LE SINGLE POUR CETTE SEMAINE

Publié le 23 Août 2014

Hello GUYS! And Girls!

Encore en vacances, et je suis levé pour aller au mac do dégoter du wifi... et ça en valait la peine! Voilà de la news!

« J’ai fréquenté la beauté », premier single extrait de « Babel », sera diffusé en exclusivité dans l’émission « Alive » de Pascale Clark sur France Inter, ce lundi 25 à partir de 21h. Il sera disponible dès le lendemain en digital. « Babel » paraîtra le 13 octobre prochain sur PIAS Le Label .

LE SINGLE POUR CETTE SEMAINE

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Actu-promo sept 2012 à...

Commenter cet article

Jacques 02/09/2014 20:16

Réversibilité baudelairienne... J'attends l'album. Impatient.

Rhiannon 01/09/2014 23:22

Eh bien...ce titre il est vrai ne met pas les Delanos au premier plan mais il ne faut pas oublier que c'est l'album de Murat et qu'il y a juste une collaboration de leur part ...je tiens à dire que j'ai accroché à la première écoute...preuve...la ritournelle me trottait encore dans la tête le lendemain et j'ai même surpris mon compagnon en train de fredonner la mélodie ....ce mouvement de flûte est médiévale à souhait...tristanesque ...je dirais ...conclusion...ce titre est très prometteur et peut même accrocher ceux qui sont réfractaires au style "Murat"

Yseult 31/08/2014 08:58

Comme toi Matthieu, plus j'écoute le titre, plus j'accroche.
La ritournelle, les mots restent et comme tu le précises, c'est un atout indiscutable pour un single.
À chaque fin d'écoute c'est désormais M. Yseult qui lance un "vivement l'album" ou "ça va être bon". Bref, le "bouleversement intérieur" qu'il manque à Muse opère ici sur nous ...
Bonne rentrée à ceux que ça concerne.

Matthieu 29/08/2014 16:10

Ah, vraiment, il est dommage que le type qui a crée ce blog soit parti, je suis sûr qu'il aurait aimé participer à notre discussion. Comment s'appelait-il déjà ? Jeannot ou quelque chose dans le genre... Enfin, peu importe...
Donc, après moult réécoutes, je crois que je me rapproche de plus en plus de Monsieur Yseult. Parce qu'en effet, cette mélodie, cet effet ritournelle sur un tempo plutôt rapide (qui me rappelle légèrement "Gel et rosée") rendent cette chanson facilement mémorisable - qualité non négligeable pour un single. Quant au texte sombre, je ne te suis pas Muse, je trouve au contraire que ce contraste entre la légèreté de la mélodie et une certaine mélancolie du propos (ambiance "Tristan") est une qualité. Mais je continue à regretter (un peu) que n'ait pas été retenu un titre de JLM plus "delanoïsé". En effet, chère Yseult (je parle de Madame Yseult, cette fois), je crois savoir que si une partie du disque sera composée de morceaux très muratiens, d'autres porteront davantage l'empreinte du groupe qui l'accompagne. Le single aurait donc pu être l'occasion d'une plus grande mise en valeur du Delano. Ceci dit, en tendant l'oreille, on peut tout de même savourer le violoncelle de Bongiraud qui embellit le morceau. Voilà, voilà.
Mais patience : nous sommes à J - 45...
Sur ce, je vous souhaite un bon week-end, Mesdames.

Muse 29/08/2014 18:14

Ce contraste, Matthieu, JLM l'a tellement utilisé voire en a abusé ces dernières années que ça en devient lassant et déprimant, de mon point de vue.
J'aurais aimé qu'il nous la joue un peu façon Djian pour Eicher dans son dernier album...
Bon, je sais, là peut-être que je rêve un peu trop, que je suis trop exigeante...mais j'aime bien être totalement emportée par une chanson. Pas à moitié comme sur ce titre.

Le pire, c'est que JLM sait pourtant faire ça très bien quand il veut. Le berger de Chamablanc, l'amour qui passe, le baiser, qui est cette fille, petite luge, gagner l'aéroport, se mettre aux anges et tant d'autres titres réussis et cohérents...Pourquoi alors rester figé dans le négatif et l'autoflagellation dans le texte quand la musique porte au bonheur? Scrogneugneu...La vie n'est pas souvent facile, mais justement, c'est la nuit qu'il est beau de croire à la lumière, non?
Ce qui me peine ces dernières années, c'est qu'à chaque album de JLM, j'ai l'impression de miracles ratés. Comme s'il n'allait pas au bout de l'aventure, comme s'il avait besoin de défaire, piétiner le bon qu'il peut créer (musique ou texte selon les chansons). Je sais pas à quoi c'est dû mais à chaque fois, j'ai un petit pincement au coeur et je me dis: dommage, JLM a encore cassé le fil. J'aimerais tellement pouvoir me retrouver dans l'émotion pure, le bouleversement intérieur que j'ai pu éprouver à l'écoute de certains titres...
L'album Tristan est pour moi un album qui amorce chez JLM une réelle dégringolade.
Comme si un ressort était cassé. Même s'il y a eu tentative de ressaisissement sur le Cours Ordinaire, ça replonge sur Grand Lièvre et Toboggan continue la dégringolade, même s'il y a des petites notes d'espoir avec le chat noir...
Sur cet album Babel, j'espère n'avoir qu'une déception sur ce titre. Mais que les autres me chavirent comme au temps de Lilith, de Taormina, du Moujik, de Dolores, de Mustango, de Cheyenne Autumn, du Parfum d'Acacia, de Bird on A Poire...

