Marie Möör et Jean-Louis MURAT

Publié le 26 Juin 2010

L'occasion fait le larron (vous verrez en bas)... Voici donc un article sur Marie Möör... et donc un projet avorté de Jean-Louis... Et oui, il y a en a quelques uns... On en reparlera.

 

Voyez ce qu'en dit le site de référence :

http://www.leliendefait.com/index.php?idPage=dicoDtl&idDico=34

 

Svoboda" est le titre du 2e album de Marie Möör, conçu en 1996 en collaboration avec Murat, avec la participation de Denis Clavaizolle et Alain Bonnefont.

Malheureusement, pour des raisons assez obscures, cet album ne vit jamais le jour et les bandes dorment probablement dans l'entrepôt d'une maison de disque.

Dans un entretien avec www.chronicart.com en novembre 2008, Marie Möör explique que c'est Bayon qui lui avait donné l'adresse de Murat, à qui elle avait envoyé des textes.

Sur la non-publication de "Svoboda", Marie Möör reste évasive : "Il faut croire que, entre moi et l'industrie du disque, ça ne colle pas de trop... Et ça n'a jamais trop collé. C'est comme ça. Et aujourd'hui, c'est devenu sans doute quelque chose de plus affirmé (...). Avec "Svoboda", au moins jusqu'à ce moment-là, on essayait. Murat voulait que ça sorte, que ce soit sur un gros label ; il croyait que ça allait sortir, que ça intéresserait des gens. Ca partait d'une bonne intention."

Selon certaines sources, c'est l'éditeur de Marie Möör qui se serait opposé à la publication.

L'album comportait les titres suivants :
"C'est pour le bonheur - La promesse - Tant qu'il y aura des hommes - Petit patissier - Chang - Tout donné au soleil - Je vais mourir sauf accident - Se voir se rendre - Crime parfait - La main gauche de la nuit - A quoi rêvent les garçons - Les arobases - Princesse - La note bleue"

Voici un extrait de l'article évoqué:

 

http://www.chronicart.com/webmag/article.php?id=1501

Pour revenir à cette période charnière : qu'est-ce qui a empêché la sortie de Svoboda, ton disque avec Murat ?

Je ne sais pas vraiment. C'est une période où j'étais un peu à la rue. Après la mort de Barney, j'étais vraiment à l'ouest. Et puis, il faut croire que, entre moi et l'industrie du disque, ça ne colle pas de trop... Et ça n'a jamais trop collé. C'est comme ça. Et aujourd'hui, c'est devenu sans doute quelque chose de plus affirmé. Ce que je fais avec The Other Colors me place vraiment à côté du système. Avec Svoboda, au moins jusqu'à ce moment-là, on essayait. Murat voulait que ça sorte, que ce soit sur un gros label ; il croyait que ça allait sortir, que ça intéresserait des gens. Ca partait d'une bonne intention.

Comment s'est fait le lien avec Murat ?

Je lui avais envoyé des textes. C'est Bayon qui m'avait donné son adresse.

C'est vrai que Bayon t'a toujours soutenue ! Au passage, ça t'a fait quoi de te retrouver en une de Libé, en 88 ?

Je ne me suis pas trop rendue compte... A l'époque, j'étais dans la peinture, alors... Je faisais des grands formats. J'ai fait une grande fresque de 100 mètres de long sur 2 mètres 20 de hauteur, peinte dans un atelier d'Aubervilliers. Période 88 / 92. Ca s'appelait Humanité sépia. Je ne sais pas pourquoi j'ai fait ça mais ensuite j'ai arrêté.

 

Une autre source:

http://www.lalalala.org/mariemooraigredouce.html

Un tel disque ne pouvait pas rester sans suite. Marie Möör, sage écolière, fit consciencieusement ses devoirs, et écrivit avec Jean-Louis Murat un deuxième album, Svoboda, que son éditeur refusa de publier. Aujourd'hui les bandes dorment quelque part dans un entrepôt, inaccessibles, tout comme celles d'Aigre douce d'ailleurs, puisque l'album est épuisé, littéralement introuvable... et probablement "incherché". mais qu'importe si nous pouvons encore l'écouter en douce ?

 

Voici ce qu'en dit Bayon dans un article sur la : meilleure auteure-chanteuse en inactivité rock en France :

http://www.liberation.fr/culture/0101442822-la-vie-en-moor

Avec Murat d'Orcival, dix ans plus tard, Wilen rappelé entre-temps, deuxième album de première : Svoboda, riche de Je vais mourir sauf accident digne d'un Dutronc, ou de Se voir se rendre digne de Hardy ­ disque resté à l'état de projet, pour raisons contractuelles et conjoncturelles.

 

Ca donne envie? 

Il ne faut pas oublier qu'Alain Bonnefont a collaboré à l'écriture de cet album (http://www.believe.fr/albums/37836,cosy-corner.html#content_bio ). Anne-Marie Paquotte dans télérama en 99 disait même que c'est Jean-louis qui avait produit le disque : "Son dernier live a été chichement distribué : l'album Svoboda, de Marie Moor, qu'il a produit, reste inédit. De quoi alimenter ses angoisses chroniques".

