Dominique Laboubée des DOGS... bio à paraître

Publié le 29 Août 2012

 
 
           Puisqu'on parlait de bio.. et d'amitiés, et d'hommage  dans les articles précédents (et dans les commentaires)  :  voici un peu de "pub" pour une bio en cours d'écriture et en souscription (j'avais soumis cette idée de souscription à B. Vignol d'ailleurs...)... Celle des DOGS et de Dominique LABOUBEE...    
On a déjà eu l'occasion d'en parler, notamment grâce à Matthieu là: http://www.surjeanlouismurat.com/article-murat-dans-rock-francais-60445963.html
                     Murat a dédié "gel et rosée" dans Lilith à Dominique Laboubée  et je viens juste de voir que "Tomber sous le charme" le titre de Louise Féron que Murat a repris avait été composé par lui.    

Extraits d'interview de Murat:
 - Laboubée Dominique (chanteur des Dogs, décédé en 2002)
J’ai branché ma guitare en 76 et j’ai vécu pleinement tout le mouvement musical de cette époque. On jouait dans les festivals (avec Clara, ndlr) et j’ai connu la vraie vie de groupe des années 70 en France. Je me souviens très bien que les Dogs avaient la classe, c’était un modèle. J’étais content de rendre hommage à Dominique Laboubée (avec la chanson Gel et rosée sur Lilith, ndlr) parce que c’est un personnage qui a amené quelque chose de supérieur. Dans la manière de se comporter de Bashung, il a un peu de lui. Il a posé un genre, une espèce de dandysme viril, quelque chose de cochranien. Il avait un sens de la beauté et de l’esthétique qui d’un seul coup donnait une dimension artistique à la chose. J’étais très triste de la fin de tout ça. http://www.flux4.eu/Rencontre/jean-louis-murat-poetiquement-incorrect.html
 

- Le morceau est dédié à Dominique LABOUBEE, le chanteur des « Dogs », récemment décédé. C’est une personne qui t’a marquée ?

C’était un mec bien qui était dans le rock. C’était quelqu’un de vachement important en fait. Il m’a toujours plu. Je connaissais sa nana, j’ai adapté une de ses chansons. « Gel et Rosée », ça ressemble un peu à ce qu’on essayait de faire avec mon 1er groupe « CLARA ». Ses amis et sa famille sont bien contents qu’on pense à lui. Sa fin est tellement triste, ça m’a marqué. Dans le rock Français, il est plus important que Johnny HALLYDAY, c’est ce que je voulais dire.

(Foutraque, 1/10/2003)
- Sur l’album il y a une chanson « Gel et Rosée » à la mémoire de Dominique Laboubée ex-chanteur des Dogs aujourd’hui décédé. Pourquoi cette dédicace? Super bon mec. Il était vraiment sansas. C’est une perte. Pour moi quand j’ai commencé en musique, et dans des groupes a la fin des années 70, dans les années 80, ça a toujours été une référence. J’ai eu l’occasion de travailler sur une de ses chansons. Je connaissais bien sa nana. Enfin bref… Quand on voit comment ça s’est terminé pour lui, on voit bien qu’on est dans un pays de trou du cul. Dominique Laboubée si ça avait été un anglais ou un américain ça aurait été une super stars, une mega stars. Ca fait réfléchir. Cette dédicace ça me remet d’ou je viens, des gens qui m’ont influencé. C’est naturel, c’est bon de témoigner ça. Je sais que ça a touché des gens proches, sa famille. Si ça peut leur donner l’illusion que leur enfant, leur ami, n’est pas passé sur terre pour rien, qu’à un moment précis quelques personnes peuvent continuer a penser a lui. Ca mange pas de pain. Propos recueillis par Simon Pégurier le mardi 23 septembre 2003
Clin d'oeil: Murat jouait à Rouen le jour où la place Dominique Laboubée était inaugurée dans cette même ville. Pur hasard selon ma source.

 

 

IL reste encore un mois pour souscrire!
309184_10150988619496721_217384356_n.jpg
 Quelques vidéos:
 




Reportage nostalgique mais néanmoins électrique sur les DOGS:
Et un petit live au Trucks... dans la région lyonnaise... 
LE LIEN EN PLUS :
Je ne résiste pas à l'envie de partager aux retardataires le final du concert des Sables... Avec surprise : Lindeberg (il y a repris goût)!  Enchainé au Jour du jaguar...

Rédigé par Pierrot

Publié dans #divers- liens-autres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lew 01/09/2012 15:36


bonjour aux deux rockabilly boys Pierrot et Mathieu.


tout d'abord, je tiens à rassurer Mathieu, Pierrot n'est pas un garçon facile, j'ai bien tenté ma chance auprès de lui, et de son coeur, mais rien n'y fit, nada, que
pouic, j'avais l'impression d'être un stray cat dans le lobby de l'hôtel Normandy de Deauville ; pas à ma place par manque de classe. un autre jour peut-être...


étant en vacances, j'ai un peu lâché l'affaire en ce qui concerne Murat, mais très heureux de le retrouver dans le contexte rouannais des Dogs. mon meilleur pote est
de cette ville, ma femme y fit ses études (trop jeune pour connaître les Dogs en live, hélas).


je connais un peu Christophe Cherel (un peintre parisien ayant de solides attaches en pays nantais et au Cambodge) qui lui les connaît sûrement très bien en grand
passionné du rock en général et français en particulier.


