Publié le 8 Février 2022

Un plaisir d'écouter Jlm... un ton de confidence, Mais rien de très inédit, dans cette séquence de libre parole...

https://fb.watch/b2oe0dcP2s/

Au programme:   la genèse de Buck John (la contrainte mini format, l'absence de basse, le nom buck john et "l'année du blaireau"), et souvenir d'enfance (famille de "fermier", le chevalier bayard...), " mais il nous annonce que sur le prochain,  il s'est mis des "contraintes terribles". Et encore un petit mot sur "l'ancrage"... avec cette phrase: "le paysage n'est que la couverture de survie d'une vie d'avant"(celle de ses grands parents, un peu un moyen-âge).

A suivre.  

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Repost0

Publié le 8 Février 2022

J-3 avant la sortie officielle de "AuRA aime Murat!"!

Comme promis, case expression libre! Je vous invite dans cet article à déposer en commentaires, en message privé (que je vous transmettrais) vos avis, chroniques, petits mots, réactions, messages, suite à l'écoute du disque. N'hésitez à commenter également sur les sites de la Fnac, Amazon etc...

 

Et pour commencer, voici quelques premiers retours:

- Gérard Bar-David (Best, Rolling Stones...) a été l'un des premiers journalistes à connaître Murat au temps de la Haute-Savoie (festival les Rockailles)... si bien que c'est lui qui a signé le  texte promo de "Murat" en 1982.  Je suis donc ravi que ce soit lui, dans les "rock critiques" fameux, le premier  qui publie une chronique.  Pour la vanne, j'allais écrire  "on  peut d'autant plus le remercier qu'il ne juge pas utile, tout comme Richard Robert, de nous pondre un livre de souvenirs lui... mais en fait, on les aime bien ces bouquins de journalistes qui nous comptent un peu de l'histoire du rock...

A lire sur son site :  https://gonzomusic.fr/aura-aime-murat.html

Extrait:

... Certes, tout n’est pas au top du top des montagnes, cependant on peut dire que la majorité des artistes qui composent ce AuRA AIME MURAT font un incroyable boulot pour réinventer et s’approprier les compositions nombriliques de Jean Louis Murat. Ce qui, connaissant le personnage, n’est pas un job toujours aisé. Dés « Tout est dit » de 93, repris par Adèle Coyo, on tombe sous le charme d’une folk artiste, cool comme une Joni Mitchell francophone en apesanteur.  Avec son nom en forme de calembour Chevalrex… chevalresque… s’approprie « Dieu n’a pas trouvé mieux » ce titre de 96 en version champêtre et insouciante, qui coule comme une source claire. Le même album, « Dolorès » décidément, a su aussi inspirer le duo fille/garçon folky détaché Dory4 et leur interprétation de « Brûle moi » se révèle juste parfaite, habitée mais sans en faire trop. On remonte le temps jusqu’en 2003 avec « C’est l’âme qu’on nous arrache » repris par Dragon Rapide, formation entre pop et rock rageur qui lui insuffle un petit air 60’s rétro.

Sans doute un des covers les plus aboutis celui d’un Erik Arnaud particulièrement expérimenté qui fait swinguer comme jamais « Fort Alamo » qui date de 96. La force de cette collection c’est qu’elle vous fait (re)découvrir des titres qu’on a pu oublier, comme La fille de la cote qui reprend « Marlène » extrait de « Tristan » paru en 2008 façon twist sous opium, étrange mais forcément… entêtant. J’ai toujours un faible pour les groupes qui intègrent un joke dans leur patronyme, à l’instar d’Hiver Pool ( Liverpool…. Vous l’avez ?)  lumineux duo garçon/fille qui reprend de manière aussi incantatoire que jubilatoire « Le monde intérieur » de 2002. Enfin, avec «  Rouge est mon sommeil »  notre estimé camarade Silvain Vanot  s’attaque à un monstre sacré  extrait de l’album « Venus » de 93, un titre vénéneux et magistralement suffocant, un titre carrément hanté aux reflets sombres du « The End » des Doors, l’un des moments-clef de ce projet. fin: https://gonzomusic.fr/aura-aime-murat.html

 

On peut en profiter pour signaler que Gérard participe  à l'édition du nouveau "BEST", actuellement en cours d'impression, sous la houlette du jeune premier Patrick Eudeline... avec le casse-pied Blum. Patrick qui a joué à la Bourboule en 78, sur la même scène que Clara... mais le souvenir est très empoudré. A relire: http://www.surjeanlouismurat.com/clara-concert-murat-festival-bourboule-1978

Sur les impressions de GBD sur le disque, je remarque que la reprise de Dory4 est régulièrement citée dans les commentaires.  Avant le mastering, j'étais un peu perturbé par la batterie, mais c'est il me semble  gommé sur le disque et je peux vraiment désormais resté concentré sur les voix, très réussies. Je rappelle que la première idée d'un projet autour de Murat vient de Jean-philippe (fayet).  Et que dire de la comparaison que GBD fait sur Adèle Coyo?  Joni Mitchell, rien que ça! Mais là aussi, les avis sont assez unanimes sur cette reprise (dont il faut remarquer le nom dans les crédits du talentueux Delayre).

 

-  Pour en rester sur la promo, on peut réécouter en podcast, l'émission de LA SOUTERRAINE du 28/01/2022 qui diffusait le titre de Silvain VANOT:  https://www.radiocampusparis.org/lonny-strn-radio-20220128/

C'est vers la 25e minute juste avant la session de Lonny, une petite minute pour deux recommandations par Laurent Bajon : un excellent blog, et pour une "compilation" avec pleins d'artistes qui sont appréciés par la Souterraine (et pour cause...).

 

le blog lyonnais Stevie Dixon  a aussi écouté : 

'est le titre de l'album hommage à JEAN-LOUIS MURAT qui sort ce 11 Février, concocté par des artistes de notre région Auvergne-Rhône-Alpes. Un double vinyle avec pas moins de 22 titres [mais on peut trouver aussi le CD avec 16 titres]. Plus de détails à retrouver sur la page Facebook, ou sur le blog SurJeanLouisMurat… 
On aime bien la reprise très sobre de Perce Neige par le Lyonnais Stéphane Pétrier (de Noz), celle plus rock de C'est l'Ame qu'on nous Arrache par Dragon Rapide, ou encore celle de Rouge est mon Sommeil par Sylvain Vanot (pas vraiment d'Aura lui…?!), pour ne citer que ceux qu'on connaît le mieux (ou le moins mal)… Même chantés par d'autres, les mots de Murat font toujours du bien à l'âme…

 

Prochainement, "Aura aime Murat" aura l'aura également de l'émission "chansonmania" (diffusée sur 80 radios) et également, droit à une auréole (peut-être) après  un passage sur RCF (priez pour moi, j'en serai).