 

Marie Möör n'est pas oublié dans le site officiel:

http://www.jlmurat.com/spip.php?article10

Mais le lien envoit vers un site en japonais...

oui, car ce n'est pas facile de trouver Marie sur le net... Elle a quitté myspace sur son nom... mais on peut la retrouver là:

http://www.myspace.com/roseetnoire

 

On a surtout réentendu parler d'elle quand elle a écrit deux textes pour Christophe...  qui n'a pas été ultra-réglo il me semble avec elle en matière de droits d'auteurs ou d'édition...

 

 Elle écrit deux titres pour Christophe « La Man » et « J'aime l'ennui » pour son album « Comme si la Terre penchait » (2001) avant de renouer avec les ambiances froides et électroniques de ses débuts, dans un nouveau projet Rose et Noire avec Laurent Chambert en 2002.

Rose et Noire vient de sortir « Tracé dans le bleu », nouvel album autoproduit sur le label Discordian Records (2006). Par ailleurs un documentaire de Stéphane Sinde sur la carrière de Barney Wilen « Barney Wilen, the rest of your life » est actuellement projeté dans les festivals.
http://www.bide-et-musique.com/artist/2434.html          (excellente radio... et site intéressant)

 

               EN écoute:

               http://www.deezer.com/fr/music/christophe/comm-si-la-terre-penchait-103342#music/christophe/comm-si-la-terre-penchait-103342

 

                http://www.lastfm.fr/music/Marie+M%C3%B6%C3%B6r

 

                http://www.amazon.fr/Rose-noire-Marie-Laurent-Chambert/dp/B0000E1AM1

 

 

 

ET POURQUOI JE PARLE DE LA MISS aujourd'hui?

 

car voilà en écoute un des fameux inédits... 

 

Merci au posteur myspacien... et au relayeur facebookien....
C'est une très belle chanson et un beau texte...  Les nappes synthétiques derrière vous feront penser à quelqu'un...

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Commenter cet article

Ton Pire Ennemi 02/07/2010 15:37



Armelle, le Falling In Love Again de Marie Möör était la reprise rock du titre popularisé par Marlène Diétrich. Au petit jeu des connexions, il faut aussi dire qu'Alain Kan, beau-frère "envolé"
de Christophe, l'avait  aussi reprise quelques années plus tôt (le monde est petit).


Une petite correction à apporter : Marie Möör n'a pas signé 2 chansons pour Christophe, mais 4: 2 dans chacun de ses derniers disques, en fait.


Concernant Svoboda, j'en ai écouté les 3/4, et il me semble que ce n'est ni du meilleur Murat, ni du meilleur Möör, malgré quelques titres vraiment attachants (Chang, Petit Patissier...). Ils ont
tous les deux fait beaucoup mieux, elle avec Laurent Chambert et les albums de Rose & Noire, lui avec Mustango. La production et les claviers de Clavaizole ont horriblement vieilli.


Le pote Lionel, qui a recueilli les propos pour Chronik'art.com, m'a signalé dernièrement la participation de Marie Möör à un nouveau disque: 5 titres sur l'album du groupe Polonium 84. On peut
en avoir une idée sur Deezer: http://www.deezer.com/fr/music/polonium-84/fleurs-de-suie-468879?provider=website#music/polonium-84/fleurs-de-suie-468879


 



Emmanuel 01/07/2010 22:48



Le choix de cette chanson "Je vais mourir sauf accident" lors du concert de Clermont en 2000 avait-il une signification particulière ?



alain bonnefont 01/07/2010 18:52



Cher Pierrot,


juste une petite précision. Outre JLM, Denis Clavaizolle et moi qui avons travaillé sur ce projet, il faut également citer Eric Toury de Clermont-Fd qui était à l'époque mon "équipier". Avec lui
nous avons travaillé sur "Je vais mourir sauf accident", "Crimes parfaits" et "La note bleue".


Amicalement


Alain


 



Pierrot 01/07/2010 20:42



un grand merci pour votre visite et cette précision, c'est gentil.


Pas grand chose sur Eric Thoury sur le net, sauf:


http://www.encyclopedisque.fr/disque/6053.html   une belle pochette auvergnate...


 



Armelle 27/06/2010 13:08



en parcourant les liens donnés ici pour découvrir cette artiste, je vois qu'elle a sorti un 45t en 1984 avec une chanson "FALLING IN LOVE"... il serait intéressant de savoir s'il s'agit d'un pur
hasard par rapport au dernier album de JLM ou s'il y a un lien entre les deux chansons?



Pierrot 01/07/2010 20:47



Peut-être y a-t-il pensé?  En tout cas, il y a aussi une chanson interprétée par Marlène Dietrich... et je n'imagine pas qu'il n'y ait que ses deux chansons... c'est le genre de titre comme
"power of love"...  un peu bateau... et là, c'est je pense ce qui a amusé JLM....



rhiannon-luna 27/06/2010 12:53



J'adore cette chanson,je passais le clip en boucle sur mon space mais j'ignorais jusqu'à ce jour cette histoire d'album avorté...c'est trop bete...je déteste les "majors".



Emmanuel 27/06/2010 07:30



"C'est pour le bonheur" : la version JLM est toujours disponible ici :


http://thmignot.free.fr/bonus1.htm


"Je vais mourir sauf accident" : Cette chanson fut chantée en live par Alain Bonnefont lors du concert de JLM à Clermont en 2000


@+


Emmanuel



Pierrot 01/07/2010 20:48



Merci Emmanuel pour l'info!