Chronique et interview à venir...

Publié le 24 Novembre 2014

 

En attendant que les gens sortent du NEW MORNING, et le Live sur FRANCE INTER demain, voici de quoi patienter:

 

1) Benoit Crevits, le M. Murat du site de Pop News, livre enfin une chronique:

A lire ici:

http://www.popnews.com/popnews/jean-louis-murat-babel

Extrait:

Rapidement, "Babel" s'installe et déroule des histoires aux odeurs de sous-bois.

Haie de ronces, limaces tigrées, ponts encaissés, frelons asiatiques perdus sur des terres brunes, Murat nous entraîne dans un monde bucolique et dangereux, celui de la montagne comme souvent. Au son bluesy d'un banjo trépident, la voix nasillarde, épaisse et toujours aussi séductrice de Murat introduit "Babel" avec "Chacun vendrait des grives". Ode au monde rural, à la science du cadastre, à la géographie humaine chuchoté par un chœur qu'on croirait constitué de femmes puis de vieux goguenards. Le Delano Orchestra saupoudre avec parcimonie ses apports subtils de cuivres et de cordes autour des mots maniérés de Murat. "Babel" prend son envol et part dans tous les sens, surprend, déstabilise.

Rythmes éthiopiques à la façon d'un Mammoud Ahmed sur "Chant Soviet" accompagné par Oren Bloedow d'Elysian Fields, semblant de fables moyenâgeuses ou hymne hédoniste baigné de luxure dans une langue auguste sur "J'ai fréquenté la beauté", rythm'n blues endiablé sur "Blues du cygne", Murat espiègle nous donne à voir un monde peuplé d'amochés, liés par le sang, la forêt.

Les chansons fleuves du disque telle que "Dans la direction du Crest" parviennent en un tour de main à nous captiver et à nous rendre compte aussi de la grande proximité avec l’œuvre de Bruno Dumont ou du fameux tryptique Millet, Bergougnioux, Michon : une obsession pour la terre, la chair, la filiation : du sang sur du fumier, des humeurs sur du gravier...

Les mots rapiécés de Murat s'enroulent tel un lierre dru dans les limbes de l'étrange, sonne le clairon d'une chanson claire-obscure. Epopée érotico-fantastique lynchienne sur les terres du Mont-Dore, "Mujabe Ribe", pure réussite, nous emmène très loin sur ses terres hostiles, tout comme "Vallée des merveilles", ballade enchantée reprenant le mythe de Romus et Romulus où il est question d'Amba Tigre, d'éléphant, de tétine et d'essence divine et d'un petit cochon de nuit, toutes interprétations, toutes voiles dehors...   la suite:  http://www.popnews.com/popnews/jean-louis-murat-babel

 

 

2)  Mathieu Gatellier m'avait prévenu: on retrouvera Jean-Louis en interview dans FRANCOFANS du mois de décembre et janvier (disponible en fin de semaine).  Je n'ai pas trouvé le numéro précédent où figurait déjà sa chronique. J'espère avoir plus de chance avec celui-là!  Jean-Louis a râté de peu la couverture, mais priorité a été donnée à Oxmo Puccino/Ibrahim Maalouf.

 

 

 

 

Chronique et interview à venir...

TEASER:

"Mon destin se résume finalement à donner mon nom à une impasse de La Bourboule".   Jean-Louis Murat, rencontre haute en couleur à retrouver avec de nombreuses autres en fin de semaine dans notre ‪#‎magazine‬ de décembre/janvier

 

 

3) Dans mon vidage de besace, j'ai oublié de vous présenter le visuel du nouveau single: Le BLUES DU CYGNE. Un cd physique circule

 

 

Chronique et interview à venir...

 

 

LE PS QUI S'EST TRANSFORME EN  LIEN EN PLUS:

 

PS:  Sur Twitter, Frank Vergeade souligne "l'Auvergne en force"... En plus de Murat, des Delano,  de Morgane; ce soir, Mustang est au Point ephémère, mais c'est de PAIN NOIR, le nouveau projet de Santo Gustine (François-Régis Croisier), - un clermontois qui décide de passer au français!-  dont on entend beaucoup parlé: le disque sort aujourd'hui chez MICROCULTURES.  Christophe Basterra parle de "disque de plusieurs années", David Didier de Froggy Delight partage également.

PAIN-NOIR

Ça y est, l'album de Pain-Noir est (enfin) disponible. 

Certains d'entre vous l'attendent de pied ferme depuis un moment - tout comme nous. 
D'autres découvrent l'artiste, la face B de François-Régis Croisier - ex St. Augustine - qui s'écoute en français. 
Ce lundi sera peut-être moins morose suite à l'écoute de cet album. Neuf titres qui, je l'espère, sauront vous toucher par leur poésie, leur sensibilité et leur esthétique.

Pour ceux qui l'auraient loupé, Pain-Noir était en session et en interview dans Label Pop sur France Musique : un beau moment que vous pouvez réécouter.

https://pain-noir.bandcamp.com/track/la-retenue-2

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Commenter cet article