 

-------------------------------------------------------------------------

Allez! à vous! Pour montrer l'exemple, deux commentaires parus dans le groupe fb "Destination Jean-Louis Murat"

Hervé CF:

"Perso, j'aime beaucoup les titres repris par Nico Gontard et Nicolas Paugam, car j'aime par ailleurs tout ce qu'ils ont produit dans leurs discographies respectives, mais je dois avouer un gros coup de cœur pour les interprétations de Dory Faye (Dory 4) et la voix sublime de Richard Robert (piste 7).
Egalement, je retiendrais les titres de Stan Mathis et la très belle conclusion signée Alain Klingler. Plus le plaisir de réentendre notre cher helvète Silvain Vanot sur un sublime titre tiré de mon album préféré de JLM (Vénus) !"
 
Yvon S.
"Album vraiment sympa, peut-être pas aussi top que ce que j'aurais pu en espérer, mais sans doute suis-je trop exigeant. Mis à part 2/3 morceaux que perso je trouve un peu en-dessous, j'aime la globalité.
En 1er lieu 'la nature du genre' de Pierre Schott, avec une formidable rythmique et du coup un univers que je découvre et que j'apprécie beaucoup.
Ensuite 'le reason why' de Nicolas Paugam, sans doute le morceau le plus original (un peu de mal au début car je trouvais les arrangements un peu lourds aux premières écoutes, mais on s'y habitue progressivement)"
 
Edit 12/02 : By Régis LUCE
Un grand merci aux artistes qui ont relevé le défi de reprendre certaines chansons de notre "Cowboy à l'Âme Fresh".
C'est un vrai plaisir d'écouter les versions proposées par les participants au projet.
Dans cet "album hommage" à l'œuvre de Murat, je retiens tout d'abord le tubesque et rassembleur " Tout est dit" interprété par la très inspirée Adèle Coyo.
La version de "Terre de France" délivrée par le trio Whatever est pour moi un des sommets de l'album. Une guitare, une voix et la chanson en devient déchirante.
Quel travail rendu par le groupe Hiver Pool !
"Le Monde Intérieur" emmené dans un univers pop , fallait oser. Et c'est une vraie réussite tout comme l'est la version destructurée de "Reason Why " proposée par le fantasque Nicolas Paugam dont j'aime par ailleurs beaucoup le travail.
Je retiendrai également sur l'album une légère et aérienne " Nature du Genre" , chantée par Pierre Schott.
" Dieu n'a pas trouvé mieux " me plaît pour la douceur de la voix de Chevalrex et la richesse de sa musique.
Enfin, je ne suis pas resté insensible à l'orage qui éclate dans le " Berger de Chamablanc" .
C'est une bien jolie reprise proposée en bonus.
Bref , j'ai pris beaucoup de plaisir à l'écoute de ce " Aura Aime Murat" .
J'écoute d'ailleurs le disque en boucle depuis hier 😉

Édit 22/02: par Florence 

Alors, puisque tu déplores que l'on ne commente pas Aura aime Murat, je me lance...
Dans l'ensemble,  j'aime beaucoup , je trouve que les arrangements sont très recherchés,  les voix belles et le choix des reprises assez judicieux ( hormis ROUGE ET MON SOMMEIL ... )
Les chansons que je préfère sont :
LE MONDE INTERIEUR
ELLE ETAIT VENUE DE CALIFORNIE 
GENGIS +++
TERRES DE FRANCE 
TOUT EST DIT
BRULE MOI
AU MONT SOUCI ( Mieux que l'original 😜 )
MARLENE...

Je n'aime pas
COMME UN INCENDIE ( trop de guitares )
PERCE NEIGE ( la voix )
Et je suis réservée sur 
DIEU NA PAS TROUVE MIEUX

je considère ROUGE EST MON SOMMEIL comme une chanson mineure...
Voilà,  c'est mon avis de béotienne comme dirait Jean-Louis 😜

- Le texte de FLORENCE D. qui nous avait écrit ce si bel article sur "Histoire d'un ruisseau"

"Le disque faisant encore la joie de mes trajets quotidiens, il fallait que je l'exprime !
Pour le dazibao si tu veux; et avec des coupes si tu le juges nécessaire, je ne connais rien à la musique, et je ne suis pas sûre de ne pas être un peu décalée ou mièvre par moments... (je fais toute confiance à Paulo, qu'il n'ait aucun scrupule !)
 

J'aime imaginer le choix des titres pour chacun... Comment fait-on pour trouver sa pépite à soi dans cet immense coffre aux trésors ? 

J'aime que le disque soit encadré par deux morceaux de très haute volée.
J'aime redécouvrir des titres dans ce répertoire que je croyais bien connaître.
J'aime que Le monde intérieur soit une invitation à s'envoler.
J'aime entendre la progression dramatique de Rouge est mon sommeil.
J'aime la simplicité et la grâce de beaucoup de reprises : qu'elles nous fassent d'abord entendre les chansons, qu'elles soient si justes.
J'aime le travail sur la rythmique de beaucoup d'autres, parfois les mêmes.
J'aime l'exubérance du Reason Why.
J'aime qu'Alain Klinger fasse si bien briller une autre facette du Jaguar, et me le rende si émouvant.
J'adore l'idée que la fête continue, et que tout ce monde puisse être un jour réuni sur scène..."

Paulo a laissé l'intégralité du message, parfois le Grand Mièvre ne l'effraie pas. Merci Florence pour le soutien régulier qui est important pour moi!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 Aura aime Murat

Repost0

Publié le 7 Février 2022

 

1)  Monica Vitti est décédée le 2 février.  Notre "il francese" préfère sans doute les brunes... C'est "Silvana"(Mangano) qu'il chante... Pour autant,  il a cité "la note", un des films dans laquelle Antonioni l'a dirigée, comme un de ses films préférés.  Et qui a pu l'inspirer:

 

« La nuit »  Michelangelo ANTONIONI (1961).

« Chez ANTONIONI, l’amour est impossible. Le sexe est une impasse. Pourtant chaque personnage vit avec la nostalgie d’un amour absolu qu’il a vécu. C’est cette nostalgie qui, musicalement m’inspire ».

En parlant de Wilder, il évoque aussi le réalisateur:

J’aime aussi beaucoup l’esprit de Billy Wilder qui représente bien la sensibilité des juifs d’Europe de l’Est qui se sont retrouvés à Hollywood après avoir fuit le nazisme. J’avais lu une phrase de Wilder sur Antonioni à propos duquel il disait qu’il ne faisait pas des films sur l’incommunicabilité, mais qu’il ne savait tout simplement pas écrire de dialogues… J’adore cela ! En plus, c’est la pure vérité. J’aurais aimé connaître Billy Wilder.  https://lopinion.com/articles/musique/3453_jean-louis-murat-en-liberte

 

Du coup, il a été diffusé à nouveau cette semaine la pastille signée L. MASSON  sur Monica... et on y retrouve Jean-Louis Murat en bande-son, avec deux titres :

Pour le clin d'oeil pérec-o-muratien, un hommage sous la forme de "je me souviens" : https://ciaovivalaculture.com/2022/02/03/je-me-souviens-de-monica-vitti/

2)  On continue avec les images animées, c'est la loi des séries. C'est justement cette semaine que ARTE diffuse le film "Chevrotine" de la même Laetitia.... le 11/02, et déjà disponible sur arte.fr

https://www.arte.tv/fr/videos/097485-000-A/chevrotine/

Télérama a des réserves, mais accorde néanmoins un T au téléfilm, avec un très bon point pour Elodie Bouchez ("mlle personne" il y a 20 ans) qualifiée de "superbe".

