Publié le 28 Mai 2019

Et voilà qu'on repart pour un tour! Et une première date est annoncée, en Belgique.    ET c'est un retour au Théâtre... Bel écrin!

 

https://www.namur.be/fr/agenda/jean-louis-murat

http://www.theatredenamur.be/jean-louis-murat/

Jean-Louis Murat

 

LE 13.12.2019

Grande Salle

 

 

 

Toujours en marge des courants musicaux actuels, l’Auvergnat reste fidèle à lui-même et expérimente sans cesse de nouveaux styles (acoustique, électronique, classique, pop).
Auteur, compositeur et interprète, Jean-Louis Murat mêle tout en simplicité musique et poésie à travers des textes tourmentés, des compositions sobres entrecoupées par des chœurs envoûtants et quelques bruitages significatifs de la vie quotidienne.
Prenant les médias comme son public à rebours, Murat propose en 2017 un album électronique pensé comme un seul bloc, fait de collages sonores et de bruitages animaliers. Expérimental mais mélodique, libre mais construit, Travaux sur la N89 est un fascinant dédale entre Scott Walker et Robert Wyatt. Murat ou le coup d’état discographique permanent.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #il francese

Publié le 24 Mai 2019

L'émission était diffusée ce vendredi soir, après un enregistrement mercredi soir au Ground Control à Paris, ce qui a permis aux pirates de  diffuser des vidéos live des prestations de Jean-Louis Murat dès hier.

Moi, j'ai gardé l'oreille vierge, comme mon corps et mon esprit comme vous le savez.... et j'ai décidé de vous partager tout ça en live tweet... sans twitter:

 

23h14 le journal n'en finit pas! Tant mieux, je termine de transpirer après mon entraînement, #jemesouviens  j'ai été jeune, mais supporter ce générique de foule sentimentale, c'est encore plus dur que de courir...

23h19 oulalala l'intro de Varrod : " Jean-Louis Murat est son bassin"??? Le reste est plutôt joli et clin d'oeil au grand souvenir des 50 ans d'inter:

                                                               On avait récupéré son tél et son mail ce jour-là!!

23h21 ""bonsoir"... Achtung, joué sur le rythme rapide,Murat s'amuse dans le chant, même si la voix n'est pas chaude, 3 minutes...

23h24 "ouhouhou des deux musiciens, et Murat fait lalalala,  version down tempo comme sur scène, et sans voix féminine

On dirait qu'on n'aura pas de surprise :  Lot et Garonne, comme sur la tournée...

23h33 "Varrod" est tellement content!  et trouve la voix de Jean-Louis de plus en plus belle.

23h35 Murat explique en quoi il a aidé Matt Low: prendre confiance, car oui, il est bienveillant. #netombezpasdelachaiselesfansdeJohnny

Matt Low joue deux nouvelles chansons

Séquence pub:   Crowdfunding en cours pour Matt LOw :  https://www.ulule.com/matt-low/?utm_campaign=presale_86945&utm_source=shared-from-Ulule-checkout-on-Facebook&utm_medium=uluid_2540044-post-201905170424&fbclid=IwAR2MzhfpAs2e2O2AVRRevILoeyPtpvKFdD2GFbm6sK4Zb0OIbzH4M5zJOown

Après avoir eu le soutien de PIAS avec deux EP,  pour l'album, Matt Low doit se débrouiller... Mais Il est en édition chez Scarlett, Scarlett édition la maison sans dettes et pas bidon (made in Orcival)

Avec Matt Low, on retrouve en guest star  Guillaume Bongiraud, le violoncelle de DELANO ORCHESTRA et... Marina Kaye.  Babel et Baby belle. das is schon

autre guest star ce soir : Pauline de la Bourboule, au piano et voix... IL s'agit en fait de la musicienne LEOPOLDINE (à ne pas confondre avec Léopoldine HH). Son nom, c'est Audigier.. mais M m'avait dit "aucun rapport"  https://www.facebook.com/Leopoldine-273440219374613/

Matt Low dit quelques mots... dont le fameux slogan muratien qui attire tant de touristes à la Bourboule.
 

 

Foule sentimentale, France inter, 24 mai

23h47 : le grand frère revient, et met le gazoline.

23h53 ... ah, enfin, un peu de surprise par rapport au live: Je me souviens, avec basse et batterie. Cela crée une tension... presque une nouvelle chanson,  Jean-Louis Murat monte un peu dans les aigus, toujours casse-gueule...

