FLORENT MARCHET au KAO de LYON

Publié le 3 Décembre 2010

 

             SAM 2909

 

              C'était hier la dernière date de la tournée, automnale mais néanmoins à succès, de Pierrot. Après avoir remporté un vif succès avec Jean-Louis Murat à St-Genis Laval, puis à St-Chamond, The Delano Orchestra et Syd matters à Feyzin, et le VOYAGE DE NOZ sur les pentes de la Croix-Rousse de Lyon (je ne vous ai pas infligé un compte-rendu, je suis gentil)...   C'était donc Florent MARCHET qui m'avait réservé pour la soirée.

 

              Et il faut quand même avouer que j'ai de la conscience professionnelle car je n'ai pas voulu lui faire faux bond.  Je sais qu'il en aurait été fort marri. Et pourtant,  dans mon coin, il ne faisait pas beau à voir et à sentir ce jeudi à 18 heures : 40 cm de neige de la veille, et brouillard peu engageant (oui, car il y a des brouillards engageants...  ceux de la griserie notamment... mais enfin soit... ). Oui, enfin soit,  car je n’ai pas vraiment hésité (après avoir consulté météo France quand même qui m’annonçait temps tempéré sur les 3 vallées).  Je chantonne néanmoins : « je rêve d’un chemin… qui patine et qui dérape… il n’y a aucun survivant », juste histoire de se rassurer.

 

             Un peu de godille, et bouchons sur l’autoroute… jusqu’à l’arrivée sur Gerland, perturbé par je ne sais qui, qui avait eu la mauvaise idée de remplir la Halle Tony Garnier ce soir-là…. Vérification faite : c’était Lady GAGA…  Florent Marchet, le Mister Glagla de la chanson française (qui vend des boules de neige à son effigie !!)  a raté l’occasion de faire quelques bonnes vannes là-dessus… Je digresse (en Vercors)…

 

           Après plus d’1h30 de route, j’arrive enfin… Je me gare dans une contre allée… où  j’ai mes habitudes… mais cela n’a aucun rapport avec le fait que des camionnettes s’y soient installées… d’ailleurs, tout-à-fait candidement j’ai pensé que les petites loupiottes genre déco de Noël qui enluminaient les pare-brises, tout ça, c’était organisé par Florent Marchet pour son Courchevel tour… Il est tellement fort, le Florent…

           

SP A0320J'ai mis ça dans mon bureau

 

           Je chausse mes patins, et j’arrive jusqu’au KAO… Quel bel ensemble ils nous ont fait là… Ca a bien changé depuis le dernier concert de Murat… Maintenant, la salle de spectacle est relié au restaurant… si bien qu’on a une fâcheuse odeur de frites dans la climatisation… M’enfin, Florent, t’aurais pu demander qu’ils fassent de la tartiflette… même si pour Courchevel, une odeur iodée, pour le  caviar, aurait aussi fait l’affaire.

           Mais j’anticipe… Je reprends le fil(-neige) : je me précipite pour rentrer voyant qu’ils ont déjà ouverts le domaine et qu’il n’y a aucune file d’attente dans les remontées… et … je pénètre : dans une salle entièrement vide !  … Et bien, ça s’annonce bien… Mais que fait le monde ? Serait-on trahis ?… Mais que font les gens?  Je demande un Cristal avec glace… Mais avec bulle, ils n’ont que de la bière (Brasseur depuis 97 le NINKASI).

 

             Quelques minutes avant le concert, je compte 60 personnes… en fait, la salle se sera mieux  remplie  par la suite (300 p. ?)… mais loin de la contenance maximum (le balcon est fermé).

 

            Premier partie :  Pepper Island… un duo agréable (un gars avec une basse en métal, et une belle black élancée au yuku et à la voix chaude). En anglais.  6 titres agréables. Je sursaute quand elle dit : « c’est notre premier projet »…  Ca, c’est le truc à la mode : le « projet »… Conséquence de la situation  du marché de la musique ? Pourquoi toujours parler de « projet » et plus de groupe ?  En plus, maintenant, pour être in, faut un side project…  … Bein, merde, moi, je suis un vieux et j’aime la notion de groupe… et tant pis si c’est de la mythologie.. Est-ce que moi, je crée un autre blog pour parler de Florent marchet ? Et bien, non… Faut dire que je ne me dispute pas avec mon autre moi là-dessus, il est d’accord le Pierre, et il a intérêt d’ailleurs, sinon, foi de Pierrot, il va m’entendre.. C’est moi le leader du duo, merde !

   

 

          Après une petite installation, l’ours blanc tout ça (qui ne s’est pas éclairé !!)… petit noir… Les musiciens s’installent un à un, l’un en agitant  des grelots, l’autre des petites cloches… sympatoches… la petite ambiance hivernales… puis c’est Benjamin Baril qui arrive, avec toute la panoplie… le pull est encore pire en vrai qu’en photo. La cravatte est bien aussi… (Je n’ai pas pris de note alors je fais tout ça de mémoire) :

 

SP A0316

 

           Des chœurs de « courchevel » passent sur une bande… et c’est parti… les musiciens prennent le relais de l’enregistrement.

 

         Oula… C’est du bon, mais ça défile : Mes nouveaux amis,  Benjamin…  Florent Marchet a fait le choix de versions percutantes. Ramassées.  Première pause… et premières vannes sur le public lyonnais « tellement réputé »….  Levallois, l’eau de rose, la chance de ta vie… Pourquoi êtes-vous si triste ?

