Publié le 30 Janvier 2013

Membre du forum TOUTES CHOSES autour de Manset, j'y ai découvert aujourd'hui une vidéo qu'a postée un des anciens du forum, et vu que c'est un document qui ne circulait pas encore, je décide de vous en faire part :   Manset invité dans le DISCORAMA, en 1973, pour une discussion autour de "la Mort d'ORION".

Sa voix n'a pas bougée, et ses propos pas tellement non plus...

La reprise par Murat d' ENTREZ DANS LE REVE:


Et celle de Nicola Sirkis (qui a retwitté G. MEDIONI pour annoncer "over and over" à ses followers) 
L'original:
 
 
Et on termine par ce petit bijou mise en ligne il y a quelques mois:
 


Je rappelle que Gérard MANSET devrait avoir bientôt sortir un nouveau disque chez East West France (warner), même si on n'a plus de nouvelle depuis la signature du contrat en juin 2012.
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Publié le 30 Janvier 2013

   
    EDIT: Texte officiel mis en ligne le 5/02.
mur

 

 

Over and over

 

 

 

Over and over

 

 

 

Comme après un mariage

 

 

 

N’aurais-tu plus le courage

 

 

 

Qui sauver de ce naufrage

 

 

 

Quand la dernière chose au monde

 

 

 

N’a plus rien de Dieu

 

 

 

 

 

 

 

Over and over

 

 

 

Contredire serait vouloir

 

 

 

L’infini n’est jamais là

 

 

 

Et ton grand Dieu ce bêta

 

 

 

Perdu en instants mousseux

 

 

 

N’a plus rien de Dieu

 

 

 

 

 

 

 

Tout incite à jaser

 

 

 

Pour presque rien

 

 

 

Nous jette un manteau sur les yeux

 

 

 

À des années-lumière

 

 

 

En manteau vert

 

 

 

Je ne vois pas ton amoureux



 

 

Over and over

 

 

 

Assis sur les bords de Loire

 

 

 

Où je relis notre histoire

 

 

 

Dans ce vieil abstrait cruel

 

 

 

La façon dont je me démène

 

 

 

N’a plus rien de Dieu

 

 

 

 

 

 

 

Over and over

 

 

 

Le ciel est insaisissable

 

 

 

C’est l’infini d’un visage

 

 

 

Notre pauvre âme insensée

 

 

 

À sa peur d’être écrasée

 

 

 

N’a plus rien de Dieu

 

 

 

 

 

Ref.

 

 

 

 

 

Over and over

 

 

 

Sur le siège du cocher

 

 

 

Près de la terre à planer

 

 

 

Hurlant au manteau d’amour

 

 

 

Comme le chien dangereux

 

 

 

N’a plus rien de dieu

 

 

 

 

 

 

 

Over and over

 

 

 

À l’impatience éternelle

 

 

 

Me voilà l’homme poubelle

 

 

 

La douleur qui m’ensorcelle

 

 

 

N’a plus rien de dieu

 

 

 

 

 

 

 

Ref.

Jean -Louis  Bergheaud, édition Scarlett

DISPONIBLE A L'ACHAT : https://itunes.apple.com/fr/album/over-and-over-single/id596992479
(et merde à ceux qui lisent ces lignes parce qu'ils ont tappé sur google : toboggan rapidshare, etc... Ils sont déjà nombreux à le faire depuis quelques jours...)


Mon commentaire:
Murat utilise encore, et abuse un peu, du mot  "Dieu" (2e strophe), même si je pense qu'il utilise aussi ce terme pour évoquer autre chose que le Big Boss... plutôt une "force de vie première" peut-être, l'amour exclusif (qu'il oppose dans la deuxième strophe justement à "ton Dieu")... Il répète aussi sur deux vers du refrain "manteau" (puis encore une autre fois dans une strophe suivante),  ce qui peut être jugé un peu maladroit, mais vu l'"actif" relié à ce nom,  et son capital sympathie, même s'il n'est pas relié à la pluie, cela peut passer. Pas fana des "over and over" également., mais j'aime, malgré ces réserves, quelques belles trouvailles: éternelle rimant avec homme poubelle, Dans ce vieil abstrait cruel, la façon dont je démène" et la petite rupture de rythme dans le chant que ce vers entraine,   et "aplanée" (vieux français qui pourrait dire "caressée").  

