Murat dans "Rock français" ( edit de l'article...)

Publié le 5 Juin 2011

Matthieu, mon Huggy les bons tuyaux de Clermont (merci à lui)  m'a fait passer quelques lignes sur le livre "Rock Francais".

Je réédite donc mon article précédent (paru en novembre 2010) complété de ces mots à lui... sur le contenu du livre...

 

 

 

Emmanuelle a bravé à la fois le trafic d'une grande ville, puis,  les employés de la Fnac pour nous offrir quelques photos du livre de Philippe Manoeuvre présentant 123 albums essentiels du rock français.  Un grand merci à elle!

 

Les photos ne permettent pas de lire le contenu, mais c'est déjà ça.   Murat est présent grâce à Mustango...

 

http://culture.france2.fr/musique/actu/philippe-manoeuvre-fait-le-tour-du-rock-francais-65505932.html

 

couv-1-.jpg

 

page1.jpg

 

page2.jpg

 

 

Matthieu :

"Je suis récemment tombé, à la bibliothèque, sur un livre portant sur le rock français dirigé par Philippe Manoeuvre dont j'avais entendu parler il y a quelques mois. Comme il y est question de JLM et qu'à ma connaissance (mais je peux me tromper) tu n'en as pas encore parlé sur ton blog, je t'envoie ci-dessous une petite note au sujet de ce que j'ai pu trouver sur JLM dans ce bouquin. Si cela peut t'être utile, tu fais comme d'habitude, tu te sers, tu coupes, tu malaxes, bref, tu as carte blanche.

 Le livre Rock français est sorti il y a quelques mois chez Hoëbeke. Sous-titré "De Johnny à BB Brunes 123 albums essentiels", il survole cinquante ans de musique rock dans l'hexagone depuis Les chats sauvages des... Chats sauvages (ah bon ?) en 1961 jusqu'à Izia de... Izia (sans blague ?) en 2009. Pour chaque disque est proposée sur la page de gauche une chronique rédigée par un journaliste appartenant à la famille Rock and Folk et sur la page de droite une reproduction de la pochette originale. L'ensemble de la sélection est éclectique puisqu'on trouve à côté de quelques disques qui ont eu un gros succès beaucoup d'autres qui, selon le coordinateur du projet, Philippe Manoeuvre, n'ont pas dépassé les 5000 exemplaires vendus et surtout une grande variété de genres (rock n' roll, punk, folk, rap, électro...).Cet éclectisme s'étend-il jusqu'à l'univers muratien ? Oui, l'honneur est sauf.
     Le livre retient en effet pour l'année 1999 l'album A poil commercial d'Arno et le Mustango de JLM. Ce disque est chroniqué par Emmanuelle Debaussart qui le juge "bien dosé en tout" avec des perles discrètes et des tubes, mais aussi, ajoute-t-elle plus loin, des titres "super gonflants" comme "Belgrade". La journaliste rappelle qu'à l'époque où est sorti l'album, Internet en était à ses débuts et que JLM faisait partie avec Charlélie Couture des rares musiciens français à utiliser cet outil. Elle évoque ainsi le site sur lequel Murat parlait de l'Auvergne et se révélait un peintre "doué pour l'autoportrait". Emmanuelle Debaussart revient ensuite sur les conditions de la conception de l'album aux Etats-Unis, sur les collaborations diverses "totalement muratisées" selon elle et en déduit que "Mustango, c'est [le] road movie" de Murat. L'auteur s'arrête évidemment sur les textes, simples et opaques à la fois, entre écriture automatique, journal intime et références à l'actualité. Elle note également que JLM aime les mots "pour leur musicalité propre" et qu'il les "laisse fondre en bouche comme des sucreries". Puis après l'inévitable évocation de la richesse vocale du chanteur, l'auteur salue le retour d'un bonheur discret sur ce disque et conclut par un "Haut les coeurs, Murat revit" auquel on ne peut que souscrire.
     Au-delà de la présence de Mustango dans cette belle sélection de disques, on peut trouver deux autres traces indirectes de JLM. D'abord, avec l'album Paradize d'Indochine sur lequel figure la chanson "Un singe en hiver". Ensuite, avec l'album d'AS Dragon Va chercher la police  sur la pochette duquel on peut reconnaître les visages de Michael Garçon et David Forgione, deux musiciens qui ont accompagné JLM sur scène.

