AURA AIME MURAT (Tribute auvergne-rhône-alpin à Jean-Louis Murat): LES TITRES!!

Publié le 9 Juin 2021

Alors comment vais-je procéder pour ce scoop:    L'annonce des titres qui figurera sur le tribute "AURA AIME MURAT" (Stardust/inouie distribution), CD principal et CD bonus?

Je prends le temps de réflexion habituel pour un article... 1,2,3,4,5 secondes... voyons, voyons.... Partons de la chanson  la plus ancienne à la plus récente dans la discographie de Jean-Louis.

Aucun titre de 82/84...  pas de choix surprise de ce côté-là!

- LE TROUPEAU par Gontard (Valence)! (Cheyenne autumn)

Va je déteste la vie
De ces bâtisseurs d'empires
De ces voleurs de prairie
Où tu trouveras ta place
Je partirai cette nuit
Sous un ciel peuplé d'étoiles
Je ne connais qu'une envie
Je veux retrouver mon âme
D'avoir mené les chevaux
D'avoir traversé les glaces
Pour me bâtir mon troupeau
N'apaise pas mon angoisse
 

- Murat en Plein air... est en suite bien représenté et toujours Murat en berger:

*LE BERGER DE CHAMABLANC  a été choisi par Chevalrex (Drôme)... et nous emmènera dans les prés de la jeunesse de Jean-Louis  (Chamablanc au dessus de Vendeix-la Bourboule)

La voie du chagrin m'exaspère
Les mauvaises nuits, je m'enterre
Je dors dans la boue, je ronge les pierres
Je voudrais mourir et pourtant
L'amour

 

* TERRES DE FRANCE sera interprété par Richard Robert (Lyon). On imagine une version "désynthétisée" et "dés-ambienté" pour un spécialiste de reprises acoustiques. 

je marche au matin
loin des embruns
sur les terres de France
gorgées d'innocence
je jette aux orties

- On passe à Vénus pour un premier "single" plus populaire. C'est Adèle Coyo qui s'est risqué à reprendre "TOUT EST DIT" (après le groupe Aline, Bertrand Betsch...), mais la folkeuse cantalienne y a sans aucun doute trouvé à redire, avec sa belle guitare et le travail en studio avec Louis Fayolle.

Pour un simple mot de toi
J'aurais fait n'importe quoi
Le pire le meilleur
Mais s'éloigne déjà
L'amoureuse voix
Qui m'apprivoisait le coeur
Oh tout est dit...
Les pierres les peupliers
Du pays où je vivais
Il faudra les oublier
 
* Evidence: Un de nos parrains prestigieux Silvain Vanot lui a annoncé "ROUGE EST MON SOMMEIL", un titre de l'époque où Jean-Louis Murat l'aidait à lancer sa carrière et issu d'un album avec l'ombre de Neil Young.
 
Rouge est mon sommeil
D'un rouge vermeil
Rouge est mon sommeil amour
Comme rouge est la charrette
Que le grands bœufs traînent
Entre la nuit et le jour

                                                                    Silvain par l'ami Franck Courtès

- J'appelle l'élève DOLORES!  - Présente! - Présente  - Présente!  Ah, 3 jeunes filles représentantes!

 * Excellent choix avec BRULE-MOI pour les Dory4, et ils auront sans doute réussi à mettre leur joie et énergie dans cette chanson heureuse!

Ton babil de nourrisson
Et tes lèvres obstinées
Me font heureux avec toi
Prêt à faire n'importe quoi au fond

Dieu par quel effet papillon
Un coeur hérissé de tessons
Est fiévreux dans tes bras
Prêt à faire n'importe quoi au fond

                                                                                                   erik  en 2010

* Et un autre tube...  FORT ALAMO...   Après s'être frotté à Manset et à "tous les cris, les Sos", c'est ERIK ARNAUD, autre parrain du projet,  qui s'est lancé ce défi... et il me semble déjà l'entendre:

Je suis dans l'espace
Un temple de glace
Je n'aime plus rien du tout
Malgré les menaces
Comme tout me lasse
Je m'en fous, je m'en fous...
Si dans tes bontés
Internationales
Je ne vaux plus le coup
C'est l'adieu aux armes
L'oublie est en place
Et alors? Je m'en fous...
 
