Koloko, le 13e, apporte-bonheur

Publié le 23 Juin 2015

Koloko, le 13e, apporte-bonheur

Et bien, je vous écris d'une journée de pluie. Totale. Vous me direz "il aurait donc pu écrire plus tôt son compte-rendu...". J'ai préféré, entre autres contingences, rester un peu dans l'émotion de la soirée. L'écriture fait dégonfler le soufflé (vous connaissez le sérieux, le sens de la mesure, qui s'imposent aux rédacteurs de ce blog qui veillent à ne pas se laisser troubler par n'importe quelle surplus d' émotions fallacieuses)... mais voilà, ce soir, le devoir m'appelle.

Qui plus est, j'étais bien requinqué par notre comité de rédaction annuel (avec M., correspondant souffre douleur-archiviste -poil à gratter- rat de bibliothèque- mémoire vive et hôte hors-pair hors-catégorie) et comme chaque année, par les témoignages d'amitié et de soutien (merci par exemple à la dame de Besse). Avec l'ensemble de la soirée, ces genres de moment permettent de se rappeler pourquoi on fait ça... et pourquoi il faut aussi en faire un peu plus (il faut dire que je termine ma période "allemande"... sans avoir bouclé aucun des quelques projets pour le blog que j'avais au départ...). On va s'y mettre.

Qu'on se le dise tout de même : je n'ai pas fait les 1800 km exprès... Il fallait que je rentre et c'est vraiment par hasard que c'est justement tombé ce week-end. Oui, le hasard, je vous dis. Et le hasard est heureux.

--------------

Et nous voilà, dès 17 heures donc, devant la coopérative de mai. Au programme pique nique, et petit accompagnement musical: d'abord par la balance de Jean-Louis qui nous prévient que les inédits seront bien là, puis par les deux guitares de Pierre-Emmanuel et David, venus de Picardie, et qui ont bien bossé pour nous proposer un répertoire muratien impressionnant. Les gens se joignent un peu à nous, certains timides regardent de loin. Tout est parfait, si ce n'est Matthieu qui tient absolument à nous faire gouter un fromage... le fromage aux artisons, de Haute-Loire... (je rigole: il était excellent...comme la Plan B et le jus de Gingembre d'Armelle). Un grand merci à lui pour tout.

Et c'est parti dans une petite coopé finalement sold out (on y est malgré tout à l'aise).

Et Alexandre DELANO ouvre la soirée... avec un TDO auquel il manque un violoncelle. Guillaume est pris par ailleurs, paris ailleurs (ça marche bien pour lui).

On découvre l'album EAU plus en détail, juste avant sa parution le lundi suivant (Alex le vendait à l'accueil). Orage et Penélope que nous avons déjà écoutés passent bien. L'ensemble sonne comme une petite musique pop lo-fi, sans les grandes envolées orchestrales des TDO (on a une impression différente à l'écoute du disque, avec une orchestration assez recherchée et variée). L'effet sucré, étouffé de chaleur, comme un après-midi corse, est accentué par les choeurs féminins de Madame, et bien sûr le thème aquatique. Comme lors de précédentes prestations, les réactions négatives se centrent semble-t-il sur la voix d'Alexandre... Celui-ci accepte pourtant en français de se mettre en avant, et esquisse même un petit pas de danse... (le chantier des francos est passé par là... et les conseils de Christophe Mali...).

Alexandre confirme que Murat a joué un rôle initial dans ce passage au français, puisqu'il restait un jour de studio libre lors de l'enregistrement Babel, et que Murat lui a proposé de l'utiliser, mais à condition que ce soit en utilisant le français. C'est en tout cas porteur puisqu'on les a entendu sur Inter dans ALive et qu'une bonne presse semble s'annoncer.

On reparlera peut-être d'EAU après une écoute plus attentive.

http://www.deezer.com/album/10505072

------------------

Après un changement de plateau, et une petite intervention de François AUDIGIER de la coopé, se présente Jean-Louis et le camarade Stéphane (" que serai-je sans toi qui vient à ma rencontre"), ainsi que Mathieu LOPEZ à la basse.

Et petite surprise de la soirée: Jean-Louis va disposer d'une guitare acoustique. 12 cordes.