     On peut aussi, pour le plaisir, s'amuser à chercher des traces encore plus indirectes de JLM. Ainsi, on trouvera dans Rock Français des artistes que JLM a chantés (Ferré, Manset, Gainsbourg, Bashung), d'autres pour qui il a écrit (Indochine donc, mais aussi Hardy), d'autres encore dont il s'est moqué avec plus ou moins de férocité (Daho, Hallyday, Air, Katerine) et même un groupe qu'il a pillé (AS Dragon dont il a débauché au total trois musiciens). Last, but not least, on lira dans l'article consacré à Too much class for the neighbourhood des Dogs, sous la plume de Bruno Le Trividic, une belle évocation de Dominique Laboubée pour qui JLM a déjà dit toute son admiration et à qui il a même dédié une chanson. Si vous ne vous souvenez plus de laquelle il s'agit, vous demanderez à Pierrot, à qui je rends le clavier".

... C'est dans Lilith... "gel et rosée"? ... On en avait déjà parlé.....  Encore une fois merci Matthieu.

 

 

Pour mémoire, Top Bab, interview de Jean-Louis Murat par Manoeuvre :

http://surjeanlouismurat.over-blog.com/article-en-direct--mondiovision--des-tuyaux-ouverts-6--43391233.html

 

 

 

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actu-promo- 2010-aout 2011

Commenter cet article

Ton Pire Ennemi 07/06/2011 15:55



Tiens, j'ignorais que JLM s'était moqué de l'immense Katerine... Qu'est-ce qu'il a dit, au juste? Sûrement une connerie... comme d'habitude.



Pierrot 08/06/2011 18:38



"À tel point que je refuse avec la dernière énergie la volonté commune, le dictat des préjugés, l’opinion partagée au profit d’une liberté entière et totale. Cela signifie que, outre
l’indépendance affichée, il s’agit d’accepter tous les points de vue, même les plus contraires à la morale traditionnelle ; tant que ceux-ci expriment aussi bien un style qu’une intelligence".


C'est de toi?  ah... "Tu n'as pas chanchée..."... c'est bien



cathy 07/11/2010 15:23



bien sûr bien sûr...mais il ya parfois des hazards qui commence à faire beaucoup...surtout qd on se reconnait ds 1 de vos citations comme ça m'est arrivé... Là ou il n'y a pas
d'échanges mais seulement emprunts répétés sans le dire ça ne peut pas durer longtemps...



Pierrot 07/11/2010 15:33



Si tu le dis (oui, on est chez moi ici, on se tutoye... : les muratiens sont un petit monde!)


Donc, pour éviter tous nouveaux malentendus, tu ne fais plus partie de mes contacts FB mais  tu restes la bienvenue ici. A+



cathy 07/11/2010 14:16



j'ai eu une conversation avec David M en date du 31 octobre ou je lui demande s'il a trouvé un article sur Murat ds l'un des livres de De Caunes ou Manoeuvre qui viennent de sortir..., je
lui répond moi j'aurai regardé de suite, c'est un tic chez moi bla bla bla...je suis sûr que vous avez lu cette conversation et que vous en avez tirez ce que je viens de lire...la bonne
idée...(trés bien fait dailleurs, comme toujours).  Sauf que ce n'est pas la 1 ière fois,ma parole souffre parfois,voir mon âme... je tiens donc  à me remercier beaucoup pour ça et
le reste.



Pierrot 07/11/2010 14:40



... nan... Emmanuelle m'a envoyé un mail le 3/11... et elle m'apprenait la nouvelle (elle a entendu Manoeuvre au Fou du roi)... puis elle m'a envoyé les photos.  


J'ai 203 "amis" sur Fb... et je n'ai pas connaissance de tout ce qui se passe non plus! Donc, dormez tranquille, je ne vous espionne pas!! A+



cathy 07/11/2010 12:20



Je vois que mes conversations/clips/ citations continuent de vous inspirer....



Pierrot 07/11/2010 13:02



je ne vois pas de quoi vous parlez, cathy! (Est-ce par rapport à  David M.? J'ai fait l'article hier soir!)  C'est Emmanuelle qui m'a livré l' info, puis les photos
quelques jours plus tard.   Désolé...  Vous avez un autre exemple peut-être?    J'essaye de citer mes sources et généralement je n'oublie pas de remercier... A+