Jean-Louis Murat  #enliberté il se déchaine, mais retombe sur ses pieds, avant de prolonger encore le morceau par un solo métallique, qui se transforme pour quelques notes... et vlan,  les fameux bip de France inter, c'est minuit... On n'a pas l'image de Jean-Louis qui l'a fait se transformant en citrouille.

Difficile de ne pas retenir ce "je me souviens" ce soir,   ce #jemesouviens là sur France Inter un jour chez Varrod

Allez, c'est à réécouter là: 

https://www.franceinter.fr/emissions/foule-sentimentale-le-live

 

PS: live twitter, c'est vraiment nul... Soit on est à un concert, soit on est sur twitter... Heureusement, je peux réécouter....

2e PS: Lors de l'enregistrement, Jean-Louis a également changé "autant en faire quelque chose".

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié le 23 Mai 2019

Bonjour

1) Les spectateurs présents à l'enregistrement de Didier Varrod hier  nous font part d'un excellement moment, notamment d'un "je me souviens" version ROCK!!!  A retrouver donc demain soir sur FRANCE INTER!!

 

2) Chronique INNAMORATO dans MAGIC:

Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater
Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater

3) Bibliographie:

Livre en poche sur MYLENE  FARMER ("la star aux deux visages" Hemmerlin/Pontet), voici quelques pages sur REGRETS

Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater
Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater
Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater
Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater
Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater

4) Vous vous rappelez des belles photos de Carole Epinette? Peut-être pas du nom de l'auteur de la photo, mais forcement si je vous dis "Jean-Louis en chemise dans le lac"? Bon, vous remettez?

Elle a sorti un livre...  mais pas de Jean-Louis dedans.

 

Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater
Chronique, Bibliographie... et demain sur INTER à ne pas rater

5)   Et puisqu'on parle de photo:

- Pour parler des 20 ans de MUSTANGO (ah, oui, je l'ai raté cet anniversaire là), Louis de SoulKitchen a interviewé FRANK LORIOU

https://www.soul-kitchen.fr/92057-1999-2019-go-mustango-go

Rien de très nouveau me semble-t-il, rappelez-vous : http://www.surjeanlouismurat.com/2014/10/frank-loriou-secrets-d-instantanes.html

Pour Mustango, à relire et écouter:

http://www.surjeanlouismurat.com/article-inter-vious-et-murat-n-10-alain-artaud-75198522.html

http://www.surjeanlouismurat.com/2016/03/tribute-to-jean-louis-murat-mustango.html  (pensée pour Michel et son papa)

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #il francese, #bibliographie

Publié le 19 Mai 2019

Allez, retour sur l'émission de Laure Adler...  Je fais un petit compte-rendu avec quelques petits commentaires, rien de folichon,  mais je tiens à faire un peu de retranscription pour qu'on puisse retrouver ses propos les plus importants et que les moteurs de recherche puissent aller dénicher tout ça...

-------------------------

Bonsoir, désolé, je n'ai pas fait d'article pour l'annoncer...  c'était le 16 mai, 20h06, 20h07..

Un 2e rendez-vous avec Laure Adler... Mince, le premier était sur france culture et déjà il y a 5 ans!! Le souvenir en était si vif que ça en est surprenant!   Et Matthieu était encore là pour me rappeler que cette autre Laure était Clermontoise... Outre les qualités d'intervieweuse de Laure Adler, l'age en rapport, et les connexions intellectuelles, c'est un peu ce qui faisait le charme du moment.  Murat s'était même dit  réticent d'accepter cette première invitation par peur de "trop en dire"....

http://www.surjeanlouismurat.com/2014/12/jean-louis-murat-laure-adler-confidences-sur-france-culture.html      (l'émission est encore écoutable)

et on retrouve Matthieu : http://www.surjeanlouismurat.com/2014/12/et-dieu-dans-tout-ca.html  ("citant Laure Adler dans l'introduction).

On était donc en droit d'être impatient  et curieux d'entendre cette heure bleue!

------------------

Ça commence bien avec "la maladie d'amour"... et direct sans blabla introductif et question sur la météo,  "la grand mère et ses dons de sorcellerie"... qui oblige Murat à un long silence avant de commencer à répondre...  Et de raconter une anecdote : sa grand -mère lui racontait qu'elle avait porté "en rentrant des veillés",  le diable dans la peau d'un chat noir (!) dans son panier, le chat noir s'en allant ensuite en disant "merci tu m'as bien porté"(il le dit en patois), ou encore lui se  rappelant que le chef des pompiers lui demandant de faire des prières pour arrêter un incendie, ou encore que petite elle avait été poursuivie par des loups, mais qu'ils ne lui avaient rien fait.