Et comme toujours, ou presque,  la réalisatrice a encore choisi du Murat... avec 3 titres. 

On retrouvera une petite liste des collaborations entre nos deux camarades dans l'article ci-dessous, avec notamment les titres inédits pour "the end, etc", "Coupable" et "Petite fille": http://www.surjeanlouismurat.com/article-collaboration-masson-murat-the-end-et-les-et-cetera-115229874.html  (on y retrouve la plume de Matthieu, pour parler d'une vidéo d'un projet de Sophie Calle).

 

 

 

Images:

Christophe Acker (qui a une victoire de la musique)

https://www.suburb.tv/jean-louis-murat-by-suburb-films-paris

 

 

https://tabs.ultimate-guitar.com/tab/jean-louis-murat/a-lamour-chords-3994885

https://www.boiteachansons.net/partitions/jean-louis-murat/les-jours-du-jaguar

https://www.amazon.fr/Partition-Murat-Jean-Louis-Song-book/dp/B0002DVP3G

11 titres

Un florilège des chansons de Perret - l'ange dechu - te garder pres de moi - si je devais manquer de toi - col de la croix morand - sentiment nouveau - le lien defait - cheyenne autumn - l'infidele - le parcours de la peine - cours dire aux hommes faibles - terres de france

 

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20220122-Le-Royal-devoile-son-affiche.html

https://www.myswitzerland.com/en/experiences/events/jean-louis-murat/

 

https://www.myswitzerland.com/en/experiences/events/jean-louis-murat/

 

3)  Cinéma, téléfilm... et maintenant CLIP:

Je suis tombé sur le site de la maison Suburb pour laquelle Christophe Acker (qui a une victoire de la musique) a réalisé deux clips pour Jean-Louis Murat. Les deux clips sont visionnables: https://www.suburb.tv/jean-louis-murat-by-suburb-films-paris

Et je ne crois pas avoir remarqué et donc signalé que le clip du "blues du cygne" a eu une récompense du CNC "prix de la qualité". Ce n'est pas si courant que notre chevalier des arts et lettres soit récompensé, donc acte.

 

4) Murat et le cinéma:
"Une vie de plan séquence. Malheureusement, je ne crois plus au plan séquence ou au cadrage à l'américaine. Il faut plus de mouvement" (Evenement du jeudi 1995)

 

Voici encore quelques recommandations cinématographiques de JLM:  Télérama n° 2896 - 14 juillet 2005

Casanova d'Alexandre Volkoff (1927)

Les Mémoires de Casanova sont un de mes livres préférés : j'en possède plusieurs exemplaires dans des éditions différentes. Contrairement à l'idée répandue, ce n'est nullement un bouquin porno, plutôt un ouvrage historique et philosophique, une leçon d'humanisme. Casanova l'a écrit directement en français. C'était un autodidacte, un self-made-man, un fils de rien qui a fini par tutoyer les grands de ce monde. Ce film français muet est le meilleur qui lui est consacré. J'ai gardé un souvenir émerveillé de la reconstitution de Venise... Je n'aime pas la version de Fellini : il est passé à côté du personnage en n'en retenant que le côté cavaleur.

Série noire d'Alain Corneau (1979)

Pour moi, c'est l'un des meilleurs films français de tous les temps, parce qu'il reflète, justement, un esprit français, mais doté d'une carrure internationale. L'âme française au coeur de l'action. Comme un mélange de Simenon et de Dostoïevski. J'ai toujours été fasciné par Patrick Dewaere, animal fou, écorché. J'ai connu une période de ma vie où je devais ressembler à ça, où j'aurais pu basculer dans la dinguerie. Dewaere personnifie le ratage, le sacrifice. La médiocrité de notre époque l'a assassiné. Comme Kurt Cobain.
 

Du côté d'Orouët de Jacques Rozier (1973)
Là encore, un film bien français. Rozier est le plus vraisemblable de nos cinéastes, d'autant qu'il porte le nom de la marchande de friandises de mon enfance. J'y retrouve mon côté province, mes années 70 à La Bourboule. Un monde de gens simples, pleins de bonne volonté, qui se coltinent les problèmes de la vie. Un univers que l'on trouve aussi chez le cinéaste Pascal Thomas, ou chez Emile Couzinet, un réalisateur qui avait construit son propre petit Hollywood du côté de Royan, au début des années 50. J'aime ces ambiances parce qu'elles sont l'étoffe de nos vies. En comparaison, le cinéma français d'aujourd'hui me paraît putassier.
 

La Prisonnière du désert de John Ford (1956)

Tout ce que j'aime : le western, avec une touche d'antique. Mon premier disque ne s'appelle pas Cheyenne Autumn pour rien. Le personnage principal des films de Ford, c'est souvent le paysage. C'est aussi ce que j'essaie de faire, dans certaines chansons. La Prisonnière... est un film majeur qui décline quelques thèmes fondamentaux : la droiture, le courage physique, la quête solitaire et les rapports père-fille, même s'il est dit dans le scénario que la prisonnière est la nièce de John Wayne. La scène finale, où il la prend dans ses bras, est pour moi un sommet d'humanité.

 

Les Saisons d'Artavazd Pelechian (1972)

Pelechian est un cinéaste arménien très peu connu, car il n'a réalisé que des documentaires, souvent expérimentaux et tournés en 35 mm. Ses films-montages sont pour moi le chaînon manquant entre l'écrit et le filmé. Il est le précurseur génial de ce qui dans notre époque bâtarde ne se retrouve plus que chez quelques clippeurs et chez DJ Shadow en forme. Il avait élaboré une technique de montage particulière, dite « en contrepoint », où il séparait le plus possible les plans qu'il jugeait importants. Dans ce court métrage aux images extraordinaires, il montre la vie des paysans et des bergers de l'Arménie soviétique. C'est ce qui m'a inspiré mon film Murat en plein air, un concert filmé en Auvergne, dans une chapelle du XIIe siècle...



Dans les inrocks en 2003, il parlait de  NAISSANCE D'UNE NATION de David Ward Griffith


Ce que j'aime le plus chez Griffith, c'est de voir l'homme évoluer
derrière sa caméra. Comme dans ses courts métrages il découvre la
contre-plongée, le travelling, le cinéma entrain de se faire.

