur (très musical) "Le mot et le reste", qui a sorti le livre de Magali Brénon, très centré sur le Sancy et Murat. Chez cet éditeur, y avait été également croisé le bassiste et auteur de Matt Low : Clément Chevrier.... Ce qui nous amène à écouter ce 2e inédit de Matt Low... un texte une nouvelle fois de Matt Low... qui n'a semble-t-il plus besoin de M.Bergheaud pour trouver des mots... et c'est toujours avec M.Imbeaud.

 

 

PS: N'oubliez pas de lire les dernières interviews du blog: SEVERIN, MANUEL ETIENNE...

LE LIEN EN PLUS QUI ETAIT PLUS QU'UN LIEN EN PLUS raté:

Je ne vous dis pas bravo! Si vous croyez que je suis infaillible...  Y'a personne pour me rattraper!

Murat était semble-t-il dans le documentaire "La Marseillaise, je t'aime moi non plus" diffusé au printemps sur France3... et actuellement sur Tv5. Il a bien sûr repris ce petit tube du dimanche pour L.Masson et son projet "the end". 

A propos de ce documentaire, Murat est en photo là:  http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/emissions/qui-sommes-nous-2/marseillaise-je-aime-moi-non-plus-1224827.html

Et dans le lien ci-dessous, une citation d'une interview: "Et selon le chanteur Jean-Louis Murat, c’est un appel à la responsabilité toujours d’actualité".

  http://www.ledevoir.com/culture/television/502823/le-jour-de-gloire-est-arrive

Du coup, on écoute un peu de musique de "the end"... et moi, je vais me préparer pour mon road trip du mid'week: Camille dans le Vercors mardi (et François and the atlas moutain) et Julien Clerc au Palais idéal du Facteur Cheval mercredi. Pour mon dernier jour de travail avant CP, je vais être frais jeudi...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 30 Mai 2017

Cherie Oakley a été la fille au coeur du Cours: la choriste, et un peu plus, du Cours Ordinaire des Choses. Les musiciens sélectionnés par Christophe Dupouy l'avaient tous conseillés comme la meilleure sur le "marché" (selon le discours officiel).  Sa carrière n'a depuis pas vraiment décollée. Elle a participé à THE VOICE, sélectionnée par C. Aguilera  et rapidement défaite... et a continué à jouer les choristes dans le domaine de la country, écrivant même pour sa chanteuse leader: Reba McEntire, une chanson qui semble avoir rencontré un beau succès dans les charts country.

Elle nous propose une reprise ces jours-ci:

http://cherieoakley.com

Allez, on la réécoute avec Murat sur Lady of Orcival sur une vidéo de la camarade Armelle:

 

 

 

- Et téléscopage de l'actualité un rien magouillé par un rédacteur en manque de news: c'est la voix féminine des derniers albums de Murat qu'on peut également entendre via un featuring sur une chanson d'un certain Hein Cooper, australien de son état... qui nous est présenté comme un postulant au tube de l'été.

La rencontre s'est faite via la maison de disque qui a eu l'idée de retravailler cette chanson initialement parue il y a un an, en incluant une voix féminine et un peu de français, histoire de faire percer l'artiste en France. Le tout avec un clip bien élaboré.

Une version live :

Et pour être complet:   CAMILLE présente sur Lilith et le Parfum d'acacia  sort son nouvel album le 2/06. Il s'appelle OUI... et on aura l'occasion d'en reparler.

CHINA MOSES (Lilith) a elle aussi sorti son album en mars chez PIAS.

Par contre, toujours pas d'info sur une éventuelle carrière solo de Laure... qui a chanté sur Taormina....