Ce point d'attaque servira  à discuter de l'ancrage muratien... dans cette ruralité de croyances et de racontars, "un monde disparu", "on pouvait croire à ce qui nous dépasse"... comme au temps d'Ulysse...  "j'ai eu la chance de côtoyer des gens d'un autre temps".

A la question "vos rêves d'enfants vous poursuivent-ils?", il répond un peu "par procuration", par rapport à ses parents, grands-parents, fermiers, gens de peu, et lui même en tant que premier de la famille, à avoir le bac... "je me sens revanchard".

"vous croyez toujours aux brigands"?  Murat parle d'Aimerigot, et de sa mythologie personnelle (des héros populaires comme Cartouche, et même le diable, des résistants aux autorités.  "MURAT" indique regretter de ne pas avoir choisi comme il en avait eu l'idée le nom d'Aimerigot Marchès .

Plus d'infos sur ce héros de jeunesse (toujours avec Matthieu) http://www.surjeanlouismurat.com/article-pseudo-histoire-66491413.html

A propos du pourquoi de "Murat", petite erreur de  Laure qui dit qu'il est né à la Bourboule... ce qui est une légende urbaine... Il lui explique le pourquoi du Murat ( - le Quaire): les origines familiales tout ça et les ruines du chateau de Murat la Rabbe... descendant des maures, "et ça me plaisait beaucoup").

Laure rebondit du coup sur l'Auvergne, terre d'accueil depuis toujours, et de l'interroger sur sa chanson sur le drame des migrants dans le dernier album (?).

Jean-Louis explique que l'album devait s'appeler :"quitter son pays sans espoir de retour". C'était l'idée, "il reste des bribes", et à lui d'expliquer que pour lui, cela renvoit à l'image moderne du poète, de Rimbaud, "des gens qui n'ont pas vraiment leur place dans ce monde".  De là, peut-être pour ne pas qu'on lui rétorque son ancrage territorial, Murat indique que cette errance est aussi intérieure, grâce aux différents Jean-Louis en lui (il évoque il me semble "10 000 Jean-Louis d'or" du dvd parfum). Errance dans le temps et l'espace, et Jean-Louis de dire "je me sens sur-investis d'une responsabilité par rapport à tous les ancêtres pour défendre je ne sais quoi, peut-être une certaine idée du diable, du ciel, des nuages de la pluie, des rapports avec les animaux,  sinon autant mourir". 

Laure essaye de synthétiser ce propos un peu dense : "vous vous vivez comme un colporteur d'histoires anciennes, qui ne se transmettent plus, pour vous chanter,  c'est une manière de transmettre un univers sensible?"

Murat confirme, mais insiste encore sur "l'errance", et de rappeler la chanson  "Chanter est ma façon d'errer"  avec un "cinéma intérieur" qui ne s’arrête jamais... 

Laure parle d'"interroge la jument" pour parler des images qui surgissent à l'écoute de ses chansons. Est-ce voulu?

'J'écris à l'aveugle, j'ai donc un cinéma intérieur", des images qui lui viennent, 'pas vraiment une écriture automatique', mais des "débris qui font des chansons"...

 

Laure lance un autre sujet:   L'insuccès du début... mais Jean-Louis est moins inspiré, ne souhaitant pas rebacher l'épisode de"suicidez-vous".

Jean-Louis explique que ça lui a permis de s'ancrer dans la réalité, de "vivre dans l'adversité" et pas dans "la gaudriole", ne pas être emporté dans l'artificiel du showbizz et admettant de toute façon que parler de suicide était bien sûr un acte de provocation "'j'l'ai donc  bien cherché"

Petite pique/clin d'oeil au passage "je vous vois arriver dans les bagages de Mitterrand, et je dis vite suicidez-vous..." (elle a participé à partir de 81 à "droit de réponse" et devient conseillère à la culture du président... mais en 1989).

Question sur ses petits jobs:

bar à travello où il se faisait pincer les fesses dit-il ("agressé tous les soirs"), tous les coins chauds, sexy, Avoriaz, St-trop... pour prendre un maximum de pognons... et d'évoquer la période avant sida...

