Retours sur NANTES ET LIMOGES

Publié le 22 Octobre 2013

 

 

Quelques biscuits à se mettre sous la langue en provenance de NANTES:

 

- "Derrière une simplicité apparente se cache un véritable poète à la complexité artistique rare et qui en fait sa beauté. Jean-Louis Murat a une nouvelle fois démontré son talent ce weekend à Nantes où l’auvergnat a donné deux concerts... la suite ci-dessous:

http://www.quai-baco.com/jean-louis-murat-en-concert-a-nantes-live-report-18137/

 

-"Une soirée exceptionnelle avec Jean-Louis Murat, mais avant, dans l'après-midi, une exposition qui, je crois, suit les concerts de Jean-Louis. Plutôt deux films qui tournent autour de lui.  la suite :http://herve44.meabilis.fr/

Il semble qu'Hervé a pris pour argent comptant ma blague sur FB  sur un projet Murat/Manset (album de duos prévus pour ce dernier)...

 

- LE LIEU UNIQUE revient sur l'installation:

http://www.lelieuunique.com/blog/index.php/2013/10/21/concerts-installation-jean-louis-murat-1920-10/instal-murat/ 

 

 

 

- Enfin, un compte-rendu m'est parvenu ce matin du concert de LIMOGES:

Saint- Junien où se déroulait "le jeu des 1000 euros" sur inter cette semaine, Murat a ainsi été cité par Lucien Jeunesse quant il a été évoquée la belle salle de spectacle. ... hein? Lucien? Mort?  Non? comme Ginette?   Ah, tout fout le camp.

 

Merci Patrice. Et un vote supplémentaire pour "ceux de mycènes", qui justifie à elle seule le voyage.

 

D’abord belle salle mais assis, j’aime bien celles dans lesquelles on peut choisir de s’asseoir ou de rester debout….Mais par chance il y avait plein de place libres au premier rang.

Moyenne d’âge 70 ans, n’exagérons rien , n’oublions pas l’âge de notre héros ( j’ai un an pile de plus que lui), je dirai que c’était très mélangé et pas forcément connaisseur.

Il arrive avec Reynaud, sans lunettes et s’installe sur son tabouret, met ses lunettes, comparaison avec Bashung mais aussi Tony Joe White et attaque avec Fort Alamo.

Bon début, mais après j’ai trouvé que son jeu de guitare manquait sérieusement de variété, j’aurai aimé que pour les morceaux lents il s’accompagne à la sèche afin de varier le son.

Son de guitare trop crade par moments, il adore N.Young , mais il est loin, en tout cas ce soir, d’être aussi emballant que ce dernier. Je l’avais trouvé meilleur il y a deux ans.

Bref un peu déçu, heureusement Extraordinaire Voodoo , L’eau de la rivière et un formidable Ceux de Mycène en final ont emporté mon adhésion.

Il reste que les chansons qui ne sont pas au départ jouées à la guitare électrique où à l’intérieur desquelles il n’y a pas de partie importantes de guitare, ne sont pas forcément adaptables à cet unique instrument. Dans ce type de spectacle il ne devrait faire à mon sens que les morceaux, et il y en a plein, rock de son répertoire dans lesquelles il y a déjà de longues parties de guitare.

 

Voilà, j’ai quand même passé un bon moment, à la sortie j’ai eu ma dédicace et il m’a dit   qu’il était contre la réédition de Toboggan avec des inédits, qu’il était furax et n’avait rien pu faire. Pour lui les petits labels sont pires que les majors et courent plus après le fric. Je lui ai dit que je téléchargerai probablement les inédits : « Bien sûr tu vas pas racheter l’album ».

 

  Patrice, grand amateur de Manset, qui tient à préciser, malgré ses réserves sur ce concert, que "Murat reste indispensable pour lui"

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article