Concernant les Delano, c'est logique que JLM ne les mette pas non plus trop trop trop en valeur, puisque c'est lui qu'il vend prioritairement et en plus c'est son album à lui. Il a toujours procédé comme ça dans les collaborations. Camille a eu droit au même traitement avant eux et idem pour Jennifer Charles et Fred Jimenez. JLM aime rester le patron. C'est pas le genre partageur...

Bon week-end à toi aussi. Pas trop sous la pluie, j'espère...

Muse 28/08/2014 20:37

Je trouve le titre dansant et le petit air de flûte très très accrocheur pour ne pas dire enchanteur à l'arrière-plan. On a envie de retenir la chanson. Le rythme est bon, ça coule bien comme la Dordogne. Mais le fond du texte reste hélas figé dans l'autoflagellation. Du coup, le bon son, la bonne mélodie, le bon rythme ( et même la petite référence au tube de Georgette Plana) se trouvent en partie démolis par la morosité des paroles. Volonté d'imiter la chanson réaliste? En tout cas, je trouve ça un peu dommage. Avec une telle envolée mélodique, je m'attendais à une chanson plus positive.

https://www.youtube.com/watch?v=ouyBZVi7Kn0

Muse 20/10/2014 20:19

Merci beaucoup pour la précision, Matthieu!
Et merci pour le lien. Je vais y jeter une oreille attentive.
Ca me fait plaisir qu'il s'agisse de quelqu'un issu de la bande d'amis de Jérôme.

La flûte à bec au collège, j'ai pas spécialement accroché.
Mais j'aime la flûte traversière dans différents concertos de musique classique comme ce concerto de Vivaldi qui me fait jubiler:

http://www.youtube.com/watch?v=VSYBAYbxQqU

et j'avoue un penchant aussi pour la flûte traversière tribal-jazz et créative de Magic Malik que j'avais eu l'occasion de découvrir sur l'album live "Je dis M" de Matthieu Chédid.

http://www.youtube.com/watch?v=U_Dv8-iw4vA

Matthieu 20/10/2014 17:57

Puisque tu évoques ce "petit air de flûte très très accrocheur pour ne pas dire enchanteur à l'arrière-plan", chère Muse, j'en profite pour nommer le musicien qui joue de cet instrument sur ce single (comme sur d'autres titres de "Babel" d'ailleurs), puisqu'il n'avait pas l'honneur d'être crédité sur la fiche de soundcloud. Il s'agit de Davy SLADEK, dont Pierrot publiait une photo en compagnie de Jérôme Pietri et Denis Clavaizolle (ainsi que de l'épouse de celui-ci) quatre mois avant la sortie de l'album... À revoir ici :

http://www.surjeanlouismurat.com/article-inter-vious-et-murat-n-16-jerome-pietri-au-coeur-de-passions-privees-123878338.html

Et pour de plus ambles informations sur le bonhomme, on pourra consulter son site internet :

http://www.davysladek.com/

Au moins, il y en a qui n'ont pas été totalement dégoûtés par leurs cours de flûte à bec en classe de sixième... C'est rassurant.

Matthieu 26/08/2014 13:06

Après une première écoute, je trouve que c'est du Murat classique. Mais pourquoi ne pas avoir choisi un titre où le son du Delano se fait davantage sentir. Un single, ce n'est censé être représentatif du disque ? Attirer les gens ? Avec celui-ci, les amateurs ne seront pas déçus, mais ceux qui n'apprécient pas Murat ne changeront pas d'avis...
Quant à notre ami Christophe Conte, il n'est pas crédible une seconde en "amoureux" de Murat. Se souvenir de son "Billet dur" et plus encore de sa critique de "Grand Lièvre" sur France culture...

Yseult 27/08/2014 15:20

Remarques très intéressantes car on a eu un mini débat après l'écoute du titre avec monsieur Yseult, figurez vous ... Alors on va élever un peu le débat, ça ne nous assure pas une rentrée studieuse mais au moins, on aura essayé ...
De nous deux, monsieur Yseult est celui qui suit, qui accompagne, qui aime parce que j'aime et qui tolère l'excès et au delà ... Bref, si je suis souvent d'avance conquise et prête à adhérer coute que coute, il est plus celui à convaincre dans le binôme. Donc comme Matthieu, je lui ai fait part, à chaud, de ce sentiment que "j'ai fréquenté la beauté" n'est pas forcément le titre que j'aurais choisi pour un single (vu qu'on a eu l'occasion par deux fois d'apprécier d'autres titres) ; à peu près pour les mêmes raisons que celles évoquées par Matthieu ... Et bien, il n'était pas d'accord avec moi. Il aime beaucoup cette mélodie, plus douce que percutante, et son coté ritournelle qui reste en tête, il pense au contraire, que ce morceau peut conquérir de nouvelles oreilles. Évidemment, il est à classer dans la catégorie des amateurs et non dans celle de ceux qui n'apprécient pas. On verra sur l'album si nous retenons les mêmes morceaux où pas (et en écrivant ça je sais déjà que non, en fait). Souvent (toujours ?) les 2 ou 3 qui restent dès le début ne sont pas les mêmes pour nous 2, puis ça change, ça évolue, ça se digère. Par contre on est tombé d'accord que la présence de TDO est sans doute moins puissamment évidente que sur "les grives" par exemple (pas de trompette, notamment). Mais en même temps il l'a dit en interview il leur a demandé de "faire du Murat" pour l'album, et le reste l'intéressait peu.
Donc j'ai acheté le titre sur une plateforme pour en profiter un peu, mais pas question du souscrire pour le complet comme c'est proposé, la pochette a été peaufinée, il s'agira de la tâter, en double et peut être même en triple !

yseult 25/08/2014 22:08

J'ai rallumé juste au bon moment ... Trés joli titre ... Je l'ai encore en tête et j'aime beaucoup. Mais je ne suis pas toujours objective ... Un petit succès en vue ?