Pas de Koloko mais de la brève et des covers

Publié le 7 Mai 2017

Vous avez été nombreux (deux, c'est beaucoup) à me questionner hier...  Donc, on va le dire: Il n'y aura pas de KOLOKO cette année. L'information avait largement circulé sur fb, et j'ai oublié de refaire passer le message ici. Donc, toujours pas de nouvelle de Murat... Il n'a pas donné non plus de consigne de vote... mais le contraire aurait été étonnant!!

 

Deux petites actus quand même sur les écrans:

- Marie Myriam était hier invitée d'"On n'est pas couché". Le duo avec Murat a été évoquée: on a appris que c'était à l'initiative de Jean-Louis... et au studio Davout que la session avait eu lieu.  Cela correspond aux informations que contenaient le Cd "40 ans de carrière": le titre apparait comme une production Scarlett.

Peut-être en apprendra-t-on un peu plus prochainement (j'ai adressé quelques questions à Marie Myriam via son attaché de presse (Mathieu Johann))? Ce dernier m'a rapporté qu'ils avaient des retours des fans de Murat pour les remercier d'avoir sorti ce titre.

 

-  Julien Doré a souvent cité Murat, ou Manset ou Christophe ou Bashung.  Il le fait encore dans PARIS MATCH:

Tu refuses pourtant la chanson engagée…
L’intemporalité de mes textes fait qu’ils sont enracinés dans l’époque. Mais moi, je ne prends pas les gens par la main. Les chansons que j’aime sont celles où j’ai pu glisser ma vision. Jean-Louis Murat dit souvent : “Je me suis déjà fait chier à écrire mes chansons, je ne vais pas maintenant les expliquer.” C’est assez juste. Et j’ai l’impression que les gens qui m’aiment s’approprient mes chansons.

La citation est apocryphe bien qu'effectivement Murat n'aille jamais dans l'explication de texte. A ce sujet justement, j'ai retrouvé cette interview dans l'humanité au moment de Babel... avec une petite écho d'actualité au final:

"Jean-Louis Murat. J’ai tenté une écriture plus prosaïque. Les gens s’y retrouvent davantage. Il existe une tyrannie insupportable du « je ne comprends pas ce que vous voulez dire ». Je suis ni journaliste ni scénariste de série télé. De nombreuses oeuvres demeurent peu compréhensibles. Knut Hamsun ou William Faulkner n’étaient pas toujours compréhensibles. On voudrait que la chanson soit d’essence démagogique. Le public aimerait que l’on parle de façon simple de ce qu’il pense ou de ce qu’il vit. Caresser le peuple dans le sens du poil me dégoûte.

HD. Il existe toutefois une chanson réaliste ?

Jean-Louis Murat. Elle est aujourd’hui d’essence démagogique. La chanson, le cinéma et une sorte de littérature journaleuse ont contribué à imposer une forme de démagogie. Cela vaseline le réel et le réel devient simple. Or, le réel est rugueux et complexe. Une chanson devrait permettre d’appréhender le réel. Mon job n’est pas d’être compréhensible. L’être ? Pourquoi ? Leur expliquer la vie ? Pour qu’ils consomment comme des cons et s’achètent des iPhone ? Pour leur apprendre à se coucher ? Abaisser l’exigence conduit à l’avachissement général de la société. Nous sommes devenus collectivement cons. Nous en sommes tous responsables. Et les chanteurs aussi. La conscience de soi, des autres et de la collectivité est aujourd’hui dégradée. Même nos démocraties sont devenues démagogiques. À ce rythme, nous allons finir avec la famille Le Pen au pouvoir. Les artistes portent leur responsabilité. Ils n’ont pas tenu le bon rôle. Nous sommes débordés de pseudo-chansons réalistes totalement vaselinées qui ne correspondent à rien.

Concernant Doré -qui revendique par ailleurs son côté "enfantin" et joueur-, il lui reste je pense un peu à prouver... notamment sur scène. La mise en scène est-elle une démagogie? (vous avez 3 heures).

 

LE LIEN EN PLUS de rappel

 - Morgane Imbeaud avec les songes de Léo sont bientôt à la coopé:

http://www.lacoope.org/concert/les-songes-de-leo

- Eryk e en concert le 14/05

https://www.facebook.com/events/600522220072154/

 

LE COIN DES COVERS

Un petit moment qu'Eric n'avait pas partagé de reprise de JLM, voilà, il neige:

il avait déjà chanté "l"examen de minuit"...  J'en profite pour vous remettre la version d'Alain Klingler - en morceau caché de son dernier disque (à 5 minutes, mais vous pouvez aussi écouter le magnifique Vale) -... et son "jour du jaguar"...

Pendant que j'y étais, je suis allé voir si j'avais raté quelques covers. Et j'ai trouvé :

- Polly Jean, version live, par Séverine De Close dont on avait déjà parlé pour sa reprise du même titre qui a figuré sur l'hommage à Mustango.

- Matthieu Saïkaly (ex-candidat de la nlle star et qu'on entendait avec Nicolas Rey sur inter) y va de son "sentiment nouveau" (je crois qu'on en avait parlé mais je n'ai pas retrouvé).

une minute douce:

Et il y a compét de reprise de l' "au-delà" entre Bruno Romary et Chris (qui par ailleurs vous apprend à jouer JIM). Bruno l'emporte...

allez, pour le fun, une reprise non identifiée  de Regret en live, et surtout une version à la harpe celtique:

PS:  Je rappelle que si vous souhaitez me filer un petit coup de main en chroniquant des disques, participer à quelques événements sur Paris notamment, je suis ouvert à toute proposition!  Personne vénale, s'abstenir, même aujourd'hui.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Commenter cet article

ArmElle 07/05/2017 15:43

Merci Pierrot pour toutes ces covers, magnifiques, envoûtantes, exaltantes... si tu veux (si toutefois tu ne l'avais pas fait toi-même ce qui m'étonnerais), j'avais enregistré le duo Murat-Mathieu Saïkaly sur "J'ai fréquenté la beauté" à Inter en 2011, avec le petit trait d'humour de JLM à la fin.
Tout à l'heure, Isabelle Boulay était invitée sur France3 et évoquait les artistes ayant écrit pour elle mais hélas, elle a oublié de parler de Jean-Louis, dommage!
Bon, et si on se retrouvait tout de même pour un "rendez-vous au Mont-Dore" vers le 18 juin les amis?! (j'avais posé des RTT en prévision, alors...)

Pierrot 07/05/2017 20:28

Pour le week-end du 18, je suis pris... L'idée avait été lancée sur fb... mais depuis pas de nouvelle...