 

Grand LIEVRE: "Pourquoi j’ai choisi la douze cordes ? Pour des raisons assez pragmatiques. Souvent, en studio, c’est cette guitare que je prenais pour faire découvrir mes chansons aux musiciens, qui trouvaient son acoustique beaucoup plus sonore que celle d’une six cordes. J’ai donc pris l’habitude de me servir de la douze et j’ai commencé à enregistrer avec. Au bout de deux ou trois chansons, j’ai eu envie de continuer. Et j’ai tout fait à la douze, sauf sur un titre ou deux où j’ai pris la six. La douze, en fait, au départ, c’est une histoire de commodité pour communiquer avec les musiciens. J’arrivais en face d’eux et je leur chantais mes trucs en m’accompagnant de cette douze qui est très musicale et qui envoie beaucoup de son. C’est une Takamine de première génération que j’ai ramenée de Tucson, lorsque j’ai travaillé là-bas avec les Calexico. C’est John qui l’a choisie pour moi".

 

Malgré Toboggan et sa guitare nylon, c'est depuis TRISTAN qu'on ne l'avait pas vu ainsi sur scène. Avec l'harmonica pour débuter le premier titre noté "Fidèle à...[ton âme]". Bon, pas de doute, c'est du Murat (faudrait compter combien de fois j'ai écrit ça sur un compte-rendu). Ce n'est pas parce qu'on joue de la sèche que c'est Maxime Leforestier ou les Innocents. Ça reste aride et blues... et Murat parle encore d'orage... Le titre s'anime néanmoins sur le refrain, avec une batterie bien percutée... là encore: c'est du Murat...

Longue intro, toujours avec l'harmonica.... et ce n'est pas un inédit... mais presque : MAITRESSE. Une chanson figurant sur FACE NORD , Murat LIVE et Sentiment nouveau. Une chanson d'il y a 20 ans donc. J'avoue que sur place, je n'ai pas tilté. Une belle ballade.

Puis, nouvelle chanson... avec Morgane... annoncée. Murat dit qu'il est détendu puisque c'est son dernier concert... Classique. Vanne sur Aznavour ensuite... Du classique je vous dis.

C'est "le GRAND VIVIER DE L'AMOUR", titre qui effraie les poissons. Là encore très longue intro. Morgane joue du piano. " Dans le grand, han, han, han...vivier de l'amour". Là, encore, on n'est pas surpris, et ce n'est pas un gros choc. La guitare est acoustique, mais on a droit au solo tout pareil qu'avec la fender ou presque, et même deux fois qu'une. Le titre est très entrainant, et invite à chanter... "Dans le grand...han... han... han... vivier de l'amour....". Petit single potentiel, mais la version jouée dure 8 minutes...

Murat parle encore un petit peu. On comprend qu'il saute un titre prévu qu'il devait jouer seul... Dommage, dommage. On verra ensuite que ce devait être "Perce neige"...

On n'entend pas tout (faut être devant s'il se met à parler). Il parle d'une nouvelle chanson mais dit qu'elle n'est peut-être pas enregistrée. Il annonce "les crétins d'auvergne"... mais c'est une blague... Il s'agit des "chrétiens d'orient"... chanson sur l'actualité, peut-être polémique, mais pas tant que ça. Murat semble-t-il s'adresse aux djihadistes "européens" : "si tu veux mourir pour Dieu, si tu veux mourir pour lui, où est le châtiment divin... "... C'est assez endiablé. Là encore, ça devrait peut-être se finir à la fender...dans un morceau de bravoure qu'on devine. Le public est conquis.

Et autre vieillerie... Belle surprise: "surnage dans le tourbillon d'un steamer", titre sorti sur le cd "l'au delà" (2002), avec Royal cadet notamment. Chanté en koloko cette année-là. Les TDO se sont joints à l'équipe... pour une superbe version. Le pied... Comme sur le titre précédent, Murat lâche la voix... et derrière, c'est puissant. Un titre au long cours (une dizaine de minutes) comme on les aime... Matthieu nous dira ensuite qu'il soupçonne Alex de lui avoir soufflé l'idée de ce titre...

Deuxième partie d'une quarantaine de minutes... et c'est la remise du chèque. On est dans les 7000 euros je crois. M. CHASTAN explique que cette année, ils n’emmèneront pas les camions eux-mêmes du fait de l'insécurité sur le territoire africain. Contact CLERMAUVERGNE HUMANITAIRE.

