Murat-oseur arrosé?

Publié le 2 Décembre 2015

Le hasard fait que j'ai plusieurs petites choses (dont on se contentera en période de soudure) à communiquer dans lequel Murat se fait un peu malmener. Ce sont des choses qui arrivent. Assez régulièrement... mais il faut le prendre avec humour. Murat a joué du buzz, il se fait maintenant souvent buzzé.

On a pu voir avec Babel que certains journalistes faisaient parfaitement la différence entre leur impression de l'artiste et sa musique, même si la promotion n'a pas atteint des sommets: pas de jt, de couv prestigieuse (à part Magic'). Au niveau public, on peut encore se poser la question. Sachez tout de même que les rédacteurs du blog ont sous le coude de quoi se faire vraiment plus mal, ou de quoi vous énerver sévèr pour plusieurs jours, mais pour ce jour, restons dans l'actualité. Mon intention n'était pas de faire une introduction, mais soit.

1) Commençons par un petit tacle d'un journaliste de Culture box dans un article assez bien troussé sur la dernière compil de Manset.

http://culturebox.francetvinfo.fr/musique/chanson-francaise/gerard-manset-presente-son-classic-alternatif-best-of-231475

Manset "assurant que c'est d'Alain Souchon qu'il se sent le plus proche dans la chanson française (alors que certains voient un cousinage avec Jean-Louis Murat qui est à Gérard Manset ce que Pascal Obispo est à Michel Polnareff)".

Oh, le méchant... et la vanne à deux balles... Elle est en fait mal ficelée: "alors que certains" semble indiquer que le journaliste refuse le cousinage Murat/Manset, qui est évident : historiquement par les contacts entre les hommes, leur propos réciproque, et le cursus journalistique depuis plus de 30 ans. Sur la dimension "valeur artistique", la liste des influencés par Murat est semble-t-il aussi longue que celle de ceux qui ont revendiqués Manset... Peut-être ferai-je un jour mon article Manset/Murat sur lequel j'accumule des sources? J'avais bien rigolé quand Manset avait parlé du "repli problématique" de Murat. C'est pourtant bien le principal point commun que je vois désormais: celle d'une exploration toujours plus profonde d'une même veine d'argent et de charbon.

Mon intention n'était pas de commenter ce propos qui ne le méritait pas... mais enfin...

Murat-oseur arrosé?

2) Dans l'ordre d'importance... maintenant, un article qui vient du pays de Moleenbeck...

Après l'excellent numéro spécial de FOCUS/VIF, voici que le journal s'en prend (sur un sujet qui devient un marronnier) un peu à Murat (pour la deuxième fois je crois) : les photos. C'est un sujet d'achoppement assez récurrent (dans la PQR notamment où le petit photographe se sent obligé d'exprimer sa frustration de ne pas pouvoir "travailler").

Là, Focus reproche à Murat d'avoir imposé un droit de regard sur les photos... Mais le fait est que la photo qu'il a refusé a tout de même été sorti ensuite par le journal... et partagé ici même.

http://focus.levif.be/culture/musique/tu-veux-ma-photo-notre-coup-de-gueule-face-au-droit-de-regard-qu-exigent-certains-artistes/article-opinion-435597.html

"Ainsi, Jean-Louis Murat (notre photo) nous invitant au coeur de son antre d'Auvergne à l'automne dernier. La consigne du label Pias est "a priori, il ne veut pas de photos, mais à voir sur place". Sur place justement, de son bureau-sanctuaire aux vaches voisines, Murat, de belle humeur, ne s'oppose à aucun clic. Au final, il autorisera... une seule photo: lui, de dos".

Mon bon sens paysan me dit: "chacun fait ce qu'il veut, et négocie comme il l'entend". Mon intention était de commenter un peu plus, mais là, je n'ai plus envie.

3) Petite parenthèse dans l'axe "polémique": Je vous avais parlé de "La Française POP", livre signé Christophe Conte et Berbérian au moment de vous partager un dessin représentant MANSET il y a quelques temps. J'avais promis d'y revenir.

Voici les deux dessins représentant Murat, et qui ont pris une toute nouvelle dimension il y a peu : Berberian ayant signé une couverture pour le "New Yorker", rentrant ainsi dans un certain hall of fame des illustrateurs.

Murat-oseur arrosé?
Murat-oseur arrosé?

Le livre est une compilation des articles de CONTE qui offre une belle vision de la pop française, mais c'est un peu décevant puisqu'elle n'est que cela (la faute de la maison d'édition qui m'a vendu autre chose? C'est un peu court pour être un livre de référence!). Mise à part les articles qui évoquent les rééditions de disques, ou qui figuraient dans des inrocks spéciaux, on n'a pas forcement pour les artistes vivants une portée totalement "encyclopédique" (pour Murat surtout), et je trouve cela dommage. Il est par ailleurs curieux que ne soit pas indiqué la date de parution initiale des articles. Cela se lit néanmoins avec plaisir, et on retrouve Holden, Nataf, Cherhal, Marchet, JF Cohen, Barbara Carlotti... et pour un prix raisonnable (édition Helium).

