Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dans l'avenir.net (Belgique), et la BD.

Publié le 16 Octobre 2014

On garde le plus consistant venant de Belgique pour des moments plus calmes (les plusieurs pages du mag VIF, mais en guise de teaser, vous trouverez des réactions à ces propos dans Le lien en plus), alors voici une petite chronique-interview dans L'avenir.net.

Je disais cette nuit dans l'article précédent qu'il était prévu que Murat passe ce matin sur France Musique mais que c'était annulé du fait de la grève. Babel figure sur la page de l'émission, qui est bel et bien tronquée. Et pourquoi j'en parle? Parce que c'est juste curieux que France Musique puisse organiser un vrai live... et annule le passage de Murat alors qu'il suffisait de passer une cassette! http://www.francemusique.fr/emission/la-matinale-culturelle/2014-2015/jean-louis-murat-les-comedies-musicales-guillaume-perret-10-16-2014-08-00 C'est sans doute partie remise.

à lire sur le site avenir.net   http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20141010_00541298 

  • Source: lavenir
  • Audrey VERBIST

Jean-Louis Murat propose un album plein de poésie et d’images, né de sa rencontre avec le groupe The Delano Orchestra. Et nous emmène pour un bien joli voyage.

Yeux clairs, cheveux fous, bien calé dans un épais fauteuil en cuir, Jean-Louis Murat remplit l’espace de cette voix profonde qu’il a posée le long des 20 titres aux belles ambiances brumeuses de Babel, pays de son nouvel album. Après les notes acoustiques et épurées de Toboggan, né l’an dernier d’un travail solitaire, il a fait confiance au hasard «qui fait parfois bien les choses» et aux rencontres pour donner des couleurs différentes à Babel. Le Delano Orchestra ajoute trompette, violoncelle, banjo ou piano à la trinité guitare-basse-batterie. De la même région, Clermont Ferrant, c’est un concert pour les 50 ans de France Inter qui les a réunis: «Il y avait ce groupe que j’aimais bien, je leur ai demandé s’ils avaient envie de le faire ce concert avec moi, ils m’ont dit oui. On a répété deux jours. Et puis, on a donné le concert et ça s’est bien passé, et de là, est venue l’idée d’enregistrer un album ensemble».

«Mais ça dure combien de temps,ce truc-là?»

Une collaboration plutôt fructueuse pour le chanteur déjà habituellement très prolifique puisqu’un double album en est ressorti… par hasard: «C’est venu en travaillant… à la fin de l’enregistrement j’ai demandé à l’ingénieur du son, mais ça dure combien de temps ce truc-là? Je me souviens, il m’a dit 1h40. C’est pas possible, ça ne va jamais tenir sur un disque, on va être obligé de faire un double. Avant, je n’y avais pas du tout pensé. Je pensais qu’elles étaient plus courtes que ça, j’ai pas fait gaffe, ce n’était pas ma préoccupation. J’étais pas sûr que tout soit bon, non plus. Il y aurait pu en avoir qu’une sur deux qui fonctionne. Mais les vingt avaient toutes un truc. Je ne sais pas pourquoi, les astres peut-être, tout s’est bien passé.»

Les vingt titres de Babel, ont été écrits chez lui, en Auvergne et inspirés par elle, une constante. On en visite les reliefs brumeux, comme ceux du cœur, taillés dans la jolie poésie de Murat.

Babel, de la mythologie à l’Auvergne

Preuve encore, le titre: Babel. «En Auvergne, il y a un petit village qui s’appelle saint Babel. Au début je voulais l’appeler saint Babel et puis ça m’a semblé un peu idiot. J’ai gardé simplement Babel. C’était histoire de trouver un mot commode pour donner un titre à l’album. Il n’y a pas de raison spécialement mythologique.» Et pourtant, il y a un tout: la photo de la pochette a été prise en Jordanie… «pas loin du Babel de la mythologie».

La suite, c’est emmener cet album sur scène. Où il sera à Bruxelles en janvier. Il sourit.

