JEANNE MOREAU et le 33 tours-billon de la vie qui aurait pû tourner sur nos platines...

Publié le 16 Août 2017

Dernière séance de rattrapage de l'actualité... avec la mort de Jeanne Moreau le 31 juillet à 89 ans. Pas la peine de vous faire la bio... mais elle fait partie de la longue histoire des projets inaboutis de Jean-Louis Murat. En effet, il lui avait écrit un album entier en 1993, mais qui ne vit finalement jamais le jour... La maison de disque avait été trouvée mais cela n'a pas été enregistré.

A l'occasion du dernier disque de Jeanne avec Etienne Daho en 2010 (sur des chansons de GENET),  j'avais déjà compilé  ce que nous disait les archives. J'ai trouvé quelques éléments nouveaux: notamment un extrait de Libé où Jeanne indique qu'elle avait été aussi sollicitée pour Mme Deshoulières...

(Par contre, rien dans les articles post-mortem sur l'épisode Murat... S. Delassein dans le numéro spécial de l'OBS (du 3/8), par exemple, n'évoque pas ce qui fut la dernière occasion d'avoir un disque de Jeanne Moreau (5 à son actif + le Daho). On peut le regretter).

 

L'express 1er mars 2004: Vous avez écrit un album (finalement non enregistré) pour Jeanne Moreau. Collaboré avec Isabelle Huppert. Que vous apportent ces rencontres?

Jeanne est un monument de l'histoire de France. Je suis entré dans son intimité, et à son contact j'ai appris la modestie. Le disque ne s'est pas fait car elle ne se sentait pas prête. Isabelle est un excellent exemple pour moi. C'est une bosseuse, quelqu'un qui prend des risques. Stratégiquement, je me sens très proche d'elle.

 

les inrocks 95 :

 

LesInrockuptibles-hiver95.JPG

DANS LIBE: (interview sur sa carrière de chanteuse) 2002

Murat, Jean-Louis, j'adore sa façon de chanter. J'ai eu un projet avec lui, à partir de textes de Madame Deshoulières, qu'il a finalement réalisé avec Isabelle Huppert. Ça n'a pas marché parce qu'il voulait aller trop vite. Il était plein d'entrain, moi dans une période plus en retrait. L'idée me plaisait beaucoup, mais j'aurais voulu qu'on prenne le temps... Je suis devenue quelqu'un d'assez lent.

 

Dans la revue Messages N°439, mars-avril 94 :

Et vos chansons préférées ?

Il pleut il pleut bergère, India Song,  une chanson de Jeanne Moreau écrite par Marguerite Duras, et La mémoire et la mer, de Léo Ferré.                                              

      India song en écoute   (superbe) 

 

Chorus n°6  automne 93 ;

Vous avez écrit pour Julien Clerc, Pat Metheny, Mylène Farmer et récemment Jeanne Moreau. Ce sont eux qui vous ont sollicité ou bien est-ce vous qui aviez envie de travailler avec eux ?

Ce sont eux qui m'ont contacté, à chaque fois. Jamais je n'oserai aller frapper aux portes pour proposer mes chansons !

 

 L'express,  4/11/93 ;

Murat signe le prochain album de Jeanne Moreau. «Elle souhaitait que je m'inverse. Que je donne de la joie.» Avec succès? «Je crois.» Plus qu'un état d'âme, le bonheur serait donc une foi.

 

Rocksound automne 93

Tu travailles sur de nombreux projets en ce moment...

MURAT : Oui, je termine un titre de Manset qui se trouvera sans doute sur une compilation-hommage prévue chez Fnac Music. J'ai également composé les chansons du prochain album de Jeanne Moreau (pour la fin de l'année prochaine, je suppose chez Polydor). Puis, il y a aussi "Marie Jeanne" de Bobbie Gentry sur le projet Joe Dassin "La bande à Jojo", une musique de film et différentes choses.

