Retour sur la soirée Livre Unplugged "Jean-Louis MURAT"

Publié le 23 Février 2015

Retour sur la soirée Livre Unplugged "Jean-Louis MURAT"


Samedi, en remontant la rue de Ménilmontant vers la Bellevilloise, je chantonnais du Bertrand Louis... "comment je tue le temps, à Ménilmontant"... et je me disais que ça monte, surtout après 4 km à pied depuis la gare du Nord.

A la Bellevilloise, la balance vient de commencer. Ambiance détendue mais sérieuse. Bertrand Louis est concentré, le manque de repère ne facilite pas les choses, et la salle doit ouvrir à 19 heures. Allez, encore une chanson pour se roder... Je fais des photos que je ne retrouverai pas par la suite sur ma carte (mystère...), mais j'écoute... et suis de suite conquis par le travail engagé et le sérieux de l'entreprise.

Voilà! Depuis le temps qu'on parle de cette soirée, elle est arrivée... et tout semble parfait.

On discute au bar un moment... Frank Loriou est arrivé, ravi de cet événement. Son amour pour Jean-Louis transpire dans tous ses propos. Vincent Baguian est là aussi. Olivier Bas arrivera un peu plus tard, comme Guillaume Bongiraud, malgré un planning chargé. Cela m'a touché qu'il soit là... d'autant plus quand j'ai constaté qu'ils étaient nombreux à avoir oublié la soirée: Entre les personnes inscrites sur facebook à l'événement et les présents, on compte un bon delta. J'étais censé assurer la promo de la soirée, ça ne me fait pas plaisir. C'est le seul bémol de la soirée... avec le fait qu'elle ait été trop courte!! La Bellevilloise nous laisse jusqu'à 22 heures, il faut ensuite de la place pour accueillir le public d'un concours de danse hip hop dans une autre salle. Ce timing serré oblige Pierre Krause à couper un peu Olivier NUC dans sa lancée au cours de la soirée... Ses interventions deviennent un peu plus courtes. On voit qu'il a continué à creuser le sujet depuis la conférence chantée de LA ROCHELLE, même si ses propos restent centrés sur des éléments biographiques... Je reproduirai peut-être ses propos quand j'aurai un peu de temps. Outre le scoop sur l'article de 76 sur Véronique Sanson signé Jean-Louis Bergheaud, j'apprécie également son hommage appuyé à Claude Dejacques (l'occasion de me redire qu'il faut que je crée une page wikipédia à son nom).

J'ai oublié de formater ma nouvelle carte mémoire pour ma caméra... et je merde complet le début de la captation. Par la suite, j'oublie aussi d'éteindre, ce qui fait que quand je veux filmer, j’éteins la caméra, mais je ne le vois pas... Tant pis, je profite de la soirée avant tout.

Je ne suis pas allergique aux reprises en général (j'aime bien ROUTE MANSET par exemple!), et les chansons ont leur propre vie à mener, détachées de leur auteur... et c'est un bon signe si elles en ont une... Cela montre bien que le texte et la mélodie, sont suffisamment fortes pour exister dans un autre univers. Là, souvent dans une forme assez nue et épurée, piano voix avec Bertrand, une guitare juste et sensible d'Olivier NUC, ou la guitare 12 cordes d'Antonin Lasseur, on entend parfaitement les mots de Murat. On perçoit aussi parfois comme les compositions sont simples, avec quelques accords, mais la magie opère. Bertrand Louis s'accapare complètement certains titres, comme "suicidez-vous"...

Je n'ai hélas pas le temps de vous en dire plus ce soir... Voici quelques vidéos:

Merci Martial... et aux fans présents: Marina, Regis, Pierre-Emmanuel, Sébastien... J'étais vraiment heureux que vous soyez contents de la soirée.

Merci à vos témoignages d'amitié, vos remerciements. Merci à Frank Loriou: "la soirée était très belle, émouvante et passionnante" m'a-t-il dit.

Merci aux artistes... à Magali Brénon.

Merci Pierre Krause, pour ta gentillesse, et le bon canapé.

Bises à Amparo, fan historique, administratrice du groupe "jean-louis murat" sur facebook. On l'attendait... mais elle n'est pas venue... faute à un accident de voiture. Une grande et forte pensée à elle.

ET RAPPEL par Pierre KRAUSE:

"Antonin Lasseur sera en première partie de Jean-Louis Murat le 18 mars à Creil.
Bertrand Louis sera en concert à Ivry-Sur-Seine au Forum Léo Ferré, le 19 mars.
Le livre de Magali Brénon "Jamais par une telle nuit", publié par Le Mot et le Reste [Éditions] est disponible à la vente dans toutes les bonnes librairies.
Vous pouvez retrouver et commander les photos de Philippe Gressien sur sa page facebook : https://www.facebook.com/PhilippeGressienPhotographies
Vous pouvez retrouver la toujours passionnante plume d'Olivier Nuc dans Le Figaro.

SI vous ne l'avez toujours pas écouté, on vous recommande "Babel" de dernier chef d'oeuvre de Murat, enregistré avec le sublime groupe The Delano Orchestra" .