 

Cela en fait une belle chanson muratienne, avec les thématiques de l'amour, et du divin et de l'infini (il évoque l'abstrait mais ne manque pas de situer le personnage devant la Loire, la terre)...   Pour le reste, on peut imaginer chacun son histoire: leur relation est-elle finie? Qui est cet amoureux: un amant?   Enfin, soit, on peut laisser son esprit vagabonder au rythme down tempo de la musique...

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Publié le 28 Janvier 2013

A l'occasion de la dernière actualité, je lançais en guise de boutade finale à un message à Jeanne Cherhal... "PS...non pas PS mais NB!! : On attend une petite reprise de Murat pour son anniversaire!! C'est le 28!"... En effet, elle prend une bonne habitude de nous faire partager  quelques reprises enregistrées chez elle (dernièrement, pour F. HARDY ou le jour où l'on a eu des bonnes nouvelles de Bowie), et voilà ce que je découvre ce soir:  


 
 
Elle a choisi le titre qu'elle a classé dans ses 10 "chansons que l'on devrait connaitre par coeur" (livre de B. Vignol). Elle nous en a parlé dans l'Inter-ViOUS ET MURAT : "c'est une chanson parfaite pour moi qui me plonge dans une douceur et une délectable tristesse chaque fois qu'on l'écoute". Dans l'entretien, elle nous disait aussi qu'elle n'avait jamais réussi à le reprendre...  Voilà qui est fait et c'est magnifique.
Retrouvez Jeanne Cherhal dans "the second woman" (notamment au tout début a capella seule en scène... après on peut tout faire, même reprendre Murat... :
Merci Jeanne! Merci pour lui...mais surtout pour nous.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Publié le 27 Janvier 2013

 
 
On découvre aujourd'hui la nouvelle chanson de Jean-Louis Murat. Bien que Murat ait l'habitude d'utiliser l'anglais dans ses titres, de jouer avec certains codes ou termes usés (Le Lady d'Orcival...ou  le "cross" de Nu sous la crevasse...), le nom du titre dévoilé il y a   3 jours m'a un peu surpris... Surtout avec ce visuel assez disco. Cela ne collait pas trop avec ce que Marie Audigier nous avait dévoilé de TOBOGGAN. Mais cela m'a amusé ensuite... surtout en découvrant le nombre de chansons intitulées de la sorte... Wikipédia nous en propose un petit récapitulatif là , qui ne me parait pas complet. On remarquera surtout dans la liste le nom de... Nana Mouskouri?? Non celui de Neil Young... tiens donc...   Partirions-nous en ce pays folk-blues? 
 
 
Et bien, non...
 
 
 
 
Après 5 écoutes... non, j'arrive à la 6e,  soyons franc : je reste circonspect... mais ce n'est pas la première fois que je regretterai le choix du single... même si cette fois, je comprends bien le choix... je ne dirais pas que ça sent le tube, mais au moins sa recherche. Murat n'a jamais été aussi prêt de revenir à "Cheyenne automn" (la guitare remplaçant le synthé).  La RTBF résume ainsi laconiquement : "Il croone presque, loin des chansons plus rugueuses auxquelles il nous avait habitué ces dernières années".  
Franck Vergeade de Magic!  dit : "Un titre quiet et mélodique, qui rappelle un brin les moments calmes de Lilith (2003)"... Mouais... Juste un brin.  F. Vergeade a également twitté ceci : "Alors, ce quatorzième album de et le premier pour ? D'ores et déjà, son disque le plus court".
 
Une autre réaction plus positive vient du MAGUE qui titre "un bijou": " On aime et défend Murat depuis 10 ans sur le Mague, mais force est de constater que son album qui sortira en 2013, si on en croit ce premier extrait, va être une excellente cuvée. OVER and OVER... is good !! ENJOY"
 Sur FB, les réactions dans les commentaires sont elles-aussi positives.  On en reparle j'espère dans les commentaires... J'en suis à la 10e écoute... et mes oreilles commencent à s'y faire...