 

Pour rappel: Mon petit reportage sur la carte blanche "cinéma" au Toboggan :

  http://www.surjeanlouismurat.com/2018/11/jea-murat-parle-cinema-silvana.toboggan-2018.html

Et une interview très cinéma dans "So film": http://www.surjeanlouismurat.com/2017/03/jeanlouismurat-cinema-so-film.html

 

LE LIEN EN PLUS PARCE QUE QUAND MEME C'EST PAS ALLOCINE ICI NON MAIS ALLO QUOI

Pour les camarades musiciens,  accords et tablatures

https://tabs.ultimate-guitar.com/tab/jean-louis-murat/a-lamour-chords-3994885

https://www.boiteachansons.net/partitions/jean-louis-murat/les-jours-du-jaguar

Mais Le songbook est toujours disponible:

https://www.amazon.fr/Partition-Murat-Jean-Louis-Song-book/dp/B0002DVP3G  11 titres

Mais le descriptif sur amazon est dysfonctionnel:

"Un florilège des chansons de Perret - l'ange dechu - te garder pres de moi - si je devais manquer de toi - col de la croix morand - sentiment nouveau - le lien defait - cheyenne autumn - l'infidele - le parcours de la peine - cours dire aux hommes faibles - terres de france "

Murat, c'est "tige d'or", pas le zizi!

 

LE LIEN EN PLUS VIENDEZ, une fois!

La tournée 2022 passe par la Suisse et ça mérite d'être signalé sur le site de l'office de tourisme officiel du pays!! 

https://www.myswitzerland.com/en/experiences/events/jean-louis-murat/

On a déjà parlé de cette jolie salle historique dans laquelle le concert aura lieu, mais voici un petit article récent:

https://www.rfj.ch/rfj/Actualite/Region/20220122-Le-Royal-devoile-son-affiche.html

 

LE LIEN "AURA AIME MURAT"

Le tribute est arrivé sur les sites de vente:  FNAC   Amazon   le Furet  Décitre mais aussi aux Volcans (clermont!)

Mais voilà encore un artiste de la Région Auvergne-Rhône-Alpes" qui aime Jean-Louis Murat :

"J’aime beaucoup, par exemple, cet album méconnu que Jean-Louis Murat a fait avec Isabelle Huppert, « Madame Deshoulières ». C’est un disque extraordinaire ! Le fait que les comédiens enregistrent des disques n’est pas un phénomène spécialement français, mais plutôt européen. C’est une vieille tradition, mais il faut que cela résulte d’une vraie envie et d’une passion, pour que ce soit bien".  issu de https://jesuismusique.com/2020/07/04/benjamin-biolay/    

Sympa, bb. (ça date de 2020, mais apparemment, ça m'avait échappé).

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #cinéma, #le goût de qui vous savez

Repost0

Publié le 4 Février 2022

1) Pour la petite histoire, Matthieu avait passé quelques après-midi à l'INA et m'avait permis de découvrir ces archives inédites qui se cachaient dans ce fond, notamment le passage au tribunal des flagrants délires. Pour lui, pas question que l'on diffuse ces séquences volées... mais  Didier avait ensuite eu une proposition par un tiers bien avisé d'acheter une bonne partie de ses séquences qui ont ensuite été diffusées.

Néanmoins, voilà pour la première fois la diffusion officielle via l'INA d'une séquence assez formidable à l'occasion de son anniversaire...  Interview et deux titres en solo "suicidez-vous... " et "la débacle".

On y retrouve déjà un Murat tiraillé entre "choix commerciaux" et "exigences artistiques"... On ne peut pas partager sur le blog alors: suivez le lien, mais revenez après, j'ai encore des choses à vous montrer.

https://www.ina.fr/ina-eclaire-actu/la-premiere-apparition-de-jean-louis-murat-a-la-television-en-1981

Chose curieuse, l'ina ne précise même pas l'émission. C'était le 16 mai 1981 dans l'émission "rencontres" (france 3).

Par contre, le texte qui accompagne les vidéos est à revoir.

Jean-Louis Murat est né le 28 janvier 1952 à Chamalières (Puy-de-Dôme). Enfant discret et solitaire, il pratique la musique très jeune, notamment dans la fanfare municipale. Il apprend plus tard le saxophone, la guitare et se met au chant [pas forcement à ce moment-là puisqu'il ne voyait pas chanteur]. Dans les années 1970, il monte un groupe de rock avec des copains clermontois, Clara. Remarqué par William Sheller, le groupe fait quelques premières parties de l’artiste [non, C'est Couture pour les premières parties. Sheller leur a permis de bosser sur les jingle d'Europe1]. Lorsque la formation se sépare [on propose sans doute un contrat solo à Murat], William Sheller aide Jean-Louis Murat à enregistrer son premier mini album chez Pathé Marconi EMI [pareil, en fait William part travailler en Belgique et au retour, il trouve le disque. POur l'enregistrement, on peut parler de Hebey, et Claude Desjaques]. Il a 28 ans. Il s’agit d’un maxi 45 T de trois titres, qui sortira en 1981.

Parmi ces trois morceaux, Suicidez-vous le Peuple est Mort se fait remarquer. C’est un texte sombre qui sera d’ailleurs rapidement critiqué, et même censuré par la station de radio Europe1, sous prétexte qu’il pouvait, d'après eux, pousser au suicide certains jeunes auditeurs sensibles [non: Europe 1 diffuse au départ le disque].

Premier album

L’archive en tête d’article est l’un des premiers passages télévisés du jeune chanteur en solo dans l’émission « Rencontres » diffusée sur FR3 le 16 mai 1981. Avant de chanter ce titre austère, l’artiste donne une courte interview dans laquelle il évoque sa manière d’écrire et de composer. Une méthode pas encore bien rodée : « Les textes que je fais m’échappent complètement. Je ne sais pas vraiment quelle est leur signification. » L’artiste explique ensuite comment sa maison de disque a choisi les titres de ce premier album, « les plus commerciales », mais pas forcément celles qui lui correspondaient le plus. Sans vraiment en prendre ombrage, il ajoute philosophe en fin d’interview : « Ma foi, on fait ce qu’on peut. »

Puis, en direct, accompagné de sa guitare, il interprète Suicidez-vous le Peuple est Mort.

Ci-dessous, nous vous proposons un autre extrait de cette émission dans lequel Jean-Louis Murat chante en direct un second titre, La débâcle. Il confiera  détester chanter en playback, préférant l’improvisation.

 

PS: Pour 1981, on connaît également le clip de la débacle, qui a été diffusé le 16/09/81 sur "studio 3".