Et Laure pose la question qui tue: "ETES VOUS VRAIMENT UN HOMME?"...  question  que Laure lui avait déjà posé en 2014!!!...   et la réponse est assez conforme à ce qui suit (on est même assez frappé par les ressemblance... comme quoi, contrairement au dicton et ce que j'en dis parfois, souvent femme Murat ne varie pas!):

Excellente question dit-il. "Faut être un peu gonzesse". "Ça m'a toujours plu de savoir faire ce que savent faire les filles"... et que cela fait partie de "comment dire sans passer pour un idiot, de ma puissance sexuel"... (Laure l'aide en parlant de son eros), et Murat de raconter qu'il aime porter les fringues de la fille dont il tombe amoureux... et de citer Kundera. S'en suit à un petit dialogue puisque Murat se met à interroger Laure...et finit par lui demander: "vous étiez à Jeanne d'arc?" (lycée de Clermont).  Et Murat de raconter qu'il était fasciné par ce qui se passait là bas.

Murat évoque qu'il suivait une brune  de l'école de Laure: "peut-être c'était vous... faut que je lui en parle"... IL faisait le mur pour la suivre jusqu'à chez elle... Après lui avoir demandé à quoi il ressemblait à l'époque, laure indique "ah oui, je vous reconnais"...  Petite séquence amusante...   L'interview de 2014 évoquait aussi cela.
 

Petite pause avec un magnéto de Louis Aragon, permettant d'interroger JLM sur ses muses:

il semble un peu hésiter, en soupirant...mais finalement indique qu'il écrit actuellement un album à quelqu'un et qu'il écrit toujours en pensant à quelqu'un, et finalement qu'"il est esclave du fait féminin",  et qu'à chaque fois qu'il finit une chanson, il attend de savoir ce qu'une femme en pensera. 

Laure le lance sur ses duos... mais Jean-Louis dit qu'il ne trouve plus, comme pour Camille ou Isabelle H., celle qui fera "la paire"avec lui...  (Jean-Louis oublie ses duos récents et  Morgane ou son appel du pied récent à Adèle...), et d'ajouter  "Si sexuellement ça ne va pas, on ne peut pas chanter ensemble, je fonctionne un peu comme ça".... "ça ne vous choque pas ça? lui dit-il?"

Pause musicale.

- La musique: J'écoute tout le temps de la musique...( même si il a parfois dit qu'il l'écoutait surtout dans la voiture)

Laure l'interroge sur la façon de concevoir les chansons et Jean-Louis indique que cela peut changer, et notamment que sur l'album en cours,  il fait d'abord la musique et qu'il va écrire les textes après.  Par le passé, il a pu aussi chercher des ambiances, et d'y coller des chansons... et Murat de préciser que les possibilités sont très nombreuses... "moi, je  reste près des vaches!" termine-t-il par un pied de nez... mais pas tant que ça... il parle ensuite des grognements des animaux..

 

- Laure le questionne ensuite sur son oeuvre qui est aussi une chronique familiale / une chronique de nos jours, comme un Béranger.

Murat indique qu'il est collectionneur d'objets et partitions de Béranger et confirme les propos de Laure.

- Petite séquence surprise et cadeau :  Anne Sylvestre, enregistrée,  vient parler à Jean-Louis pour lui dire qu'elle  a été touchée par ses propos  sur elle, lui explique la chanson "le mur pour pleurer"....  et interroge Jean-Louis : "avez-vous trouvé votre mur pour pleurer"?

JLM se dit "très touché".. et raconte qu'il n'a pas osé aller lui parler quand il en a eu l'occasion.  A la question, il répond:

- "oui, j'y pense... la poitrine de la fille que j'aime actuellement".

Laure lui indique qu'il ne parle plus d'arrêter, qu'il semble à nouveau en pleine inspiration... et Murat confirme (même si dans l'interview des Inrocks il évoquait la fin...) car c'est l'époque de "crise, et de stress"qui l'inspire, "l'actualité qui l'a obligé à revoir ce qu'il pensait",  "c'est le moment où jamais de s'exprimer".

... et la transition est faite pour l'écoute de la chanson :

Gilets jaunes#3...

Là, Murat  répète ce qu'il a dit aux inrocks...   "faut quand même se battre...même si la messe est dite"

Et on termine par "autant en faire quelque chose"...  qui est tronqué... comme l'émission, du fait de la campagne européenne...  dommage.

---------------------

ET bien, encore un excellent moment...  On est assez frappé comme Murat semble combatif, et dans la création...  En 2014, il était parfois plus grand-père et père... En cette année, même si la "transmission" est toujours d'actualité, il s'affirme plus que jamais "amoureux".