EDIT : F. VERGEADE SUR TWITTER : Le nouveau est hypnotique, concis et cryptique. Grand cru après "Grand lièvre"
LE LIEN EN PLUS :
 Hasard du jour... Carla Bruni sort également son single aujourd'hui... et on en parle un peu plus que celui de Murat dans les médias... Olivier NUC, lui, fait le lien:
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Publié le 25 Janvier 2013

 

 

PIAS l'annonce ce jour....


Le nouveau titre de JEAN-LOUIS MURAT est lancé  en radio!  Et c'est donc "OVER AND OVER" 

PIAS Le Label [ Réalisé par Jean-Louis Murat
Avec la participation de Robi (Choeurs) et Christophe Pie (Batterie)
Enregistré et mixé par Aymeric Létoquart

Avec un visuel tout-à-fait différent de "Toboggan"...

 

mur.jpg

 

 

Le site officiel a été mise à jour avec l'info, mais le titre n'est pas encore écoutable... Il faut donc faire du zapping sur les ondes...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Publié le 24 Janvier 2013





Dans l'actualité musicale,  un peu de pub pour des jeunes artistes qui citent Murat comme des références...
 
Priorité aux "amis" de FB de longue date:

- JEAN-LOUIS BERGERE:
 
"Jean-Louis Bergère est un poète, un amoureux des mots ; la seule lecture des textes suffit à s'en convaincre. A l'exception peut-être d'un autre Jean-Louis (Murat), il y a bien longtemps que, dans ce magma informe qu'on appelle, "chanson française", la langue française n'avait été traitée avec tant d'égards et de finesse".
Nouvel album " Demain de nuits de jours" / janvier 2013.
 
Belle chanson... avec une intro musicale très chouette, joli sample d'opéra... Et un clip tout-à-fait honnête! 
- Cédric Barré:
Il sort un EP... et le clip est en cours d'élaboration... 
Le single "On m'a dit" est un petit "tube", avec ses petits claviers amusants ou un petit peu barrés.
Sa cover du "monde intérieur" est visionnable : http://www.youtube.com/watch?v=bkWTAT0qf18



- On passe ensuite aux plus gros... mais pour qui la vie reste précaire...  avec ALINE  (ex-young Michelins)... Beaucoup de promos et de presse pour eux, et le  soutien des Inrocks... et le rejet de pas mal d'autres... C'est pourtant sympathique...
Leur premier album vient seulement de sortir...
http://www.deezer.com/fr/album/6195568

http://alinemusique.wordpress.com/


Ils citent Jean-louis  Murat dans une interview récente:

"Et aussi de se défaire du fantôme de Serge Gainsbourg, qui plane tant sur la

chanson française que la pop depuis plus de vingt ans ?

RG : Je trouve que ça fait du bien de s'en éloigner, car ça fait vingt ans que les journalistes et fans cherchent le nouveau Gainsbourg. Il faut faire le malin, le dandy... tout le monde est dandy aujourd'hui : dandy décalé, dandy mon cul... J'adore Gainsbourg, mais il faut arrêter de ramener la culture pop française à cette seule grosse figure tutélaire. Il y a eu les yéyés, Dutronc, Évariste... je voulais éviter à tout prix les comparaisons avec Gainsbourg et Bashung. D'ailleurs, maintenant, tout le monde cherche le nouveau Bashung. Sauf qu'on ne le trouvera jamais, et ça n'a rien de grave. L'héritage français est lourd à porter. Après, il reste des mecs comme Dominique A, Jean-Louis Murat, qui ont toujours tracé leur route, sans être les nouveaux Gainsbourg ou Bashung. Mais pour moi, ce n'est pas de la pop. Il n'a pas de réel modèle français pour la pop qu'on veut faire, même si on apprécie Daho, Jacno, Gamine ou Les Désaxés".

- Mathis, jeune lyonnais,  qui nous a présenté en exclusivité sa reprise de "jim",  a besoin de soutien pour son premier album;
Il m'a promis sa version des "jours du jaguar"...