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Commenter cet article

Marina 25/02/2015 23:40

Une très belle soirée oui, et le fait de visionner les vidéos me replongent dans ce très beau moment. J'ai beaucoup aimé les interprétations des différents intervenants. Effectivement le duo Antonin et Marjolaine apporte une note de fraicheur à ces chansons et j'ai d'ailleurs fait une photo avec Murat et Mylène Farmer en arrière plan car j'ai vu soudain une continuité de cette énergie de Murat à ses débuts. J'ai aussi beaucoup aimé l'interprétation de Bertrand avec un instrument que j'ai eu souvent envie d'entendre dans les concerts de Jean-Louis, le piano. Et Olivier Nuc s'est révélé un bon guitariste dans ces compositions musicales. Sans compter que j'ai beaucoup apprécié également ce qu'il nous a raconté sur le parcours de Murat où l'admiration qu'il lui porte était palpable. Enfin, cette réappropriation des chansons de Murat m'a énormément touché parce que je pense sincèrement qu'il aurait été heureux de les voir ainsi, que ses textes et sa musique sont là et pour très très longtemps dans les oreilles et dans les coeurs de beaucoup, intemporels ! pour moi, ça vaut mieux que toutes les victoires de la musique ! Merci encore aux G.O. (gentils organisateurs) pour cette magnifique soirée et j'espère vraiment qu'elle ne sera que le début d'une série, le répertoire de Murat étant comme on le sait, infini ! MERCI A TOUS

Florence 24/02/2015 18:17

désolée Pierrot, fausse manœuvre mon commentaire est parti tout seul.
je disais que Marjolaine a un très jolie voix et qu'elle met bien en valeur les duos féminins ( l'amour et les Etats Unis, Molly ( où elle crée un duo ), le Mont Sans Souci, l'Au delà ) et s'accorde bien avec Antonin. la voix de Bertrand est asse belle et sa diction impeccable, l'arrangement au piano donne une solennité et une émotion différente aux grands classiques de Jean-Louis. Olivier Nuc a une belle voix, un charme infini et une grande connaissance du chanteur, une grande aisance, je ne savais pas qu'il jouait AUSSI de la guitare...donc un très beau panel sur scène, un moment qui a du être très riche en émotion... bravo aux organisateurs (les deux Pierre et les autres que je ne connais pas) vous pouvez être fiers de vous. j'aurais beaucoup aimé y être mais je n'avais pas pensé que ça tombait en plein pendant les vacances scolaires parisiennes ... et que nous avions loué précisément à cette date , d'où mon inscription quasi immédiate à l'évènement et ma désaffection qq semaines avant lorsque je men suis rendu compte. Je regrette, cela devait être vraiment bien.

Florence 24/02/2015 18:09

Merci Pierrot pour ces belles et nombreuses vidéos. J'aime beaucoup le résultat , les combinaisons des artistes entre eux, Antonin et Marjolaine ( de l'avis général, je ne fais que le répéter) sont particulièrement en phase, Marjolaine a une très jolie voix bien placée et met bien en valeur les duos féminins ( L'ma

Florence 24/02/2015 18:09

Merci Pierrot pour ces belles et nombreuses vidéos. J'aime beaucoup le résultat , les combinaisons des artistes entre eux, Antonin et Marjolaine ( de l'avis général, je ne fais que le répéter) sont particulièrement en phase, Marjolaine a une très jolie voix bien placée et met bien en valeur les duos féminins ( L'ma

Muse 24/02/2015 17:21

Je suis de l'avis d'Armelle concernant le duo Antonin et Marjolaine, très accordé, plein de fraîcheur et de vie, qui anime les chansons de JLM de pétillements joyeux alors que Bertrand Louis a tendance à plomber les chansons, même s'il a une belle diction et place bien sa voix, joue avec coeur les chansons au piano...ça donne l'impression aux chansons de tomber dans un gouffre quand je l'écoute. Ca fait un drôle d'effet.
Pierrot ne t'étonne pas du peu de monde présent: à cette époque de l'année, beaucoup de gens et de parisiens en vacances, partis skier, ou dans la famille en province. Et puis tu as tous ceux qui ont été pris par la grippe et autres virus méchants qui circulent ces temps-ci et qui mettent bien à plat leurs victimes. Ce qui explique sans doute la plupart des absences que tu as eu sur la soirée.
Il faut que tu vois la chose sous l'angle positif de "ça s'est bien passé" et que c'est une première, un démarrage. Prochaine soirée, ça se passera encore mieux et le monde sera sans doute plus présent.

Patrice 24/02/2015 11:37

La soirée semblait bien sympa et la complicité des 4 sur scène évidente .Je regrette de n'y avoir pu
assister...Belle idée ,bravo aux "organisateurs" .Salut!

Pierrot 24/02/2015 13:14

merci Patrice

Martial 24/02/2015 07:58

On a effectivement passé une très agréable soirée en compagnie de ces artistes qui ont revisité avec talent le répertoire de Jean-Louis ! Et Olivier Nuc nous en a appris autant si ce n'est plus sur le "Brenoï" que l'autre Bataille dans son bouquin !

Armelle 23/02/2015 22:48

Ils sont tous vraiment très bons! Bravo à Olivier, Bertrand, Antonin et Marjolaine (ces deux là forment un très beau duo!).
Merci Pierrot de m'avoir permis de vivre une partie de la soirée en décalé... mais je regrette tout de même de ne pas l'avoir vécue en live, avec les amis muratiens... de plus, ç'aurait été l'occasion de faire dédicacer mon exemplaire de "Jamais par une telle nuit" par Magali.

NB :On a bien sûr reconnu Frelons d'Asie en 3ème vidéo