Départ pour l'Afrique

Publié le 10 Août 2017

collection C. Dupouy

collection C. Dupouy

Je n'étais pas parti de chez vous... car j'avais programmé quelques articles le temps pour moi de faire un beau voyage... et mettre entre parenthèse l'actualité du blog...  Pour le voyage, je vous infligerai quelques photos (et pas qu'un peu, désolé), et pour l'actualité, il faut que je rattrape... On fera ça en 4 articles...

 Pour les retardataires:  je rappelle que Murat était en studio il y a quelques temps et on attend donc des nouvelles... On espère que ça sera d'ici les fêtes, même si ça fait peut-être un peu juste. 

On vient par contre d'apprendre via la page Fb personnelle de Marie Audigier qu'elle prenait une nouvelle voie (via la 3e voie sans doute!). Elle est en train de faire ses cartons pour déménager en Afrique (Congo)... et occuper un poste d'Attachée culturelle (Ministère des Affaires étrangères).  C'est une suite assez logique de sa relation avec ce continent (elle a notamment programmé la Nuit africaine au stade de France et managé plusieurs artistes).  Cela arrive après la fin de l'épisode chez NAIVE, qui s'annonçait compliqué, mais qu'on peut je pense qualifier de succès:  La maison a été rachetée par Believe à un bon prix et en sauvant les salariés (détail sur un article de Télérama), et avec le catalogue que Marie a contribué à développer (Hugo Bariol notamment, croisé dans le métro).

Depuis qu'elle a fait le choix d'arrêter sa carrière musicale pour devenir la directrice artistique de Jean-Louis, elle occupait cette activité pour lui et d'autres en indépendante, puis chez universal notamment. L'est-elle encore aujourd'hui?  Le site officiel  n'a pas été modifié... En tout cas, bonne chance à elle pour cette nouvelle aventure... et si, à ses heures perdues, elle peut enfin rendre possible l'album "africain" de Murat... on ne se plaindra pas...

Voici ce que disait Murat au moment de leur première rupture de couple: "D'abord, parce que Marie, ma compagne, était mon directeur artistique, le meilleur de France. Elle écoutait tout. Quel vide ! Je n'ai plus d'oreille" (le monde 1995)

Voilà une occasion de plonger dans les archives de notre cher Matthieu (bise aux poils!)... inédites ici. 3 Articles parus chez ROCKSOUND... et dans la Montagne

 

 

Départ pour l'Afrique
Départ pour l'Afrique

et la Montagne (8/11/1993):

 

Pour la photo en haut de l'article: vous reconnaitrez bien sûr Denis C, Alain B, C. Pie,  et J. Pietri (interview par Matthieu, "au coeur de Passions privées) et aussi C. Dupouy.

Articles du blog:

- http://www.surjeanlouismurat.com/article-marie-audigier-55631763.html à propos de son interview sur France inter, le lien dans l'article n'est plus bon, mais c'est encore écoutable

- sa disco: http://www.surjeanlouismurat.com/article-collection-112141685.html

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri, #vieilleries -archives-disques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

pierrot 10/11/2017 18:53

un petitt edit: Voici ce que disait Murat au moment de leur première rupture de couple: "D'abord, parce que Marie, ma compagne, était mon directeur artistique, le meilleur de France. Elle écoutait tout. Quel vide ! Je n'ai plus d'oreille" (le monde 1995)

Pierrot 24/06/2020 17:22

DE quoi voulais-je parler? Sans doute dire qu'après la rupture amoureuse (définitive), il y a maintenant la rupture professionnelle. D'après ce que j'ai compris de toutes les interviews, la princess of the cool en a déjà eu marre de l'auvergne...

l 24/06/2020 15:19

Donc ils ont eu plusieurs ruptures? Je ne sais pas si je préfère la période Marie ou la période Laure, et je ne sais pas si j'aimerais la troisième époque "Princess of the cool".

Lined 07/01/2019 09:17

Et Laure a été sa seconde oreille? Chapeau cet homme qui peut vivre aidé dans sa carrière de sa femme et de son ex en même temps et en toute quiétude! Je ne sais pas comment il a fait, ou alors les personnalités de Marie et de Laure sont exceptionnelles. Comment font-elles pour ne pas se bouffer le nez de jalousie? Moi, je ne pense pas que je pourrai, si j'étais à la place de l'une ou de l'autre.