 

- Murat est présent sur quelques pages dans le livre. Essentiellement par la reproduction d'une interview assez longue datant de Mustango. Il en est également question dans la préface, un dialogue entre Conte et Berbérian:

Berbérian: ... Grâce aux inrocks que j'ai découvert Murat à l'époque du garçon qui maudit les filles.

Conte: J'ai aussi beaucoup aimé quand j'ai écouté cette chanson. Quelques années plus tard, je lui ai demandé de reprendre Jeanne de Dassin, enfin, la version française d'Ode to Billie Joe de Bobbie Gentry. Sa version fait partie d'un album hommage à Joe Dassin que j'ai produit sur mon label, le Village Vert.

 

Conte évoque aussi dans l'article sur Jeanne Moreau l'épisode de son travail avec Jean-Louis : "pas plus qu'on ne saura ce que mitonnait l'auvergnat JLM au cours des années 90, lorsqu'il prétendait écrire lui aussi pour Jeanne Moreau l'un de ces disques arlésienne qui ont longtemps fait saliver les gazettes".

Y a-t-il un sous-entendu dans l'utilisation du verbe prétendre? Conte ignore-t-il que les chansons ont été maquettées, et ont rejoint la longue liste des inédits? Cela semble être le cas...

 

- On en arrive au petit tacleton... où celui qui n'embrasse pas propose à deux grands artistes d'aller de faire pendre:

Sur facebook, où Conte reprenait un des multiples tweets du "biographe" de Murat (tout aigri que ses grands média parisiens n'aient pas parlé de son immentissime labeur... de recopiage pour le plus gros?)... voici l'échange:

Murat-oseur arrosé?

Voilà, on aura tout dit sur le sujet ainsi.... C'est un peu décousu mais mon intention n'avait aucune ambition de clarté... comme d'habitude.

LE LIEN EN PLUS IDEE DE CADEAUX DE NOEL

A part des disques bien entendu,  vous pourrez acheter un jeu proposé par les inrocks, concernant la pop culture,  et attendre... qu'on vous pose la question qui concerne Jean-Louis Murat...

http://www.villaschweppes.com/article/-les-inrockuptibles-30-ans-de-pop-culture-le-jeu-qu-on-veut_a14770/1

Ma collectionnite étant limitée, je ne l'acheterai pas... mais si quelqu'un veut nous communiquer une photo....

 

LE LIEN EN PLUS QUI DEBARRASSE

 Le duo Rose/ Murat fonctionne très bien: 

http://www.chartsinfrance.net/communaute/index.php?/topic/57148-classements-officiels-cif-vos-tops-singles-albums/#entry3789507

Mais ça ne se traduit pas en vente d'albums pour Rose (qui n'est plus dans les classements). Adele vend elle 150 000 albums en une semaine... Tiens, je me faire une soupe ce soir moi...

 

PS:  cet article a été pondu avec aucune mauvaise intention.

Rédigé par Pierrot

Publié dans #actus Babel (de oct 2014...)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Muse 05/12/2015 22:35

J'ai une élève qui nous a fait écouter Adèle l'autre soir à l'atelier...beurk! Je ne sais pas comment les gens peuvent aimer ça. Et Rose ne m'inspire pas plus.

Par contre le dernier album de William Sheller tourne en boucle dans ma voiture avec en ouverture une chanson tableau qui me donnerait envie pour le coup d'une illustration et d'organiser dans les prochaines années, pour mes élèves, un thème pictural musical avec un fil rouge de chansons et musiques à illustrer.
T'es sûr que le premier dessin c'est JLM? Parce que vraiment on ne le reconnaît pas.
Même jeune, il n'a jamais eu cette tête-là.

Pour les photos, JLM a mal choisi ses vaches. Il aurait posé avec des limousines, des salers, des ferrandaises, des aubracs, passe encore, mais des prim'holstein, franchement, est-ce bien raisonnable?

Pour transformer Murat en Pascal Obispo, faudrait que la différence d'âge entre Manset et JLM soit plus importante. Et qu'Obispo soit un peu moins consensuel, citadin et mondain.

Marie 02/12/2015 17:50

Bonjour
Votre article est intéressant et j'aime en général bien votre blog mais pquoi parler du "pays de Moleenbeck" et pas de la Belgique tout simplement ?? Si c'est une astuce, elle est d'un mauvais goût certain... Introduire une référence aux terroristes dans un article sur Murat, quel rapport ? Réduire la Belgique à ce quartier, c'est plus que douteux.

pierrot 02/12/2015 19:12

C'était bien sûr une "astuce" et le douteux ne me dérange pas généralement... mais c'est vous qui faites un raccourci certain en associant Moleenbeck et terroristes. J'en parlais comme "le pays dont il est question exclusivement qu'à propos de Moleenbeck en ce moment en france, et ce qui a entrainé une légère tension entre les deux pays"... et je cherchais aussi à jouer sur l'opposition avec mes propos habituels sur la Belgique grand pays admirateur de Murat (personnalité préférée des belges en 2009).... J'ai pas réfléchi plus que cela à la question, mais c'était plus un clin d'oeil... Mes amis et lecteurs belges savent que j'aime la Belgique, enfin, je l'espère... Voir mes articles sur la presse belge, Murat personnalité préféré des belges en 2009, mes comptes rendus de concerts de MOns et Bruxelles... sans rancune j'espère et merci d'avoir réagi et commenté