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié le 14 Mai 2019

Bon, vu la richesse de l'interview, je n'ai pas pu pondre mon article en direct!

J'essaye de faire ça, avec le podcast!

 

Il sera également chez Varrod très prochainement 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié le 2 Mai 2019

- ... On ne sait plus où mettre la tête,  avec cette actualité frétillante! On a eu l'information depuis quelques jours et je ne l'avais pas encore donné:

La Réédition "30 ans" de Cheyenne Autumn" est programmée! On l'a appris dans les inrocks qui proposaient aux abonnés des albums dédicacés dont le Cheyenne (voir leur boutique).

Cette réédition aura comme la plupart des vinyles 2018/2019 des bonus...  6 "inédits" dont "tomber sous le charme" (reprise de L. Ferron) et le Corridor humide. C'est programmé pour le 7/06.

 

LA CHRONIQUE EN SUS

Louis "tombe amoureux" de la voix et de la guitare de Jean-Louis à chaque album ou presque... A lire ici: https://www.soul-kitchen.fr/92007-jean-louis-murat-innamorato

Le dernier disque de Murat porte bien son nom. Les 8 prises live et les 4 inédits nous font retomber, comme pratiquement à chaque fois, amoureux des guitares et de la voix de Jean-Louis Murat.

Innamorato se compose de deux parties. La première comprend 8 morceaux enregistrés live à Décines à la fin de 2018. Murat relit avec la doublette Fred Jimenez/Stéphane Reynaud (basse/batterie) les morceaux d’Il Francese. Si le son de ce dernier album avait pu entraîner quelques réticences, il n’en est rien ici. Murat double quasiment à chaque fois le temps de ses chansons (Marguerite De Valois passe de 3 minutes 33 à 6 minutes 33) et tricote sur du velours. Inépuisable et toujours présent quand il s’agit de défendre une certaine philosophie du rock, Jean-Louis Murat nous fait le même effet que Mark Kozelek et ses sobres récitations. Il faut dire que Murat et Kozelek partagent le même ami, Ben. Et puis il y a quatre inédits sûrement tirés des sessions d’Il Francese. Et puis il y a Autant En Faire Quelque Chose. L’écouter une fois, c’est se condamner à l’écouter en boucle des jours durant, prisonnier de ce riff et de cette voix hypnotique qui se joue de tout et qui joue avec vous. Et une fois sorti de ce piège, on retombe dans le même piège avec Par Toi-Même Hideux. Avec un savoir-faire d’orfèvre, Murat réussit là où tout le monde échoue.

- A noter : Coeur d'hiver, dans la playliste du mois du webzine culturelle suisse "SLASH"  https://slashmedia.ch/musique/playlist/avril-2019-la-playlist-de-la-redaction-de-slash/

 

ah, je n'avais pas vu que la page officielle avait aussi mis en circulation sur youtube d'autres titres : "Par toi même hideux", "gazoline" (ci-dessous) et "Marguerite de Valois", et aussi kids...

Ca fait du bien un peu de musique!

 

LE LIEN EN MOUSSE

Bon, vu que j'ai promis il y a 9 ans d'être exhaustif, j'essaye toujours et encore de l'être... et c'est un peu lourdingue je sais... surtout pour moi, qui ait dû me taper l'émission d'Hanouna en intégralité (certes en accéléré... mais tout de même) pour trouver leur échange sur le buzz... et maintenant, j'ai le blues du buzz, ce buzz m'indispeuse, nostalgie du temps où tout était diff... euh, non, ce temps-là n'a jamais existé avec JL! Rock and roll!

Enfin soit, voici ci-dessous l'extrait pour info, mais c'est sans intérêt...  Marlène Schiappa mais Murat n'ira pas.

[édit: ma vidéo a été bloquée par Canal+, même si elle  n'était pas repértoriée. retrouvez la séquence sur leur replay...]

Murat qui a croisé sur le plateau de Drucker le "Benji" Castaldi en 1996   On peut constater du coup quelle carrière magnifique ce Monsieur est en train de réussir  et sa grande légitimité pour donner des leçons... du haut de sa poubelle télévisuelle.

PS:  la séquence télévisuelle ci - dessous a donné cet article sur  Public.fr! Hallucinant de putasserie! Kelly Vedovelli devient pour un propos sur Johnny l'ennemi jurée de L. Hallyday!

