7 ans, Débriefing annuel!

Publié le 23 Décembre 2016

Certaines années, c'est plus dans un esprit de fête que je fais mon article "bilan/profession de foi/transparence". Aujourd'hui, c'est plus par sens du devoir et dans l'obligation de respecter  mon engagement de faire un point sur l'activité du blog à chaque anniversaire. En effet, depuis 6 mois, j'ai très nettement relâché:  Je n'ai même pas partagé les plus belles photos de mon séjour en Auvergne cet été (ah, mais c'est aussi que le téléchargement d'images est devenu très chiant sur over-blog), ni finalisé une interview que j'ai fait en juillet, ni même... mais la liste des sujets non traités est trop importante.  Ce n'est que la maigre actualité muratienne qui me fait reprendre le clavier quand elle se présente... Et encore, cela m'arrive d'oublier d'aller à sa recherche...  Chers lecteurs... fouettez-moi!! Oh, oui, fouettez-moi! ... euh, je viens d'aller à confess avec le Père Albert...

Bon, justement à propos de fouets, les chats sont nombreux sur mon chemin et cela m'a détourné un peu d'ici. Difficile de me plonger dans une rédaction à partir de 21 heures...  J'avais un petit détonateur depuis le début du blog, c'est de faire un article si la barre des  visiteurs par jour descendait au dessous de 100... Vu le stock d'articles et le référencement google, il se trouve que le blog tourne presque tout seul à cet étiage (en période "haute", on est plutôt autour de 200/300).  Dernière explication: j'ai exploité quelques années une brave âme, un petit bougnat loqueteux... et ce serviteur brillant... m'a... nous... a honteusement abandonné. Je veux bien sûr parler de M, Mathieu, ou Fred Plainelle. Ses mails me maintenaient en alerte... sans compter les infos qu'il apportait.  J'ai d'ailleurs encore un article de sa main sous le coude... J'attends le déluge pour le publier sans doute (en fait, j'ai aussi très envie de l'amender). Bon, ceci dit: ce blog n'a toujours vécu que pour l'actu de Jean-Louis... Quand il n'y en a pas, c'est une traversée du désert... Et de ce côté-là, c'est "et le désert avance...". Rien à l'horizon.

 

1)  Les grands moments de l'année:

Le 3/12/2015: M retrouvait le graffiti "suicidez-vous le peuple est mort"... qui réapparaissait comme par hasard quelques semaines plus tard.

En décembre, Rose sortait son clip sur le duo avec JLM... déjà un an... On en parlait dans l'article précédent... et les Dory 4 nous faisaient découvrir leur chanson hommage à Jean-Louis alors que Delpech partait (Murat lui avait écrit deux chansons).

En janvier, on apprenait la sortie de "Morituri"... Mince, seulement... Que cette campagne "promo" fut courte... Un vrai gâchis  pour un album qui ne manquait pas de charme. Je regrette de ne pas en avoir fait un peu plus... d'autant qu'il est encore et toujours dans l'actualité.

En ce début d'année, on entendait aussi Dominique A chanter Murat, et on n'entendait pas Murat chanter lors d'une soirée privée à la coopé (petite prestation avec Morgane Imbeaud et Matt Low).

En Février, gros "client" du blog sur cette année, et scoop que l'on m'avait réservé: Eryk e. Je vous annonçais cette collaboration surprise de Jean-Louis avec ce médecin. M réalisait ensuite une belle interview, et une chronique d'un concert, puis je vous parlais plus en détail du disque.

Et puis, c'était l'arrivée de "French lynx"... un single à nouveau un peu décevant au milieu d'un peu de teasing à peu de frais du côté de Scarlett et Pias (des textes de chanson dévoilés, des photos...). Notre teasing à nous était plus rigolo: les cygnes du jardin  lecoq.

Pour ma part, j'avais révélé la pochette alternative: les cygnes sur fond blanc

 Ah, cet exercice de revenir un peu en arrière est parfois bien agréable: Le premier mars sortait le TRIBUTE TO Jean-Louis Murat autour de l'album Mustango (par le site A DECOUVRIR ABSOLUMENT), et c'est un beau moment personnel, puisque j'y ai - très modestement- contribué en partageant l'information auprès des amis musiciens. Cela n'a pas fait le bruit escompté... et mérité, mais l'ensemble est très intéressant. Entorse à mes principes: (j'ai été out-é) mon vrai nom figure sur la pochette dans les remerciements...