- Et puisque je vous parle du jaguar... Il faut que je vous présente une personne qui m'a dit chanter tous les jours "les jours du jaguar", et en découvrir tous les jours un nouvel aspect... Alain Klingler!
Valérie LEHOUX a critiqué son disque sorti l'année dernière:
Prochains concerts pour lui au CANADA:
Sund. February 17th Ottawa GIGSPACE 8pm
Sund. February 24th Toronto MUSIDEUM 3pm / 8pm



- Le Brevet de muratien n'est pas encore attribué aux "DEJA VU" le groupe lyonnais...  ils ont le soutien  et l'amitié de FRED JIMENEZ... c'est vrai qu'on retrouve sa pop dans leur musique. Leur nouvel album sort en mars.
         


C'est tout pour ce soir. Vous pouvez disposer... et  ne sortez pas de disques, c'est EMPTY.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Publié le 23 Janvier 2013

 

J'avais un petit doute... et mon impatience me l'a fait négliger dans la rédaction de l'article précédemment édité ce jour. J'ai demandé l'autorisation (accordée) à Jeanne Cherhal d'utiliser la photo (ci-dessous)... mais sans lui demander d'où elle venait.  Sur twitter, quelques minutes après j'utilisais le point d'interrogation... mais soit.  Je vous prie de m'excuser... Merci à AB qui m'a permis de  rectifier le tir!

 

 

La photo qu'a publiée Jeanne Cherhal ce jour ne faisait pas (apparemment, car je n'ai toujours pas confirmation)    de l'enregistrement de TOBOGGAN mais de la BO de THE END, le webdocumentaire de Laetitia Masson.

 

Ab qui m'a averti m'a orienté sur le site où le film sera enfin visionnable... le 13 février (encore avec du retard... il devait être diffusé au départ pendant la campagne présidentielle). On peut y voir une bande annonce:


http://the-end.nouvelles-ecritures.francetv.fr

 

Depuis le temps qu'on en parle, je ne sais plus ce que je vous en avais dis... J'avais oublié moi-même qu'on pourrait y retrouver Elodie Bouchez (quelqu'un m'a dit l'avoir vu ce week-end dans une vieille VHS au bord de la mer avec Murat...).

 

Enfin, soit.. euuh, journée pourrie... et la France a perdue au handball...

 

 

379238 10151354469380138 163414178 n

 

Content quand même pour Jeanne Cherhal de cette collaboration...

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Publié le 20 Janvier 2013

 
Le camarade Baptiste VIGNOL, "inter-ViOUvé ET MURAT" numéro 2, et qui m'a apporté un appui important par la suite, fait paraitre le 24 janvier,   un nouveau livre intitulé :
 "le Top 100 des chansons que l'on devrait connaitre par coeur" (Edition Le Carpentier).

Même si le titre évoque une émission de TF1 présentée par Dechavanne, on retrouve la fine plume érudite et acérée de Baptiste telle qu'on la lit sur son blog "qu'est-ce qu'on nous chante?".  Le principe était simple... mais sans doute bien difficile et long à réaliser : demander à des artistes francophones de donner leurs 10 chansons de chevet. 
 Avant de vous  parler  de manière plus détaillée du livre, je vous propose de découvrir la sélection de Jean-Louis MURAT, ce qui me permet de réactiver la "catégorie d'articles: le goût de qui vous savez"...
Livre en vente:  (18, 95 euros) ou
 
 http://ecx.images-amazon.com/images/I/51sAbvpLV9L._SL160_.jpg
 
 
 
- Une bien belle chanson pour commencer...  (Venez découvrir le pays de Mandrin, c'est bien joli... du côté de St-Genix sur guiers).
 
Une version orientale par Faudel et Lavilliers : http://www.dailymotion.com/video/x4ee3b_bernard-lavillier-et-faudel_music#.UPvsiGfVHEw


 - L'affiche rouge : Ferré-Aragon.
«Dans ce désert qu'est la chanson française, le moindre artiste sert de repère. Il y a la piste Brassens, la piste Ferré, la piste Brel ou Boby Lapointe. Léo Ferré est un mec du xixe siècle que l'on est bien obligé de rencontrer un jour ou l'autre, car il reste un maître: il n'y a rien à jeter dans La Mémoire et la mer, son chef-d'œuvre. J'ai toujours été un grand fan, même si je n'ai jamais adhéré à ses idées politiques. L'anarchie selon Ferré, c'est Bagdad. Je l'ai rencontré une fois, quand j'étais gamin. Il passait en concert à Clermont-Ferrand, des anars bloquaient la rue et il s'est senti obligé de se justifier d'avoir un chauffeur. A sa place, j'aurais foncé dans le tas.» (L'express, en 2007)