Allez, pour la peine, une des vidéos avec JL qui a le plus circulé: Murat qui se lâche sur la rédactrice de Closer.... et les 16 millions de lecteurs... qui écoutent peut-être aussi J.H.

allez, pour finir:   autre site poubelle... le Figaro... ah? oui? Bein quand même, c'est drôlement ressemblant : ils mentionnent encore JLM  en reprenant cette fois une petite phrase  de V. SANSON :http://www.lefigaro.fr/musique/johnny-hallyday-etait-un-petit-peu-jaloux-de-moi-raconte-veronique-sanson-20190430

... des fois, on regrette que la fête du travail ne dure qu'une journée...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #il francese

Publié le 1 Mai 2019

1)  On sait que Murat puise parfois son inspiration dans la lecture, mais c'est rarement explicite. Quels sont les dizaines de chansons inspirées par VS  NAIPOL (cf article où il en parle)?  C'est dans les projets de m'y pencher... mais pour l'heure, je me fais la collection de P. Kerr et des mésaventures allemandes de son inspecteur, passionnant et très instructif pour comprendre l'Allemagne nazie... et voilà t'y pas que dans "Bleu de Prusse", je découvre Gunther... prêt à "interroger la jument".

 

interroge la jument et le Murat (interview France info)...

C'est peut-être un détail pour vous mais pour moi, ça veut dire beaucoup, mes petits moutons... enfin... on ne sait pas.  Etre à hue et à dia me fait penser que Jean-Louis Murat serait peut-être bientôt à U (oui, parce pour le reste, il est plutôt Shopi que Dia)...  Enfin, c'est ce qu'imagine ce grand site d'investigation Chartsinfrance, puisque Mylène Farmer a annoncé un spectacle boulversifiant et unique à la U Arena... avec des invités.

http://www.chartsinfrance.net/Mylene-Farmer/news-110080.html

Et oui, ils citent Murat... et sa venue  ne serait pas loin d'être effectivement  l'effet spectaculaire le plus surprenant du show!

Vous y croyez? [question purement marketing: sollicitation ayant pour but de multiplier les interactions et la fréquentation... mais j'aurais mieux fait de titrer sur Mylène Farmer]

 

2) Pour la partie "interroge le Murat": voici un Murat moins mors au dent, mais tout de même: C'était en direct de Bourges sur France INFO. Il s'explique notamment par rapport à sa relation au festival.

Merci Pascal! (apparemment Pias l'avait fait circuler mais ça m'avait échappé)

LE LIEN EN PLUS QUI A EN APPELE D'AUTRES

J'ai écouté "la maison en pain d'épices" d'Hubert Mounier ces vacances. Vraiment excellent! Ce disque m'avait un peu échappé à l'époque avec l'oreille indiscrète que je lui avais prêtée.

Ceci m'a refait penser au projet lyonnais en cours de réalisation: Mathis (désormais Stan Mathis) et le Voyage de Noz, tous les deux interviewés ici, en font partie. Le projet?  "la scène lyonnaise rend hommage à Hubert Mounier".  Un crowfounding est en cours:

https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/place-hubert-mounier

Au départ, il y a une rencontre entre deux groupes lyonnais, Les Chics Types et Stan Mathis, qui se découvrent, un soir d’été dans un café de la place des Terreaux à Lyon, une passion commune pour Hubert Mounier et l’Affaire Louis' Trio. Participants:

Les Chics Types / Stan Mathis / Joe Bel / Kent / Carmen Maria Vega / Frédéric Bobin / Buridane / Billie / Denis Rivet / Khaban / Nikolas K / Le Voyage de Noz / They Call Me Rico. 

Des illustrateurs sont aussi sollicités pour le livret.

Stan Mathis et S. Pétrier, ici accompagné de Sly Apollinaire (celui-ci a lui aussi de l'actu avec un nouvel EP : https://slyapollinaire.bandcamp.com/album/cyclo-part-i )

La rencontre des 3 que j'avais organisée, avec la présence de Matthieu: http://www.surjeanlouismurat.com/2016/02/sly-apollinaire-voyage-de-noz-et-mathis- rencontre-lyonnaise.html

PS: je découvre du coup la voix de JOE BEL qui participe au disque. Une voix de fille qui n'a pas l'air d'avoir peur des garçons, comme il sied à JL.

 

 

 

D'ailleurs, voici la voix de la fille du Cours Ordinaire des Choses... Cherie Oakley, une vidéo toute récente (elle sort un single)... Murat l'aura donc sublimée...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #il francese