Allez, je ne résiste pas à partager sa reprise de "Vies monotones" avec cette magnifique progression musicale:

"Tout comme la comparaison avec Neil Young, celle avec Manset confirme le statut un peu à part de Murat dans la chanson française. A mon sens, ce n'est pas tant les points communs qu'il faut chercher entre ces artistes mais plutôt ce qui les différencie des autres. Leur seul point commun c'est justement d'être différents ! Du coup, hormis un univers très personnel, je cherche encore la connection Murat/Manset... Musicalement peut-être (Murat pré-99) : une instrumentation/production propre sur elle (gros studios...) avant tout au service de la voix et des textes. Pour les deux, le studio n'est pas un lieu d'expérimentation, de recherches sonores. Il faut y travailler vite et bien. Chez l'un comme chez l'autre, j'aimerais bien entendre un jour un disque avec un peu plus de prise de risques à ce niveau-là (un Murat produit comme le dernier Grizzly Bear par ex.).  Sinon pour les textes, hormis une certaine poésie commune, et c'est là une impression très personnelle, je ne vois pas trop de ressemblance entre un Murat séducteur, romantique et exalté, et un Manset plus clinique et exotique. Quand même : en utilisant des mots et des expressions pas facilement « chantables », ils ont tous les deux un rapport au français chanté totalement décomplexé qui fait qu'ils débordent largement du cadre de la chanson française classique (chansonnier ?).  J'aime bien le Murat sur scène qui chante le français comme un vrai rocker, c'est-à-dire sans la grandiloquence et le maniérisme (la gestuelle surlignant la parole) que l'on rencontre parfois chez le chanteur français à texte". Erik arnaud dans son inter-ViOUS ET MURAT-

 

* Et après avoir longtemps hésité, Stéphane Pétrier (Lyon) interprétera PERCE NEIGE.  J'apprécie ce choix pour cette chanson ancrée sur le territoire qui nous amène  " de la Godivelle à Compains". 

Alors
On me jure que c'est sortilège.
Que si Belzébuth habite mes reins,
Je peux dire adieu à perce-neige.
Peine perdue pour aimer mon prochain,
Je ne suis plus que congère.
Mon âme triste s'étire au loin

(à paraître semaine prochaine: son interview dans laquelle il nous parlera de son choix)

 

- Du côté de Mustango, un seul titre... et quel titre: AU MONT SANS SOUCI, au texte "explicite" et limpide, mais tout aussi poétique que les autres. Et c'est un de notre représentant  "chanson française" qui le mettra en valeur: Frederic Bobin.

Herbe têtue, rouge calèche
Toboggans rentrés
Le temps est long qui nous ramène
Les filles avec l'été
Quand l'éclat mauve délétère
N'éclaire plus ma vie
Je vais dormir dans la bruyère
Au Mont Sans-Souci
 

- Le Moujik et sa femme:  LE MONDE INTERIEUR ira comme un gant à Hiverpool qui aime explorer l'intimité.

On voudrait être poussière
Poussière pour savoir ce qu'il en est
Ce qu'il en sera misère
On veut anticiper
Quitter frégates et pique-niques
Quitter tout
Quitter l'âme et voyager.
 
- Lilith sera bien représentée (ouf! Et j'avoue que je n'y suis pas pour rien...)
 
* Le représentant alsacien Pierre SCHOTT livrera "LA NATURE DU GENRE". Je pense que c'est là aussi un titre qui lui va comme un gant (parce qu'il est question de POULIDOR mais aussi pour cette guitare,  la musique un peu Americana, et qui m'évoque aussi le reggae)
 
C'est la nature du genre, abandonner
Jeter toutes souffrances dedans l'évier
C'est la nature du genre, en rigoler
Se faire des avances, ne plus se gerber
Vivre en gastéropode, en gentiane, en Poulidor
 
Allez, je ne résiste pas à partager sa reprise de "ROUTE MANSET":
(ça m'amuse de faire écouter du Manset sur un article réservée aux chansons de Murat... Ça en agace certains?).
 
