Clichés n°25: le bord du Guiers mort en jardin japonais

Publié le 25 Août 2015

Dimanche, sous un temps incertain, petite ballade d'un duo d'heure au bord du Guiers mort (tout prêt du monastère de la Grande Chartreuse et bordant donc "la zone de silence")... Et c'est un petit coin tout-à-fait magique et d'une grande sauvagerie : troncs immenses renversés, blocs de pierre obstruant la rivière, adrets de 1000 mètres infranchissables, constructions humaines détruites... La sauvagerie des crues se ressent à chaque instant. Et pourtant... Sur l'ensemble du parcours, quelqu'un avait fait oeuvre de "land art"... offrant au lieu une nouvelle dimension de zénitude et de symbolisme. Une occasion de ressortir quelques citations de l'auteur du "manteau de pluie" pour accompagner les clichés (en plus grand format en cliquant dessus).

 

Parking : Pont Saint-Bruno (entre St-Laurent du Pont et St-Pierre de Chartreuse). Chemin à éviter avec grand-mère.

 

E

 

balade en forêt
peine vaine
bois morts et genets

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais
Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

le calme est troublant.

Sans repos au fond du jardin. Tu me fais un sort inhumain

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

On a vu des dinosaures de loin bien sûr mais paraît qu'ils sont très gentils

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Silence de l'âme tout oublier

La nature ses reflets

C'est pourtant facile au règlement

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Boire cette eau limpide

Je voulais te dire ne pleure pas caillou

Je t'aime

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

paysages usés
jardins suspendus
parfum véritable
des jouissances aiguës

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

sors du long sommeil
les loutres endormies
près des torrents
où luttent sans bruit
des poissons amoureux
dans le courant

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Le siège de l'âme c'est la forêt

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Qu'est-ce qu'au fond de l'eau

Au fond de l'eau là-bas

Qu'est-ce qui te retient d'y plonger

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Vivre, vivre, vivre loin de la ville

Ville, ville, de ces coquilles

Qui se croient trop humaines

Dame africaine

Dame africaine

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

j'ai l'âme blessée désemparée
pluie d'automne sur les hommes...

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais
Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais
Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Saint-Nom de Lumière. Ténèbres ici-bas

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

L'eau de ma rivière

N'aura pas eu le temps

Pas eu le temps

D'atteindre ton cœur

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

L’eau de la rivière

Au mois de mai

Franchit la barrièrepaysa

Vient t’apprendre à aimer

PS :

Mauvaise surprise : le petit pont du 12e ou 13e siècle (je crois) -au début du parcours- qui existait encore l'année dernière a été emporté...

Clichés n°25:  le bord du Guiers mort en jardin japonais

Une autre installation (touristique, du 19e siècle) a souffert également:

paysage à la ESCHER (http://sweetrandomscience.blogspot.fr/2012/11/escher-et-les-sciences-lobsession-de.html)

paysage à la ESCHER (http://sweetrandomscience.blogspot.fr/2012/11/escher-et-les-sciences-lobsession-de.html)

Rédigé par Pierrot

Publié dans #montagne - rando et photos

Commenter cet article

Muse 29/08/2015 20:34

Coucou Pierrot!

Magnifiques photos de randos. Je vois que tu t'es régalé, ce qui me fait bien plaisir, d'autant que tu as la gentillesse de partager ces moments intenses. Merci. Je n'ai pas randonné pour ma part cet été en Auvergne, prise par travaux, soins à ma fille, cuisine, structuration du jardin. Quelques balades courtes en forêt aux alentours de la maison pour se mettre au frais avec la petite, c'est tout. J'espère pouvoir randonner à nouveau d'ici quelques années l'été lorsque ma fille sera plus grande.
Pas pu peindre non plus...Pas vraiment des vacances pour moi, donc, mais Maïa a profité à fond du séjour auvergnat et s'est amusée énormément. Alors, le bilan estival reste positif. Bonne reprise du travail à toi et à l'ensemble des forumeurs. La bise ;-)

Pierrot 29/08/2015 20:48

merci Muse, bonne rentrée