 

2)  Une petite bio est parue également sur le site "journal des femmes":

https://www.journaldesfemmes.fr/loisirs/musique/2779747-jean-louis-murat-age-chansons-musique-enfance-johnny-hallyday/

 

3) Pour finir cette semaine de festivités, un beau cadeau pour moi, mais je vous en donne un bout. Voici une photo inédite (il me semble) du photographe clermontois Denis Pourcher. On connaissait certaines photos de cette session prise en studio, très travaillées qui accompagnaient la promo 2020. Celle-ci particulièrement austère n'a pas été choisie.

 

https://www.denis-pourcher.com/

https://www.instagram.com/denis.pourcher

https://www.facebook.com/DenisPOURCHERPhotographie/

J'apprécie le Murat plus mélancolique ou joyeux, mais Murat en taureau, fumant, c'est aussi lui... mais ça n'empêche pas l'ultra-sensibilité:

 

Tu penses sincèrement que des lectures peuvent avoir autant de poids sur une vie ?

Dans mon cas, oui. Je regrette d'être aussi sensible, aussi primaire. Dans ces affaires-là, quand il y a à pleurer, je pleure. Je me souviens d'une scène pas possible quand j'étais petit, qui m'a profondément marqué. Quand j'avais 4-5 ans, on m'a offert un livre. Ça se passait au Mexique : un petit garçon, tombé amoureux d'un taureau qu'on emmenait à l'abattoir, entreprenait tout pour le sauver. On m'a lu cette histoire et ça a été affreux, j'ai pleuré pendant des jours. Le docteur est venu parce que je disais que j'étais malade. En fait, c'est cette histoire qui m'avait fendu le coeur. Voilà le genre de camarade que j'étais. Rien que d'en parler, ça pourrait encore me fendre le coeur aujourd hui. Et ça, c'est pas bon.

 

Et bien-sûr, Murat en Miura dans l'arène:

Je vous laisse vous replonger dans la magnifique chronique de Florence D. sur Murat et le bestiaire muratien:

http://www.surjeanlouismurat.com/jean-louis-murat-animaux-champ-vaches-analyselitteraire

 

NOTA BENE:

Jean-Louis Murat est dans le numéro à paraître de PERSONA

NOTA BENE BENE 

J-7 avant la sortie officielle de "AURA AIME MURAT"... et c'est déjà arrivé aux VOLCANS, The good dealer in Clermont!

et Nicolas Paugam, qui n'y est pas obligé, apprécie le disque!!

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #vieilleries -archives-disques

Repost0

Publié le 3 Février 2022

bonjour,

De passage à la librairie-Disquaire "LA BOURSE" à Lyon,  je suis tombé sur un beau livre format 33 Tours (un peu plus petit):  "chanson française en vinyls", de Stan Cuesta, édition Erème,  de 2009... Et je me suis dit que ça valait le coup de l'ouvrir... malgré la présence de Daho en couverture.  Et en effet, Stan qualifie Murat de l'un des plus grands artistes apparus dans les années 80 avec Bashung... Je suis reparti avec.

 

 

 

Et en photo, la pochette signée Bettina Rheims* pleine page de passions privées....  Cet objet rare, avant sa réédition vinyle récente (toujours disponible)

 

*Pour rappel, il figurait une erreur dans la biographie "coup de tête" à ce sujet.  A relire ici

 

Regrets est aussi mentionné sur un court passage sur Mylène Farmer: "duo somptueux, avec JLM que l'on n'attendait pas là", et également pour Julien Clerc "qui choisit les meilleurs".

Un joli bouquin avec des index qui permettent de retrouver  les artistes et  tous les graphistes et photographes des pochettes...

 

LA BIBLIOGRAPHIE DES PAS COPAINS

 

- Il y a pas mal de bouquins que j'ouvre sans succès.... et ça me surprend toujours!

1) Bon, un peu moins quand un des auteurs est Michka Assayas... mais vu l'idée du livre, quand même!

 

Les auteurs se sont amusés à trouver des morceaux (dont beaucoup de musique classique) pour "tous les moments de la vie"... quand on est amoureux, quand on a faim, ou quand on a envie de se suicider, quand on a la  déprime du lundi, hypocondrie, grippe, confinement, hallucinations, solitude, perdu dans l'univers, chagrin d'amour, arythmie, découragement, deuil, dépression nerveuse  et ainsi d'y trouver des remèdes...  Et Murat qui nous a tellement parlé de tous ces maux, et qui "purgent les vipères" en chanson... et bien, rien! En tant que fans de Murat, vous admettrez avec moi, qu'il faut soigner le mal par le mal!! Pas de Placebo pour nous (le groupe y compris, même si pépé le Molko et JL se sont croisés sur le projet "trash palace").

https://www.buchetchastel.fr/catalogue/remedes-musicaux/

À la façon d’un dictionnaire, cette musicothérapie brillante et amusante – qui permet de revisiter des classiques et de faire d’incroyables découvertes – raconte aussi comment de grands compositeurs et interprètes étaient convaincus de l’effet de leur mélodie, et offre des clés étonnantes pour surmonter les tourments de toute sorte, et se sentir infiniment mieux.

Même Manset solo medikaman nou ni:

Bon, en tout cas, je note dans la longue liste des idées d'article que je ne tiens pas  que sur cette idée, on pourrait s'amuser avec la discographie de Murat...   Allez, j'ai 5 minutes alors sans trop réfléchir:

Quand on a encore oublié l'anniversaire de sa femme,  "je me souviens"

Quand tu te demandes ce que tu peux bien faire : "aimer"

Quand tu souffres d'agoraphobie, "foule romaine"

Quand tu  connais la panne, "se mettre aux anges"

Quand tu as les anglais qui débarquent,  "nana"... et "waterloo"...

Quand tu es dur de la feuille,  "le cri du papillon"

Quand tu souffres d'ailurophobie (très pénalisant sur les réseaux sociaux"), 3 doses de "le chat noir" tous les soirs.

JE vous laisse vous amuser vous aussi en commentaires? Moi, j'ai un article à terminer.

 

2)  J'ai eu aussi entre les mains ce gros pavé signé Thomas Pawlowski...

 

 

Bein oui, la chanson française au féminin, notre Jeannette devait bien être indiqué quelques part!  Et bien non... Et vas-y que je te cite tous le auteurs de Françoise Hardy, Sylvie Vartan, Boulay (euh, je ne me rappelle plus si elle y figure), les collaborations de Nolwen Leroy, de Carla Bruni, de Camille, de Mylène F.... et JLM oublié...  Bon, je ne suis pas le seul à avoir trouvé ce livre guère inspiré. ... Y'a Eric Z. qui me souffle :  "oui, mais aussi faut rien attendre d'un bouquin consacré aux femmes"... Il est vraiment con.... il pense même que tout ceux qui habitent dans des logements sociaux sont des délinquants islamistes...