Et 3e partie ! Une heure avec Babel...Toujours avec les TDO (sans Guillaume) et Alexandre qui reste à la guitare électrique, Murat toujours avec sa guitare électro-acoustique.

Neige et pluie au Sancy, très réussie.

Long John, avec Morgane qui a un petit raté sur les chœurs du début.

Les Frelons d'asie.

Et je me dis que j'ai du mal à percevoir la différence entre la version jouée ce soir et celle où Murat joue avec sa guitare électrique.... Cela sonne toujours aussi métallique. La différence se joue aussi ce soir dans la chaleur du public qui réagit parfois au cours de chanson.

Murat après quelques propos de remerciement, souhaite dire quelque chose... hésite puis renonce... "je vous dirai après".

C'est "Les Ronces". Toujours bien. Murat évoque finalement après un petit silence Philippe Mallaret, "mon photographe attitré, qui était là l'année dernière".... et qui est décédé accidentellement il y a quelques semaines (J'avais découvert ces photos l'année dernière, mais je ne connaissais pas d'autres photos officielles de Murat par ce photographe).

Philippe Mallaret 2014. Condoléances à ses proches.
Philippe Mallaret 2014. Condoléances à ses proches.

Philippe Mallaret 2014. Condoléances à ses proches.

Voilà Passions tristes... dans une version d'enfer. Ça commençait rapide, mais Murat décide de partir dans une très très longue intro plus douce... Harmonica... Ça reste calme sur les premiers couplets... puis c'est l'arrivée de la trompette dans un long pont musical qui secoue tout ça (petite plantade de texte)... Au deuxième refrain, la 5e, puis la 6e vitesse... Avec une trompette free... Très réussie.

Koloko, le 13e, apporte-bonheurKoloko, le 13e, apporte-bonheur

Et Mujade ribe... Une version un peu étonnante: la longue intro laisse penser qu'on est parti pour 10 minutes... mais Murat fait l'impasse sur 4 couplets! Il a plutôt envie d'aller s'amuser sur LE BLUES DU CYGNE. Clin d'oeil amusé à Alex et son riff... Murat part sur de nombreux "haïe haïe haïe"... et le public applaudit... Bonne ambiance... Murat remercie encore. Il est resté souvent assis sur un tabouret... mais je ne l'ai pas remarqué...

Rappel qu'on nous présente comme une chose improvisée: Murat commence tout seul pour montrer au groupe, puis donne les accords du refrain : ré sol do fa mi la... C'est une nouvelle fois l'inédit Le GRAND VIVIER DE L'AMOUR. Une fois la mise en place faite, Christophe débute une rythmique d'enfer... et c'est parti... Julien trouve un peu de place pour sa trompette. Et ça déchire...

Trois inédits, deux raretés (dommage pour perce neige en moins), et des retrouvailles avec les DELANO un an et demi après le set sur Inter : KOLOKO très bon. Un Jean-Louis en forme, sans plus... qu'on ne verra pas après le concert. Marie Audigier fête sa nomination comme DG du label NAIVE, dont elle avait fait partie quelques années. Elle quitte donc Universal et sa structure de management pour un pari plus risqué...

On se retrouve rapidement sur le trottoir... et on profite du beau temps pour aller se planter au beau milieu de la place du 1er mai, cet endroit malfamé... pour chanter du Murat jusqu'à 3 heures du matin. J'essaye de chanter un peu fort pour faire venir les flics, mais sans succès. Pierre Krause fait la promotion de Murat au petit jeune qui passe et nous écoute gentillement durant quelques minutes. On s'amuse bien aux sons des jolis harmonies de guitares de Pierre-Emmanuel et David... C'est moi qui décide de lever un peu le camp à 3 heures du mat... J'ai des covoitureurs dans ma voiture demain... C'est inexorable: soyons raisonnable (un chouia).

---------------------------------


PS: Flou? Alors que le propos de Murat à Montceau Les Mines (enregistrement prévu quelques jours plus tard) et l'annonce de dates à l'automne laissaient clairement penser à un nouvel album, ce que j'ai allégrement annoncé, les infos glanées par certains (pas par moi, je suis resté dans mon coin) laissent planer le doute : L'épisode BABEL n'est peut-être pas terminé (album live des PIAS NITES?), et il a été évoqué une session d'enregistrement en novembre (Murat a dit au cours de la soirée qu'il ne savait pas si les inédits joués ce soir seraient enregistrés, ce qui va également dans ce sens). Flegme britannique de rigueur donc: Wait and see.