- Le passage au titre suivant va être un peu brutale,  même si ça parle aussi d'exécution :
Ne pleure pas, Jeannette est une chanson traditionnelle francophone. "Cette chanson anonyme est apparue dans les armée françaises à la fin du 19e siècle comme chanson de marche puis fut reprise par les scouts et devint une chanson enfantine; Il s'agit d'une reprise simplifiée, mais sur le même thème, d'une chanson bien plus ancienne "la Pernette se lève" sur une musique très différente (voir chansons historiques de France 251 )"

interprétation : Lucienne Vernay et les quatre Barbus, disque "rondes et chansons de France"


- On en revient à une chanson moins originale pour ce genre de classement... La seule chanson de ce classement qu'il a reprise.
          la version de Murat : http://www.youtube.com/watch?v=iU1imbGG11s



- Et petit pied de nez à la Murat... il insère dans son classement aussi la version de COHEN...

J'ai trouvé une petite vidéo avec introduction par Joe Dassin...qui aurait peut-être pu figurer dans ce classement... 


- On rebascule encore dans le passé...par l'immense Malicorne... Ce n'est pas les "Tristes noces" dont j'ai pourtant déjà entendu dire que c'était la plus belle des chansons françaises (par Bernard Lallement, chef de choeur)... mais Marions les Roses
A noter que Murat se trompe de titre et indique :  les roses font un beau bouquet (quand elles sont jolies)


- On trouve encore deux grands classiques : LES FEUILLES MORTES (Yves Montand), et LE TEMPS DES CERISES... Après le chant des partisans et l'affiche rouge, voici encore une chanson à haute valeur historique, hymne du peuple de gauche...  
http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Temps_des_cerises_(chanson)

J'ai beaucoup aimé la version de Noir Désir:



- Dans tout classement de chanson... Il faut un TRENET... et Murat choisit, non pas la MER (qui est la chanson choisie par le public)  mais une chanson plus personnelle de l'auteur de "que reste-t-il de nos amours?" (classé 10e)   :
La Folle complainte est d'ailleurs classée 12e.
Très belle évocation de son enfance... dont on comprend facilement qu'elle touche l'auteur Bergheaud.
 
Dans la maison qui dort,
La bonne n'est pas sage
Mais on la garde encore.
On l'a trouvée hier soir,
Derrière la porte de bois,
Avec une passoire
Se donnant de la joie.  ...  Je n'ai pas aimé ma mère.
                                       Je n'ai pas aimé mon sort.
                                       Je n'ai pas aimé la guerre.
                                       Je n'ai pas aimé la mort.
ET ceci qu'y pourrait être du Bergheaud  : 
La vie, la mort, les squares
Et les trains électriques,

Les larmes dans les gares,
Guignol et les coups de triques,
Les becs d'acétylène
Aux enfants assistés
Et le sourire d'Hélène
Par un beau soir d'été.


- Le dixième titre nous permet de finir sur un peu d'humour...  avec le grand Boby...  dont on aurait aimé qu'il nous laisse un peu plus de chansons... Murat l'avait déjà cité, notamment à côté de Dassin et Caussimon dans une interview avec RAPHAEL (de 2006).  On ne sera donc pas étonné de ces choix peu modernes faits par Murat. Ce classement illustre bien les propos qu'il tenait au Nouvel-Obs en 2002:
C’est la chanson française actuelle que je mets en cause parce qu’elle ressemble de plus en plus à de la variété internationale. Par le passé, il y a eu des artistes formidables comme Bourvil, Boby Lapointe, Dick Annegarn, Isabelle Aubray, Charles Trenet... Je constate qu’aujourd’hui il y a une sorte de mondialisation qui me déplaît souverainement. Les chanteurs québécois, qui sont le cheval de Troie de la culture anglo-saxonne, hurlent dans le micro comme si l’électricité n’avait jamais été inventée. Par eux, c’est la culture américaine qui s’infiltre et dénature notre paysage. Alors que nous, les peuples d’Europe, sommes des murmurants. Pour moi, la voix de la France, c’est Etienne Daho ou Miossec, Johnny Hallyday étant une exception. Mais cette tendance un peu vaine qui consiste à mélanger ce qu’il y a de plus branché dans le rock avec ce qu’il y a de plus branché dans la poésie m’agace. Cela dit, on pourrait me retourner le compliment! C’est difficile d’être un chanteur français. Je pense que c’est une espèce en voie de disparition.
A noter tout de même la présence de Prévert  qu'il a déclaré "détesté" et d'Aragon qualifié de "sous Baudelaire" (L'express, 2007).