* Et on retrouvera le trio DRAGON RAPIDE (63) en battle à distance avec le power trio JLM/Fred et Stéphane sur "C'EST L'AME QU'ON NOUS ARRACHE"... avec son fameux "CORRINA CORRINA", hommage à Taj Mahal et Dylan.
 
Le mal que fait le bon
Le mal que fait le beau
Et voilà pour les amants
Tout un art du chaos

Corina...
C'est plus le coeur que je sache
Non, c'est l'âme
Qu'on nous arrache
 
* Et encore nous pourrons entendre "LES JOURS DU JAGUAR"... par Alain Klingler (38), ce qui n'est pas une surprise: J'ai déjà raconté comme il était absolument dingue de ce titre...  Il l'a  enregistré en condition  "live" (sur la scène de la MK2 de Grenoble), et même si Murat en a déjà livré des centaines de version, je suis sûr que celle-ci sera unique. Dans son disque "j'étais là/avant", figurait déjà "L'examen de minuit" et "Sépulture".
 
Le tourment et le désespoir
Remplissent Les Jours Du Jaguar
Tout juste bon à garder des oies
Papillotes flottant dans le vent
Sillons et fossés dans son âme
Tout juste bon à garder des oies
Dieu comment capturer un coq
Dans cette trop grande forêt
Me chuchote un bébé féroce
Dis saurons- nous un jour aimer
 
 
- On continue sans saut dans le temps: A BIRD ON A POIRE. Le duo western électro-pop (masculin) Fahro (69) nous donnera sa version de "ELLE ETAIT VENUE DE CALIFORNIE".
 
Où est le Mont-Dore ?
Aussitôt de toutes mes fontaines
A coulé de l'or
Tout le bonheur est tombé sur moi
En langue étrangère, je me souviens de tout
 
 
- Point de Mockba, ni de Parfum d'acacia, ni de Ferré/Beaudelaire (et de Manteau de pluie, vous l'aviez peut-être remarqué)... mais pour rester dans une ambiance peut-être  "piano":  GENGIS de TAORMINA sera interprété par DA CAPO -Alexandre Paugam-(43).  Une immense chanson intitulé d'un des nombreux "alias" que Jean-Louis a peu interprété (il a peu ou pas joué de piano sur scène depuis lilith...).
 
Mon nom de scène est Gengis, je suis né à Valparaiso.
Reconnaissez-vous Gengis qui enchante les maux?
Assise au bord de l'eau, vous jouez à la marelle.
Ohé hissez haut amour! Que le ciel est haut!
Prisonnière au bord des lèvres, longtemps, vous fûtes l'enfant de trop
Pataugeant dans la nacelle, vous ne fûtes qu'idéaux.
 
 
- Et voilà un choix qui vous surprendra peut-être, avec un titre plus "rare", bien qu'il ait fait l'objet d'un single: dans les nombreuses "MARLENE" en chansons, je demande celle  de TRISTAN signée Bergheaud, et c'est La FILLE DE LA COTE (63) qui bossanovera peut-être ce titre, peu flamboyant mais un modèle de compo muratienne (avec la règle des 3T: tempo, tonalité, tructure). 
 
Dans les cieux sans lumière
Que fais-tu là précédée d’une croix ?
Dieu quelle est la sentence
Voudrais-tu dire que tu ne m’aimes pas ?
Voilà la faux du temps,
Cuisses entrouvertes,
Dis comme tu y vas

Plus prompte que l’éclair
Tout ça pour dire que tu ne m’aimes pas
Ouh ouh ouh Marlène
 
- On ne pouvait pas passer à côté du COURS ORDINAIRE DES CHOSES... et on aura droit au titre rock "COMME UN INCENDIE" par le très Springsteenien Stan Mathis (Lyon).  Osera-t-il l'affronter de face, guitare contre guitare, ou optera pour une stratégie de contournement de l'obstacle? Je promets le feu...
 