Koloko, le 13e, apporte-bonheur

J'ai un peu hésité... mais voici quelques extraits de notre "after"... Le commentaire de Jean-Louis Bergère ("la voilà la vraie vie des chansons... bravo"), et le like de Manuel Ferrer des A SINGER MUST DIE (concert symphonique du 8 avril à écouter) m'ont un peu convaincu que c'était à partager... Pas pour la qualité artistique (vous vous en rendez compte), mais au moins pour motiver certains à nous rejoindre l'année prochaine dans cette agréable amitié muratienne. Et puis, le noir aidant, on ne reconnait personne... Filmé au téléphone portable.

le traditionnel article du lendemain... afin d'être complet.

le traditionnel article du lendemain... afin d'être complet.

2e PS : J'oubliais le dimanche matin... Concert de la Grande chorale de la Coopé... dans la grande salle pleine (une partie des tribunes était fermée). Je suis arrivé sur la fin.. et j'ai raté "le cri du papillon"...

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Commenter cet article

Anonyme 27/02/2016 11:03

Précision : Philippe Mallaret était notamment l'auteur de la photographie d'Alain Bonnefont qui illustre la pochette de son premier disque, "Amaretto".

Yseult 24/06/2015 22:35

Nous avons aussi passé un bon moment, mangé du fromage de Matthieu, été reconnus par des inconnus qui avaient su apprécier nos talents de (faux) tricoteurs - la fameuse photo (!). J'ai eu l'occasion de saluer Thibault, et le féliciter pour son travail, il a été fort étonné de savoir qu'on l'écoutait plus loin que Perpignan ... Le lendemain j'ai d'ailleurs croisé de nouveau Mathieu et Thibault quand je suis retournée à Clermont pour la fête de la musique place du Terrail pour écouter de nouveau Alexandre Delano et cie avec les enfants qui n'étaient pas à la coopé la veille mais qui étaient du voyage cette fois, un peu par hasard mais avec une bonne organisation tout devient possible. J'ai moi aussi apprécié de pouvoir écouter le Steamer sur scène et me suis réjouie de profiter de Maitresse que j'ai reconnu dès les premiers accords mais j'ai trouvé la partie "centrale" du concert un peu courte. Pour Perce Neige, dommage, ce matin encore je passais par Compains. C'est l'heure de la reprise demain ... après une jolie semaine en Sancy (ou j'ai aussi profité de "Horizons Sancy").

Muse 24/06/2015 21:49

Félicitations à Marie pour son nouveau poste. Elle aime décidément les défis et diriger.
Pour l'artisou que t'a fait goûter Matthieu, Pierrot, c'est un must quand il est très fait, presque du beurre, sur une fine tranche de pain croustillant. Il aurait pu aussi vous faire goûter le gaperon, mais celui-là, pour qu'il soit à point côté goût et moelleux, faut qu'il se déplace tout seul...;-))
Bien contente pour l'ensemble du groupe qui a bien profité de la soirée et de voir sur les photos JLM en forme me fait bien plaisir.
J'ai du mal avec le tricot de corps de Rochon, même si français. Il manque de l'authenticité et du coeur pour que la sauce prenne.Bravo aux deux guitaristes muratiens qui se débrouillent fort bien et qui ont l'air bien sympathiques.
JLM et les chrétiens d'orient? Il aurait pas pu choisir une autre thématique (qu'on retrouve régulièrement sur les sites d'extrême droite et les sites intégristes cathos)?
Le grand vivier de l'amour m'a l'air à la description, d'avoir de sérieuses fraternités avec l'au-delà, me trompe-je?
Pendant que vous vous amusiez, je passais mon week-end en expo d'élèves et corrections de Bac Pro...c'est rude alors que j'aurais tellement envie de venir au concert. Mais je ne peux hélas m'extraire hors de mes obligations d'enseignante. En fin d'année scolaire, c'est toujours le rush maximum...

Florence 24/06/2015 08:08

A Pierre K
c'est Emilie Fernandez et Mathieu Lopez ;)

Pierrot 24/06/2015 16:16

il faut qu'Yseult nous montre sa photo de trico d'ailleurs!!