 Murat touche juste à propos de Laboubée en parlant de son côté cochranien. il avait bossé avec Dave Edmunds et révérait (comme moi je le fais aussi) Johnny
Thunders et les Stooges.


bref, super bon billet et toujours toujours ce grand plaisir de croiser Mathieu dans les parages de ton blog, Pierrot.


PS ; ce matin dans le Figaro, bon papier de Olivier Nuc sur les acteurs/actrices français qui se jetèrent dans le feu de la chanson, ce bûcher des vanités
quelquefois.


Nuc y cause de Murat en rappellant son aventure de Jules et Jim loupée avec Jeanne Moreau.


à plus, les boys, bien à vous, lew-lew.

Pierrot 02/09/2012 09:43



merci pour le super bon billet...mon lew


J'ai vu l'article de Nuc avant hier soir... et contacté via FB pour lui demander s'il n'avait effectivement "entendu que parler" des titres de Murat... puisqu'ils ont été diffusés via le site
internet ou sous le manteau.  PAs de réponse pour l'instant.


 



Matthieu 30/08/2012 16:07


   Bon, comme nous ne sommes plus que deux ici, nous pouvons parler chiffons.


    Donc, je respecte ton avis de plouc sur Technikart, mais sache que ce journal ne correspond pas exactement à l'image de torchon branchouillard que certains voudraient
donner de lui. Je tiens par exemple Benoît Sabatier (qui n'aime guère Murat) pour l'une des plumes les plus brillantes et remarquables qui soit dans la presse musicale française.


   Effectivement, tu t'es un peu enflammé sur Cherie. C'est justement pour t'éviter ce genre de déconvenue que j'essayais de freiner tes ardeurs avec Vignol. Cela dit, je ne suis pas
jalouse... Le bonhomme est très respectable, j'ai sans doute pas mal de goûts en commun avec lui (et de dégoûts : j'avais bien aimé, il y a quelques années, qu'il ose critiquer Pascal Sevran au
moment où celui-ci tentait de se faire passer pour un grand défenseur et découvreur de talents de la chanson française - Kaas, Bruel, 2BE3, trop la classe !), j'ai simplement l'impression qu'il
manque un peu d'humour (cf. son attaque de Christophe Conte pour défendre JLM, qui n'avait pas forcément besoin de l'être de cette manière, et son émoi après les moqueries de Pascale Clark à
l'encontre d'Annie Cordy). Mais nous nous situons là dans l'écume des choses, heureusement que personne ne risque de nous lire.


   Maintenant, si Lew a ta préférence... Je sais me retirer sur la pointe des pieds quand il le faut, la preuve... (d'ailleurs Aznavour a écrit sur ce sujet une chanson dont JLM a fait
un remake...)

Matthieu 30/08/2012 10:13


   Encore une chose : pour les amateurs de ressemblance sonore (est-ce que ça existe des "amateurs de ressemblance sonore" ???), je me souviens
qu'en découvrant voici un ou deux ans la chanson "Quelle encre tire de ma bouche ces invincibles vérités", j'avais été frappé par la proximité mélodique de ce morceau avec "Gel et rosée"
justement. A vérifier, pour les curieux (la video de "Q.E.T.D.M.B.C.I.V." est en ligne).


   Et quitte à être totalement hors-sujet, je signale que Wikipedia indique dans la fiche consacrée à JLM et dans celle du téléfilm de Laetitia Masson que la chanson de Murat s'intitule
: "Quelle encre tire de ma bouche ces indicibles vérités". S'il y a des gens qui savent comment on corrige les erreurs sur cette soi-disant
"encyclopédie"... (il paraît que c'est affreusement compliqué...).


   Sinon, Pierrot, il te paye Vignol pour toute la pub que tu lui fais sur ce blog ? Allez, au moins une invitation au resto, quelque chose ? Non,
rien ? Quel ingrat...


   Nous sommes "Fin août, début septembre" - comme dirait Olivier Assayas -, alors bonne rentrée et bon courage à tous les muratiens-pierrotistes
qui reprennent le boulot ces jours-ci.

Pierrot 30/08/2012 11:24



je pense que je peux faire ça... Je me suis inscrit à Wiki pour modifier la page de Murat... et m'y faire référencer... J'y suis donc allé de mes modifs (notamment sur l'épisode Manset)...
mais  retourner compléter est une des tâches que je remets toujours au lendemain... Il faut que je supprime je pense la trop grande référence à Cherie O. qui n'est pas devenu la grande star
que je promettais un peu.


Concernant V; c'est un échange de bons procédés... Il m'a quand même filé le numéro de Cherhal et Hardy, entre autres... et on peut lui être d'une reconnaissance si ce n'est infinie, disons
certaine. Mais t'inquiète grand fou, il n'y a rien entre nous... Par contre, avec Lew, je dis pas.



Matthieu 30/08/2012 09:49


   Puisque j'égratignais Biolay dans un commentaire de l'article précédent, je signale, pour me faire pardonner, que B.B., dans une interview décapante donnée à Technikart il y
a quelques années, avait exprimé lui aussi une haute admiration pour Dominique Laboubée. Si la rubrique "archives" du site de ce (très bon) magazine était mieux faite, j'aurais pu vous indiquer
la citation exacte...

Pierrot 30/08/2012 11:13



Ah, c'était BB... j'avais un doute... (on n'a pas fini d'en parler... il parait que son futur album est encore très bien).


Quant à Technikart, en tant que représentant de la branche Muratienne provincio-plouk et fier de l'être, je n'admettrais plus qu'on en dise du bien ici!  Depuis Grand Seigneur, je suis
ferme!