 

 

LE LIEN ARCHIVES EN PLUS

Puisqu'on a parlé de Michka, retour sur un petite inter-ViOUS ET Murat- réalisée par M. , avec Benoit Laudier, rédacteur dans "le dictionnaire du rock":

http://www.surjeanlouismurat.com/2014/11/inter-vious-et-murat-n-17-benoit-laudier.html

Et M. avait interviewé M. Assayas, et je ne sais plus pourquoi mais c'est disponible en exclusivité sur ma chaine youtube:

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #bibliographie

Repost0

Publié le 28 Janvier 2022

Bonjour,

Je n'ai pas l'habitude d'en faire des tonnes pour les anniversaires... d'autant que Jean-Louis a essayé de cacher un peu son âge, et comme lui,  je n'aime pas vraiment ça... même si j'ai contribué à faire établir la date et le lieu de naissance  de Jean-Louis Bergheaud  (je n'ai pas publié encore il me semble le petit bout de La Montagne qui le prouve).   

Alors, on souhaite à Jean-Louis Murat  qu'il puisse longtemps poursuivre sa jeune carrière... et on se revoit dans 10 ans pour le début de sa carrière de vieux bluesman... qu'il espère. 

En terme de cadeau pour lui, une belle tournée pour ses 41 ans de carrière... et le tribute "AURA aime Murat!"... Il a exprimé dans le "Progrés" qu'il le prenait comme tel... et Laure Desbruères  a fait un touchant message :"j'en connais un qui peut être très heureux".  

 

 

On ajoute une petite bougie : 

Ce soir, sera diffusée un premier titre du disque sur "LA SOUTERRAINE radio" ( radio campus Paris mais cette émission est présente sur plusieurs autres radios du réseau Campus. "C’est ainsi que Radio Dijon CampusRadio Pulsar à Poitiers, Radio U à Brest, Radio Campus MontpellierCampus FM à Toulouse et Radio Campus Grenoble la retransmettent. Et aussi sur  Jet FM (Nantes), EuradioNantesOuest Track Radio (Le Havre), Ràdio País (Pau), Radio Evasion (Brest), Radio Pays de Guéret et Radio Albigès. Ainsi que sur les nouvelles venues Radio Temps Rodez et BeaubFM à Limoges. Enfin, CHOQCKIA et CFAK pour le Canada et La Fabrik en Suisse diffusent également ce programme francophone)".

On ne présente plus "La Souterraine" et Laurent Bajon, et on est très heureux que cette activiste de la pop indé soit le premier diffuseur de "AURA AIME MURAT!"

https://www.radiocampusparis.org/lasouterraine/

Pour rappel, La Souterraine  a participé à l'éclosion de nos deux troublions Gontard et Nicolas Paugam devenus des têtes d'affiche.  

[Le clermontois et fan Tristan Savoie a lui aussi sorti son premier disque "marcher dans un paysage" avec eux] 

 

Vais-je dévoiler quel titre a été choisi par LAURENT? Oui, car c'est aussi un beau cadeau...  C'est le titre de SILVAIN VANOT qui sera diffusé. 

Il a fallu insister auprès de Silvain pour qu'il accepte de chanter à nouveau (depuis 2016 et son album Ithaque (à relire le live report avec la violoncelliste qu'on retrouve sur le titre de Richard Robert...), il s'est faire rare. Il m'indiquait n'en avoir plus envie... mais c'est  bien un cadeau en gage de sa fidélité à Jean-Louis Murat qu'il a ensuite réalisé. J'ai aussi évoqué auprès de Silvain la mémoire de Matthieu Guillaumond, auquel le disque est dédié: l'interview de Matthieu (et Thibaut Dechance) l'a beaucoup touché... (à réécouter ici en fin d'article). 

On pourra également se replonger dans l'interview croisée JLM/Vanot et ses beaux dessins d'illustration : ici

 

Le titre qu'il a choisi, c'est "rouge est mon sommeil"... de Vénus. Titre âpre... mais dont on a peut-être pas fini de parler puisque c'est  le premier qui évoque l'intolérance religieuse... 30 ans avant "le martyr des chrétiens d'orient" en passant par Morituri (auquel pourraient s'ajouter d'autres titres de "la malle du grenier".)

 

 De Salman as-tu des nouvelles ?…

De Salman as-tu des nouvelles ?…

 

Édit: il sera question du disque également sur Sol FM ce soir, dans l'émission Dissonancecognitive.  http://www.sol-fm.fr/

 

 

PS: 

 

 

NOTA BENE:

Pour souhaiter à JL MURAT un bel anniversaire,  la solution: aller le voir près de chez vous

https://wspectacle.fr/artiste/jean-louis-murat

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 Aura aime Murat

Repost0

Publié le 13 Janvier 2022

Et bien voilà... je ne suis plus le seul fan à pouvoir écouter le disque... Je m'y étais bien fait finalement : c'est quand même un rêve ultime du collectionneur d'avoir son disque, rien que pour soi... un peu comme le gars qui était le seul spectateur d'un concert de Dylan (en 2014).  Ah,  mon précieux... mais soit, je crois que ça commençait peut-être à me peser... 

 

C'est un peu trop tôt pour  demander des retours aux contributeurs et  acheteurs de ces derniers jours (mais quelques uns nous ont déjà dit l'apprécier). J'aimerais que chacun puisse le découvrir tranquillement. Je vous invite néanmoins à  préparer vos commentaires et avis,  et j'ouvrirai un article spécial début février pour que vous puissiez vous exprimer, sans censure bien sûr. 

Par contre, je vous invite à partager vos photos!

Moi, je ne le quitte pas: j'ai emené mon exemplaire faire du ski hier, en AuRA.  

Comme je l'écris souvent, "il faut aimer les artistes tant qu'ils sont vivants"!  Et ce "tribute" est là pour ça... mais la plus belle façon de le dire est d'aller aux concerts, malgré les difficultés!    La plus belle chose pour moi serait que  quelques personnes qui tomberont sur "Aura aime Murat" se décident ensuite à aller à la rencontre de Jean-Louis... 

Alors, on fait un petit rappel! Voici les dates de la tournée 2022! Dans un mois et demi! Alors, on se rend sur concertandco, digitick, fnac, carrefour... et on prend son billet!