Florence 24/06/2015 15:02

Oh Mathieu t'es trop fort, battue à plate couture ( ou tricot, c'est selon ...)

Matthieu 24/06/2015 12:47

Et Émilie Fernandez + Alexandre Delano = Paloma Quinet ! Heu, je veux dire : Paloma qui naît. On s'y perdrait...

Pierre Krause 23/06/2015 21:25

Et j'ai oublié de remercier "l'autochtone", formidable de gentillesse et de générosité. Merci à lui et à tous les gens présents.C'était chouette :)

Pierre Krause 23/06/2015 21:05

Hello
Joli compte rendu d'un grand weekend consacré à Murat (presque une semaine pour moi qui ai passé quelques jours en Auvergne avant le concert sur les terres de Babel) !

En ce qui concerne le concert : J'ai tout aimé.L'avant concert tout d'abord sur les marches de la Coopé -avec Murat qui passait une tête de temps en temps pour fumer une clope.
C'était l'occasion de croiser des têtes connues, de rencontrer de nouvelles personnes et d'entendre nos deux super guitaristes. Les membres du Delano Christophe Pie en tête étaient très accessibles.
Le concert ensuite : vraiment grand avec notamment une sublime version de Je surnage dans les tourbillons d'un Steamer, une chanson que j'adore, (découverte par l'intermédiaire de Denys Charcot que je ne remercierais jamais assez) et que je n'imaginais pas entendre sur scène un jour. Moment magnifique. Avant il y a eu cette charmante premiere partie assurée par Alexandre Delano, le groupe et Emilie Lopez. Joli moment mais on a l'impression que tout n'est pas encore tout à fait au point. J'irais en tout cas volontiers le voir en concert à Paris.
J'en reviens à murat ensuite : je suis toujours aussi content de voir que Murat s'entende encore aussi bien avec ces super gars du Delano et Morgane Imbeaud, fidèle parmi les fidèles et à la voix toujours aussi sublime. Ses choeurs pendant le concert m'ont encore touché.
J'ai aimé les inédits même si je sais que les avis sont tranchés concernant le martyr des Chrétiens d'orient.

Seule déception : Le concert était bien trop court. Le rappel aurait pu être plus long de deux ou trois chansons supplémentaires.
Heureusement on a pu continuer tous ensemble après pas loin de la Coopé jusqu'à plus d'heure.

J'espère que nous aurons l'occasion de refaire ça avant l'année prochaine. Peut-être lors d'un prochain concert de murat ??

Florence 24/06/2015 08:09

les avis sont tranchés sur le martyre des chrétiens d'Orient ?

Armelle 23/06/2015 19:09

Ton article résume parfaitement l'ambiance de cette soirée magique, Pierrot!
Alors, c'est pas beau toute cette amitié fédéré par Murat? Moi je dis que "Le Grand Vivier de l'Amour" (GVA sur la set-list) s'est un peu pour nous qu'elle a été écrite et chantée ce soir là! -ben quoi? on peut toujours rêver, ça fait pas de mal-
Pour qu'on ne cherche même pas à aller à la rencontre de JLM après concert ( et on le pouvait, il a fait quelques incursions dans la salle), c'est qu'il se passe vraiment quelque chose de fort entre les gens qui ont choisi de se retrouver là ensemble! Et pourtant, j'aurais bien voulu le remercier rien que pour le fait d'avoir repris l'harmonica et chanté ce magnifique titre "Maîtresse"! Au premier son d'harmonica j'étais déjà aux anges...
La rencontre avec les nouveaux venus (Pierre-Emmanuel, David, Laetitia, Jean-Marc) pour qui c'était le 1er Koloko et qui nous ont accompagnés tout le week-end (avec Marie-Laure et Martial d'abord puis avec Malika et Isabel) restera le plus beau souvenir de tous les concerts ClermAuvergne vécus jusqu'à présent pour certains "anciens".
Qu'est-ce qu'on était bien aussi dans le noir presque total de Clermont à chanter comme des ados jusqu'à pas d'heure! N'est-ce pas Amparo, Matthieu, Pierre et bien sûr Pierrot?!
D'ailleurs, je vais de ce pas voir le commentaire de ton petit film by night Pierrot, celui de Jean-Louis Bergère, un artiste que je suis sur fcbk et que j'aimerais bien entendre en concert!