En mars, j'avais l'honneur de vous présenter le magnifique travail de M. sur une partie méconnue de la vie de Jean-Louis, montrant une nouvelle fois qu'un biographe sérieux avait des choses à nous révéler: Jean-Louis Murat journaliste (partie 1 sur la revue "chansons" saluée notamment par Fred Hidalgo, partie 2 avec un article inédit signé Bergheaud). Quelques mois plus part, Fred Plainelle plongeait dans les archives à propos des premières parties de Clara pour le groupe Téléphone (ah, tiens, je l'avais oublié celui-là!!).

En avril, 30 articles sur le blog (en fait, en seulement 21 jours)... C'était la sortie de Morituri, coup de chaud très momentané... et rapidement, la promo qui tourne autour de l'absence de tournée... et d'un buzz suite à une déclaration très modérée sur Polnareff. Les moments plus marquants? Un passage sur France 5 (dans le journal de.. Claire Chazal là là là là) et un live dans C à vous, une interview radio sur sud radio, la première heure sur RTL, et chez Taddéi chez Europe 1 et une rencontre Fnac annulée, et ce qui était un peu original: un article dans "Point de vue images du monde" , un petit passage au JT de France 2, ... et surtout, la retransmission de la PIAS NITE sur artelive... On attendait depuis longtemps une bonne captation de Murat en live. Là, encore, on n'échappe pas à une petite polémique (un connard, des cons, et un beau "enculé" en final).

Le concert est toujours disponible...

Et nous voilà déjà fin mai, et M. nous livre encore un petit éclairage inédit après des heures dans les archives, sur quelques "oeuvres" de Murat :  "Quand Murat fait son enfoiré" (concerts caritatifs pour la Roumanie et le Kurdistan).

En juin, je me faisais moi un 2e concert de Neil Young, avant le Koloko (traité et ici, avec un petit clin d'oeil de Mathieu Pigné, le batteur de Julien Doré). Un concert façon grand boeuf mais qui nous a permis d'entendre Morituri en live (2 concerts seulement!!) et quelques vieilleries pour une fois.

Dernière trouvaille  de l'année: on ne trouvait pas sur le net les chroniques de Murat écrites pour Libération lors de la coupe du monde 1990 en Italie. Un épisode un peu pénible pour Jean-Louis. Elles sont désormais disponibles.

C'était à mon tour de m'amuser plus que jamais à jouer au journaliste: accréditations en poche pour les festivals Le VERCORS MUSIC FESTIVAL à Autrans (juillet) et Les Belles Journées à Bourgoin (en septembre). Entre temps, j'allais écouter aussi VANOT et Taj Mahal,  et Christopher Cross. Puis, en  octobre, Elysian Fields

Et je rentrais déjà en hibernation durant l'été... Je publiais pour passer le temps le dernier article de M... préparé longuement au fil des années: un article reprenant une bonne partie des arguments et des piques non argumentées portées par certains sur Jean-Louis. J'ai appelé ça "article pour masochistes". Une occasion de rappeler que ce blog a été créé  pour parler de l'univers de Jean-Louis Murat, sans censure, avec les bonnes choses et les critiques. Globalement, je pense qu'on s'y est tenu. On peut être "fan" sans être ayatollah.

Depuis septembre, c'est morne plaine... et je ne vous offre presque que des liens en plus, soulignant tout de même le prix nobel de Bob dit l'âme (et je n'ai pas fait l'article sur Cohen par contre...). 

Même si les derniers mois ont été marqués par une crise d'investissement de ma part et un manque d'actu, le retour en arrière me fait réaliser que l'année  a été particulièrement riche, notamment en terme d'informations inédites. Et puis, pour une fois, - mince, moi, qui adore la contrition (n'oubliez pas de me fouetter!), je ne pense pas avoir de mea culpa à effectuer, ni de revenir sur des polémiques pour cet exercice 2016. Peut-être aurais-je pu faire un peu plus sur Morituri et communiquer sur la mobilisation des fans autour de l'absence de tournée (une pétition avait été lancée)?  Tout cela me paraissait bien vain sur une question qui nous dépassait... Pour finir, j'en reviens au fait marquant pour moi: le départ de M. du blog (et oui, cher M! ça t'énerve que j'en fasse des tonnes?).  Mon collaborateur clermontois me manque pour relever le défi d'animer un blog sur l'actualité sans actualité... J'en profite pour repasser ma petite annonce :"Blog de Pierrot cherche correspondant permanent ou occasionnel à Paris et Clermont pour veille sur l'information, live-report (possibilité d'invitation à certaines occasions). Barbu s'abstenir".