"II me semble que dans la chanson française on s'est de plus en plus éloigné de la musique de la langue, jusqu'à arriver à une sorte d'impasse. Gainsbourg, Bashung, évidemment que c'est sensas. Mais si tu les mets sur l'arbre de la langue, c'est une branche morte. Tu ne vois pas quelle descendance ils peuvent avoir. Moi, j'essaie plutôt de rester dans le tronc, dans la montée de sève. Quand tu travailles sur des textes comme ça, tu t'aperçois que ce qu'on appelle la chanson française, c'est la langue classique, celle qui a été posée au XVIIe siècle et qui possède sa musique intérieure. Et on y revient toujours, quels que soient les détours. Je pense par exemple à Carlos Jobim qui explique qu'il a inventé la bossa en jouant du Debussy. Il jouait du Debussy au piano, les fenêtres ouvertes, et c'est en entendant les rythmes provenant de la rue mélangés à Debussy qu'il a inventé la bossa. Et aujourd'hui, par un détour fulgurant, Salvador cartonne, en chanson française, avec un album bossa ! C'est pourquoi, à l'arrivée, je trouve pathétique la manière de Gainsbourg de jouer avec les mots. S'il parlait de la chanson comme d'un art mineur, c'est finalement qu'il ne s'en sortait pas ! Il aurait bien aimé faire toujours Je suis venu te dire que je m'en vais, faire du Verlaine, mais ça ne marchait pas. Comme le Gainsbourg avait un esprit de synthèse fort, qu'il voyait bien quelles musiques marchaient et qu'il ne voulait pas ronronner, il dynamitait les mots. Mais après quoi, c'est l'horreur. Parce que tu te retrouves dans un langage publicitaire, parce que tu fais du publicitaire. Arrivent alors des mecs élevés au Gainsbourg qui font du publicitaire, et comble de l'horreur, qui arrivent à te le faire passer pour de la littérature : Frédéric Beigbeder, par exemple. La langue est alors finie.
Dans la variété, ça donne toutes ces biches, ces petites nanas qui déplacent l'accent tonique et chantent comme des Américaines pour faire sauter le dernier verrou de la langue. Alors que la grande tradition de la chanson française, c'est l'articulation. Ce phrasé, c'est d'ailleurs la force de Gainsbourg. Là, il est dans la lignée de Nat King Cole qui institue, avec Frank Sinatra, le grand phrasé américain. Salvador est tout à fait là-dedans. Yves Montand aussi. Moi, je ne le fais pas assez, je baragouine, comme me le dit tout le temps Isabelle".


 
 
A noter que Dominique A a choisi "Amours débutants" (et pour Manset, Camion baché) et Florent Marchet "Nu dans la crevasse"... Cherhal, Bertrand Soulier, Robi ont également indiqué un Murat... mais je n'ai pas fini de vous compiler tout ça... On en reparle! 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #le goût de qui vous savez

Publié le 20 Janvier 2013

 

Attention : je tiens à préciser qu  je fais ct article tout en faisant des crêpes : y'aura des dégâts, soit dans l'assiette, soit dans l'article... d'autant plus que j'ai un problèm avc mon E sur mon clavier. Il est grippé. Pas pratique en somme... t le tout en écoutant TRISTAN... qui n'est pas dégeu comm album. Du bel ouvrag.  Voilà ce qu c'st : Matthieu me délivre des infos sans se donnr la peine de rédiger lui-même un bel article dont il a le secret...et je suis obligé de bricoler moi-mêm entre deux tâches ménagères. Pas facile la vie de blogueur.

