Des nouvelles de CHERIE... (2)

Publié le 23 Janvier 2011

 

Avant de nous sortir un apache du chapeau pour le projet "X20" (Slim),  on retiendra du précédent album, outre la participation de Dugmore à la guitare,  la voix de Cherie Oakley.

 

 

Je l'ai déjà largement évoqué ici:

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-des-nouvelles-de-cherie-49372258.html

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-cherie-choeur-au-coeur-du-cours-40527411.html

 

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-des-nouvelles-des-musiciens-du-cours-ordinaire-des-choses-45378226.html

 

 

 

Son album solo n'est toujours pas sorti... mais elle a écrit avec son Dear husband  un titre "turn on the radio" qui a cartonné dans les charts country US (et même numéro 1!).  C'est Reba McEntire, inconnue au bataillon  (même si elle a quand même  une tête à s'être fait passer dessus par le bataillon... euh) qui a interprêté ce titre.

 

Reba...

 

 

 

Cherie en profite pour se faire connaitre, notamment grâce à   des interviews   (Ci dessous + bientôt dans Country Weekly )

 

 

http://www.theboot.com/2010/07/22/reba-mcentire-turn-on-the-radio-lyrics/

"'Turn on the Radio' is the first single from Reba McEntire's upcoming album, due in November. Writer Cherie Oakley, who is currently on the road with Gretchen Wilson -- as well as working her own solo album on Redneck Records -- tells The Boot about the inspiration behind the song, and the surprising phone call she received which sealed the deal.

I co-wrote this song with Mark Oakley and J.P. Twang. It's always so much fun when the three of us get together and make music. We are able to bring such completely different thoughts to the table, which makes it really interesting. We sort of push each other to different levels in different ways.

The song started with just a simple idea. A strong woman who had been done wrong by her man and now he wants to get back in touch. We all sat down one morning in May in our home studio and Mark began playing a riff on his guitar. This really set the stage for the entire attitude of the song. With that and the basic idea, it just all started flowing out of us. Different melody ideas and lyrics just came pouring out.

We set out to write something upbeat, fun and in your face. I'm not a writer who can sit down and try to write a song specifically for someone. I'm a singer and an artist, so I always write what I would like to say and how I would like to say it. Every singer wants an attitude song. Something they can really sink their teeth into. This song had only been completed a matter of days when Reba's people stumbled upon it.

Reba actually called and asked me personally if she could cut the song. She is such a brilliant artist who has influenced me and so many others in so many ways. It truly was a surreal experience. When I said yes, she was so excited! She said, "You have made my day, Cherie." I was like, "No, you have made MY day!"

Reba cut it within 24 hours of that phone call. I felt so honored to find out that she wanted me to sing the background vocals on it as well. It was such a cool experience to hear it for the first time. Words can't really describe it. She just nailed the vocal and [producer] Dann Huff, as always, did amazing work with the production. I just was blown away. When you write a song, you have a distinct vision for it. I have to say, I could not be happier.

Reba called again to let us know that it would be the first single chosen to promote her new album. We just sat there speechless! None of this has sunk in with me at all yet. It's my first major cut -- CRAZY!


'Turn on the Radio' will be available at iTunes beginning August 3".

 

 

 voilà la chanson...   (courageux, le mec... moi, j'aurais les foies devant cette cougar country... Ils sont fous ces ricains)

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lew 24/01/2011 17:41



je voudrais ajouter que je me souviens bien de la liaison que tu entretins avec Cherie Oakley, via vos Facebook respectifs, et que ton premier article sur elle et la culture country dont elle est
une belle représentante était riche et agréable à lire......je me demande si elle a été partie prenante du mouvement du
'Tea-party' aux States. n'ayant pas d'entrée chez Facebook, je ne peux pas le savoir. j'ai des amis (dont un prof de Droit, donc un fonctionnaire, et pas extrémiste pour un sou) qui suivent ce
mouvement très décrié là-bas et en France.



lew 24/01/2011 17:30



ouch, Pierrot, comment pourrais-tu avoir les foies? les rousses sont magnifiques au lit et leur compagnie dans la conversation est à rechercher dès que l'on peut. elles sont aussi des amies
extraordinaires, subtiles, pacifiques, jamais agressives, you should try...si tu continues à avoir peur de Reba, pense à Mylène Farmer reprenant "Turn on the radio" avec les Rancheros en groupe
accompagnateur derrière elle!


j'ai passé une vingtaine de mois aux état-unis, vers 1996, au coeur d'une ville ayant donné naissance au grunge. à cette époque la jeunesse que je côtoyais était overdosée d'une mélancolie
quasi-extra-terrestre, tout le monde avait la tête, depuis le menton, le nez, jusqu'aux yeux, engoncée dans une parka, été comme hiver, très vite j'allais céder à la neurasthénie lorsque mon
voisin, un fiddler de 78, ans se mit à me passer des chansons de country bluegrass, du Dolly Parton, du Wanda Jackson, des Allman Brothers (surtout pas de Hank Williams) pour me ramener à la vie.


j'expérimentais cette musique aussi 'sur le terrain' (en stop, avec des camionneurs notamment, oui comme dans un film de John Carpenter, lol), et depuis elle ne me quitte plus, grâce à la
nouvelle scène de Nashville, le Newgrass, mais surtout grâce à Alison Krauss.


Merci pour ces nouvelles fraîches de darling Chérie!


(elle semble avoir pris fait et cause pour la 'méthode' Murat d'enregistrement rapide, sans traîner dans les studios plus que de raison).


à propos de studio, merci également pour les substantifiques articles-inter-vious avec Stéphane Prin et avec Stéphane Pétrier...too good!


à bientôt cher Pierrot.