 

Les inrocks n54 avril 94 :

Pendant que j'écrivais des chansons pour mon album Vénus et celui de Jeanne Moreau, j'ai fait des centaines de photos : j'avais juste à tourner la tête pour voir la vallée en bas, les bêtes. Pendant trois semaines, à toute heure du jour, je prenais la photo - avec ces appareils jetables - du même appui sur la fenêtre, je savais que ça ne bougerait pas. J'avais l'impression en regardant ces photos, l'une sous l'autre, que les changements de lumière et tout ce qui peut se passer dedans, c'est vaste comme un univers.

 

l'expresss du 26 /09/96

  Sur Aimer glisse l'ombre de Jeanne Moreau, pour laquelle il a composé un album      (aimer est un titre de Jeanne Moreau : en écoute  ) 

 

Globe hebdo :

JEANNE MOREAU et  le 33 tours-billon de la vie qui aurait pû tourner sur nos platines...

Alors, alors, ces titres, que sont-ils devenus??

Le Lien Défait nous donne une réponse :

"La chanson de Dolores"
je sais que tes larmes n'ont pas  l'importance qu'on croit  je connais tes mystères
Ecrite pour Jeanne Moreau et tout d'abord présentée sous le titre "L'irrégulière", cette chanson est sans doute la plus réclamée par les fans lors des concerts. Chef d'oeuvre absolu".

Les autres titres sont restés inédits à ma connaissance... mais diffusés sur internet via le site de Jean-Louis Murat entre 1998 et 2000.

J'ai un faible pour LONDRES:

Voici tous les textes via murattextes  (merci!)

- LONDRES : Londres

 

Toujours vous entraînera le goéland

Le cœur en peine, vers Ouessant  

Toujours vous entraînera la mémoire

Vers l'inconnu, un astre noir

Vous aurez le même rêve, un cerf-volant

Fort sous la neige, fort sous le vent

Puis un attelage, un traîneau

Passera savez-vous toujours

Plus près, plus près de votre peau

 

Vous serez Prince de Clèves rue Corvisart

Sous un regard

Vous jureriez qu'ils extraient la moelle de nos os

Comme le font direz-vous les busards, les corbeaux

 

Et nuit et jour s'égrainera le raisin noir

Vous serez la tête à migraine, la tête de lard

Vers l'infini souvent se perdra votre regard

Fini enterré Zanzibar

Viendront Adam et Ève

Pour l'amour, ici

Nous verrons comme l'âme saigne comme le crin luit

Un phare tournera sans heurt

Toujours plus près plus près de votre cœur

 

Il y aura de l'hydromel, des confettis

Quelques miliciennes  

Il y aura un nom sur le licou sur mon cœur

Et toujours vous entraînera le goéland

Vous serez capitaine vers Ouessant

 

- Le bonheur n'est pas aussi fort

Le bonheur n'est pas si fort que tu crois

Du bonheur du jour, je t'écris amour

Que je ne veux pas m'éloigner de toi

Et que le bonheur n'est pas si fort que tu crois

Non que le bonheur n'est pas si fort que tu crois

 

Je construis ma vie sur le sable gris

Que charrie le chant sombre de ta voix

Et que mon bonheur n'est pas si fort que tu crois

Non que mon bonheur n'est pas si fort que tu crois

 

D'un bonheur perdu

Moi je n'ai pas d'autre horizon que toi

Et  le bonheur n'est pas si fort que tu crois

Oh le bonheur n'est pas si fort que tu crois

 

Cesse de nommer amant meurtrier

Tes instants heureux malheur silencieux

Parce que le bonheur n'est pas si fort que tu crois

Non ton bonheur n'est pas si fort que tu crois

 

Je connais tes ravissements, tes contentements

Comme le plaisir est dieu dans ton corps amoureux

Eh le bonheur n'est pas si fort que tu crois

Prends-garde le bonheur n'est pas si fort que tu crois

 

 

 

 