25.02.22 LA MALADRERIE BEAUVAIS (60)
26.02.22 THEATRE DE COUTANCES (50)
02.03.22 FESTIVAL HIBERNAROCK AURILLAC (15)  
03.03.22 L’AVANT SCENE COGNAC (16)
04.03.22 L’ENTREPOT LE HAILLAN (33)
05.03.22 SALLE DES FETES SAINTE-BAZEILLE (47)
11.03.22 MAISON DE LA CULTURE NEVERS (58)
12.03.22 ESPACE DU CROUZY BOISSEUL (87)
17.03.22 CENTRE CULTUREL LE ROYAL TAVANNES (Ch)
18.03.22 THEATRE VITRY LE FRANCOIS (51)
19.03.22 CONTRE COURANT MJC BELLEVILLE-SUR-MEUSE (55)
24.03.22 LA BOUCHE D'AIR NANTES (44)
25.03.22 THEATRE LE RIVE GAUCHE ST ETIENNE DE ROUVRAY (76)
26.03.22 THEATRE DE LA NACELLE AUBERGENVILLE (78)
30.03.22 LE RADIANT LYON (69)
31.03.22 THEATRE DES ALLOS CLUSES (74)
06.04.22 PAUL B MASSY (91)
07.04.22 LE SPLENDID LILLE (59)
08.04.22 LE REFLEKTOR LIEGE (Be)
09.04.22 LE BOTANIQUE BRUXELLES (Be)
12.04.22 LA COOPERATIVE DE MAI CLERMONT-FERRAND (63)
15.04.22 LES ABATTOIRS BOURGOIN JALLIEU (38)
16.04.22 THEATRE & CINEMA GEORGES SIMENON ROSNY SOUS BOIS (93)
19.04.22 LE TRIANON PARIS (75)
04.05.22 LE JARDIN DE VERRE CHOLET (49)
05.05.22 THEATRE ANCENIS (44)
06.05.22 SCENE NATIONALE LA PASSERELLE ST BRIEUC (22)

 

PS:  Une erreur a été faite sur la pochette du CD. Elle sera corrigée pour le vinyle. Le disque est bien-sûr dédié à Matthieu Guillaumond, et non Guillaume...  On en reparlera. 

 

LE LIEN EN PLUS 

Deux petites chansons de FLORENT MARCHET... 

 

A propos de Courchevel: J'avais publié ce courrier de Matthieu à un sociologue bien connu. 

Cher Monsieur,   Vous ayant entendu dimanche dernier, sur France Inter, réfléchir sur les notions de domination et de capacité des dominés à partir de la chanson de Michel Jonasz, "Les vacances au bord de la mer", j'ai songé que vous devriez écouter - si vous n'avez pas déjà eu l'occasion de le faire - la chanson de Florent Marchet qui s'intitule "Courchevel" et qui, me semble-t-il, s'inscrit un peu dans la lignée de celle de Jonasz. Sauf que dans "Courchevel", on découvre que l'univers qui faisait rêver l'enfant Jonasz n'est peut-être pas si désirable qu'il paraît l'être à première vue. La preuve avec ce court extrait du texte :
 "Tu nous faisais rêver Mais on ne savait pas Que dans cette vie-là  Le  coeur n'y était pas".
Je vous laisse écouter le reste si vous ne connaissez pas cette chanson, qui évoque, en somme, la souffrance que peut aussi générer la domination sur... les dominants eux-mêmes. Cette chanson, qui raconte une histoire triste sur un rythme dansant, dans la  grande tradition de "Je chante" ou de "Marcia Baila" par exemple, me semble être une popsong très réussie.
 Désolé d'encombrer votre boîte à lettres professionnelle avec ce courrier bien futile, mais c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour vous contacter.
 Chaleureusement,
M. GUILLAUMOND.

 

 Et voici sa réponse :
> De : "Philippe CORCUFF"
Bonjour,   Merci pour votre réaction et surtout la nouvelle piste. Je ne connais pas les chansons de Florent Marchet en général et "Courchevel" en particulier.  Vous avez raison de pointer les effets de la domination chez les dominants eux-mêmes. Dans le chapitre 10 de mon livre (qui s'efforce d'élargir la critique du capitalisme contemporain), je distingue les deux types de critique : 1) une critique qui met en avant les effets des inégalités, et qui dans l'analyse du capitalisme renvoie à ce que les marxistes appellent la contradiction capital/travail; et 2) une critique qui met en avant les effets désagrégateurs de la domination de la marchandise et de l'argent, et qui renvoie à ce que j'appelle "la contradiction capital/individualité". bien à vous

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 Aura aime Murat

Repost0

Publié le 7 Janvier 2022

❤ L’album AURA AIME MURAT ! est disponible en pré-vente !
Sortie officielle le 11 Février 🔥
🤲 Pour les 10 premières commandes, un CD bonus 6 titres inédits sera offert ! (promotion jusqu'au 20 janvier !). Tirage ultra limité pour ce cd bonus!!
 
 
 
EDIT 20h45: il reste 4 exemplaires...
offre cadeau pour les 10 premiers acheteurs d'AURA AIME MURAT

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 Aura aime Murat

Repost0

Publié le 4 Janvier 2022

1)  Et bien, mes chers amis, et surtout vous, chères amies,  meilleurs voeux à tous! On va se souhaiter très très forts de pouvoir assister aux concerts prévus dans quelques semaines!  J'ai cru voir que Jean-Louis devrait ces jours-ci commencer à nous préparer tout ça...

Pour rappel: la tournée 2022

Autre événement que j'attends impatiemment et avec fébrilité : la sortie du disque "AURA aime Murat!" le 11/02. Stardust attend toujours les CD pour les envois aux contributeurs en avant-première, et dans le même temps, nous inviterons la presse et les chroniqueurs à l'écouter (lien sur demande via l'outil "contact").  Enfin, il est possible de le précommander:  via paypal pour 12 euros (le cd, prix de lancement exceptionnel!).    La version streaming sera composée de 22 titres (ainsi que le vinyle). 

 

 

PS:   J'ai supprimé la publicité sur ordinateur pour 2022 sur le blog, celles qui s'affichent encore est gérée par Overblog (et les blogueurs ne touchent rien là dessus). Pour 2 euros, la plateforme vous propose de la supprimer.  C'est une option intéressante pour vous faciliter la lecture sur mobile... J'espère bien en 2022 vous faire rentabiliser cet investissement éventuel.

 

 

2)  Dans les tops 2021 que s'amusent à dresser certains, je n'ai pas vu de "la vraie vie de Buck John".... à une exception près:

Merci à François Dufour, un des rédacteurs du  webzine DarkGlobe, ici, Buck se glisse dans son top 3 des albums de l'année:  "Un album que l’on espérait, c’est à dire complexe, pensé et réfléchi, maturé sans doute davantage que les dernières productions éruptives, écrit et étayé par le talent mélodique (la facilité même) du génial barde auvergnat."

 Mais passons à du plus solide, avec la critique de MARC sur le site "mescritiques.be".   16e critique qu'il signe sur un album de Murat, c'est une sorte de vieil ami épistolaire. On est content de le retrouver.

Lisez la chronique complète sur :   http://mescritiques.be/spip.php?article2543

 

Il y a trois albums de ça, Jean-Louis Murat a changé de style avec un assez expérimental, amusant et moins plaisant Travaux sur la N89 avant de reprendre le cours des choses dès Il Francese. Enfin, pas vraiment, le passage à un son à la fois plus synthétique et direct est resté.

On l’avoue, le nom de l’album et sa pochette avaient laissé espérer une évolution vers une musique plus organique. Il n’en est rien mais on retrouve ses repères d’autant plus vite. Oublions donc pour le moment sa veine plus champêtre ou plus tournée vers la nature. On a relaté 15 albums en ces colonnes, on ne va pas pouvoir jouer l’incompréhension.