Je t'informe de ma présence
C'est un besoin d'infini
J'invoque ta substance
Dans ce purin d'idéaux
Où tout fabrique des sots
Par la chose immuable
Je n'ai plus confiance
En vous
Le cours ordinaire des choses me va
Comme un
Incendie
 

                                                      Stan Mathis et Stéphane Pétrier en 2016

- Et on file direct à BABEL (pas de Grand Lièvre), Sébastien POLLONI (63)  s'est déjà peut-être promené, couru ou pêché,  du côté de LA  BEAUTE (coin où vivait Marie)... "J'AI FREQUENTE LA BEAUTE".  C'est le seul titre dont j'ai écouté une version préliminaire... et je suis emballé alors que je n'ai guère envie d'écouter l'original désormais. 
 
Tout le mois de juillet
Pauvre cœur je manquais d'amour
J'ai fréquenté la beauté
Chaque jour abreuvé
à |'illusion des toujours
L'amour qui sait dévorer
Qui nous jette au panier
Pleurnichant route
De Latour
L'amour qui sait nous tromper
Jamais sûr d'être aimé
Par l' hirondelle
Des faubourgs
 
- Passons par dessus Morituri et Travaux sur la N89:
 Eryk E. (63) s'est souvenu de  "JE ME SOUVIENS", joyau d'EL FRANCESE,  Benjamin Biolay l'avait repris au Médoc (médocs?) dans la cuisine, Le DOC lui devrait apporter à cette chanson les meilleurs soins:  de quoi faire ressusciter  un mort? Il en est capable, parole de Murat.

 

Sur ta robe blanche la nuit est surnaturelle

Je m’souviens d’une voile tendue au fond de la nuit

Je me souviens de deux mondes dans l’univers

Je me  souviens de l’appel de la lumière

D’une dame en noir qui gifle le loup des mers

 

- Et on ira jusqu'au dernier album en date avec NICOLAS PAUGAM (07) qui a choisi "le REASON WHY" de Baby love pour tester sa virtuosité, sur un texte parfois mystérieux et donc représentatif d'une certaine partie de la production de JLM ("de la chair à psychanalyse" comme il l'indiquait lui-même).
 
Pas besoin de mettre la gomme
On est encore à la Bourboule
D'accord a dit la fille à l'heure
Alors c'est quand Bâton rouge
Poupée, shampouine
Pas besoin de mettre la gomme
On est encore à la Bourboule
Ce matin j'ai vu le rayon mauve
(Merci je sais vous dites le vert)
Je sais pas de quoi c'est le signe
Il m'a tapé direct sur l'os
 
--------------------------------------------

 

Ça vous donne envie j'espère?
 
Évidemment, impossible de satisfaire toutes vos désirs...  Chaque artiste a pu choisir ce qu'il souhaitait mais au final, je pense qu'on a un très beau panel! Quelques titres  "populaires" ("tout est dit", "au mont sans souci", "fort alamo"), sans que ça fasse "best of",  certains plus cultes pour les fans ("les jours du jaguar", "terres de France"...), quelques chansons qui évoquent son territoire, le nôtre, aussi la "ruralité", parfait pour "AURA AIME MURAT",   et une bel aperçu de tout l'univers musical du Monsieur (des titres plutôt pianos -pas mal même-, d'autres électriques), et bien sûr des  grands textes, que j'ai choisi de mettre en valeur aujourd'hui, dans lesquels il est bien sûr souvent d'amour mais on retrouve aussi ses introspections et le thème important du "dur d'être soi" comme il l'écrit dans "la nature du genre","Gengis" -c'est lui-...  Avec tout ceci, il y a de quoi se faire plaisir  et peut-être faire découvrir l’œuvre de Jean-Louis Murat à certains... On l'espère fort!
 
Il n'y a plus qu'à attendre...
Attendre..
Comme Jean-Louis se fait attendre lui aussi.
 
Allez, on écoute quand même quelques originaux:

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 Aura aime Murat

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Pierrot 09/06/2021 21:34

Merci les gars et armelle!

Martial Decoster 09/06/2021 20:37

Très, très bons choix dans l'ensemble, hâte d'écouter tout ça. ????

ArmElle 09/06/2021 12:48

Oh oui, vivement!

Pierre Krause 09/06/2021 12:25

Oh la la, on a hâte !!!