La scène? « Je n’ai toujours pas réfléchi à ça. Je donne des concerts avec le Delano Orchestra, plutôt des concerts de promotion et on a joué dans quelques festivals cet été. Après, la tournée de 2015, je ne sais absolument pas ce que je vais faire, je réfléchirai à ça en dernière minute, je pense».

Jean-Louis-Murat, «Babel», Pias. En concert le 31 janvier 2015 au Botanique,à Bruxelles, le 1er février à l’Alhambra à Mons.

LE LIEN EN PLUS:

On réagit donc sur le net aux propos de Murat tenus dans Focus (supplément VIF) sur... la BD (un Jean-Dominique Leduc, chroniqueur bd, le traite même de con sur twitter) !  A ce propos, dans le Ring,  on aura aussi remarqué qu'il a corrigé la présentatrice en  refusant le statut de peintre à Berberian.

 

http://sylvainbd.blogspot.ca/

http://www.actuabd.com/+Jean-Louis-Murat-et-la+

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

Laurent 17/10/2014 12:32

Il y a une itw de JLM diffusée régulièrement sur France Info aujourd'hui qui sera peut-être podcastable...

Matthieu 17/10/2014 10:17

Oui, je suis d'accord avec le commentaire de Matthieu, ne créons pas de polémiques inutiles.

Concernant France Musique, deux regrets tout de même :

1. JLM avait déjà raté son passage sur Culture l'année dernière (en compagnie de Houellebecq). C'est dommage, Culture et Musique le sortent un peu d'Inter, lui permettent de s'adresser à un autre public.

2. Plus important encore, la matinale de Musique nous aurait fourni une belle occasion d'entendre Vincent Josse parler de/avec JLM. Et comme l'animateur avait appelé, il y a quelques années, à la suite d'une sortie peu élégante de JLM, au boycott de celui-ci, la rencontre aurait été intéressante. Pour mémoire, jamais diffusé sur ce blog, le billet d'humeur de Josse à l'époque :

http://www.franceinter.fr/blog-vincent-josse-un-beauf

Et du même auteur, un très beau texte en hommage à Bernard Lenoir :

http://www.franceinter.fr/blog-vincent-josse-intimite

Matthieu 17/10/2014 12:19

Oui, Josse confirme dès le début de l'émission la venue de Murat courant octobre pour un album qu'il qualifie de très beau. J'ai toujours pensé grand bien de ce garçon, même lorsqu'il avait lancé cet appel-à-ne-plus-inviter-ce-beauf qui pouvait s'entendre sur le moment. Au final, il fait passer le travail de JLM avant "l'écume" (dixit JLM) de ses déclarations publiques. Beau joueur. La rencontre vaudra l'écoute (même si une visite de "L'atelier' de JLM par Josse du temps d'Inter aurait sans doute été plus poétique).

pierrot 17/10/2014 10:22

en fait, Josse Murat, c'est podcastable:pas eu le temps de faire l'article... et de parler de ce que tu disais (comme quoi, je n'oublie pas tout). Ca sera fait ce soir

Matthieu 17/10/2014 10:08

Eh, ça va... JLM débute par : "Je suis un peu gêné, mais j'ai un grave problème avec la BD." Quand Finkielkraut critique la BD, il ne s'excuse pas, n'exprime aucune gêne et ne recourt jamais au second degré. Parce que je rassure ceux qui n'auraient pas compris : JLM plaisante quand il prône l'internement des lecteurs de Tintin... La réplique d'Actuabd sur les paroles et la musique est très bien, n'en faisons pas tout un plat...

jlr 16/10/2014 11:11

France Musique n'est pas France Culture...

pierrot oups 16/10/2014 11:34

j'ai corrigé merci

pierrot oups 16/10/2014 11:20

ah, mince! Je fais des articles à la 6/4... en frôlant le divorce!

PierreK 16/10/2014 10:31

Dommage ses propos sur la BD. Il faut toujours qu'il sorte un truc qui va faire réagir négativement les gens... Bon tant pis.