On peut noter une absence de morceau qui nous chavire à coup sûr mais il n’y pas de moment incongru au point de déranger non plus. Par contre, on n’avait pas vu venir la prise de densité de Gigi Babba, cette façon qu’a ce bon morceau à se hisser à des sommets de rock presque progressif. C’est celui qui encapsule le mieux le climat de cet album en tous cas.

Par le passé, la froideur du son pouvait aussi laisser transpirer une vraie émotion (sur un de ses chef-d’œuvre comme Dolorès) et c’est un peu moins le cas ici. Mais si on frissonne moins, on reste définitivement rivés écoute après écoute. Jean Bizarre aurait pu se retrouver sur le grand album susmentionné mais il y a un vrai groove ici, peu dansant peut-être mais qui rend l’écoute bien gratifiante. On retrouve cet allant à d’autres moments de l’album, sur Chacun Sa Façon par exemple. Même si la pensée semble un peu incongrue dans ce contexte sanitaire (qu’on n’avait pas attendu pour ne plus aller aux concerts), tout ceci semble taillé pour le live.

Mais c’est un album de Murat, donc il garde aussi quelques aspects bien ludiques (Traverser la France). Parce qu’on a beau le connaitre, écouter un album au style proche de ses réalisations précédentes, il y a toujours cet élément de surprise, cette possibilité d’étonnement, de références cyclistes inattendues (Les Molteni). Evidemment qu’on va continuer à suivre et relater les albums de Jean-Louis Murat. Etrangement, plus l’album semble opaque et identique au précédent, plus on l’écoute pour le relater plus on s’attache.

PS: Même Magic n'a pas classé Murat dans son Top 100 (notons qu'il y figure Chevalrex, qui est un artiste "AuRA aime Murat"!)

 

 

Pour 2022, je n'ai pas pris la bonne résolution de ne plus faire de liens en plus, alors, en voici 4:

 

LE LIEN EN PLUS "quand Murat ne s'invite pas dans la campagne..."

https://www.marianne.net/politique/macron/notre-top-5-des-voux-des-candidats-potentiels-ou-declares-des-moins-bons-aux-plus-mauvais

« Nous buvons et nous danserons sur vos paniques de poltrons », propose-t-elle sur une musique qui invite autant à la fête qu’une chanson de Mylène Farmer déclamée par Jean-Louis Murat et qui ferait passer la vidéo de candidature d’Éric Zemmour pour une soirée animée par Patrick Sébastien. « 2022 sera ce que nous en ferons », conclut-elle. Si c’est à l’image de ce clip, autant mourir tout de suite.

Sur ce "cliché" éculé,  un petit tweet récent :

"Afin de terminer cette année 2021 dans l'euphorie qui la caractérise, j'ai décidé que la chenille du 31 se fera sur du Jean Louis Murat." 

 

LE LIEN EN PLUS Cinéma Cinéma

"En attendant Bojangles", adaptation d'un roman à succès, sort prochainement. Il est réalisé par Régis Roinsard, le réalisateur du clip "au Mont Sans-Souci".  Ce dernier fait à nouveau jouer Romain Duris après "Populaire". J'en avais déjà parlé en 2020 dans un long article barbant pleins de bricoles... un peu comme celui-ci

https://www.lavisqteam.fr/?p=61312

 

LE LIEN EN PLUS INFLUENCE

Alexia Aubert que je croise sur les réseaux sociaux crée des chansons sous forte influence de Murat. Elle est interviewée sur radio AGORA:  Diffusion sur Agora Cote D’Azur le 15 Janvier 2021 et déjà sur youtube.

Elle  cite à dix minutes Murat avec Alain Bonnefont, puis choisit "il neige" à 30 minutes et nous en parle après la chanson. Elle l'écoute depuis "regrets". "sa musique est aussi une poésie". L'animateur y va aussi de son petit propos puisqu'il est fan également (on a déjà cité cette radio sur le blog). 

 

LE LIEN EN PLUS HISTOIRE DE REPIOCHER DANS LES ARCHIVES DU BLOG

Le fait que Murat ait critiqué "les Enfoirés" ressort très régulièrement à chaque "campagne". Ce jour, sur mes tablettes, je tombe sur  une interview de 2012 de la chanteuse Lââm (que je n'ai pas cité à ce moment-là).

Public : Jean-Louis Murat estime que Les Enfoirés, dont vous faites partie, sont des hypocrites qui font avant tout leur promotion. Qu’en pensez-vous ?

Lââm : J’ai bien du respect pour Jean-Louis Murat, mais il est à côté de la plaque. Les artistes qui acceptent de se produire pour les Restos du Coeur croient en cette cause. Fabrice Luchini ou Gérard Jugnot n’ont pas besoin des Enfoirés pour assurer leurs promos. J’aimerais savoir ce que Jean-Louis Murat, lui, fait pour les millions de pauvres dans ce pays…

 

Et bien, j'en profite pour nous faire penser à Matthieu et à son article "quand Murat fait son enfoiré": A RELIRE:   http://www.surjeanlouismurat.com/2016/05/article-concerts-caritatifs-en-cours.html

Rappelons également que Murat  a donné des concerts caritatifs chaque année durant une bonne dizaine d'années. Matthieu encore nous en parlait si bien: http://www.surjeanlouismurat.com/article-hommage-aux-kolokos-happy-birthay-to-you-107472980.html

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 BUCK JOHN, #2021 Aura aime Murat

Repost0

Publié le 25 Décembre 2021

Bonjour,  joyeux noël !

Il était prévu que les contributeurs du projet reçoivent leur CD pour le sapin, mais il y a eu un petit retard. Encore quelques jours d'attente!  Ils pourront avoir le disque bien avant la sortie officielle "public", qui sera le 11 Février 2022 (cd et streaming). Vous connaissez les délais pour les vinyles, pour ceux-ci, il faudra attendre le printemps.

En attendant, voici la pochette réalisée par l'agence Stardust :

 

La photo originale est de Franck Courtès. Rappelez-vous, nous l'avons interviewé en 2016, et il avait déjà accepté la diffusion de belles photos inédites de Jean-Louis, dont celle-ci que Franck conservait sur son téléphone. 

http://www.surjeanlouismurat.com/2016/06/inter-vious-et-murat-n-21-franck-courtes.html

J'aime assez: JLM, le regard doux, l'air mystérieux, et  derrière une vitre, symbolique d'une Cover,  des reflets, comme les mains des artistes qui tentent de s'emparer de l'oeuvre/de l' artiste... On peut y voir comme cela peut être une tâche ardue...

Passez de bonnes fêtes ! 

Voir les commentaires

Rédigé par Pierrot

Publié dans #2021 Aura aime Murat, #2021 BUCK JOHN

Repost0