 

          Toujours l’impression que le show est à 400 à l’heure…  Musicalement, ça déménage bien, totalement  maitrisé. Florent passe du clavier à la guitare, comme Sébastien Collinet, grand gaillard, excellent et classieux. J’avais quelques doutes au niveau des chœurs, mais c’est plutôt réussi.  Quand Florent est au clavier, on perçoit le bruit de la pédale qu’il martyrise… En tant que fan de Murat, j’apprécie de découvrir des versions différentes de celles des albums, même si les chansons ne sont pas du tout déstructurées. Un petit truc de guitares en plus, le  jeu des deux claviers oldies avec leur son plein d’air…   Je me rappelle du concert de Grenoble il y a près d’un an… Je garde en mémoire le son du vrai piano utilisé ce soir là… et c’était quand même autre chose…

 

          L’idole est là encore précédé d’un enregistrement….un avant-concert, une fan qui s’exprime…

 

SP A0319

          Autre pose  et petit sketch : Florent lit des petite cartes en improvisant avec le public.   Franche rigolade… même si le personnage frôle avec  la tête-à- claquisme.

 

          Un moment plus calme : notre jeunesse…. Et le vrai beau moment de la soirée : Florent seul, sur « qui je suis »… A la limite, frissons.  Si bien qu’on reprendrait bien un peu d’intimité…  mais non, pas le temps de souffler : toujours sur les chapeaux de roue, l’instrumental HORS PISTE….  Jolis moments à voir les têtes de Florent et de Sébastien dodelinées sur leur clavier…. Le titre s’enchaine avec Roissy…   Le titre me touche moins, même si musicalement, c’est assez fort… Pas de Jeanne Birkin ?

 

         Je n’ai pensé qu’à moi.

 Dernière pause. Le public est censé lui demander de relire des cartes postales, mais il est récalcitrant ce soir… Un « à poil ! » survient… Apparemment, c’est la première fois qu’on lui fait le coup, mais c’est bizarre, j’ai l’impression que c’est régulier à Lyon… Bonne rigolade et du coup, le virage vers Narbonne plage est périlleux, surtout qu’on est monté en pneu neige.

 SP A0317

          La charrette, et la famille Kinder sont enjouées (et ça clappe bien dans la salle) et tout ça clos bien le set.

 

          C’est le rappel…

 

          Est-ce « le terrain de sport » ensuite ?  Oui, c’est cela, la chanson qu’adore Erik Arnaud (cf l’inter-ViOUS)  est débutée en solo, le groupe arrive ensuite pour un emballement final.

               Florent demande qu’on lui apporte une antisèche pour la chanson suivante… Ah ? une petite surprise ?.. Je frémis… un petit gagner l’aéroport ?…. Non, ça sera « aucun express » qu’il a régulièrement l’habitude de reprendre (à chaque concert ?).   Là, encore, petite pause rigolote à propos des prompteurs, où est convoquée Daniel Darc… Version assez musclée avec le groupe…. Mais j’ai une petite perte de concentration… qui se poursuit sur « tous pareils ».

 

            Dernier rappel « avant de se retrouver à la buvette »: Rio baril, seul au piano.

 SP A0318

 

             Un set impeccable, un joli travail d’adaptation des titres, un « couchevel orchestra » plutôt sympa… Sébastien Collinet prend du plaisir et ça se voit. La section rythmique assure… Florent semble privilégier l’énergie, le rythme… et on peut danser tout au long du set, avec des morceaux vifs et tranchants… et moi, j’en reprendrais volontiers un peu plus :  des petites intro au piano, des petits ponts…un peu plus de respiration,  et surtout des moments comme « qui je suis ? »… Enfin soit, moi, ça m’a quand même envie de me refaire une 3e date, et puis une 4e… Annecy et Grenoble, c’est jouable.   D’ailleurs, faut vite que j’appelle mon tourneur : il a intérêt à me trouver des dates… car cette série de concerts d’automne m’a fait du bien…

 

               Florent, changé, sort vite de la salle. J’ai juste eu le temps d’acheter le beau vinyl à 20 euros.  Le premier qui l’intercepte est le même qui avait attrapé Murat à St-Genis Laval, et comme pour Murat, il lui demande de dédicacer une dizaine de trucs… Pochette, livret de disques sur l’intégrale… Florent obtempère gentiment et met un mot sur chaque objet.  Ah, c’est mon tour… Je me présente rapidement et j’ai droit à ma petite dédicace et lui demande des nouvelles de l’album de Noël(cf là  http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-noel-sous-les-cover-tures-grace-a-marchet-60241219.html ). 

           

                Il y aura un 6Titres mi-décembre, et peut-être d’autres déclinaisons car il me dit avoir enregistré beaucoup de titres, et qu’inspiré par tout ça, il en a composé également. Je pense qu’il m’a dit qu’il y aura donc un autre album d’inédits l’année prochaine ! Il ajoute également que Murat est très content qu'il reprenne "Noel à la Maison".  Je n'en doutais point mais certains m'avaient déjà interrogés pour me demander si Murat était d'accord. Ils ont eu leur réponse.

 

                Là, dessus, je ne veux pas l’accaparer… et je m’éclipse… Il est 23h30 passée, et  il va falloir rouler mollo. Le temps d’arracher une affiche à l’entrée, et je rejoins les files de voiture : apparemment, Lady GAGA a libéré ses otages… on dirait l’heure de pointe…

 

SAM 2914

 

 

SAM 2911

SAM 2913  Copyright Pierrot

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pierre 07/12/2010 18:23



http://www.darkglobe.fr/?p=3382


un autre compte-rendu



Armelle 04/12/2010 15:02



ah! voila qui est fait... très bonne copie Pierrot : j'ai eu l'impression de revivre le concert du 23 octobre... attendons maintenant la carte postale de Lyon sur le site officiel...


Je pense que Florent est sûrement responsable de l'arrivée précoce de l'hiver avec cette tournée... espérons que le prochain CD évoquera les pays chauds, les îles... 


j'attends impatiemment les chansons de Noël...