 

 

 

ENFIN SOIT, oui, on aime encore Jean-Louis Murat à Clermont... et pas seulement parc qu Matthieu traine et s'ennuie toute la journée à travers les rues en chantant "où es-tu amour?"  et gravant de ci de là des coeurs marqués d'un "A.rg".  Le fait est qu'il reste malgré tout à l'affut d'infos qu'il m'envoit avec ... attendez, je vérifie l'orthographe... avec célérité (ce qui n'a rien à voir avec le légume, même si Mathieu a tendance à devenir ma vieille branche... -disgression à retirer à la publication.).

 

 

- Ainsi, ALEXANDRE ROCHON, "âme pensante" (Magic!) des DELANO ORCHESTRA a été invité par la revue à sélectionner quelques chansons marquantes pour lui. Il y a bien sûr du Eliot Smith (qui a impressionné tant de musiciens clermontois un soir à la Coopé - cf le spécial "Déjà 10 ans La Coopérative de MAI")  et  de l'anglosaxon (Sparklehorse, Eels...) mais deux français :  Superflu... et "au Mont Sans-Souci"....

 

delano-murat-mont.jpg

 EITSOYAM, le nouvel album des DELANO, semble salué par la critique. Et il sort lundi.  On a pu écouter quelques titres via soundcloud ces derniers jours.  Tout cela me semble dans la lignée du précédent que l'on avait écouté l'autre soir à Clermont en première partie de Jean-Louis Murat... mais on reparle de cette soirée rapidement...  c'est-à-dire juste après l'écoute de DREAMS...  Ne zappez pas!

 

 

 

 

 

   

 

 

 

-  On aime encore Jean-Louis Murat à Clermont, donc... mais bien sûr pourquoi ne l'aimerait-on plus d'ailleurs? Parce qu'il a dit qu'il déteste Clermont?  Bein, non... Une pécadille, une banderille sur le dos d'un T Rex, une piqure de moustique sur un joueur de l'ASM!

Et dans la série, c'est le directeur de la Coopé Didier Veillault qui a parlé de Jean-Louis Murat (mais ça n'étonnera personne) dans la revue ZAP... qui fête aussi ses 10 ans dans son numéro de Janvier. A cet occasion, ils ont demandé à 10 VIC (Very Important  Clermontois) de citer 10 événements importants de leur vie professionnelle.

 

ET pour 2010, Veillault donne la date du  10 AVRIL: "JEAN-LOUIS MURAT fait un concert de rêve, très rock, une merveille. En support, les DELANO ORCHESTRA qui sortira en janvier 2013 son meilleur album". 

 

Les autres personnes invitées à se prononcer (Maire, Président du  Conseil Général, de la Région, Louis Giscard d'Estaing...),eux,  ne parlent pas de Murat... et permettez-moi de ne pas m'en étonner, quoi que. Sans doute de la jalousie
(non, c'est bien des crêpes que je prépare, pas des shitcakes.. mais je suis d'humeur badine).  



SAM 8988

 Il s'agit bien sûr du concert enregistré qui figure sur l'édition limitée "GRAND LIEVRE".  Mon compte-rendu de l'époque:

http://www.surjeanlouismurat.com/article-mon-compte-rendu-de-clermont-48331717.html    (Et oui, Matthieu, nous deux, ça fera bientôt 3 ans... que je t'exploite).

 

 

Vous devez également relire la prose si plaisante de Matthieu dans ce reportage "Rendez-vous en terre inconnue... à la rencontre des Coopéistes..." les vrais...pas ceux de Meaux: 

http://www.surjeanlouismurat.com/article-patrimoine-de-clermont-de-france-et-de-muratie-la-coope-110557467.html

et également son live report du concert de NOEL...

http://www.surjeanlouismurat.com/article-noel-a-la-coope-113099148.html

 

Allez, Tschuss et bon dimanche.

 

 

PS : On me signale qu'en tappant sur Google, "blog de Pierrot", je devancerais l'autre blog de Pierrot... c'est-à-dire celui de Pierre Menès (commentateur sportif érudi et intellectuel). Ce n'est pas le cas ce matin chez moi, mais on vous tiendra au jus de ce combat de David contre Goliath, même si j'ai tendance moi aussi à avoir un double menton.  Et maintenant, je vous demande d'arrêter! Profitez de la nature!  