A bientôt amis muratiens! Je vous embrasse

Matthieu 24/06/2015 12:54

Le CR de Pierrot, suivi de ton commentaire, Armelle, donnent une bonne idée la soirée. Rien à ajouter, sinon un grand merci à toutes et tous, y compris aux plus discrets ou timides qui osent à peine s'approcher de peur de déranger alors que... bah, pas du tout. Bises à tous !

Pierre-Emmanuel 23/06/2015 18:10

Merci Pierrot pour le compte rendu. Je me permets de rectifier : David et moi sommes venus de l'Oise (région Picardie) et Emmanuelle c'est pour les dames !

Pierrot 24/06/2015 13:01

c'est là la picardie où z'ont un accent terrible, d'enfer, que c'est pour ça que Pierre-Emmanuel n'a pas chanté

Matthieu 24/06/2015 12:50

L'Oise, c'est vers les corons, c'est ça ? La région de Martial et Mari... oups, la Flandre, la Flandre ! Koloko, c'est un vrai cours de géographie accéléré...
Encore merci pour la bande-son, Pierre-Emmanuel et David !

pierrot 24/06/2015 00:13

ah, le premier était bon, le deuxième, non... et l'OISE? pour moi, c'est Paris! Mais j'ai modifié pour te faire plaisir

Laetitia 23/06/2015 13:49

en voilà un compte rendu comme on l'aime !
Moi je me reconnais sur la vidéo...elle fait la promo des amis muratiens !
Quel week end :)

Matthieu 24/06/2015 13:00

Devoirs pour l'élève Lætitia en prévision de l'édition 2016 : écouter "Lilith" en boucle pendant tout l'été et apprendre par cœur les paroles du "Voleur de rhubarbe". Voilà, voilà...
Bien a-MIKA-lement.

Pierrot 24/06/2015 10:01

la région parisienne, le bassin parisien quoi! Et vous allez au concert sur PAris!! Donc, vous êtes parigo! na!

Florence 24/06/2015 08:10

L'Oise ce n'est pas Paris ! j'habite en bordure d'Oise et je peux dire que Paris est à 45 km ;)

Amparo Villa Del Rio 23/06/2015 12:46

Merci Pierrot ! Excellent waouu waouu waouu waouu ;)

pierrot 21/04/2016 23:09

Je n'ai aucun souvenir d'avoir supprimé des posts, ni bloqué quelqu'un. J'ai cru comprendre que vous en aviez après moi récemment après un commentaire un rien désobligeant sur moi sur le groupe fb, mais je ne l'ai pas vraiment compris... je n'ai pas cherché plus. Tous les muratiens sont les bienvenus sur mon profil (je n'ai pas de groupe, juste un profil et une page).

roudadoux 21/04/2016 16:11

J'ai commencé à publier sur votre groupe FB sous le pseudo d'Oudeis Xuodaduor et j'ai eu un problème avec un type imbu de lui du nom de Psychik Fab. Sans comprendre pourquoi et surtout sans explication ou préavis, mon compte a été supprimé mais pour moi, mais il me semble que cela n'a aucun rapport avec ce mec ! En tout cas, je n'en ai fait aucun rapprochement. Cela m'a contrarié mais comme j'en avais un deuxième compte Facebook depuis peu, j'ai refait ma demande avec et vous m'avais tout de suite accepté et bien accueilli. Sauf que, aujourd'hui (21 avril 2016), depuis que ce mec (Psychik Fab) est réapparu, tous mes publications ont été supprimé. Encore une fois, je ne peux pas croire que cela est un rapport ! Voulant vous contacter pour vous demander ce qui arrivait et, au cas où, vous prévenir d'un supposé soucis de virus, hackeurs ou je ne sais quoi, je me rends compte que votre compte Facebook m'est bloqué depuis très peu de temps ! Je ne pense pas que vous y soyez pour quelque chose ! MAIS JE NE COMPRENDS PAS CETTE SITUATION !!! Pourriez-vous m'en dire plus, s'il vous plait ? MERCI d'avance.

DOUDOU 29/06/2015 12:00

Gros bisous à toutes et tous merci pour vos réactions d'amitiés et de partage à bientôt pour des retrouvailles autour des chansons et des sourires , merci à tous .
DOUDOU