Merci aux lecteurs fidèles, aux abonnées (pensez-à le faire en vous inscrivant à droite), à ceux qui prennent le temps de me communiquer des infos et à laisser des commentaires (c'est devenu calme de ce côté-là)...

 

 2) J'oubliais de parler des interviews de 2016, et là, encore, ça a été riche :

)

Interview de LA FELINE alias Agnès Gayraud, philosophe et journaliste à Libé, qui sort un nouveau disque prochainement. 

 

 

 

 

 

 

 - Une rencontre lyonnaise (avec Sly Apollinaire, Mathis, et Le Voyage de Noz) :

les noz au Radiant en Mai et Sly Apollinaire est sur Kiss Kiss bang bang

- Laurent Saligault (qui nous a plongé dans l'histoire du rock en nous parlant de Mickey Finn)

On attend le 2e album avec impatience... puisqu'il est enregistré.

Sébastien Polloni   un nouveau chanteur auvergnat signé sur le label de B.Betsch

Franck Courtès   photographe romancier, qui nous a autorisé à publier  des photos inédites de Jean-Louis

Enfin, nous faisions des rencontres un peu particulière avec un moine érudit et randonneur. et un journaliste sportif Dominique Sévérac.

 

 

3) Statistique:

Je n'ai pas le temps, ni l'envie de creuser le sujet cette année mais pour ne pas faire l'impasse... A ce jour:

376 506
visiteurs uniques
698 508
pages vues

Le 29 avril, plus de 800 visiteurs jour.

Je n'ai plus de classement de blog à communiquer puisque j'apprends que Teads a arrêté la mise à jour il y a plus d'un an.  Aucun site n'offre le même service semble-t-il. Alexia me permet de voir que j'ai perdu 2 millions de place depuis 3 mois (je suis dans les 7 millions)... mais tout cela est anecdotique..

En matière de pub, pas de changement:  je touche tous les 8 à 10 mois un peu moins de 50 euros qui permet de payer en partie l'abonnement premium à Over-blog (59 euros). rappel: Je n'ai pas paramétré l'option la plus "rémunératrice": la publicité flottant au-dessus du contenu, se déplaçant ou fixée sur un côté.

Sur ce...  au coucher du soleil, le Rhône  se joint à moi pour vous dire:

7 ans, Débriefing annuel!

Rédigé par Pierrot

Publié dans #Morituri

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Best essay writing service 13/07/2017 08:16

We are really satisfied to peruse this site posts which conveys loads of accommodating information, a debt of gratitude is in order for giving these sorts of insights. Thanks a lot for sharing this blog posts with us.

Patrice 30/12/2016 17:20

Salut Pierrot (et vous tous) ,je trouve ton année bien remplie (et intéressante ) ,alors que le principal Sujet se faisait rare...nous verrons si la sève printanière le pousse hors de son refuge.
Garde ton humour ,il en faudra pour 2017!

Pierrot 01/01/2017 21:38

merci Patrice! Bonne année

Florence 23/12/2016 17:45

Merci Pierrot pour cette rétrospective dans laquelle je sens pointer une légère mélancolie, un petit désappointement. Argh le premier cheveu blanc , les kilos qu'on prend en trop, les enfants qui quittent la maison ...je m'égare !

Pierrot 24/12/2016 09:15

Si les enfants quittaient la maison, j'aurais plus de temps pour le blog... et autant de kilo? ça, je ne sais pas puisque j'en aurais aussi plus le vélo.... Quant au cheveu, je ne sais pas ce que c'est!! Plus sérieusement, le blog, c'est comme le vélo ou le sport, le plus dure, c'est de commencer... ou de recommencer... Refaire un article me motive...