- Amour, oh, non

Amour... oh ! non

Amour... oh ! non

Faut pas vendre son âme sans raison

Amour... oh ! non

Y'a pas de sainteté par le poison

Aspergé de miel, tu attends le printemps

Tu veux être un poète allemand

Pour en quelques voyelles, redevenir amant

 

Amour... oh ! non

Tu n'aimes plus ta nature de taurillon

Amour... oh ! non

T'aimes te foutre en l'air les jours de l'an

Aspergé de miel, tu attends le printemps

Tu veux être un poète allemand

Pour en quelques voyelles, redevenir amant

 

Amour... oh ! non

 

- Emotions tardives

Emotions tardives

Emotions tardives, caprice du cœur

Emotions tardives, où est mon erreur ?

Emotions tardives, mon meilleur esprit

Emotions tardives

 

Emotions tardives, nous sommes en mai

Emotions tardives, mois du bien aimé

Emotions tardives, pour le roi de cœur

Emotions tardives

 

Autour de la piste,

Vois comme se meurt l'accordéoniste et le moissonneur

Ton cœur endurci, comme un diamant,

Supportera t-il tout ce qui l'attend...

 

D'émotion tardive, que veux tu de moi,

Emotions tardives, je ne voudrais pas,

Emotions tardives, ô meilleur amant

Emotions tardives

 

J'ai le cœur si triste en pensant à toi

Je n'ai pas le cœur à aimer ton chant

J'ai le cœur si triste sous un ciel en feu

Et l'âme engloutie sous les cendres bleues...

 

De tes émotions tardives on dit que tu mens

Emotions tardives, montre-moi tes dents

Emotions tardives, viens je n'ai plus peur?

Emotions tardives, émotions tardives...

 

- M'entendez-vous rire

M'entendez-vous rire ?

 

Amour marchand

Ruiné, bel amour arrogant

Tué, amour de sang

Du mâle amour de mon enfance

M'entendez- vous

Amour m'entendez-vous

Ce jour m'entendez-vous

Amour m'entendez-vous rire

 

Amour gagné

Non, mes plaisirs partagés

Au fond, bel étranger

Fuyons le fou qui ose dire que le bonheur est un don

M'entendez- vous

Amour m'entendez-vous

Ce jour m'entendez-vous

Amour m'entendez-vous rire

 

Âme énervée

Non qu'un chacun sait comme neige

Fond, … noblesse

Allons et refusons ce corps qui sanglote âprement

M'entendez-vous

Amour m'entendez-vous

Ce jour m'entendez-vous

Amour m'entendez- vous rire

 

Jeanne chantais

Pour vous qui restiez comme cœur

Sourd,  oyez ! cruel

Amant, Jeanne porte votre anneau d'oreille étincelant

M'entendez- vous

Amour m'entendez-vous

Ce jour m'entendez-vous

Amour m'entendez-vous rire

 

- Le sang des taureaux

Le sang des taureaux

 

Marche l'apprivoisée

Manière d'une once

Souriante sur l'onde

Marche l'apprivoisée

 

Songe le cœur léger

Que glisse comme une ombre

Sur les lèvres du monde

Son corps apprivoisé

 

Et rêve, le bien-aimé

A des entrailles émues

Par le même rêve

Le bien-aimé

 

Marche les nuits de mai

Quand les lilas

Envahissent le monde

Le corps apprivoisé

 

Va comme une once

Sur les lèvres du monde

Le corps apprivoisé

 

Rêve, le bien-aimé

A des entrailles émues

Par le même rêve

Le bien-aimé

 

Pensée sauvages,      venin   

Impatiente, mouron des oiseaux

Digitale, myosotis, verge d'or, épervière commune

 

Rêve, le bien-aimé

A des entrailles émues

Par le même rêve

Le bien-aimé

 

Quand le péché blanc comme neige

Glisse sur les lèvres de celui qui s'endort

Je ne prends pas plaisir au sang

Du taureau, des brebis et des boucs

 

Quand on est amoureux…

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Commenter cet article