interview PARIS MATCH

Publié le 16 Avril 2020

Paris-Match du 16 avril 2020 n°3702

 

Bon, comme je vous le disais hier, Jean-Louis Murat a droit à PARIS MATCH cette semaine. "CULTURE MATCH" et l'ouverture du magazine (p.5). Pas une surprise puisque LOCOGE le promeut régulièrement.

Téléscopage médiatique de grandes gueules : à côté on trouve une pub avec Eric Cantona... sans sa mouette alors que Jean-Louis est avec sa vache tout aussi mythique. ERIC  nous promet des "dérapages"....  Thriller social à gauche, triller romantico-rural à droite.  Alors, suspens... Murat se lâche-t-il comme nous l'indiquerait le titre : "l'amour vache"?

Vu que c'est Paris-Match, j'ai tenté de soigner mes photos... Et je vous partage tout de suite l'article (alors que pour Francofans, Hexagone, et Audio et Vinyle, plus fragiles,  je vous laisse la chance de vous les procurer en format papier).

interview PARIS MATCH

http://www.surjeanlouismurat.com/2019/07/un-peu-de-philosophie.html- On n'a pas la date de l'interview mais il semble qu'elle soit peut-être plus ancienne que d'autres (il parle de "la princess of the cool" au "présent").  

A retenir:

- ses propos sur le couple devenu impossible, et JL qui s'affirme être pour "l'épanouissement personnel"... comme si la femme ne pouvait pas se réaliser avec un homme à ses côtés. Comme toujours:  il mixe machisme et féminisme.

L'utilisation du terme "épanouissement personnel" me surprend plus. (J'avais partagé une chronique philosophique qui me paraissait assez bien collé à Murat, A réécouter ici critiquant les injonctions à "être soi-même"). Mais Murat résume: "la vie est devenue un vaste champ où il ne faut pas avoir trop d'idéaux".

- On apprend que Murat a joué un rôle dans le rachat du catalogue "murat" par PIAS et qui nous a donné toutes les rééditions depuis 2/3 ans. Il a ainsi souhaité empêcher DE BURETEL d'en faire l'acquisition: "on a été les meilleurs amis du monde. Et cela a créé les pires inimitiés". Et de concéder des trahisons mutuelles.

- Encore quelques mots sur ANGELE.  "nous les mecs, elle nous surplombe avec un culot dingue, elle nous dit "tu ne regardes pas, tu ne touches pas" tout en faisant des chorégraphies de peep show"... (sic)

- La 2e séquence "tacle": sur JJG ( JJ Gargamel -ah, mince, je n'avais pas encore fait le lien!).   Pas si méchant, Murat rappelle l'anecdote liée aux enfoirés, et s'étonne surtout que Jean-Jacques Goldman est arrêté sa carrière. "t'imagines Dylan, dire "bon, bah, j'arrête"?"... mais  Murat l'avoue encore ensuite: "la chose qui m’intéresse, c'est la joute!". "Elle ne doit pas être vue comme quelque chose de négatif venant d'une mauvaise personne". 

- "on dit que je suis amer. Mais ce qui me donne de l'amertume, ce n'est pas le fiasco d'un disque. C'est qu'on ne voit pas que le jeu avec l'esprit, avec les idées, dans ce monde, je le pratique d'une façon bien plus intense qu'on veut bien le reconnaître. Oui, j'en bave, mais ma détermination reste totale. Même si à chaque album, je me prends Pearl Harbor!"

 

Sur twitter, ça a  d'ores et déjà réagi vivement... aidé par "closemag": https://www.closermag.fr/people/peep-show-chantal-goya-2-0-jean-louis-murat-dezingue-gratuitement-angele-1103891

Dans les Inrocks  (avril 2019, la précédente interview badbuzz avec PNL et Johnny), il avait dit: « Je suis bluffé par Angèle, on dirait Lio période Banana Split avec un bac +12 ! », et il avait indiqué lui avoir proposé un duo!  L'important, c'est la joute...

On fait un point demain!

EDIT: A LIRE L'ARTICLE POSTÉRIEUR DE l'HUMANITE qui donne le contexte des "boules puantes" de Murat: http://www.surjeanlouismurat.com/2020/04/dans-l-humanite-17/19avril.html

 

Vue d'ensemble (et plus lisible après):

interview PARIS MATCH
interview PARIS MATCH
interview PARIS MATCH
interview PARIS MATCH

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Emmanuel 17/04/2020 11:32

Avec son " en même temps " permanent, JLM est un peu le Macron 2.0 de la chanson. "A 69 ans les nanas elles sont cuites mais pas nous" ( itw RTBF du 11 avril ) et en même temps il VEUT que la femme qu'il aime soit émancipée. Et comment séparer l'homme de l'artiste quand ses productions sont de plus en plus insipides ? Camarades muratiens ouvrez les yeux ( et les oreilles ) ! Ne restez pas confinés dans votre culte du Jupiter auvergnat. Désormais on se lève et on se casse !

pierrot 17/04/2020 12:23

"en même temps"... ce n'est pas faux... et bien sûr, c'est heureusement