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Publié le 15 Janvier 2013


Aujourd'hui, cela devait être écoute générale de Toboggan. En effet,  Marie Audigier vient de poster ceci sur FB:

 

"le nouvel album de Jean-Louis est immense !
il s'appelle "Toboggan", 10 titres d'une pureté absolue, JL troubadour, l'esprit des Cathares, de la terre d'Oc, mais à la Fleet Foxes. Génial qu'on soit chez PIAS pour cet album, leurs couleurs sont les nôtres !"


14606 10151278606744536 1264141108 n
Pour Marie, tout nouvel album de Jean-Louis est immense... mais ça excite toute de même les esgourdes...
Certains avaient fait le lien entre les Fleet Foxes et Jean-Louis :  par exemple, le SOUS MARIN JAUNE : "Doit on forcément écouter Jean-Louis Murat quand on part en Auvergne ou les Fleet Foxes lorsque l'on traverse le grand Ouest américain ?"   et on retrouvait les deux noms dans pas mal de "top albums" de l'année 2011. Ma curiosité pour la musique en langue anglaise s'étant limitée au fur et à mesure des années, je ne connaissais que de nom... et c'est quand même très beau. Folk avec des voix très belles... Grand Lièvre et ses choeurs ont-ils donné  envie à Jean-Louis de continuer dans ce sens? On se rappelle que pour Grand Lièvre, Murat avait déjà cité comme influence des groupes anglo-saxons:« Au moment de l’enregistrement, j’écoutais beaucoup de groupes de rock indé des années 90, comme Swell, Silver Jews, explique Jean-Louis. J’avais envie de retrouver cette matière sonore, ce travail de groupe.  »

Quant à l'esprit cathare...  elle renvoit à la spiritualité et à l'ascèse... mais google m'oriente rapidement vers des vidéos des Rosecroix... Album à la MANSET?      Restons-en à http://www.espritcathare.org/#!montsgur--symbole-vivant/c1c6q
Là encore, pas un indice d'une grande révolution, mais d'une évolution tranquille...
 
Sur la dernière phrase, oui, PIAS, c'est une belle et grande maison avec tant d'artistes de qualité. Bravo à Guillaume Depagne  son directeur... Qui lui vient de twitter le nom du PREMIER TITRE... de circonstance aujourd'hui : "1-IL NEIGE"...

Et bien...  quelles actus! quelles accélérations! Il suffit que je dise qu'on s'ennuie pour qu'il y ait avalanche (sic)... Je peux même vous dire qu'une chanteuse qui a commencé à se faire connaitre des muratiens grâce à des premières parties de concert de JLM a été invitée à participer à un titre de l'album.  



LE LIEN EN PLUS :

http://www.popnews.com/popnews/elysian-fields-interview-partie-2
Vous aviez aussi collaboré avec Jean-Louis Murat chacun de votre côté, il y a quelques années. Etes-vous toujours en contact avec lui ?
Jennifer : Nous l'avons vu récemment, avec sa famille.
Oren : Oui, nous essayons de passer un peu de temps avec lui quand nous sommes en France.
Jennifer : C'est quelqu'un que nous apprécions beaucoup, aussi bien humainement qu'artistiquement. Sa vie est totalement dédiée à la création.
Oren : Une chose qui est vraiment belle chez lui, c'est son attachement viscéral à la langue française, aux mots. En chantant dans sa langue natale plutôt que dans la langue du rock'n'roll, on peut dire des choses beaucoup plus profondes et personnelles. J'aimerais beaucoup pouvoir parler le français de Gainsbourg, de Léo Ferré, de Jacques Brel, ce serait très enrichissant de comprendre la poésie de ces grands auteurs… et de savoir à quel point Jean-Louis est talentueux. (sourire) Même si l'on peut éprouver des émotions en écoutant une chanson sans forcément en comprendre les paroles, quelle que soit la langue.
Jennifer : Jean-Louis a une grande curiosité intellectuelle, qui n'est pas limitée à la France. C'est d'ailleurs pour ça qu'il s'est intéressé à nous et qu'il nous a proposé de travailler avec lui, alors que nous n'étions pas forcément destinés à nous rencontrer. On apprend toujours des choses quand on est avec lui, sur la poésie pachtoune par exemple.

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...