Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020

Publié le 20 Avril 2021

bonjour,

... Et bien, le temps passe vite, à moins qu'il passe doucement, surtout en ce moment, je ne sais plus. Le fait est que voilà déjà un an que Murat figurait enfin dans "HEXAGONE", la revue "chanson" qui prend la route de son ainé "CHORUS". Je n'avais pas diffusé de suite et je vous incite (en  publiant des photos à l'arrache) toujours à vous le procurer, puisque c'est une revue de collection, trimestrielle,  sur beau papier et de près de 200 pages.  Les numéros sont commandables ici: https://hexagone.me/boutique/page/2/ .

L'interview de Murat prend sa place dans un dossier "Rock et chanson" (avec une interview intéressante d'Olivier Nuc, Jean Felzine et Mustang, eiffel et le camarade JL Bergère et Mme LA FELINE (qui complète mon excellente interview ).

Jean-Louis parle de son écriture, au plus proche de ses émotions et pourtant qui doit laisser la place à l'interprétation de l'auditeur, et que l'émotion naît aussi de ce que l'on ne comprend pas, d'où son rejet de la chanson réaliste et du langage direct (comme de la chanson "qui console et raconte des histoires" (Souchon), c'est-à-dire "tout un pan de la chanson française dont la seule ambition est de raconter une histoire et de consoler le peuple français" (avec une référence à  Pétain/résistance/collaboration). Il est aussi question  du rap, de l'usage de l'anglais, du rock actuel et de Trump...

"Nous avons profité de la sortie de Baby Love, son remarquable "vingtième album officiel" pour rencontrer Jean-Louis Murat.  L'auvergnat aborde les conditions de réalisation de ce nouveau disque et pose un regard acéré sur la musique actuelle, la chanson, le rock et  la place de la langue. Le tout façon Murat- une pensée libre et sans aucun filtre"

Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020

"La gloire et la misère de la chanson populaire; ce sont les gens qui font les chansons. L'auteur du temps des cerises  n'avait aucune idée de ce que les gens en ont fait!"

"i can't get no satisfaction est un moment poétique majeur de la fin du 20e siècle"

"il faut faire attention à ne pas trop jouer avec la langue, autrement la langue te condamne".

Baby love : "la démission d'une conscience, ne plus avoir avoir idée de ce qu'on est. Ce que j'aborde un peu dans Babylove, qui passe par un divorce avec la langue".

"le tube sans rien lâcher. C'est ce qu'il y a de plus dur. J'ai passé mon temps à essayer et je n'y suis jamais arrivé je crois".

tags:  #sonpublic  #traduireauplusjustelemotionquimetraverse  #tissuvaporeux #chansonporeuse  #rêverie  #robertjohnson #rimbaud  #définitiondurock  #satisfaction #sheila  #stoneetcharden   #mahler #thedoors  #rime  #rap  #orelsan  (je suis très anvieux de son style et de son talent..."    #langlais   #anti-souchon  #baudelaire #antoinetted  #lefrançais  #neymar  #georgessteiner   #tube  #trump  #bananes

Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020
Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020
Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020
Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020
Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020
Jean-Louis Murat, dans HEXAGONE, avril-juin 2020

Interview par David Desreumeaux/illustration Piérick

A l'époque, je l'avais trouvé un peu plan plan... Il faut dire que le rédacteur en chef est l'auteur de la majorité des pages...

PS: EN 2021, avril, Jean-Louis Murat est en interview dans LIRE à propos de BAUDELAIRE. Murat a beaucoup été cité, les morceaux Ferré/Baudelaire mis en playlist... mais seul LIRE a été voir Jean-Louis Murat à l'occasion de l'anniversaire en cours. 
 

 

LA MUSIQUE EN PLUS

ALEXANDRE DELANO dévoile un premier titre de son album à paraître en juin:

 

en Février, il y avait eu déjà celui-ci:

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Baby Love

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Ton Pire Ennemi 06/05/2021 22:43

"Les impasses de la chanson française (jouant trop sur les mots). Gainsbourg, Bashung". Paf ! dans les dents...