 

LE LIEN EN PLUS

On a entendu parler de Taormina ces jours-ci cause d'une petite sauterie de VIP...  Les échos dans une course aux clics a même pensé à faire une playlist! En un, "le rocker auvergnat".

https://www.lesechos.fr/26/05/2017/LesEchosWeekEnd/00078-006-ECWE_la-playlist-de-l-actu.htm

Personne n'a dit par contre que les puissants du monde voulaient en fait fêter les 10 ans de la tournée Taormina d'été ... 22 dates en 2007 (et 30 en 2006... une autre époque....), dont devant une foule immense à Cluses:

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 19 Mai 2017

Ca m'avait échappé et c'était depuis quelques jours sur la toile. C'est le groupe Destination Murat sur Facebook qui me l'apprend:

Jean-Louis Murat est rentré en studio... avec Denis Clavaizolle. C'est lui qui a vendu la mèche sur son instagram: "Petit atelier de travail avec JL Murat. On cherche :.)".   Petit atelier de travail et recherche, pour n'importe quel artiste, cela ne pourrait être qu'une petite phase d'ébauche et d'expérimentation... mais Jean-Louis n'a plus l'habitude depuis longtemps de "chercher des idées en studio".  Il semble donc bien qu'un nouvel album se prépare... mais c'est à confirmer...  

Pour rappel, Denis a son propre studio, récemment agrandi du côté de Clermont (Cournon).

http://www.denis-clavaizolle.com/

 

 

 

merci Martial

merci Martial

La collaboration en moins

ouf.. parce que c'était une moins bonne nouvelle que j'avais noté:  Après l'absence de Murat sur le nouvel album d'Isabelle Boulay,  c'est Nolwenn Leroy qui annonce son retour, avec un single. Et il semble qu'on ne retrouvera pas de Murat. On avait un petit espoir vu les propos flatteurs de Nolwenn sur le titre "sur mes lèvres"  écrit par Bergheaud pour son dernier album.

 

Rappel:

Vous avez une petite fibre de journaliste? envie d'écrire des chroniques? Venez m'aider pour faire vivre le blog... et si vous êtes parisien, possibilité d'avoir des invitations à des soirées et des concerts!

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Publié le 12 Mai 2017

Allez une petite séquence belge me permet de revenir sur la reprise par Murat du titre de Gérard MANSET "entrez dans le rêve":

Sur la Première, un chroniqueur se propose d'interpréter le texte de cette chanson:

https://www.rtbf.be/auvio/detail_paroles-paroles-de-sebastien-ministru-gerard-manset?id=2212645&utm_source=rss&utm_medium=feed

Nicola Sirkis (pour lequel Murat a écrit "un singe en hiver) avait également repris le titre:

 

LE LIVRE EN MOINS

J'avais oublié de vous en parler:  Il avait été annoncé deux livres sur Murat écrit par Didier Le Bras édité par Sophie Thircuir alias Sophie Desestoiles (celle là-même qui développe l'idée que  JLM est la réincarnation de Rimbaud).

Au bout du compte, il est annoncé que le projet est avorté... puisque Murat s'y oppose.

 

LA VIE EN PLUS

J'ai écouté beaucoup de Bashung cette semaine, notamment le texte de Manset "je tuerai la pianiste", que j'adore.

Je suis tombé justement sur ce paragraphe dans une chronique de Visage d'un dieu Inca de Manset:

Dans l’un des rares passages un peu drôles de ce Visage d’un dieu inca, Manset raconte comment il lui est arrivé d’être « reconnu » dans la rue par des gens qui l’avaient en fait confondu avec Arno ou avec Higelin. Mais il n’en prend pas ombrage, au contraire. Il trouve cela normal, puisqu’au fond, ils font tous le même boulot et ne sont que les différentes facettes d’un même ensemble. Le sait-il ? Lorsqu’il développe cette idée, Manset ne fait que réécrire les dernières pages d’un des plus beaux chapitres du Contre Sainte-Beuve de Proust, dans lequel celui-ci explique que si Baudelaire, Hugo, Leconte de Lisle et bien d’autres encore se ressemblent comme des frères sur certaines photographies, c’est parce que l’histoire de la littérature est en fait celle d’un seul poète — du Poète qui, parce qu’il faut bien qu’il soit homme aussi, passe ainsi, au fil du temps et de l’espace, d’une enveloppe charnelle à une autre

A part ça, bonne nuit...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri